Mercredi 19 Décembre 15:18 GMT 
à Bamako [La Météo]
maliweb.net
 Accueil  Politique Sports Économie Faits divers Musique Régions Monde Contributions Gastronomie Annonces   Nord-Mali Immigration 
Rechercher un article sur maliweb.net: 
Politique
Primaires de l'ADEMA-PASJ pour l’élection présidentielle 2012 : Chaudes empoignades entre 8 prétendants pour un fauteuil
 L'Indépendant, 22/06/2011 Commentaires [ 2 ] E-mail Imprimer

Ils sont finalement 8 postulants à l'onction du Comité exécutif de l'Alliance pour la Démocratie au Mali-Parti africain pour la solidarité et la justice (ADEMA-PASJ). Le dépôt des candidatures à la candidature du parti pour la présidentielle 2012 devant être clos le lundi 20 juin à zéro heure, certains prétendants ont attendu finalement les dernières minutes pour apporter leur dossier au Secrétariat général du parti. Il s'agit en définitive, dans l'ordre du dépôt de leur dossier de Ibrahima N'Diaye, Dioncounda Traoré, Sékou Diakité, Issouf Kamaté, Tiéoulé Koné, Ousmane Traoré, Harouna Bouaré et Marimanthia Diarra. Autant dire qu’on aura droit, lors de ces  primaires de l’ADEMA, à une course opposant   trois poids lourds (les permiers nommész)  à  une seconde chance (Marimanthia Diarra) et quatre  outsiders (le reste).

Décidément, le parti de l'abeille solitaire est décidé à montrer à la face de la nation qu'il est trop " riche de cadres présidentiables ". Même si l'on a coutume de dire que trop de viande n'altère en rien la qualité de la soupe, il est fort à parier que le trop plein de prétendants peut, au finish, laisser quelques déceptions dans la ruche au soir du 12 juillet prochain, date arrêtée pour le choix définitif du porte-étendard du parti. Celui-ci devra ensuite être solennellement investi lors de la Conférence nationale du parti, le 30 juillet 2011.

  Le premier à avoir déposé son dossier de candidature est le 1er vice-président du parti, Ibrahima N'Diaye,  le samedi 18 juin, aux environs de 15 h 55. Celui du président du parti, le Pr Dioncounda Traoré, a été ensuite enregistré le lundi 20 juin aux environs de 10h 30 ; alors que c'est le Secrétaire à la communication du Comité exécutif, Cheick Mohamed Thiam dit Mamoutou, qui s'est lui-même transporté au siège du parti, aux environs de 14 h30, pour accomplir la même formalité pour le compte du 2ème vice-président du parti, Sékou Diakité.

Vient ensuite la candidature  de Issouf  Kamaté, un entrepreneur de Sadiola. Il n'est pas bien connu au sein du parti, mais il semble qu'il a une influence certaine sur les militants du parti dans les zones minières de la région de Kayes.

Le cinquième candidat à se lancer dans la bataille est Tiéoulé Koné, un Conseiller à la présidence de la République et membre influent de la section Adema de Kita.

Le 6ème candidat, qui a déposé sa candidature à ces primaires de l'ADEMA-PASJ, n'est peut-être pas très bien connu du grand public, comme les trois précédents concurrents membres du Comité exécutif du parti : Iba N'Diaye, Sékou Diakité, Dioncounda Traoré. Il s'appelle Harouna Bouaré. Il est le Secrétaire politique adjoint de la section Commune IV du parti de l'abeille et non moins secrétaire chargé de l'environnement de la sous-section de Lafiabougou.

M. Bouaré est âgé de 62 ans, économiste, diplômé de l'Ecole Nationale d'Administration, actuellement contrôleur des services publics, il est le chef du département investigations au Contrôle Général des services publics. Cadre discret, mais réputé "grand bosseur", Harouna Bouaré a été, pendant longtemps, le chef de Bureau des douanes du Mali à Dakar, chef de bureau adjoint au Bureau central des acquits. Il a également servi comme chef de Bureau des douanes à Faladiè, chef de brigade au Bureau national des produits pétroliers de Bamako, etc. Il est l'époux de l'ancienne ministre des Domaines de l'Etat au temps du président Alpha Oumar Konaré, Mme Bouaré Fily Sissoko. Celle-ci travaille actuellement à la Représentation de la Banque mondiale à Bamako.

 Sa candidature a été suscitée par plusieurs groupes de militants du parti, notamment ceux de la section commune IV et particulièrement de la sous-section de Lafiabougou.

