Vendredi 31 Octobre 10:35 GMT 
à Bamako [La Météo]
 Accueil  Politique Sports Économie Faits divers Musique Régions Monde Contributions Gastronomie Annonces   Nord-Mali Immigration 
Rechercher un article sur maliweb.net: 
Histoire (Politique)
Histoire de la Fédération du Mali et de son éclatement
  03/04/2010 Commentaires [ 206 ] E-mail Imprimer
Bko. 28-29 déc. 1958. Senghor (debout à dr.) et Léon Boissier Palun
(à g.) membres du PRA, participent à la conférence fédéraliste qui
veut unir le Sénégal, le Soudan, le Dahomey et la Hte Volta © AFP

La fête nationale sénégalaise marque l’une des dates charnières de l’histoire du pays. Le 4 avril 1960 les délégations de la France, du Soudan français et du Sénégal signaient les accords de dévolution des pouvoirs de la Communauté à la Fédération du Mali. Il faudra cependant attendre le 20 août 1960 pour que le Sénégal, en tant que tel, soit indépendant. Voici les principaux événements qui ont jalonné cette marche.

VERS LA CONSTRUCTION DE LA FEDERATION DU MALI

23 juin 1956
Adoption de la loi-cadre Defferre. Celle-ci veut associer les populations africaines à la gestion de leurs affaires intérieures, mais elle démantèle l’Afrique Occidentale Française (AOF) et l’Afrique Equatoriale Française (AEF). Le Grand Conseil se voit limité à des fonctions de coordination.

25-30 septembre 1957
Congrès du Rassemblement démocratique africain au collège technique de Bamako. Selon l’historien Sékéné Mody Cissoko, «la question fondamentale dans l’opinion africaine était celle de savoir si, après la loi-cadre, les territoires se regrouperaient dans un cadre commun qui était celui de l’AOF ou de l’AEF ou s’ils resteraient isolés et liés chacun à la France, selon la loi Defferre.» Le Congrès voit se manifester des divergences profondes entre la section RDA de Côte d’Ivoire dirigée par Felix Houphouët Boigny et le reste du parti. Houphouët marque son attachement aux principes de la Loi-cadre.

15 février 1958

Rassemblement au palais Bourbon à Paris de nombreux partis africains pour la création d’une structure unique. Le Rassemblement démocratique africain (RDA) demande que tous les partis se rangent derrière son sigle. Les discussions achoppent. Ces désaccords conduisent à la création à Dakar le 28 mars 1958 du Parti du regroupement africain (PRA), par les partis autres que le RDA. Le PRA défendra au Grand Conseil, dans les instances territoriales et dans l’opinion publique la nécessité d’une unité fédérale.

5 avril 1958
Incident au sein du RDA qui illustre à nouveau les désaccords entre la Côte d’Ivoire et le reste du mouvement. À la clôture du Grand Conseil, les élus RDA votent à l’unanimité une motion qui demande la création d’un exécutif fédéral. Protestation d’Abidjan qui désavoue le vote de la délégation ivoirienne. Le Guinéen Sékou Touré répond catégoriquement au nom du groupe RDA au Grand Conseil : « le groupe RDA soutient de tout son poids ladite motion et ne peut prendre en considération toute déclaration intempestive contraire à la volonté des masses africaines. »

13 mai 1958
Une insurrection à Alger lance le processus qui va conduire le général de Gaulle à la tête du pouvoir exécutif français. De Gaulle veut une nouvelle constitution, qui définisse notamment de nouvelles relations entre la France et ses colonies. Il associe aux travaux Houphouët Boigny. Le projet propose la création d’une Communauté, sorte de fédération entre la France et les pays africains. Selon l’historien Sékéné Mody Cissoko, le projet «était scandaleux pour les nationalistes africains car il ne mentionnait même pas les deux idées forces qui agitaient les esprits depuis le congrès de Bamako : le droit à l’indépendance et l’unité des territoires

25-27 juillet 1958
Le PRA, le Parti du regroupement africain se retrouve au centre international Unafrica de Cotonou. Près de 350 délégués représentent les partis politiques hors Rassemblement démocratique africain. Dès le départ, la délégation nigérienne donne le ton : «l’indépendance nationale d’abord, le reste ensuite !» Léopold Sédar Senghor émet des réserves, mais le congrès opte pour l’indépe ndance immédiate.

