Mercredi 19 Décembre 16:14 GMT 
à Bamako [La Météo]
maliweb.net
 Accueil  Politique Sports Économie Faits divers Musique Régions Monde Contributions Gastronomie Annonces   Nord-Mali Immigration 
Rechercher un article sur maliweb.net: 
Politique
Après son investiture par le Parti Sadi : Oumar Mariko dévoile son « engagement pour le Mali »
 L'indicateur Renouveau, 28/06/2011 Commentaires [ 4 ] E-mail Imprimer
Oumar Mariko

Investi à l’unanimité par les délégués de la 2e session ordinaire du Comité central, le candidat du parti Sadi ambitionne de  « bâtir un Etat démocratique fort, respectueux des valeurs républicaines, et de la répartition équitables des ressources du pays ». Dans un document de 15 pages, le député Oumar Mariko articule son programme autour de quatre axes majeurs.

Pour la 3e fois consécutive le parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance (Sadi), se jette dans la course pour la magistrature suprême. Son candidat a été officiellement investi ce dimanche à l’issue des travaux de la 2e session ordinaire de son Comité central.  Réunis ce week-end au CRESS de Badalabougou les délégués des structures de l’intérieur et de l’extérieur ont, à l’unanimité, porté leur choix sur le député Oumar Mariko pour défendre les couleurs du parti dans la bataille pour la succession du président ATT.

Selon le rapporteur de la Commission d’investiture, Dr. Allaye Bocoum, ce choix n’est pas fortuit. Il se justifie, dit-il, par « le parcours politique du candidat ». Ancien secrétaire général de l’Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM) il aura été, selon lui, de tous les combats du mouvement démocratique dans notre pays. Membre du Cnid association, Oumar Mariko a marqué, selon Dr. Bocoum, les luttes sociales au Mali, notamment auprès des paysans de l’Office du Niger, les travailleurs de l’Huicoma, les partants volontaires à la retraite. Les actions humanitaires, ajoute le rapporteur, en faveur des couches déshéritées, la participation aux luttes des forces progressistes de gauche, sont, dira-t-il, autant d’aouts pour le député lui permettant de « représenter valablement les idéaux du parti à la course pour la magistrature suprême ». La tâche s’annonce dure pour le porte-étendard du parti qui mesure l’enjeu du défi qui l’attend.

Nationaliser les entreprise et sociétés d’Etat
Dans un document de 15 pages, le candidat du parti a dévoilé son « engagement pour le Mali ». Il s’appuie sur « une société démocratique, solidaire, durable, émancipatrice, planétaire et qui se développe ». La profession de foi du candidat Oumar Mariko s’articule autour de quatre axes prioritaires comme l’affirmation de la souveraineté du pays. Au cœur de ce programme, le candidat envisage la lutte contre les privatisations à travers la nationalisation des entreprises comme la Régie des chemins de fer, l’Huicoma, la Comatex, la Betram, la Sotelma, la CMDT, etc. Le développement du monde rural (agriculture, pêche, élevage, artisanat, etc.), la révision des contrats miniers (qui ne profitent pas au peuple malien selon lui), l’environnement, la culture, etc. sont aussi des axes forts dudit programme. 

Le deuxième chapitre du programme d’Oumar Mariko a trait à la fondation d’un Etat « qui se réconcilie avec son peuple et ses travailleurs ». Il passe, selon lui, par le respect de la liberté d’expression, des droits de l’homme, la lutte contre l’émigration en créant des richesses pour les jeunes, et l’accès au logement.

Un Etat au service du peuple
Bâtir un Etat au service du peuple passe, selon Oumar Mariko, par l’accès gratuit à l’éducation et à la santé, au renforcement de la sécurité et de l’armée. Pour le candidat Mariko, « il faut un Etat soucieux de ses finances » qui œuvre pour l’assainissement de l’économie et de ses finances. Ce chantier, dira-t-il, implique un contenu à la lutte contre la corruption et la délinquance financière. « La lutte contre ce fléau à été diluée, rendue insipide à cause, essentiellement du manque de volonté politique » remarque le candidat. Qui explique que « la lutte pour la récupération des biens détournés doit permettre au citoyen malien, fonctionnaire ou privé, de comprendre que la chose publique est sacrée ». « La démocratie, pour nous, obéit à des règles qui doivent avoir une éthique et de la morale. Pas une morale ou éthique des riches ou des possédants » assène-t-il dans sa profession de foi. Avant d’ajouter que « le rêve d’un grand Mali doit nos habiter et nous mobiliser ». Ce rêve nous impose, ajoute-t-il, dans le contexte de la mondialisation et du néolibéralisme de redéfinir le sens et l’orientation de l’Etat. Il s’agit de restaurer l’Etat dans une orientation d’Etat national démocratique et populaire ».
Issa Fakaba Sissoko
 
 

L'indicateur Renouveau, est seul responsable du contenu de cet article  
1427 hits
Autres Articles dans la même catégorie
Perspectives politiques : L’adéma se déchire, le Rpm se repositionne, l’Urd se renforce, le Pdes tente  ( 8)
Lancement du Pdes à Nioro : Hamed Diané Séméga sur ses terres natales  ( 2)
Déclaration de politique générale du gouvernement / Me Amidou Diabaté : «La reforme constitutionnelle est inopportune»  ( 4)
Contribution du groupe parlementaire du PARENA au débat sur la déclaration de politique générale (DPG) du premier ministre, chef du gouvernement  ( 3)
Le président du PDES, