Mercredi 19 Décembre 15:56 GMT 
à Bamako [La Météo]
maliweb.net
 Accueil  Politique Sports Économie Faits divers Musique Régions Monde Contributions Gastronomie Annonces   Nord-Mali Immigration 
Rechercher un article sur maliweb.net: 
Droits Humains
Droits de l’enfant et de la femme : un gros travail d’information à faire
 L'Essor, 27/07/2009   E-mail Imprimer

Cela est le préalable à une prise de conscience générale et à l'évolution des mentalités.

Le ministère de la Promotion de la Femme, de l'Enfant et de la Famille a organisé jeudi au Centre international des conférences de Bamako, un atelier de validation d'une étude sur le droit de l'enfant et de la femme sous la présidence du ministre Mme Maïga Sina Damba. La rencontre s’est déroulée en présence de son homologue du Bénin, Mme Mamatou Meba Biodjossou, de la représentante adjointe de l'Unicef au Mali, Mme Deborah Mcwhinney et du directeur national de la Promotion de la femme, de l'enfant et de la famille, Alou Barry.

L’objectif de cette étude était de mesurer le niveau de connaissances de nos compatriotes sur les droits de l’enfant et de la femme, leurs attitudes vis-à-vis de ces droits et leurs comportements (pratiques) de tous les jours par rapport au respect de ces droits.

Plus spécifiquement, l’étude a cherché à mesurer le niveau réel des connaissances par les enfants, les femmes et les parents des droits ainsi que l’ampleur des attitudes et pratiques prévalant au sein des familles vis-à-vis des droits essentiels de l’enfant et de la femme au niveau national et par région administrative (Bamako y compris).

Il s'agissait pour les enquêteurs de déterminer le profil socio-démographique des enfants et des familles ayant de faibles connaissances sur les droits des enfants et des femmes et d'identifier qualitativement les déterminants comportementaux de ces connaissances, attitudes et pratiques en vigueur au sein des familles et des communautés.

Le document prend en compte également l'appréciation des opinions et des souhaits des enfants, des parents, des communautés, des décideurs concernant l’application des mesures de protection des droits de l’enfant.

Dans cette étude, il ressort que dans notre pays seulement 4 enfants sur 10 connaissent leurs droits. Ceux-ci sont évidemment plus nombreux en ville qu'en milieu rural. Cette situation découle du fait que l'information sur l'existence de conventions et de textes réglementaires est très peu connue. Seul un enfant sur dix sait que ces textes existent dans notre pays, relève l’étude. Cependant 3/4 d'entre eux connaissent très bien le principe d'équité entre filles et garçons.

Selon la représentante adjointe de l'Unicef Mme Deborah Mcwhinney, les médias, l'école, les parents et les leaders ont beaucoup contribué à l'information des enfants sur leurs droits.

Quant aux parents, 2/3 d'entre eux ont entendu parler des droits des enfants alors que pratiquement, la totalité reconnaît leurs obligations envers ces derniers. Le droit à l'égalité des filles et des garçons est insuffisamment connu par les parents, puisque seulement la moitié d'entre eux le reconnaît. Dans 9 cas sur 10, les parents ne savent pas qu'il existe des textes qui définissent les droits de leurs enfants. L’étude révèle également qu'environ une femme sur trois connaît ses droits avec des disparités régionales importantes.

Par ailleurs, 9 enfants sur 10 interrogés ont subi une forme de violence physique, avec très peu d'écart entre le milieu urbain et rural. Parmi ses enfants 2 sur 10 ont affirmé avoir été victimes d'exploitation économique, 8,8 % reconnaissent avoir subi la traite et 8% l'exploitation sexuelle. Les 3/4 de ces enfants déclarent n'avoir utilisé aucun recours.

Pour inverser la tendance, Deborah Mcwhinney, préconise de renforcer l'information qui est le préalable à la prise de conscience et l'évolution des mentalités. Il faut également renforcer l'estime de soi des enfants et des femmes et faire en sorte que leurs voix soient entendues et prises en compte, a-t-elle ajouté.

Le ministre de la Promotion de la Femme, de l'Enfant et de la Famille a expliqué que le but visé par la présente enquête est de permettre au gouvernement, aux acteurs non étatiques et aux partenaires d'exécuter efficacement leurs missions, notamment par le développement des politiques conséquentes permettant de promouvoir l'application effective des droits de la femme et de l'enfant au Mali.

Mme Maïga Sina Damba, a rappelé les différentes actions entreprises pour la promotion des droits de l'enfant et de la femme dans notre pays.

Au plan international, a indiqué le ministre, notre pays a été parmi les premiers à ratifier la convention des Nations unies relatives aux droits de l'enfant. Il a également ratifié la convention sur l'élimination de toutes les formes de discriminations à l'égard de la femme depuis 1985.

Au plan national, de solides jalons ont été posés en matière d'harmonisation des textes avec la législation internationale. Le Code de protection de l'enfant et les nombreuses reformes de la justice pour mineurs est une fierté nationale et une expérience rare en Afrique.

Cependant malgré ces efforts, un certain nombre de difficultés persistent et se posent en termes de défis à relever par l'ensemble des acteurs, regrette Mme Maïga Sina Damba. L'un des plus importants de ces défis reste, selon elle, la compréhension du concept des droits de l'enfant et de la femme par les populations.

Une perception qui selon les cas peut influer positivement ou non sur les actions à entreprendre et leurs effets attendus.


Mariam A. TRAORE

 

L'Essor, est seul responsable du contenu de cet article  
786 hits
Remonter


 Réagir à cet Article !
Afin d'améliorer la qualité du débat sur maliweb.net, nous vous proposons de nouveaux  outils :
  • Devenez membre et votre commentaire apparaîtra immédiatement
  • Sinon, indiquez votre Pseudo (requis), et votre commentaire apparaîtra après modération
  • Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez obtenir un compte.
    Poster un commentaire  
     
    NB. La rédaction de Maliweb vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la  crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue du Groupe Maliweb et de ses membres. Votre adresse IP est enregistrée. Vos commentaires n'engagent que vous, et non Maliweb ou ses membres.
     
     
    Autres Titres de l'Actualité
    Pour la défense de la république Codem en appelle à l'union sacrée
    Mali: réaménagement du gouvernement, négociations à Alger avec les rebelles touareg
    Dialogue Politique sur la recherche agricole pour le développement en Afrique de l’Ouest : Donner la parole aux vrais acteurs
    Kati : Des jeunes en colère lancent une expédition punitive contre les familles touareg
    Attaques rebelles au Mali : Bamako a–t-il perdu le Nord ?
     
     
    Forums Rencontres Archives Horoscope Musique Petites Annonces Cuisine Portraits Etudiants Jeux
    © MALIWEB 2002-2011