29-30 décembre 1958
Congrès de Bamako. Les représentants du Sénégal, du Soudan français, du Dahomey et de la Haute Volta mettent en place un plan en vue de la création de la Fédération. Ils conviennent de lancer les procédures parlementaires pour la réunion d’une constituante fédérale le mois suivant.

14 janvier 1959
L’Assemblée constituante de la nouvelle fédération s’ouvre au palais du Grand Conseil de l’AOF. 44 délégués représentent les 4 États qui ont décidé de mettre en place cette Fédération (Sénégal, Soudan français, Dahomey, Haute-Volta). Le 17 janvier, la constitution est adoptée par acclamation. La Fédération du Mali est née, même si elle reste encore dépendante du pouvoir colonial. Cette constitution doit être ratifiée par les assemblées législatives des États membres pour entrer en vigueur.

21 et 22 janvier 1959
La constitution de la Fédération du Mali est ratifiée par le Soudan français et le Sénégal. La Haute-Volta et le Dahomey font défection.

 

"Cinq colonnes à la une". 15 juin 1960. Durée: 18 mn. (INA)

4 avril 1959

L’Assemblée fédérale du Mali se réunit pour réviser la constitution fédérale et former le gouvernement fédéral. Léopold Sédar Senghor est désigné président de l’assemblée. Modibo Keita est élu président du gouvernement. Mamadou Dia est choisi comme vice-président. Le gouvernement fédéral est constitué le 15 avril : le Soudan et le Sénégal disposent chacun de 4 ministres.

15 Mai 1959
De Gaulle reçoit Modibo Keïta à l’Elysée et lui annonce qu’il accepte de reconnaître l’existence de la Fédération du Mali au sein de la Communauté.

29 septembre 1959
Le Sénégal et le Soudan déposent une requête formelle pour le transfert des pouvoirs souverains de la communauté à la Fédération du Mali.

13 décembre 1959
À Dakar, devant l’Assemblée fédérale, de Gaulle annonce que la France laissera le Mali accéder à la souveraineté internationale, tout en continuant à l’aider.

L'éclatement de la Fédération du Mali

18 Janvier 1960
Ouverture à l’hôtel Matignon à Paris des négociations qui doivent aboutir à l’indépendance de la Fédération du Mali.

4 avril 1960

Signature dans les salons de l’hôtel Matignon des différents textes permettant la dévolution des pouvoirs de la communauté à la Fédération du Mali : un accord particulier portant transfert des compétences de la communauté, deux accords sur les dispositions transitoires, un accord sur la participation de la Fédération du Mali à la communauté. Une batterie d’accords de coopération est également paraphée sur les questions de politique étrangère, de défense, d’économie, d’enseignement supérieur, de matières premières et produits stratégiques... L’indépendance du Mali ne sera effective qu’après ratification des accords par les assemblées du Mali et de la France.


(Archives du SENEGAL)

20 Juin 1960
Proclamation de l’indépendance de la Fédération du Mali. Le dimanche 19 juin, la cérémonie de «l’Acte de reconnaissance» a lieu dans les jardins du Palais de l’ancien Haut-commissaire de l’AOF à Dakar. Le drapeau français est descendu devant les responsables français et maliens. Les accords franco-maliens sont signés. L’Assemblée fédérale du Mali se réunit pour une séance solennelle au cours de laquelle elle vote l’indépendance de la Fédération du Mali. À 0h00, Léopold Sédar Senghor, président de l’assemblée, proclame cette indépendance.

