Jeudi 13 Décembre 03:30 GMT 
à Bamako [La Météo]
maliweb.net
 Accueil  Politique Sports Économie Faits divers Musique Régions Monde Contributions Gastronomie Annonces   Nord-Mali Immigration 
Rechercher un article sur maliweb.net: 
Université de Bamako
Problématique de l’effectif de l’enseignement supérieur : Plus de 70 000 étudiants, l’université de Bamako est au bord de l’implosion
 Le Quotidien de Bko, 13/01/2010 Commentaires [ 20 ] E-mail Imprimer

L’université de Bamako est face à de nombreux défis. Parmi ceux-ci, le problème d’effectifs des étudiants. Il se passe de tout commentaire.

L’université de Bamako est l’une des plus jeunes de la sous-région ouest Africaine. Toutefois, elle se trouve être aujourd’hui l’une des plus peuplées. En quatre ans, les effectifs des étudiants ont doublé. Ils sont passés de 35.284 en 2004-2005 à environs 70.000 étudiants en 2008-2009. Le Mali aurait-il plus de bacheliers que les autres pays ? Ou encore, les bacheliers maliens n’ont-il pas d’autres destinations ?

Les difficultés liées à de tels effectifs ne doivent guère surprendre. Puisqu’elles sont presque connues de tous. Elles ont pour noms manque de salles de classe, de laboratoires, d’amphithéâtres. A cela s’ajoutent le manque de professeurs, l’insuffisance d’espace sur le campus pour loger les étudiants.

Au niveau de toutes les facultés, c’est presque la même chanson : « Pas de place ». « Nous sommes obligés de venir une ou deux heures avant le début des cours afin d’avoir de la place » se lamentaient des étudiants de la 3ème   droit public de la Faculté des Sciences Juridiques et politiques.

Pourtant, les autorités ont conscience de la situation. Pour preuve, le Premier ministre, Modibo Sidibé, disait, lors de la cérémonie solennelle d’ouverture de la rentrée de l’Université et des grandes écoles, que si rien n’est fait pour gérer ces flux, les effectifs dans les facultés et grandes Ecoles vont atteindre la barre de 180.000 en 2014-2015. Les besoins en ressources courantes, à cet effet, passeraient alors de 14,8% du budget de l’éducation en 2009 à 22,07% en 2015.

Mieux, en termes d’enseignants, les besoins se chiffreraient à 300 recrutements par an ; et les investissements à réaliser s’élèveraient à plus de 324 milliards de FCFA.

Qu’est ce qui a été fait pour gérer la situation ? Plusieurs chantiers sont annoncés, parmi ceux-ci l’ouverture d’un pôle universitaire à Ségou et la Construction du Campus universitaire de Kabala.

Les étudiants ont beaucoup d’espoir pour l’ouverture très attendue de ce pôle universitaire de Ségou. Le secrétaire général du bureau de coordination de l’AEEM, Amadoun Traoré a déclaré lors de la rentrée solennelle de l’université et des grandes écoles que les étudiants suivent avec beaucoup d’attention et d’espoir l’ouverture de l’Université de Ségou. « Nous souhaitons que cette université soit dotée d’un véritable programme universitaire dans lequel tout étudiant sera fier d’évoluer » a-t-il ajouté. 

A propos du Campus universitaire de Kabala promis par le gouvernement, le secrétaire général déclare en ces termes: « nous ne croyons pas que ça sera un éléphant blanc parce que, nous étudiants du Mali, nous avons foi en ce que le Gouvernement dit ».

D’autres problèmes auxquels l’enseignement supérieur fait face, demeurent les cas de violence dans l’espace universitaire, entraînant souvent des blessures graves pour les étudiants et les professeurs ; les revendications syndicales
En effet, lors de la rentrée, les enseignants du supérieur ont demandé la mise en place d’un nouveau plan de carrière plus adéquat, assurant l’avancement sous toutes ses formes de l’enseignant du supérieur au Mali, « aligner notre rémunération sur celle de nos homologues de la sous-région au compte de l’année académique 2009-2010 »

Alou Daou

 

 

Le Quotidien de Bko, est seul responsable du contenu de cet article  
4503 hits
Remonter

Vos commentaires Modifier mon avatar 
20 réactions (2 en attente de modération)1 2  
Posté par gaston86  82,  le 13 Jan 2010 21:43:55 GMT
 
Alpha a construit un amphitheatre de 1000 places , 15 ans àprès mon président construit un
amphi de 500 places .....Les salles de spectacles de Ségou sont transformés en amphi.......
 
