Samedi 19 Janvier 08:10 GMT 
à Bamako [La Météo]
maliweb.net
 Accueil  Politique Sports Économie Faits divers Musique Régions Monde Contributions Gastronomie Annonces   Nord-Mali Immigration 
Rechercher un article sur maliweb.net: 
Education
6e EDITION D'OXYJEUNES dans la Venise malienne : Les enfants sensibilisés sur la richesse du patrimoine culturel national
 L'Indépendant, 17/08/2010   E-mail Imprimer

Au delà de l'information relative à la mutilation génitale féminine et le mariage précoce, l'Unicef, à travers Oxyjeunes, a inculqué aux enfants la notion de patrimoine culturel national. En effet, en présentant le thème "promotion et valorisation du patrimoine culturel national ",  Moctar Bah, directeur régional de l'Omatho Mopti, a permis à l'assistance de mieux connaitre le Mali.

Le directeur régional de l'Omatho de Mopti, Moctar Bah, a indiqué que le patrimoine est une notion générale qui englobe la découverte  et la mise en valeur de la nature, notamment, des arts et traditions, du patrimoine architectural ancien et moderne, de la gastronomie, etc.…Il apparaît, de ce fait, comme un atout indéniable du développement des territoires. Le patrimoine est en réalité le vecteur par lequel  les  individus, les peuples, les groupements ethniques et les nations s'identifient par rapport à d'autres,  dans un monde multiculturel et extraordinairement diversifié. " Ne pas connaître son propre patrimoine équivaut à la perte de son identité et donc de son repère "  dira t-il. Il a ainsi précisé que la Région de Mopti, considérée comme une région du centre Mali, jouit d'une très grande notoriété en matière de patrimoine culturel et touristique. Sur les quatre entités de patrimoine classées sur la liste mondiale de l'UNESCO, au compte du Mali, trois se trouvent dans la seule Région de Mopti. Il s'agit, entre autres, de la citée historique de Djenné classée en 1988 tout comme Tombouctou, le sanctuaire naturel et culturel dogon ou Pays dogon classé en 1989, les traversées de Diafarabé et de Dialloubé classées comme patrimoine immatériel en 2005. A cet effet, il a indiqué les différents types du patrimoines qui sont d'ordre naturel et culturel.

Les Forts Coloniaux , les chutes de Gouina , la boucle du Baoulé, Kirina (Kirina, commune de Kirina, cercle de Kati), Kouroukanfouga (Kangaba, commune de Minindian), la Forêt classée de faya (cercle de Kati), Tata de Sikasso, Tata de Sikasso, la tombe  de Biton Mamary Coulibaly (Ségou), le tombeau de Dah Monzon Diarra, Cité historique de Hamdallaye ( Mopti), Toguna Nangabanou Tembely (Bandiagara), la Grotte de Déguémbéré (Doucoumbo), cercle de Bandiagara, Doum doum Toubal (commune de Hombori, cercle de Douentza), le Site archéologique de Onjougou, les grottes Tellem, Djenné-Djéno, la grande mosquée de Djenné, Komoguel (Mopti), le palais royal de Hombori (cercle de Douentza), la mosquée de Nando (cercle Bandiagara), le Saho de kouakourou (cercle de Djenné).

On peut aussi citer le Tombeau des Askia site du patrimoine mondial de l'UNESCO (Gao), le Site de Saney, le tombeau de Dah Monzon Diarra, Tombouctou site du patrimoine mondial de l'UNESCO, la Mosquée " Djingareyber ", construite au quatorzième siècle par l'empereur Kankou Moussa  de retour du pèlerinage à la Mecque, la Mosquée " Sankoré ", édifiée au quinzième  siècle, surtout célèbre pour avoir été le sanctuaire des intellectuels contestataires, la Mosquée "Sidi Yéhia ", construite à la fin du quinzième siècle. Ces trois mosquées antiques chefs-d'œuvre de l'architecture en pisé, de même que le mausolée des Saints, sont classés sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO, au même tire que l'Institut de Recherche Ahmed Baba et ses manuscrits du seizième siècle, le centre municipal : particulièrement riche en objets d'art local, les Maisons des Explorateurs : René Caillié, Henri Barth, Mungo Park, Gordon Laing, l'Azalai ou la caravane des dromadaires,  Araouane, située à 270 km au nord de Tombouctou, écrin installé dans le sable austère du Sahara.

Les cités médiévales de l'Adrar des Ifoghas : Essouk ou Tadmakat, Tamaradant, Talhohas, Intibzaz (Kidal), Tin Essako (140km  de Kidal), Tessalit, la ville de Kidal où l'on peut visiter l'ancien bagne, aujourd'hui transformé en musée de l'histoire. La vallée de woyowanyanko à 15 km du centre ville : symbole de la résistance d'Almamy Samory TOURE aux troupes coloniales. La piste touristique de Koulouba ou du point G, le parc zoologique, la grotte préhistorique du Point G, le Musée du District de Bamako, le musée ''Muso Kunda''.

Pour terminer, M. Bah a conclu sa présentation en disant  que le Ministère de l'Artisanat et du tourisme et l'Office malien du Tourisme et de L'hôtellerie ont été particulièrement ravis d'être à cette sixième édition d'Oxyjeune qui se tient dans la Venise malienne.

" Notre souhait est qu'à partir de cette session, ils soient plus impliqués dans les questions exaltantes mais combien de fois intéressantes de développement et de promotion durable de notre fascinant et extraordinaire patrimoine commun à tous".

