Mardi 21 Octobre 23:57 GMT 
à Bamako [La Météo]
 Accueil  Politique Sports Économie Faits divers Musique Régions Monde Contributions Gastronomie Annonces   Nord-Mali Immigration 
Rechercher un article sur maliweb.net: 
Politique
Mme Maïga Salimata Dembélé, la seule femme maire élue du Cercle de Koutiala, assassinée
 L'Indépendant, 12/08/2009 Commentaires [ 35 ] E-mail Imprimer

L’assassinat de madame le maire de la commune rurale de Yognongon, dans le cercle de Koutiala, est le principal sujet qui défraie la chronique dans le cercle depuis le lundi 10 août 2009.  Partout dans la ville, les gens ne font qu’évoquer ce triste événement, que d’aucuns qualifient de lâche. Nombreux sont aussi ceux qui trouvent que Mme Maïga Salimata Dembélé, mère d’enfants, a été victime de sa popularité.

Cette popularité, selon plusieurs sources, ne dérangeait pas seulement ses soeurs adversaires politiques, mais nombreux sont aussi les hommes qui n’ont pas pu tenir tête face à Salimata Dembélé, lors des communales de 2004 et celles de 2009, où elle a largement dominé les débats dans sa commune et même influencé positivement les élections en faveur de l’URD, dans d’autres communes du Cercle de Koutiala.

Cette élue de l’URD et seule femme maire du cercle de Koutiala était au tout début de son deuxième mandat. Mme Maïga Salimata Dembélé, qui n’avait pas encore quarante ans, jouissait d’une aura hors du commun dans le Cercle de Koutiala, particulièrement dans la commune rurale de Yognongo, dont le chef-lieu est situé à une dizaine de km de la capitale de l’or blanc.

Selon des sources proches de sa famille, Salimata Dembélé était devenue pour cette raison la personne à abattre dans la commune rurale de Yognongo.

Le lundi 10 août, assise derrière une moto conduite par l’un de ses proches, en direction de Koutiala et venant du chef-lieu de sa commune, Salimata Dembélé a été tuée par un tireur embusqué, avec un fusil de chasse et qui était, selon toute vraisemblance, un tueur à gage engagé par ses ennemis.

Selon le Commandant de brigade de gendarmerie de Koutiala, le Major Attaher Touré, l’assassin de Sali est un homme qui bégaie.

Au moment de l’assassinat de l’édile, il n’a pas voulu parler pour ne pas être identifié par celui qui transportait la maire de Yognongo.

Le Major Touré assure que cet acte odieux a été minutieusement préparé par les ennemis de la maire Dembélé. Le tueur, a-t-il ajouté, était encagoulé au moment où il commettait le crime. Il a tiré à bout portant sur la maire, sans aucun état d’âme.

Actuellement, il est sous les verrous, en même temps que trois autres personnes qui seraient impliquées dans ce crime, en plus d’un complice de taille, qui n’est autre qu’un officier de police judiciaire, dont le Major Touré a préféré taire le nom, pour les besoins de l’enquête.

Salimata Dembélé a été victime de sa popularité. En effet, selon plusieurs témoignages recueillis sur place, nombreux sont les politiciens de sa commune et du Cercle de Koutiala qui ont manifestement du mal à digérer leur défaite électorale face à la désormais ex-dame de fer de l’URD dans la localité de Koutiala.

Salimata Dembélé allaitait un enfant, qui n’a pas encore atteint deux ans. Elle aurait supplié son assassin de la laisser en vie à cause de ses enfants, mais l’assassin est resté sourd aux supplications de la pauvre.

Le Commandant de la brigade de gendarmerie, qui dirige l’enquête sur ce meurtre commis de sang-froid, a déclaré que l’assassin et ses complices, qui ont été arrêtés entre lundi 10 août et hier mardi 11, seront présentés ce mercredi devant le Procureur de la République de Koutiala.

La maire de Yognongo a été enterrée, hier mardi, aux environs de 16 heures, au cimetière de Koutiala, en présence d’une foule indignée et curieuse parmi laquelle se trouvait le 1er vice-président de l’URD, Abdoul Wahab Berthé, la responsable des femmes maires du Mali, les parents, les proches amis, les camarades politiques entre autres.

La direction de l’URD, très touchée par cet assassinat politique a, à travers son 1er vice-président, présenté ses condoléances à la famille de la victime.