  Répondre à < gaston86 >
Posté par obama1  519,  le 13 Jan 2010 16:37:39 GMT
 
Nos parents ont faillit a leur mission qui est de se mettre de notre cote et pousser le GOV
a garantir l'education de nous qui sont leur enfents. au lieu de cela ils nous ont
delaisser, critiquer et souvant insulter disant que nous ne voulons pas etudier. mantenant
tout le monde voit la situation...le GOV n;as jamais mis un plan pour contrecarrer ce qui
se fait maintenant.ils comparent leur tps a la notre en oubliant de mentionner qu'ils
n'etaient que moins de 2000 etudiants a ce moment.
 
  Répondre à < obama1 >
Posté par Apema  5084,  le 13 Jan 2010 16:20:26 GMT
 
C'est parce que les autres pays ont decentralisé leurs university. Faisons comme eux, vous
verrez qu'on est pas au dessu des autres concernant le nombre. Uniquement à la FMPOS il y a
22 nationalités differentes.
 
  Répondre à < Apema >
Posté par grandbaba  137,  le 13 Jan 2010 14:51:23 GMT
 
En plus des problèmes cités ci-dessus, il faut une nouvelle modalité d'évaluation, ou un
durcissement des épreuves d'examen au mali comme le DEF et surtout le BAC, il y'a des
étudiants de droit qui ne valent rien du tout. Il y'a en qui ne savent même pas conjuguer le
verbe avoir au présent de l'indicatif. Notre taux d'admission au bac est le plus élevé dans
la sous-région alors qu'on est presque dernier en matière de performance éducative, le
système éducatif aussi doit changer en commençant par le lycée pour ne pas dire le
fondamental. La Série SH et LL doivent faire une, et les programmes sont très très anciens,
on n'a plus besoin de certaines choses, en ce qui concerne la SE et la SB, ça va car en
europe ici nos gens des bacs scientifiques sont très biens en maths car ils ont reçus de
très bons enseignements contrairement aux étudiants qui ont un bac littéraire ou science
humain. Mais toute fois, les SE, et SB aussi ont besoin de beaucoup de TP (travaux
pratiques).
 
  Répondre à < grandbaba >
Posté par Niyefôkoyésegoudê  2554,  le 13 Jan 2010 13:54:56 GMT
 
Une moyenne de 14 000 étudiants /faculté uniquement sans compter les grandes écoles ,sans
compter les instituts célà est bien gérable à mon avis s'il y'a la volonté?car je pense que
c'est des intellectuels qui sont élus ou nommés? Mais notre grand problème est que certains
trouvent leurs saluts dans le desordre et célà depuis les hauts sommets de l'Etat à
certains platons du circuit.
 
  Répondre à < Niyefôkoyésegoudê >
Posté par law  1061,  le 13 Jan 2010 13:07:05 GMT
 
Hier, lundi 11 janvier 2010, les élèves du Lycée KANKOU MOUSSA et les étudiants de la
pauvre "colline du savoir" ont manifesté leur excellence à perturber l'ordre publique
et aussi leur capacité en charcuterie. Les machettes et armes à feu ontjoué leur
rôle sous les yeux appeurés et impuissants des enseignants/ chercheurs et aussis des
vrais élèves et étudiants désireux d'étudier. 1)Je voudrais dire que les parents
d'élèves ont été dissouts dans le flôt abondant de la "démocratisation " et de la
"démocratie" à l'occidentale. 2)Les responsables des structures conçernées ,
anesthésiés par la démocratie,ont la responsabilité avérée ,le devoir dénoncer et
traduire en conseil de discipline ,les acteurs qui ont été vus à la tête des
exactions commises. 3)Les meneurs de ces actes constituent la population fort appréciée
pour le choix de l'échantillon des chargés de missions; cela certainement.
 
