Lundi 21 Août 06:44 GMT 
à Bamako [La Météo]
maliweb.net
 Accueil  Politique Sports Économie Faits divers Musique Régions Monde Contributions Gastronomie Annonces   Nord-Mali Immigration 
Rechercher un article sur maliweb.net: 
Portrait
Mme Bocoum Salimata Ouattara, Présidente de l'Asaad : Une amazone engagée!
 Le Challenger, 10/12/2009   E-mail Imprimer

Assistante de direction à la Direction centrale commerciale et clientèle d'Edm-sa, la présidente de l'Association des secrétaires, assistants et attachés de Direction du Mali (Asaad) Mme Bocoum Salimata Ouattara est une véritable amazone.

Engagée, déterminée, cette dame mène depuis 1987 son petit bonhomme de chemin dans l'administration et le mouvement féministe. Ce n'est pas un hasard si elle assure aujourd'hui la vice-présidence de la Fédération africaine des secrétaires, assistants et attachés de direction. Mariée, elle est mère de 4 enfants.  

''C'est par amour que j'ai choisi d'être secrétaire. Et je vais le rester.'' Ces mots de la présidente nationale des secrétaires assistants et attachés de Direction du Mali en disent long sur son engagement et sa détermination. De teint clair, taille moyenne, Mme Boucoum Salimata Ouattara est d'un commerce agréable.  Elle a ''toujours travaillé avec des patrons civilisés.'' Mais elle aime vivre cachée. Sali fait preuve d'une grande disponibilité pour accueillir et orienter les visiteurs. 

Le ministère de la Fonction publique nous a lâchés !

Avant d'en occuper le poste de présidente, l'ancienne étudiante du Cours Jeanne d'Arc a été respectivement secrétaire administrative puis secrétaire à l'organisation de l'Asaad, une organisation professionnelle avec comme vocation le renforcement des capacités de ses membres. Grâce à son engagement et sa détermination, l'association a acquis une certaine notoriété aux plans régional et international. La délégation de l'Asaad conduite par sa présidente est reçue à l'extérieur avec tous les honneurs. Rebelle ou révolutionnaire par ses idées, voire ses différentes prises de positions, elle ne rate jamais une occasion pour faire valoir ses quatre vérités.

Mme Bocoum affirme ne pas comprendre le comportement du ministère du Travail et de la fonction publique à l'égard de l'association qu'elle préside. Dans un assez passé récent ce département, qui était un soutien fort de l'Asaad, lui  a tourné dos en coupant tous les contacts. Même s'il est saisi, le ministère dirigé par Me Abdoul Wahab Berthé réagit difficilement. ''Aujourd'hui nous tenons notre réunion dans des conditions extrêmement difficiles. Je ne comprends pas pourquoi le ministère nous a lâchés depuis le départ du ministre Ganfoud.''

   

 ''Nous attendons notre siège promis par ATT''

''Je remercie l'Anpe et le président de la République, Amadou Toumani Touré. Car, avec leur appui, l'association arrive à jouer pleinement son rôle.''  L'Anpe et le Fafpa apportent leurs concours à travers l'organisation des sessions de formation. Mais Mme Bocoum se dit surtout reconnaissante à l'endroit du président ATT, ''un homme qui écoute''' pour son soutien personnel et indéfectible qui a permis à l'association de mener librement  ses activités. ''Je souhaite  que le président reste notre espoir.'', a-t-elle affirmé.

Le combat immédiat de Mme Bocoum Salimata Ouattara est de chercher un siège pour l'Association qui n'en a pas encore. A moins qu'ATT n'honore la promesse qu'il leur a faite suite à une requête. Or, en regardant du côté du Burkina-Faso ou de la Côte d'Ivoire, elle constate que les ''associations - sœurs'' traitées avec plus d'égard n'ont pas ce genre de souci à se faire. La présidente de l'Asaad compte faire de son siège un centre de formation pour les jeunes stagiaires afin de les préparer à la vie professionnelle.

Qu'un courrier se perde… ? Mais, c'est  criminel !

A en croire Salimata Ouatarra, la modernisation de l'administration tant souhaitée par les plus hautes autorités de notre pays sera un vain mot sans une meilleure implication des secrétaires. ''La modernisation de l'administration ne peut pas aller sans la formation des secrétaires. Je lance un cri de cœur aux patrons réfractaires aux formations des secrétaires. Je veux que dans un futur proche, il n’y ait plus de secrétaire au rabais.'' affirme-t-elle tout en regrettant qu'on ''a tendance à dévaloriser notre profession. ''La secrétaire porte la camisole de l'entreprise. Elle informe, conseille, oriente, accueille. Elle est le premier bon conseiller technique, le premier gestionnaire de l'entreprise. La secrétaire est la seule qui ne fait pas la rétention de l'information  et partage ses compétences avec les autres.''

Il arrive à Mme Bocoum de piquer une grosse colère face au comportement peu orthodoxe d'une secrétaire.

'' Il y a plus de contraintes que de plaisir dans cette fonction. C'est criminel qu'un courrier se perde''.

 C'est pourquoi, elle  se bat  au quotidien pour la formation des secrétaires qui doivent s'adapter à l'évolution. ''Je me bats pour que le Mali puisse avoir des secrétaires de référence. 

Je vais m'investir pour la nouvelle génération. '' La présidente nationale de l'Asaad a entrepris des démarches auprès des autorités pour l'amélioration du programme de formation des secrétaires. Elle veut l'introduction de la déontologie dans les cours au niveau des écoles. 

Chiaka Doumbia

Le Challenger, est seul responsable du contenu de cet article  
596 hits
Autres Articles dans la même catégorie
Mohamed Cheick Tabouré : Artiste engagé dans les luttes sociales  
Remonter


 Réagir à cet Article !
Afin d'améliorer la qualité du débat sur maliweb.net, nous vous proposons de nouveaux  outils :
  • Devenez membre et votre commentaire apparaîtra immédiatement
  • Sinon, indiquez votre Pseudo (requis), et votre commentaire apparaîtra après modération
  • Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez obtenir un compte.
    Poster un commentaire  
     
    NB. La rédaction de Maliweb vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la  crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue du Groupe Maliweb et de ses membres. Votre adresse IP est enregistrée. Vos commentaires n'engagent que vous, et non Maliweb ou ses membres.
     
     
    Autres Titres de l'Actualité
    Pour la défense de la république Codem en appelle à l'union sacrée
    Mali: réaménagement du gouvernement, négociations à Alger avec les rebelles touareg
    Dialogue Politique sur la recherche agricole pour le développement en Afrique de l’Ouest : Donner la parole aux vrais acteurs
    Kati : Des jeunes en colère lancent une expédition punitive contre les familles touareg
    Attaques rebelles au Mali : Bamako a–t-il perdu le Nord ?
     
     
    Forums Rencontres Archives Horoscope Musique Petites Annonces Cuisine Portraits Etudiants Jeux
    © MALIWEB 2002-2011