18 août 1960
Traversée par de multiples désaccords sur la désignation de ses responsables, la Fédération du Mali semble vouée à l’éclatement. Une nouvelle crise accélère le processus : Modibo Keïta donne des instructions au chef des forces armées, le colonel Soumaré, pour la mise en place de mesures de sécurité lors de la prochaine élection présidentielle. Il le fait sans prévenir son ministre de la défense, Mamadou Dia.

Le 18 août, le colonel Soumaré demande aux unités de l’armée malienne qui sont à Podor et Bignona d’envoyer chacun une compagnie «en tenue de combat». Mamadou Dia tente de contrecarrer la décision, Modibo Keïta la reconfirme. Les Sénégalais ont la certitude que les Soudanais vont faire usage de la force et se préparent en conséquence. Les Soudanais sont persuadés que les Sénégalais préparent leur sécession.

DAKAR. 2 août 1960. «L'heure est grave» Léopold Sédar Senghor, président de la Fédération du Mali, dénonce avec véhémence la décision du secrétaire général Modibo Keita, qui vient de destituer le vice-président de la Fédération, Mamadou Dia. Il appelle les militants de l'Union progressiste sénégalaise à constituer des milices armées, prêtes à défendre l'indépendance du Sénégal. (RMO)
(02:35)  
 

19 août 1960
Modibo Keïta convoque un conseil des ministres extraordinaire dans la soirée pour empêcher la sécession du Sénégal. Un seul ministre sénégalais est présent. Mamadou Dia est déchargé de la défense. L’état d’urgence est proclamé.

20 août 1960
La réponse des Sénégalais ne tarde pas à arriver. Le commandant de la Garde républicaine arrête le colonel Soumaré. Les hommes de la gendarmerie, qui sont Sénégalais, se rangent aux côtés de Senghor et de Dia. L’assemblée est convoquée. Elle vote en pleine nuit l’indépendance du Sénégal et décide elle aussi d’un état d’urgence. Le 21 août, Modibo Keïta et les représentants maliens présents à Dakar sont raccompagnés à la gare et quittent le pays.

22 septembre 1960
L'indépendance du Mali est proclamée.

Source : Sékéné Mody Cissoko, Un combat pour l’unité de l’Afrique de l’Ouest, la Fédération du Mali (1959-1960). Nouvelles Editions Africaines du Sénégal, Dakar, 2005.

Par Laurent Correau - RFI.fr
Article publié le : vendredi 02 avril 2010 - Dernière modification le : samedi 03 avril 2010


 
25989 hits
Remonter

Vos commentaires Modifier mon avatar 
206 réactions (9 en attente de modération)1 2 3 4 5  
Posté par tounhakay  2,  le 17 Jul 2010 18:58:26 GMT
 
22 septembre proclamé date d'independance du Mali: indépendance par rapport à qui? par
rapport à la france ou par rapport au sénégal? Si c'est par rapport à la France ça ne
saurait être le 22 septembre mais bien avant. Pourquoi pas le 20 juin date date
d'independance du Soudan français et la federation du Mali.
 
  Répondre à < tounhakay >
Posté par sabour  570,  le 05 May 2010 13:46:32 GMT
 
Version d'un historien malien certe mais membre du PSP profrançais comme Senghor et les
sénégalais anti fédaration indépendante de la France de l'époque. Il met BIEN les ERREURS
qu'on a fait faire par les Soudanais, mais les profrançais ne voulaient pas "du plus gradé
dans le GRADE le plus élévé" comme chef d'Etat major (Soumaré du Soudan à l'époque) Ce qui
n'est pas BIEN EN RELIEF C'EST QUE LES SENEGALAIS PROFRANCAIS AVAIENT PROGRAMME LA MORT DE
LA FEDERATION ET SE REUNISSAIENT SANS L'AVAL DES AUTORITES DE LA FEDERATION (EST LEGALISTE
AUSSI... JE PARAPHRASE MODIBO : CEUX QUI ONT MIS FIN A LA FEDERATION MALI ENTENDRONT "COMME
UN GOONNNGGG LE NOM MALI DANS LEUR CONSCIENCE...
 