  Répondre à < law >
Posté par moretti  2,  le 13 Jan 2010 13:04:19 GMT
 
le problème ne date pas d'aujourdhui, il faudra décentralisé les universités avec une dans
chaque région au moins ou soit entre les frontières des villes qui sont proches.Puis
recruter des enseignants capables et qui ne sont pas corrompus et ça c'est difficile car
pour ne pas etre corrompus le salaire doit etre a la hauteur. ensuite appliquer les normes
universitaires, un étudiant qui en dessous de 7 de moyenne c'est l'exclusion rendez vous à
l'école de la seconde chance et celui qui moins de 1O de moyenne meme 9,99 ne sera pas
admis. on verra que l'effectif sera reduit. IL faut appliquer les règles car la loi ne se
marchande pas elle s'applique. Quand je pense que des Etudiants ayant 6 de moyenne se
retrouve en classe supérieure. le problème du mali se trouve a tous les stades, par
exemple lorsqu'on demande a un motocycliste de mettre un casque il repond que ça coute cher
alors le prix de la moto coute 100000 fois chere que le casque.
 
  Répondre à < moretti >
Posté par gibrim  19,  le 13 Jan 2010 13:00:43 GMT
 
un pays qui ne fait pas de l'éducation et la recherche une priorité n'a pas d'avenir. Notre
mali est dirigé par des gens qui n'ont pas le niveau de comprendre qu'il faut investir dans
l'éducation. Ce à quoi on assiste, c'est du théatre !!!! si cc'est comme ça on va y arrivé,
vous verrez finalement que le diplome n'aura plus de sens au Mali puisqu'un universitaire et
un scolaire auron le meme nivo dans l'avenir. les peu qui seront bien formés ne suffiron
pas pour tout faire. N'oublié pas que la population augmente : c'est une théorie de
pondération qui montre avenir médiocre à notre systeme educatif
 
  Répondre à < gibrim >
Posté par foudkg  20683,  le 13 Jan 2010 10:57:40 GMT
 
de toute façon à quoi ça sert sinon à faire des chomeurs diplomés ??
 
  Répondre à < foudkg >
Posté par papadoc10  218,  le 13 Jan 2010 10:19:25 GMT
 
C'est vraiment pitoyable que l'on puisse continuer à louer des salles de ciné ou des
immeubles en plein marché pour les étudiants, chacun en jugera du degré de sérieux dans ces
pratiques. En tout cas ce n'est un secret pour personne que le ministère de l'enseignement
supérieur profite bien de cette situation calamiteuse!! les quelques % des loyers de ces
immeubles lui sont reversés!!!
 
  Répondre à < papadoc10 >
20 réactions (2 en attente de modération)1 2  

 Réagir à cet Article !
Afin d'améliorer la qualité du débat sur maliweb.net, nous vous proposons de nouveaux  outils :
  • Devenez membre et votre commentaire apparaîtra immédiatement
  • Sinon, indiquez votre Pseudo (requis), et votre commentaire apparaîtra après modération
  • Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez obtenir un compte.
    Poster un commentaire  
     
    NB. La rédaction de Maliweb vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la  crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue du Groupe Maliweb et de ses membres. Votre adresse IP est enregistrée. Vos commentaires n'engagent que vous, et non Maliweb ou ses membres.
     
     
    Autres Titres de l'Actualité
    Pour la défense de la république Codem en appelle à l'union sacrée
    Mali: réaménagement du gouvernement, négociations à Alger avec les rebelles touareg
    Dialogue Politique sur la recherche agricole pour le développement en Afrique de l’Ouest : Donner la parole aux vrais acteurs
    Kati : Des jeunes en colère lancent une expédition punitive contre les familles touareg
    Attaques rebelles au Mali : Bamako a–t-il perdu le Nord ?
     
     
    Forums Rencontres Archives Horoscope Musique Petites Annonces Cuisine Portraits Etudiants Jeux
    © MALIWEB 2002-2011