Jeudi 13 Décembre 04:38 GMT 
à Bamako [La Météo]
maliweb.net
 Accueil  Politique Sports Économie Faits divers Musique Régions Monde Contributions Gastronomie Annonces   Nord-Mali Immigration 
Rechercher un article sur maliweb.net: 
Art & Culture
6ème Edition du Festival international « Triangle du Balafon » : « Pour le développement et l’instauration d’une culture de la paix », a dit le ministre Hamane Niang
 L'indicateur Renouveau, 08/11/2009   E-mail Imprimer

C’est dans un stade Babemba Traoré de 30.000 places à moitié plein que Sikasso a donné vendredi dernier le coup d’envoi des festivités marquant la célébration de la 6ème édition du festival international « Triangle du balafon ».  C’était sous la présidence du ministre de la jeunesse et des sports, entouré du gouverneur et du maire de Sikasso, des représentants des ministères de la culture du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire et de la Guinée Conakry, etc.

Organisée par le ministère malien de la culture, à travers la Direction nationale de l’Action culturelle, en collaboration avec les ministères de tutelle des pays du Burkina Faso et de la République de Côte d’Ivoire, cette importante rencontre, qui regroupe les représentants des trois pays, se tient grâce l’appui de l’Organisation Internationale de Francophonie (OIF) et de l’Union Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA).

Activité majeure du ministère de la Culture et de la région de Sikasso, le festival « Triangle du Balafon », vise à promouvoir non seulement le balafon en tant que moyen d’expression culturelle, matériel de civilisation et d’intégrateur, mais également établir entre les pays voisins des relations culturelles fondées sur les échanges d’expériences, la connaissance mutuelle et le respect réciproque. L’un des objectifs recherchés par cette manifestation, c’est aussi de contribuer à la consolidation de l’intégration et de la paix entre les populations frontalières du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire et du Mali, et de valoriser le patrimoine culturel de la sous région.
Cette année, la manifestation s’élargit avec l’arrivée de République voisine de la Guinée Conakry. De l’avis du gouverneur Mamadou Issa Tapo, ceci est le témoignage du caractère international de l’évènement. Toutes choses qui, selon lui, favorisent l’intégration africaine. Pour le chef de l’exécutif régional, cette manifestation vient combler un vide marqué par l’absence d’un cadre de dialogue entre les autorités des pays concernés afin de débattre des questions brûlantes de nos communautés.
Le représentant du ministre de la culture n’en dira pas moins. Pour M. Hamane Niang, « le développement et l’instauration d’une culture de paix, credo de ce festival, et la promotion de cet instrument transfrontalier dans toute sa diversité et sa dimension socio-économique et culturelle, restent les objectifs majeurs de la manifestation ».
Issa F Sissoko, envoyé spécial

L’absence « de trop » pour le ministre !

L’absence très remarquée du chef du département de la culture à la cérémonie d’ouverture de cette édition 2009 de l’importante manifestation artistique et culturelle, a provoqué l’indignation de certaines populations et membres de la Commission régionale d’organisation. Pis, cette absence confirme malheureusement la complainte de la Fédération malienne des artistes du Mali, selon laquelle le ministre s plaît à se faire remplacer.

A cette 6ème édition du festival « Triangle du Balafon », si la Commission d’organisation se réjouissait de la réussite de cette grande mobilisation (qui n’était pas gagnée d’avance en cette période dans cette ville) la satisfaction de certains n’aura malheureusement été que de courte durée. Ce, après l’annonce de la nouvelle que le ministre de la Culture ne sera pas présent. La population, qui était sortie en grande masse, ne cache pas sa « déception ». Mohamed El Moctar, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a décidé de se faire représenter par son homologue des sports.
Pour M. Niang, qui tentait d’expliquer les motifs de cette absence à la cérémonie d’ouverture, El Moctar serait empêché par des « raisons de force majeure ». Joints par nos soins, les membres de son cabinet (qui s’étaient tous transportés sur les lieux et avaient paralysé le département pendant le séjour), n’en disent pas moins. A en croire certains d’entre eux, le ministre devait procéder le samedi à l’ouverture des « Rencontres Africaines de la Photographie » à Bamako. De cette raison, une réflexion s’impose. D’abord qu’une cérémonie d’ouverture prévue samedi (la rencontre de la photographie) ne saurait être une raison d’absence à une autre non moins importante (le festival Triangle du balafon) prévue le lendemain. Il n’y a donc pas de doute que le ministre de la culture a décidé de reléguer le festival sous-régional au second plan. Franchement, c’est dommage pour notre pays et la région de Sikasso qui a l’honneur de recevoir chaque année cette grande manifestation artistique et culturelle. Pis, l’absence (une fois de plus) à ccette manifestation, vient confirmer malheureusement la complainte de la Fédération nationale des artistes du Mali (FEDAMA) contre le ministre de s’être installé désormais dans une délégation régulière de ses pouvoirs à son homologue des sports. On rappelle qu’au cours d’une récente conférence de presse, les responsables de cette organisation ont fortement fustigé l’attitude du ministre El Moctar à qui ils reprochent « un manque de dialogue franc » avec les articles. Pour eux, « la gestion du ministère de la Culture en l’état actuel offre l’opportunité de croire que celui-ci n’est pas là pour les artistes ». Autant dire qu’entre Mohamed El Moctar et les artistes la paix n’est pas pour demain. Et les évènements de Sikasso devraient ajouter à la tension.

En cette période de forte rumeur à propos d’un possible remaniement ministériel, une telle situation n’augmente pas les chances de celui-ci de se maintenir au gouvernement.
Issa Fakaba Sissoko

L'indicateur Renouveau, est seul responsable du contenu de cet article  
627 hits
Autres Articles dans la même catégorie
Rencontres de la photo à Bamako: des rois de la sape aux déracinés du Kivu  ( 3)
Remonter


 Réagir à cet Article !
Afin d'améliorer la qualité du débat sur maliweb.net, nous vous proposons de nouveaux  outils :
  • Devenez membre et votre commentaire apparaîtra immédiatement
  • Sinon, indiquez votre Pseudo (requis), et votre commentaire apparaîtra après modération
  • Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez obtenir un compte.
    Poster un commentaire  
     
    NB. La rédaction de Maliweb vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la  crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue du Groupe Maliweb et de ses membres. Votre adresse IP est enregistrée. Vos commentaires n'engagent que vous, et non Maliweb ou ses membres.
     
     
    Autres Titres de l'Actualité
    Pour la défense de la république Codem en appelle à l'union sacrée
    Mali: réaménagement du gouvernement, négociations à Alger avec les rebelles touareg
    Dialogue Politique sur la recherche agricole pour le développement en Afrique de l’Ouest : Donner la parole aux vrais acteurs
    Kati : Des jeunes en colère lancent une expédition punitive contre les familles touareg
    Attaques rebelles au Mali : Bamako a–t-il perdu le Nord ?
     
     
    Forums Rencontres Archives Horoscope Musique Petites Annonces Cuisine Portraits Etudiants Jeux
    © MALIWEB 2002-2011