Mercredi 19 Décembre 15:20 GMT 
à Bamako [La Météo]
maliweb.net
 Accueil  Politique Sports Économie Faits divers Musique Régions Monde Contributions Gastronomie Annonces   Nord-Mali Immigration 
Rechercher un article sur maliweb.net: 
Politique
Leçons des municipales du 26 avril dernier
 Mali Demain, 10/05/2009 Commentaires [ 3 ] E-mail Imprimer

L’ADEMA demeure en tête, l’URD avance, le RPM rafle des points, le MPR trébuche, le CNID se frotte les mains, le SADI monte en flèche, le PARENA dégringole, l’UDD se cherche…

Les élections communales du dimanche 26 avril dernier, ont permis une fois de plus, de prouver la maturité politique dont les citoyens ont fait montre, aussi, l’esprit de renforcement de notre jeune et fragile démocratie par les partis politiques, toute tendance confondue qui ont juré de ne pas laisser le jeu politique être pris en otage par ce qu’il est convenu d’appeler : « les Indépendants ». En termes clairs, si ces élections de proximité ont permis de montrer à la face du monde, que les esprits sont éclairés et que, le citoyen a maintenant compris que le pouvoir, c’est lui, pour lui et par lui, elle ont aussi prouvées que les formations politiques à leur tête l’ADEMA PASJ, talonné bon an, mal an, par son « adversaire déclaré, voir son ennemi », l’URD de Soumaila Cissé, le RPM, contre toute attente et avec les moyens de ses militants et cadres, a engrangé des conseillers (surtout dans des circonscriptions où on l’attendait moins) lors que l’on sait que ce parti a cessé de participer à la gestion consensuelle du locataire de Koulouba depuis quelques années, le MPR régresse mais progresse en Commune VI où les tigres ont volé la vedette à l’URD et au RPM en gardant les 9 conseillers obtenu en 2004. Idem chez les CNIDIENS qui progresse, ça et là et en ont obtenu pour la première fois en Commune VI, (quatre) au nez et à la barbe de l’URD, du PARENA, de SADI, de l’UDD, pour ne citer que ceux-ci. Quant à la benjamine des formations politiques maliennes, la CODEM, elle fait une entrée fracassante dans la cour battant même certaines grandes formations politiques obtenant 409 Conseillers sur toute l’étendue du territoire national.

En réalité, les élections communales du 26 avril dernier, ont permis de dégager un nouveau visage du paysage politique malien en attendant la grande explication de 2012, pour la présidentielle.

Si en 2002, après la présidentielle de cette année qui a vu l’indépendant, Amadou Toumani Touré, monter sur le trône légué par Alpha Oumar Konaré, les tisserands étaient la deuxième force politique du pays, juste derrière l’ADEMA, cette année, plus nous nous approchons de 2012, le RPM, tente de recoller les morceaux pour pouvoir bien aborder ce virage après avoir tiré toutes les leçons des erreurs commises ces dernières années sans compter, la traîtrise de certains de ces cadres. Donc, ces municipales, étaient un test majeur pour les Rpmistes, afin qu’ils voient la capacité d’engagement, disons la force de leur base pour mieux se préparer pour la présidentielle et les législatives de 2012. Car, à en croire nos sources, si El Ibrahim Boubacar Kéïta, a accepté, de signer un pacte avec l’indépendant ATT en son temps, c’est qu’il l’a cru sur « parole », nous confie un proche. « C’est d’ailleurs pour éviter à notre pays, une situation confuse aux conséquences lourdes. En tant que républicains, avec nos alliés MPR, CNID et autres, c’était clair que les choses allaient se passer autrement », poursuit notre interlocuteur.

Résultats positifs pour le RPM

Au sortir de l’élection du 26        avril dernier, en tenant compte du mot d’ordre du parti : « Battez-vous, prouvez que vous aimez ce parti en apportant votre contribution à l’enracinement du parti avec au finish, une place de Conseiller, car, nous ne débourserons pas un Kopeck », le Directoire du RPM lançait un défi à ses cadres et militants. C’était une façon de voir comment chacun va mouiller le maillot. « Le résultat est bon, car, nous avons surpris plus d’un dans certaines circonscriptions avec le nombre de conseillers obtenu rien qu’avec les maigres moyens de nos militants sans que le parti ne dépense quoi que ce soit. Souvenez-vous que le RPM ne participe plus au gouvernement depuis quelque temps. Nos résultats sont positifs », nous confie un cadre sous couvert de l’anonymat.

La grosse artillerie des abeilles

Ces élections municipales tant à Bamako que dans le reste du pays, ont vu les abeilles sortir la grosse artillerie avec déjà 3 164 Conseillers dans l’escarcelle obtenus dans 699 Communes sur 703. Raison invoquée : se positionner pour la conquête de Koulouba qu’elles ont perdues en 2002 par trop de calculs et de querelles de personnes. Les résultats définitifs donnent 3 157 Conseillers aux abeilles contre 1914 à l’URD, 765 au RPM, 484 au CNID, 423 au PARENA, 361 au MPR, 247 au SADi du Dr Oumar Mariko, 156 à l’UDD, 119 à l’US-RDA, les indépendants décrochent 1845 conseillers s y ajoutent les 836 conseillers pour els autres formations politiques.

Ainsi donc, rien dans le District de Bamako, l’ADEMA totalise 73 conseillers sur 150 que compte nos mairies de la capitale.