 Pour Harouna Bouaré, le fait que sa candidature est suscitée par plusieurs milliers de militants est un honneur et un chemin tracé par le destin pour sa modeste personne. «Cet appui social et militant me pousse vraiment à remercier les uns et les autres pour leur soutien et à m'engager à ne pas les decevoir en me lançant dans la course »… . M. Bouaré a été le Coordinateur de l'ADEMA pour la région de Ségou. Sur le plan social, Harouna Bouaré est membre dirigeant de plusieurs associations dont celle des ressortissants du cercle de Niono, de la région de Ségou. Il a été membre du staff de campagne de feu Mandé Sidibé en 2002. A l'extérieur, il est connu dans les structures douanières de l'espace UEMOA. M. Bouaré a dû déposer son dossier de candidature vers les 20 heures.

Vient ensuite la candidature de Ousmane Traoré, actuellement directeur général de la Caisse d'épargne et de crédit Kondo Jigima. Il est un élu de la Commune V du district de Bamako et non moins membre influent de la section ADEMA de cette commune.

Le dernier prétendant, c’est à dire le 8 ème à avoir introduit son dossier, est le Secrétaire général du parti, l'ancien ministre du Plan et de l'aménagement du territoire, Marimanthia Diarra. Il est, par ailleurs, le Secrétaire général de la section ADEMA de Diéma.

A signaler qu'une importante réunion du Secrétariat permanent du parti devait se tenir, hier 21 juin, pour définir l'ordre du jour de la réunion du Comité exécutif qui se réunit en séance extraordinaire, ce soir au siège du parti, sis  à Bamako Coura. C'est cette réunion, selon nos informations, qui pourrait procéder à un premier examen des dossiers de candidature, voir leur conformité aux critères préalablement définis et peut-être faire un premier dépouillement. On parle d'une éventuelle mise à l'écart des candidatures fantaisistes ou de diversion, avant de lancer la procédure de conciliation avec le Comité ad hoc des sages. Ce qui devrait aller jusqu'au 12 juillet prochain où le choix définitif du CE devra se faire.

Bruno D SEGBEDJI

 

L'Indépendant, est seul responsable du contenu de cet article  
1325 hits
Autres Articles dans la même catégorie
Primaires de l’Adéma-Pasj : Comment la porte a été verrouillée à Modibo Sidibé  ( 39)
Convention pour la Renaissance Faso Gnetaga : « Le laxisme des autorités a conduit le pays à l’incivisme, et à l’injustice intégrale », dixit Ousmane N’Diaye   
Cercle de Nara : Des saignées à l’Adéma, au Cnid, au RPM et au Parena au profit de l’URD  
Conférence régionale de l’URD de la région de Koulikoro tenue samedi à Nara : Younoussi Touré sonne la mobilisation générale pour les élections générales de 2012  
Bittar –Semega : califes à la place du Kalife  ( 4)
Remonter

Vos commentaires Modifier mon avatar 
Posté par Bamaké  1172,  le 22 Jun 2011 16:49:59 GMT
 
" Primaires de l'ADEMA-PASJ pour l’élection présidentielle 2012 : Chaudes empoignades entre
8 prétendants pour un fauteuil ..." / : ça promet...!
 
  Répondre à < Bamaké >
Posté par ol76  204,  le 22 Jun 2011 13:39:48 GMT
 
Donc on se dit au 12 Juillet alors pour le chavirèment de bâteau ADEMA-PASJ.
 
  Répondre à < ol76 >

 Réagir à cet Article !
Afin d'améliorer la qualité du débat sur maliweb.net, nous vous proposons de nouveaux  outils :
  • Devenez membre et votre commentaire apparaîtra immédiatement
  • Sinon, indiquez votre Pseudo (requis), et votre commentaire apparaîtra après modération
  • Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez obtenir un compte.
    Poster un commentaire  
     
    NB. La rédaction de Maliweb vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la  crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue du Groupe Maliweb et de ses membres. Votre adresse IP est enregistrée. Vos commentaires n'engagent que vous, et non Maliweb ou ses membres.
     
     
    Autres Titres de l'Actualité
    Pour la défense de la république Codem en appelle à l'union sacrée
    Mali: réaménagement du gouvernement, négociations à Alger avec les rebelles touareg
    Dialogue Politique sur la recherche agricole pour le développement en Afrique de l’Ouest : Donner la parole aux vrais acteurs
    Kati : Des jeunes en colère lancent une expédition punitive contre les familles touareg
    Attaques rebelles au Mali : Bamako a–t-il perdu le Nord ?
     
     
    Forums Rencontres Archives Horoscope Musique Petites Annonces Cuisine Portraits Etudiants Jeux
    © MALIWEB 2002-2011