Jeudi 23 Octobre 19:53 GMT 
à Bamako [La Météo]
 Accueil  Politique Sports Économie Faits divers Musique Régions Monde Contributions Gastronomie Annonces   Nord-Mali Immigration 
Rechercher un article sur maliweb.net: 
Faits Divers
Insécurité dans le District de Bamako : La station Shell de Niaréla échappe à une tentative de hold-up
 L'Indépendant, 07/09/2010   E-mail Imprimer

Les bandits ne reculent plus devant rien surtout en cette veille de fête. Braquages, vols à main armée et même assassinats sont devenus le quotidien des Bamakois. Ce, en dépit du remarquable travail qu’abattent les agents des forces de sécurité.                                                                                                                                 

Ainsi, hier lundi, au petit matin, la station Shell de Niaréla a reçu la visite de  deux bandits qui ont certainement cru pouvoir réaliser une "bonne affaire" en braquant un des pompistes qui était de service. 

Approchés par nos soins, les pompistes du jour n'ont pas voulu nous entretenir sur le sujet, pas plus que la brigade de recherches du Commissariat du 3ème arrondissement.

Cependant, le Contrôleur général de police, Abdoulaye Sow, Commissaire dudit arrondissement, nous a livré dans la journée d'hier sa version des faits.

Selon lui : "Nous avons  été alertés hier matin à propos d'un braquage dans la station Shell de Niaréla. Un des pompistes a vu un homme rôder tout autour de la station dans la pénombre. Lorsqu'il a été interpellé, le malfrat répondit qu'il cherchait le pompiste alors que c'était avec ce dernier qu'il conversait. Quand le pompiste lui a décliné son identité, subitement le bandit a dégaîné son arme et l'a menacé pour qu'il lui ouvre le bureau du gérant. Là, il est au regret de ne pouvoir défoncer le coffre-fort incrusté dans le mur. La mort dans l'âme, le bandit fouille le pompiste sur lequel il trouve 25.000 FCFA dont il s'empare plus un téléphone portable. Entre temps, le second pompiste se réveilla. Ce qui obligea le bandit à rejoindre son complice qui l'attendait sur une moto Djakarta qu'ils enfourchèrent à deux avant de disparuraître en trombe dans la nature".                                                                                                           

Mais d'après des sources policières, plusieurs questions brûlent les lèvres notamment l'absence du gardien, le seul, d'ailleurs, dont c'était le jour de repos.

Pourquoi une grande structure comme la station Shell  se permet-elle  de n'employer qu'un seul gardien qui, plus est, ne travaille pas les dimanches?  Autre chose qui a beaucoup indigné les policiers, c'est le mauvais éclairage dans lequel  se trouve la station Shell.

Enfin, la station étant située dans un périmètre peuplé  d'hôtels, bars et restaurants, pourquoi les pompistes n'ont-ils pas crié pour alerter les voisins et les passants ?

C'est pour répondre à ces questions, pour le moins troublantes, que l'adjoint au chef BR et les autres éléments sont déjà sur le terrain.

Car, par le passé,  on a vu à Bamako des pompistes simuler des vols et braquages pour justifier des pertes d'argent dont ils se sont rendus coupables. Le cas le plus célèbre a  concerné la station Total située au niveau du pont Richard où, pour se justifier, le pompiste avait inventé un vol.

Naturellement, les policiers l'ont démasqué et écroué.

Diakaridia YOSSI

 

L'Indépendant, est seul responsable du contenu de cet article  
1140 hits
Autres Articles dans la même catégorie
Médina-Coura : Son fiancé la surprend dans les bras d’un douanier  ( 17)
Affaire du suicide de Mankan à Falanga (Seféto) : A quoi joue le juge Saganogo du tribunal de Toukoto ?  ( 6)
Somapil : Les travailleurs victimes de la méprise de la direction  ( 4)
Jeamille 1er, roi de Sogoniko et ses ambitions : Il fait et fera tout ce qu’il voudra !  ( 14)
Polémique autour des 200 millions de CFA opposant l’opérateur économique Bee Sago et Boubacar Info : Un haut cadre de la Santé convoqué chez le Procureur Des députés URD s’impliquent pour le retrait de la plainte  ( 5)
Après la vente de l'aire de jeu et du bloc scientifique de l'école de Missira à un opérateur économique : Le maire Youssouf Coulibaly à la Omra avec le nouvel acquéreur - Les jeunes démolissent le chantier et assignent la mairie en justice  ( 17)
Baco-Djicoroni ACI - Kalabancoro-Plateau : Le pont de la discorde  
Remonter


 Réagir à cet Article !
Afin d'améliorer la qualité du débat sur maliweb.net, nous vous proposons de nouveaux  outils :
  • Devenez membre et votre commentaire apparaîtra immédiatement
  • Sinon, indiquez votre Pseudo (requis), et votre commentaire apparaîtra après modération
  • Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez Obtenir un compte, en moins de 30 secondes.
    Poster un commentaire  
    * Commentaires (1000 chars maxi)  smile   wink   mali   tongue   laughing   sad  angry  crying    
     
    * Pseudo   Mot de passe  Mémoriser (nom et email)
      
    NB. La rédaction de Maliweb vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la  crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue du Groupe Maliweb et de ses membres. Votre adresse IP est enregistrée. Vos commentaires n'engagent que vous, et non Maliweb ou ses membres.
     
     
    L'Actualité du Jour selon ...
    Autres Titres de l'Actualité
    Pour la défense de la république Codem en appelle à l'union sacrée
    Mali: réaménagement du gouvernement, négociations à Alger avec les rebelles touareg
    Dialogue Politique sur la recherche agricole pour le développement en Afrique de l’Ouest : Donner la parole aux vrais acteurs
    Kati : Des jeunes en colère lancent une expédition punitive contre les familles touareg
    Attaques rebelles au Mali : Bamako a–t-il perdu le Nord ?
    Le Top 10 de la Semaine
     
     
    Forums Rencontres Archives Horoscope Musique Petites Annonces Cuisine Portraits Etudiants Jeux
    © MALIWEB 2002-2011