  Répondre à < sabour >
Posté par sabour  570,  le 05 May 2010 13:46:14 GMT
 
Version d'un historien malien certe mais membre du PSP profrançais comme Senghor et les
sénégalais anti fédaration indépendante de la France de l'époque. Il met BIEN les ERREURS
qu'on a fait faire par les Soudanais, mais les profrançais ne voulais pas "du plus gradé
dans le GRADE le plus élévé" comme chef d'Etat major (Soumaré du Soudan à l'époque) Ce qui
n'est pas BIEN EN RELIEF C'EST QUE LES SENEGALAIS PROFRANCAIS AVAIENT PROGRAMME LA MORT DE
LA FEDERATION ET SE REUNISSAIENT SANS L'AVAL DES AUTORITES DE LA FEDERATION (EST LEGALISTE
AUSSI... JE PARAPHRASE MODIBO : CEUX QUI ONT MIS FIN A LA FEDERATION MALI ENTENDRONT "COMME
UN GOONNNGGG LE NOM MALI DANS LEUR CONSCIENCE...
 
  Répondre à < sabour >
Posté par le phoenix  1057,  le 08 Apr 2010 09:08:18 GMT
 
SACRE KING DOMAGE QUE TU NE PUISSE RIEN CONTRE CE SYSTEME DE CASTRE....SI TU DESAPROUVE CE
QUE TU ES...ALORS CE N EST LA FAUTE A PERSONNE. QU'ALLAH BENISSE MON MALI
 
 
Réponse de < Kinguiranke  19547 > à < pelican >,  le 22 Apr 2010 14:27:37 GMT
 
Les considerations de ce genre sont segregationistes et racistes, ce sont ces memes theories et concepts qui ont cree le Nazisme et l''esclavage, donc Toure ou Dembele ou Diarra ou Diawara, tous sont des creatures de Dieu, tous sont partis de lui et tous vont retourner a lui. Le Nyamakalaya est une bassesse humaine, une theorie qui divise et un concept qui nous met en retard sur notre developpement social et economique. C'est anticonstitutionnel, illegale anti democratqiue et anti religion.
 
  Répondre à < Kinguiranke >
Réponse de < pelican  265 > à < Kinguiranke >,  le 11 Apr 2010 12:45:14 GMT
 
En vrai TOURE je n'acceptera jamais k mon fils ou ma fille se marie a un ou une gnamakala. Je choisirai moi meme la femme de mon premier garcon car c'est lui ki contuniear ma famille apres moi. Tu sais king, c'est parcequ'on a refuse de croir a ces choses la k le taux de divorce est entraine de depasser le taux de mariage, les gens st riches sans etre heureus, les gens st puissant san etre en securite. Une societe a ses regles, je ne suis pas d'accord qu'on change des regles ki ont fais leur preuve. T'as vu ojourd'hui a bamako, nos soeure ecrivent leur numero de telephne sur leur fesses pour circuler sur Djakarta. Cela est du o fait k la famille se porte mal, la societe se porte mal, par ce que on est entraine de changer inconsciemment les regles qui faisaient notre force. Je suis desole King, si t'es Djeli, marie toi avec une belle Djelie et laisse tes hôron se marier entre eux. Oui je suis d'accord k certaine choses de notre culture doivent evoluer mais pas toutes. VIVE un
 
Réponse de < Kinguiranke  19547 > à < le phoenix >,  le 08 Apr 2010 09:54:36 GMT
 
C'est dommage pour toi car ce n'est pas Allah qui a cree ce racisme odieux et cette discrimination sociale que pratique seulement les KKK. Au debut du monde il y avait pas de systeme des CASTES et a la fin du monde quand tu te resenteras devant ton createur il n yaura pas de systeme de CASTES. Tu es un autre raciste qui porte tes idees supremacistes comme Pick Botha.Mais tant que le Malie restera divise en CASTES nous n'allons pas progresser, ce n'est pas a moi seul de faire quelque chose contre ce racisme malien mais a nous tous afin de changer notre societe, sinon la societe heritee du 13eme siecle ne nous amenera nulle part et nous resterons parmi les derniers de la terre en continuant de mandier sans vergogne de la France aux pays du golf, la Chine, les USA, etc..
 
