Vendredi 24 Novembre 18:31 GMT 
à Bamako [La Météo]
maliweb.net
 Accueil  Politique Sports Économie Faits divers Musique Régions Monde Contributions Gastronomie Annonces   Nord-Mali Immigration 
Rechercher un article sur maliweb.net: 
Société
Compagne d’émigré : Une situation pas facile au quotidien
 Le Républicain, 01/07/2010 Commentaires [ 5 ] E-mail Imprimer

Dans l’optique de s’offrir une meilleure vie, beaucoup d’hommes partent à l’aventure vers d’autres cieux. Ceci étant, ils laissent derrière eux l’épouse qui devra s’occuper de leurs parents pendant leur absence. Une attente qui s’avère amère pour la jeune mariée au fil des ans.

La conjoncture qui sévit dans nos sociétés conduit beaucoup de personnes à aller chercher dans d’autres contrées une meilleure situation de vie. Souvent sous la pression de leurs familles ou par choix personnel, certains hommes préfèrent épouser une femme du pays. Au début de ce genre d’union, la nouvelle mariée est frénétique à l’idée de s’être mariée à un bon parti. Beaucoup de femmes sont attirés par le mariage avec un expatrié. L’explication pourrait se trouver au fait que la pensée populaire associe l’occident au gain de l’argent facile, et au monde du luxe. En effet il est difficile pour la majorité des personnes d’imaginer qu’une personne puisse vivre en Occident et être aussi démunie que son pair dans notre pays. Sans oublier qu’elles sont également tentées par la possibilité de se rendre en Occident ou d’assurer une autre nationalité à leurs enfants. Tant de calculs de la part de certaines jeunes filles qui se lancent dans des unions sans y réfléchir auparavant. Très peu d’entre elles prennent le temps de bien connaître leur future belle famille ou de connaître le caractère et la situation réelle du futur mari. Chose qui amène bons nombre d’entre elles à déchanter lorsqu’arrive pour elles le moment d’affronter les multiples contraints de vivre loin de l’époux. Parmi ces « chercheurs de femmes du pays », il existe ceux qui préfèrent taire leur situation réelle dans leur pays d’accueil. Certains hommes jugent nécessaire de se faire passer pour plus nanti qu’ils n’en sont en réalité ; pire, d’autres taisent leur situation d’irrégularité.

Il apparaît de ces unions rencontrent plusieurs problèmes mais le plus cruciale réside dans l’absence prolongée du mari. En effet, si au départ il était prévu que l’épouse aille rejoindre le mari ou qu’elle observe un aller-retour régulier du mari sur une durée d’absence raisonnable, beaucoup de jeunes mariées se trouvent désillusionnées. Non seulement, elles ne parviennent pas à rejoindre l’époux ou encore le mari fait des années d’absence sans venir voir sa femme. 

Une situation qui provoque des disputes entre les familles et qui rend la vie difficile pour l’épouse qui vit dans sa belle famille. Une autre difficulté de ces unions à distance est l’accusation à tort ou à raison des épouses d’infidélité. En effet, certaines femmes confrontées à la solitude se rapprochent du membre de la famille le plus proche de son mari, de l’ami du mari afin de maintenir le lien avec son mari. Seulement dans la plupart des cas, ces rapprochements donnent lieu aux mauvaises langues qui ne manqueront pas de crier à une liaison sous le nez du monde. Un scandale dont l’époux a souvent ouïe. Quelques fois les rumeurs poussent le mari à vouloir se séparer de sa femme qu’il croît tenir une mauvaise conduite pendant son absence. Outre les problèmes d’abstinence charnelle, d’affection auxquels sont confrontées ces épouses l’apport financier du mari à la famille relève de la responsabilité de la femme. Si par malchance, le mari envoie peu d’argent, l’épouse risque de passer pour celle qui prodigue de mauvais conseils. Aussi la belle famille peut décider de rendre la vie dure à la jeune dame, chose qui passe souvent par le contrôle de ce que l’épouse se met sur le dos, son coût de vie etc., tout ce qui serait désormais taxé de « gaspillage » de l’argent de leur fils.