Fatoumata Mah Thiam KONE

Envoyée spéciale à Mopti

 

Droits de l'enfant, traditions et culture

Les PTN dénoncées par des enfants journalistes

" Droits de l'enfant, traditions et culture " c'était le thème de la 6e édition d'oxyjeunes tenue à Mopti du 9 au 13 août dernier. Cinq jours durant les enfants journalistes se sont attaqués à la problématique des pratiques traditionnelles néfastes (PTN) et leurs conséquences socio économiques.

Organisée par le ministère de la Promotion de la Femme, de l'Enfant et de la Famille à travers le Programme national de lutte contre l'excision (PNLE) avec l'appui financier de l'Unicef, la 6e édition d'Oxyjeunes a enregistré la  participation d'une quarantaine d'enfants venus de l'intérieur du Mali, du Parlement national des enfants, de l'Association des enfants et jeunes travailleurs (AEJT), de l'Association des enfants journalistes, du Prytanée militaire,  de différents lycées et groupes scolaires.

Cinq jours durant, les enfants, futurs rédacteurs ou journalistes en herbe  se sont initiés à la  rédaction d'articles de presse, à la production d'émissions radiophoniques, au théâtre et à la confection d'un cahier spécial.  Almamy Kourechi, secrétaire général du ministère de l'Artisanat et du tourisme qui a présidé la cérémonie de clôture, s'est appesanti sur la sauvegarde du patrimoine culturel qui, selon lui, passe par la sensibilisation des enfants à nos valeurs  sociétales pour éviter la mauvaise interprétation  qui conduit au rejet. Ismaël Isaq Maïga, dira au nom du représentant le représentant résident de l'Unicef au Mali, la détermination et la participation des enfants aux discussions confèrent à leurs productions un label de qualité. Et le représentant du gouverneur de la région de Mopti de se réjouir de la 6e édition d'Oxyjeunes qui, selon lui, a favorisé la participation des enfants de tous les horizons à la promotion de leurs droits, ainsi que leur implication dans la réalisation d'un journal " Regard des enfants ". Le président du parlement des enfants, au nom de tous les enfants du Mali a remercié le département de la Promotion de la Femme, de l'Enfant et de la Famille, le PNLE, Plan-Mali, l'Unicef et la Fondation pour l'Enfance pour leur soutien constant aux enfants dans la quête de la promotion de leurs droits pour un mieux être. A l'issue de la rencontre sanctionnée par d'intenses activités, les enfants ont de l'avis général des encadreurs acquis une meilleure connaissance de la convention relative aux droits de l'enfant (CDE), les pratiques néfastes (PTN), les pratiques familiales essentielles (PFE), les valeurs olympiques et le patrimoine culturel.  Daga-Téréli, Sincarma, Diondiori (des villages non loin de Mopti où se pratique plus ou moins l'excision) et le Centre pour les fistuleuses de Mopti ont été les localités visitées par les futurs journalistes qui ont sur place réalisé des reportages, des interviews et des magazines sur les PTN

Aux dires des organisateurs, l'initiative Oxyjeunes est l'un des espaces les plus appropriés pour faire passer les messages sur la protection des droits des enfants, car, il s'agit d'amener les enfants, futurs parents et décideurs de demain, à s'approprier leurs droits, mais aussi leurs devoirs, en vue de prendre les décisions qui s'imposent pour mieux promouvoir ces droits.

Il s'agissait pour les organisateurs et les encadreurs de renforcer les capacités des enfants sur les thématiques de la protection des droits des enfants, de mettre en place une structure renforcée des enfants journalistes dans les actions quotidiennes de sensibilisation pour une meilleure promotion des droits de l'enfant, de renforcer les réseaux d'enfants et les liens de partenariat avec les structures nationales en faveur de la sensibilisation sur  le thème " droits de l'Enfant, traditions et culture ". 

Aussi, s'agissait-il de susciter l'émulation par l'instauration d'un concours des meilleurs articles de presse écrite entre les scolaires, et la production d'émissions radiophoniques en faveur de la promotion des droits de l'enfant.

Fatoumata Mah Thiam KONE

 

L'Indépendant, est seul responsable du contenu de cet article  
706 hits
Autres Articles dans la même catégorie
Le Droit d’en Parler : DEF et BAC 2010 ; Les fleurs et les fruits  ( 2)
6ème édition annuelle d'Oxyjeunes, à Sévaré : Les enfants face à la promotion de leurs droits via les medias  
Education : Quelles voies de sortie de crise ?  ( 1)
Remonter


 Réagir à cet Article !
Afin d'améliorer la qualité du débat sur maliweb.net, nous vous proposons de nouveaux  outils :
  • Devenez membre et votre commentaire apparaîtra immédiatement
  • Sinon, indiquez votre Pseudo (requis), et votre commentaire apparaîtra après modération
  • Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez obtenir un compte.
    Poster un commentaire  
     
    NB. La rédaction de Maliweb vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la  crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue du Groupe Maliweb et de ses membres. Votre adresse IP est enregistrée. Vos commentaires n'engagent que vous, et non Maliweb ou ses membres.
     
     
    Autres Titres de l'Actualité
    Pour la défense de la république Codem en appelle à l'union sacrée
    Mali: réaménagement du gouvernement, négociations à Alger avec les rebelles touareg
    Dialogue Politique sur la recherche agricole pour le développement en Afrique de l’Ouest : Donner la parole aux vrais acteurs
    Kati : Des jeunes en colère lancent une expédition punitive contre les familles touareg
    Attaques rebelles au Mali : Bamako a–t-il perdu le Nord ?
     
     
    Forums Rencontres Archives Horoscope Musique Petites Annonces Cuisine Portraits Etudiants Jeux
    © MALIWEB 2002-2011