Posté par topnotch  705,  le 06 Apr 2010 05:51:51 GMT
 
King, tu as un serieux problème de raisonnement. Tu dis aux maliens que " korolen fô yé
kouratagna yé" et tu t'accroches bec et onglet à Bourguiba et de son modèle de société.
Regards bien la Tunisie où tu as Ben Ali qui a  23 ans de reigne monarchique. J'étais
toujours dit que la clé de l'évolution des mentalités est l'éducation. Tu as 99% des enfants
tunisiens sui vont à l'école, au Mali ils sont combien? Il n'y a pas de problème de caste au
Mali, mais la pauvreté, l'analphabetisme, corruption et incompétence des dirigeants. 
 
 
Réponse de < Kinguiranke  19547 > à < topnotch >,  le 06 Apr 2010 12:04:42 GMT
 
topnoch, tu es un radical, je dis "base sur le model de Habib Bourguiba, ne voies pas la nuance dans ce que je dis. Je pensais que les financiers pouvaient voir les nuances mais je me trompe. Ensuite en ce qui concerne l'eductaion des enfants au Mali d'aujourd'hui tu as moins de 40% des enfants qui sont scollarises et comme tu l'as dis toi-meme c'est 99% des enfants Tunisiens qui sont scolarises et au Mali les filles font le frais sur le plan education donc la Tunisie bat le Mali et sur beaucoup d'autres plans. Ensuite je dois repeter a toi surtout et aux nostaligiques des legendes historiques que "Korolen fo o yere kour tagna ye". Tous ces maux dont tu parles ont pour source les mentalites sociales et le systeme des CASTES, c'est notre organisation sociale qui determine notre future et le systeme des CASTES au Mali est le frein a notre developpement. A bon entendeur, salut..
 
  Répondre à < Kinguiranke >
Posté par Kinguiranke  19547,  le 05 Apr 2010 20:59:15 GMT
 
Miri, je t'ai donne ma reponse sur le model de societe qui va nous sortir du
sous-developpement. c'est base sur le model de Bourguiba, le pere de la nation Tunisienne.
Je voudrai savoir ton model aussi et puis nous allons nous entendre car notre societe ne
peut pas continuer comme au 13eme siecle et nous sommes d'accord sur ce point deja.
 
 
Réponse de < edouardo  153 > à < Kinguiranke >,  le 23 Apr 2010 14:48:55 GMT
 
je temoigne tes arguments.je vie en tunisie depuis quelques annees.on est incomparable
 
  Répondre à < edouardo >
Réponse de < Kinguiranke  19547 > à < foudkg >,  le 05 Apr 2010 21:54:59 GMT
 
Borulayi, tu es veritablement un raciste, Eugene Terreblanche est minable a cote de toi. Tu me donnes des doutes sur ton intellect honnetement ca ne va pas du tout avec toi. C'est vraiment dure de vivre en France pour toi, tu as des problemes avec les blancs et tu vies au pays des blancs. Mais a toi de regler cela. Souvens-toi que Modibo Keita avait des relations priviligiees avec Habib Bourguiba et son model de societe est un model qui a amene la Tunisie vers le developpement, un des pays les plus avances parmi les pays Africains. Ouvres tes yeux et ta tete si tu le peux pour comprendre que tous ces royuames et tous ces empires que tu cites ne t'ont pas aide du tout a ne pas discriminer tes semblables et compatriotes en soutenant le systeme odieux des CASTES au Mali.Ton cas est veritablement deplorable, il sera bien pour toi de retourner au Mali, un conseil de frere parceque tu deviens aggressif et maniac..
 