Elle a promis que toute la lumière sera faite sur ce crime qui dépasse l’entendement.

      Zhao Ahmed BAMBA, envoyé spécial à Koutiala

L'Indépendant, est seul responsable du contenu de cet article  
6527 hits
Autres Articles dans la même catégorie
Front pour la Démocratie et la République : Un regroupement politique fantôme ?  ( 1)
Remonter

Vos commentaires Modifier mon avatar 
35 réactions (2 en attente de modération)1 2 3  
Posté par Dadis 2009  1,  le 12 Aug 2009 17:40:53 GMT
 
repose en paix madame! une victime innocente du système: le pouvoir du mensonge, du
népotisme et de l'injustice instrumentalisé, le culte de la médiocrité...le pays o bord du
chaos: Des magistrats qui se moquent de la justice! Des élus- marchands- escrocs-
voleurs et pilleurs Des officiers contrebandiers et narcotraficants..... agissant dans
l'impunité! Bref un cors social pourri... résultat: assassinats,règlement de compte K
Dieu protège le pauvre Mali!
 
  Répondre à < Dadis 2009 >
Posté par letsar06  12,  le 12 Aug 2009 16:52:48 GMT
 
il faut que l'assasin et ses complices soient puni conformement a la loi et l'acte en vigeur
et j'adresse mes condoleances les plus attristees ala famille de la maire
 
  Répondre à < letsar06 >
Posté par Bamaké  1172,  le 12 Aug 2009 15:42:38 GMT
 
Les articles de presse sur les crimes visant les Politiques au Mali, donnent au lecteur une
impression de mystère entretenu volontairement… C’est pour terroriser ? Est –ce que On
essaie de nous faire comprendre que l’on peut tuer son rival politique au Mali en toute
impunité… ? IL y a quelques mois, un Elu du SADI est assassiné ( du côté de Nara, je crois
) . La presse Malienne en a parlé une ou deux fois et puis plus rien. La presse n’a plus
parlé de la suite. On ne nous dit pas si la justice Malienne a fait son travail depuis…
C’est-à-dire trouver et traduire en justice les auteurs du meurtre…Une autre fois, dans
la région de Sikasso, c’est un candidat à la mairie qui est kidnappé, tabassé et laissé
pour mort << par des inconnus >>… Et encore hier, cette fois c’est une Elue qui est
froidement abattue ( si je me réfère au contenu de votre article ). Y a-t-il une justice au
Mali… ?
 
  Répondre à < Bamaké >
Posté par  18,  le 12 Aug 2009 15:41:25 GMT
 
Les articles de presse sur les crimes visant les Politiques au Mali, donnent au lecteur une
impression de mystère entretenu volontairement… C’est pour terroriser ? Est –ce que On
essaie de nous faire comprendre que l’on peut tuer son rival politique au Mali en toute
impunité… ? IL y a quelques mois, un Elu du SADI est assassiné ( du côté de Nara, je crois
) . La presse Malienne en a parlé une ou deux fois et puis plus rien. La presse n’a plus
parlé de la suite. On ne nous dit pas si la justice Malienne a fait son travail depuis…
C’est-à-dire trouver et traduire en justice les auteurs du meurtre…Une autre fois, dans
la région de Sikasso, c’est un candidat à la mairie qui est kidnappé, tabassé et laissé
pour mort << par des inconnus >>… Et encore hier, cette fois c’est une Elue qui est
froidement abattue ( si je me réfère au contenu de votre article ). Y a-t-il une justice au
Mali… ?
 
  Répondre à < b >
Posté par baba  200,  le 12 Aug 2009 15:29:26 GMT
 
C'est regretable que de tels evenements se produises une fois de plus dans notre pays
reconnue comme un pays de tolerance.Cet acte doit etre puni avec la derniere rigeure.Dors en
paix Madame la Maire.Malheur sur terre aux hommes de mauvaise v
 
  Répondre à < baba >
Posté par Bee  243,  le 12 Aug 2009 14:42:46 GMT
 
Il faut que toute la nation se mobilise pour la condamnation de ces criminels,car ceux qui
ont commis cet acte,s'ils sont politiciens sont prets a debloquer des centaines de millions
pour proteger leurs bourreaux.Je narreterai jamais chaque fois qu'il y a l'occasion , de
presenter mes condoleances les plus attristees aux parents et au parti de cette brave dame.
 