En Commune I du District de Bamako, Mme Conté, vice-présidente au CE, en tant que tête de liste devra normalement rempiler après une alliance scellée avec le PDR et des indépendants.

En Commune II, l’ex adjoint au maire du District, M. Adama Sangaré en la personne de Youssouf Coulibaly, devrait être élu maire grâce à l’alliance MPR/ADEMA/CNID. En Commune III, M. Kader Sidibé, devrait aussi rempiler suite à l’alliance ADEMA/RPM/CNID.

Pour ce qui est de la Commune IV, l’alliance RPM/ADEMA/Kaoural devrait permettre à Issa Guindo de rester dans son fauteuil. Mais, là-bas, l’indépendant Mara n’a pas dit son dernier mot car, il poursuit ses négociations avec le MPR et l’URD qui ont respectivement chacun 3 et  4 Conseillers et lui-même 14. D’ailleurs, une alliance vient d’être signée le mercredi entre Mara/MPR et l’URD pour barrer la route au RPM de rester aux commandes de la mairie.

En Commune V, l’alliance ADEMA/MPR/UDD, devrait permettre à Bill de l’ADEMA (qui n’a pas fait un bion score : 12 Conseillers), de s’installer à la mairie remplaçant ainsi, M. Fané de l’URD. Là-bas aussi, le parti de la poignée de mains, n’a pas dit son dernier mot. Il faut attendre la mise en place des membres du bureau courant de ce mois, pour se prononcer car, elle se fait par vote au bulletin secret des conseillers élus le 26 avril dernier. Donc, tout sera possible.

En Commune VI, qui demeure la section pilote des abeilles, les abeilles ont décidé de garder l’ancienne alliance ADEMA/UDD/MPR ? sy ajoutent le RPM et le CNID. Gestion consensuelle oblige. Une occasion de voir le RPM et le CNID entrer dans le bureau communal. La grande inconnue demeure qui sera le maire ADEMA (qui a 16 Conseillers) car, Souleymane Dagnon veut poursuivre son programme tout comme, M. ADama Doumbia qui a obtenu plus de 2000 voix, donc bien placé, lorgne le fauteuil de maire. En réalité, la réunion de la section du mercredi a pris de grandes décisions à cet effet.

Ce qu’il faut retenir de ces alliances, c’est que dans certains cas, il faut attendre la mise en place des membres des bureaux communaux courant de ce mois, pour se prononcer compte tenue de la particularité de ces élections communales. Tout peut arriver. L’intronisation des maires est prévue pour el 02 juin. D’ici là, tous les 703 maires du Mali devront être connu. Quel suspens donc ?

Bokari Dicko

Mali Demain, est seul responsable du contenu de cet article  
1311 hits
Autres Articles dans la même catégorie
Mairie de Gao : L’Indépendant SADOU H. Diallo occupera-t-il le fauteuil de maire?  
A Koutiala, le jeu des alliances bat son plein : Le SADI s’apprête à contrôler la mairie  
Remonter

Vos commentaires Modifier mon avatar 
Posté par sylamaka  1,  le 10 May 2009 20:01:13 GMT
 
je pense que les habitants de la commune6 ont réalisé la gravité de la rélection de Mr
Dagnon. Les cinq ans passées à la Mairie, il y encore des quartier qu'il n'a pas visité.
Plus grave, son souci, c'est de se faire de l'argent.son problème n'a jamais été les
préoccupations des populations? Sa relection est une honte pour la commune
 
  Répondre à < sylamaka >
Posté par yacouza  756,  le 10 May 2009 13:20:53 GMT
 
En ce qui conserne la commune VI ;je vous informe que le poste de maire a été remis à
Souleymane DAGNON et ADAMA DOUMBIA a aussi preféré son ancien poste de 4ém adjoint.Donc le
bureau de la commune VI est deja en place.
 
  Répondre à < yacouza >
Posté par Moustak  267,  le 10 May 2009 09:40:00 GMT
 
Commune V, alliance ADEMA/RPM/MPR;
 
  Répondre à < Moustak >

 Réagir à cet Article !
Afin d'améliorer la qualité du débat sur maliweb.net, nous vous proposons de nouveaux  outils :
  • Devenez membre et votre commentaire apparaîtra immédiatement
  • Sinon, indiquez votre Pseudo (requis), et votre commentaire apparaîtra après modération
  • Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez obtenir un compte.
    Poster un commentaire  
     
    NB. La rédaction de Maliweb vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la  crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue du Groupe Maliweb et de ses membres. Votre adresse IP est enregistrée. Vos commentaires n'engagent que vous, et non Maliweb ou ses membres.
     
     
    Autres Titres de l'Actualité
    Pour la défense de la république Codem en appelle à l'union sacrée
    Mali: réaménagement du gouvernement, négociations à Alger avec les rebelles touareg
    Dialogue Politique sur la recherche agricole pour le développement en Afrique de l’Ouest : Donner la parole aux vrais acteurs
    Kati : Des jeunes en colère lancent une expédition punitive contre les familles touareg
    Attaques rebelles au Mali : Bamako a–t-il perdu le Nord ?
     
     
    Forums Rencontres Archives Horoscope Musique Petites Annonces Cuisine Portraits Etudiants Jeux
    © MALIWEB 2002-2011