Réponse de < foudkg  20683 > à < Broulayi >,  le 05 Apr 2010 21:36:22 GMT
 
Broualyi ,souviens de ce que tu as appris à l'ecole ; nos ancetres les gaulois................il voilà ils ont cramé a etre retés trop longtemps au soleil
 
Réponse de < Broulayi  2647 > à < Kinguiranke >,  le 05 Apr 2010 21:21:35 GMT
 
Nous on est les descendants de l'empire du ghana... de l'empire du mali... du royaume bambara de ségou... du royaume peulh du macina... du royaume des songhoïs... de tiéba;.. de babemba... de samory... de mamadou konaté... de modibo kéïta. Le model Bourghiba... connaît pas. Je croyais que tu avais une culture de l'histoire de ton pays. Hélas... on découvre que tu ne connais rien de ta propre culture. Connais toi toi même au lieu de rêver de Bourghiba.
 
Posté par Broulayi  2647,  le 05 Apr 2010 20:11:58 GMT
 
Foudkg... on te dit que c'est le monument de la RENAISSANCE AFRICAINE... est-ce que tu sais
parler français ? ça n'a rien avoir avec toi, ni avec ton pays. Alors : Dégage ! Laisse nous
renaître ! C'est notre monument. Laisse nous creuver ! c'est notre affaire.
 
 
Réponse de < Kinguiranke  19547 > à < foudkg >,  le 05 Apr 2010 22:06:47 GMT
 
Il ne faut pas l'envouloir car Broulayi a oublie qu'il vit en France tellement que c'est bon de vivre la-bas, dans la douce France. C'est le genre de personne qui dit: yan kadi ka teme nfaso kan (voulant dire: ici c'est mieux que ma patrie).
 
  Répondre à < Kinguiranke >
Réponse de < foudkg  20683 > à < foudkg >,  le 05 Apr 2010 21:31:22 GMT
 
Broualyi ,pourquoi degagerais je ? je vois un drapeau français avvec ton pseudo .Je susi tres attiré par lle bleu-blanc-rouge ................................................aau fait ,Wade a t'il trouver une parade contre les mouettes qui vont passer leeur temps a chier sur son monument ????
 
Réponse de < foudkg  20683 > à < Broulayi >,  le 05 Apr 2010 21:26:01 GMT
 
ah bon ,parce qu'il y a une renaissance africaine ?? Ou çà ?.......en France ,aux States ,au Canada ,bref partout ou vous avez pu obtenir des bourses pour etudier .........mais en Afrique ou il n'y a pas d'eau potable ,pas d'electriicité ou alors de façon episodique ,ou la graande question c'est la soudure alimentaire , c'est quoi la renaissance afriicaine ? pour construire un pon t vous aavez besoin des chinois parce que vous ne savez pas le faire . Meme Wade a eeut besoin de nord coreens pour construire la chose de sa vie dédiée a sa postérité !!!! aalors c'est quoi la rennaissance africaine à part des paroles dont vous vous gargarisez ??........peut etre que pour la corruption vous n'accepterez plus que le dollar ou l'Euro ? finit de se faire acheter en CFA , laissons çà aux pauvres
 
Posté par BeidyS  9,  le 05 Apr 2010 20:04:04 GMT
 
Foudkg continue a devoiler sa carance intellectuelle. Son analyse et sa comprehention est
tres pauvre. Que ce type est tres limite dans sa maniere de voir les choses
 
  Répondre à < BeidyS >
Posté par topnotch  705,  le 05 Apr 2010 20:01:40 GMT
 
Pour le monument de la renaissance, allez sur le site
d'euronews euronews.net/2010/04/04/senegal-la-statue-controversee-de-la-renaissance-afr
icaine/
 
 
Réponse de < Kinguiranke  19547 > à < topnotch >,  le 05 Apr 2010 20:17:28 GMT
 
Very good food for thoughts, thank you for the post.
 