  Répondre à < Bee >
Posté par kbk  222,  le 12 Aug 2009 12:55:39 GMT
 
Un acte odieux, que rien ne doit excuser. Prudence cependant, rien n'indique encore,
jusqu'a preuve du contraire que le mobile soit politique. A l'enquête de nous situer sur les
raisons d'une telle bestialité. Que Dieu accorde son Paradis à cette brave femme,
prématurement arrachée à l'affection des siens.
 
 
Réponse de < kinguiranke  19547 > à < kbk >,  le 12 Aug 2009 14:28:03 GMT
 
kbk, Nous sommes tout a fait d'accord avec vous que c'est un crime odieux qui a ete commis par un homme sur une femme. Une bestialite qu'un homme a commis sur une femme. Oui une mere qui vient d'etre arrachee a l'affection de sa famille et de son bebe de deux mois par un homme, oui une femme avec beaucoup de vision pour sa circonscription qui vient d'etre prematurement arrachee de l'affection de tous par un homme. Voici encore un moment de reflection pour nous tous. Paix a son ame et nos prieres pour toute la famille qui endure une monstruosite de la part d'un homme.
 
  Répondre à < kinguiranke >
Posté par gouéné  137,  le 12 Aug 2009 12:38:58 GMT
 
ceux qui ont posé cet acte crapuleux et effroyable doivent repondre devant la loi. Il faut
que le verdict qui sortira soit exemplaire pour que de telle pratique ignoble ne se
reproduise plus au Mali. qu'Allah le tout puissant accueille l'âme de la defunte dans son
paradis eternel
 
  Répondre à < gouéné >
Posté par drogba  10,  le 12 Aug 2009 12:36:58 GMT
 
La politique à Koutiala devient autre chose et inquiétante. On n'est pas sans savoir qu'à
la veille de l'election des conseillers du cercle que certains conseillers ont fait l'objet
d'enlèvement parmis lesquels certains conseillers du même parti que Madame la defunte.
Maintenant c'est l'assassinat d'un élue. Koutialais que je suis, je trouve cette situation
deplorable et honteux pour ne pas dire lâche. je suis que l'auteur de ce crime et ses
complices soient arretés et mis à la dispositin de la justice. Dors en pais Madame
 
  Répondre à < drogba >
Posté par lincoln80  1670,  le 12 Aug 2009 12:36:04 GMT
 
Voila dans quelle direction on va si l'impunite et l'egocentrisme politique regnent dans le
pays,personne n'a plus peur de la loi,et on n'hesite pas a commettre les plus grosses
attrosites.Si un changement n'intervient pas au plutot,l'hypothese d'une guerre civile n'est
pas a ecarter.Kita a deja donne le ton.
 
  Répondre à < lincoln80 >
35 réactions (2 en attente de modération)1 2 3  

 Réagir à cet Article !
Afin d'améliorer la qualité du débat sur maliweb.net, nous vous proposons de nouveaux  outils :
  • Devenez membre et votre commentaire apparaîtra immédiatement
  • Sinon, indiquez votre Pseudo (requis), et votre commentaire apparaîtra après modération
  • Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez Obtenir un compte, en moins de 30 secondes.
    Poster un commentaire  
    * Commentaires (1000 chars maxi)  smile   wink   mali   tongue   laughing   sad  angry  crying    
     
    * Pseudo   Mot de passe  Mémoriser (nom et email)
      
    NB. La rédaction de Maliweb vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la  crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue du Groupe Maliweb et de ses membres. Votre adresse IP est enregistrée. Vos commentaires n'engagent que vous, et non Maliweb ou ses membres.
     
     
    L'Actualité du Jour selon ...
    Autres Titres de l'Actualité
    Pour la défense de la république Codem en appelle à l'union sacrée
    Mali: réaménagement du gouvernement, négociations à Alger avec les rebelles touareg
    Dialogue Politique sur la recherche agricole pour le développement en Afrique de l’Ouest : Donner la parole aux vrais acteurs
    Kati : Des jeunes en colère lancent une expédition punitive contre les familles touareg
    Attaques rebelles au Mali : Bamako a–t-il perdu le Nord ?
    Le Top 10 de la Semaine
     
     
    Forums Rencontres Archives Horoscope Musique Petites Annonces Cuisine Portraits Etudiants Jeux
    © MALIWEB 2002-2011