Ailleurs, des hommes épousent les filles du pays juste pour faire plaisir à leur famille, tout en ayant une autre femme dans lieu de résidence. Et quand l’épouse et belle famille commencent à monter la pression sur eux, ils se réfugient dans leur second foyer sans compter que très souvent cette autre femme ignore tout de la double vie de son partenaire dans pays d’origine.

Khadydiatou Sanogo   

 

Le Républicain, est seul responsable du contenu de cet article  
2048 hits
Autres Articles dans la même catégorie
Dépravation des mœurs au Mali : L’homosexualité gagne du terrain  ( 24)
Association Beledougou Donka (ABD) Pour promouvoir les valeurs culturelles et artistiques du Belédougou  
SOMAPIL : Les travailleurs prêts à se ruer dans les brancards  
Remonter

Vos commentaires Modifier mon avatar 
Posté par Bamaké  1172,  le 01 Jul 2010 11:15:23 GMT
 
Pauvres d'émigrés...!
 
  Répondre à < Bamaké >
Posté par LAMDA  134,  le 01 Jul 2010 08:12:32 GMT
 
la plus grave dans tout ça c'est de prendre une femme au pays et qu'elle reste babas
pendant ltemps:::: croyez vous cette restera indéfiniment a attendre son épouse sans
flirter,,,,,,??????et son mari a étranger restera -t- il fidèle????? la distance tue
l'amour,,,,,,,,,la tentation!!!!!!! il faut allez se voiler la face ;;;;mais il y a des gens
sérieux il faut pas les oublier!!!!!!!!!!
 
  Répondre à < LAMDA >
Posté par à l'écoute  1618,  le 01 Jul 2010 07:01:52 GMT
 
Dans mon coin une Camerounaise a failli épouser un homme par le biais d'internet.Elle a
decouvert de justesse qu'il etait tres handicapé ,sans le sous et de nationalité Algérienne.
 
  Répondre à < à l'écoute >
Posté par foudkg  20683,  le 01 Jul 2010 04:47:18 GMT
 
ah les mariages d'amour.........de l'argent !!!
 
 
Réponse de < Sambou  4805 > à < foudkg >,  le 01 Jul 2010 05:27:50 GMT
 
Salut Foudkg.Ne penses pas que tel est notre cas (DJINAIMOUSSO & Moi), tu as tout faux!Par contre j'ai vu des mecs se "vanter" ici d'avoir épousé des mineures avec des propos genre:"ma femme est plus jeune que la tienne..); d'autres qui se sont carrément endettés chez Cetelem à coup de milliers d'£uros, pour aller "tromper" la femme et la belle famille au pays!Dans cette affaire, seuls les opérateurs téléphoniques se frottent la main: les cartes prépayées et autres taxiphones sont bien utilisées pour garder le contact avec la dulcinée naïve? restée au pays
 
  Répondre à < Sambou >

 Réagir à cet Article !
Afin d'améliorer la qualité du débat sur maliweb.net, nous vous proposons de nouveaux  outils :
  • Devenez membre et votre commentaire apparaîtra immédiatement
  • Sinon, indiquez votre Pseudo (requis), et votre commentaire apparaîtra après modération
  • Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez obtenir un compte.
    Poster un commentaire  
     
    NB. La rédaction de Maliweb vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la  crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue du Groupe Maliweb et de ses membres. Votre adresse IP est enregistrée. Vos commentaires n'engagent que vous, et non Maliweb ou ses membres.
     
     
    Autres Titres de l'Actualité
    Pour la défense de la république Codem en appelle à l'union sacrée
    Mali: réaménagement du gouvernement, négociations à Alger avec les rebelles touareg
    Dialogue Politique sur la recherche agricole pour le développement en Afrique de l’Ouest : Donner la parole aux vrais acteurs
    Kati : Des jeunes en colère lancent une expédition punitive contre les familles touareg
    Attaques rebelles au Mali : Bamako a–t-il perdu le Nord ?
     
     
    Forums Rencontres Archives Horoscope Musique Petites Annonces Cuisine Portraits Etudiants Jeux
    © MALIWEB 2002-2011