  Répondre à < Kinguiranke >
Posté par foudkg  20683,  le 05 Apr 2010 19:27:45 GMT
 
à Broualyi ......je te cite " seuls les etre avec un peu d'intelligence peuvent comprendre
la portée de ce monument "...............au vu du nombre de sénégalais qui manifestent
contre cette dinguerie de Wade ,j'en deduis que pour toi les sénégallais sont des cons
dénués d'intelligence ils vont etre contents tes voisins quand ils vont te
lire ...................................il faudrait etr eaveugle pour
ne pas voir le symbole vu la taille du monument .Mais Wade n'en n'a rien a foutre du
symbole ,lui ce qu'il voit la postérité ,que meme aprés sa mort ,on parle de lui
 
 
Réponse de < Kinguiranke  19547 > à < Broulayi >,  le 05 Apr 2010 22:46:32 GMT
 
Comme si nos populations se nourrisssaient de statues et pas de mil et de riz.
 
  Répondre à < Kinguiranke >
Réponse de < Broulayi  2647 > à < foudkg >,  le 05 Apr 2010 19:49:25 GMT
 
Des monuments comme ça, on devrait en trouver partout en Afrique. L'afrique doit s'affranchir des donneurs de leçons. Quand les africains NOIRS ont érigé les pyramides d'Egypte, ils n'ont demandé l'autorisation à personne. Les salauds négationnistes ont dit que les noirs ne sont pas capables de construite de telle chefs d'oeuvre. Que 49 % des sénégalais manifestent aujourd'hui, c'est normal dans toute démocratie. Cette statue, c'est l'affirmation de la souveraineté du sénégal. Ceux qui ne sont pas contents, aller vous faire voir ailleur. Nous autres africains nous disons Bravo à Wade. Maintenant en frique, il y a les pyramides d'Egypte, les chutes du lac victoria, la statut de Wade. Les jaloux vont creuver !
 
Réponse de < Tototoutcourt  1609 > à < foudkg >,  le 05 Apr 2010 19:46:53 GMT
 
les Senegalais jusgent plus Mr Wade sur son Bilan que sur le monument uniquement, et si par malheur ils sont vraiment contre ce symbole, alors moi aussi je dirait qu'ils ne comprennent rien en rein et qu'ils ne sont pas intelligents, mais j'ose esperer que c'est pas LA RENAISSANCE AFRICAINE qu'ils jugent, je fais confiance a leurs integrités.
 
Réponse de < foudkg  20683 > à < foudkg >,  le 05 Apr 2010 19:33:09 GMT
 
J'aimerais voir votre tete si la meme idée germait dans la tete d'ATT .Construire un monumlent pareil qui puisse etre vu jusqu'à Tombouctou .............peut etre meme que çà impressionnerait AQMI
 
206 réactions (9 en attente de modération)1 2 3 4 5  

 Réagir à cet Article !
Afin d'améliorer la qualité du débat sur maliweb.net, nous vous proposons de nouveaux  outils :
  • Devenez membre et votre commentaire apparaîtra immédiatement
  • Sinon, indiquez votre Pseudo (requis), et votre commentaire apparaîtra après modération
  • Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez Obtenir un compte, en moins de 30 secondes.
    Poster un commentaire  
    * Commentaires (1000 chars maxi)  smile   wink   mali   tongue   laughing   sad  angry  crying    
     
    * Pseudo   Mot de passe  Mémoriser (nom et email)
      
    NB. La rédaction de Maliweb vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la  crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue du Groupe Maliweb et de ses membres. Votre adresse IP est enregistrée. Vos commentaires n'engagent que vous, et non Maliweb ou ses membres.
     
     
    L'Actualité du Jour selon ...
    Autres Titres de l'Actualité
    Pour la défense de la république Codem en appelle à l'union sacrée
    Mali: réaménagement du gouvernement, négociations à Alger avec les rebelles touareg
    Dialogue Politique sur la recherche agricole pour le développement en Afrique de l’Ouest : Donner la parole aux vrais acteurs
    Kati : Des jeunes en colère lancent une expédition punitive contre les familles touareg
    Attaques rebelles au Mali : Bamako a–t-il perdu le Nord ?
    Le Top 10 de la Semaine
     
     
    Forums Rencontres Archives Horoscope Musique Petites Annonces Cuisine Portraits Etudiants Jeux
    © MALIWEB 2002-2011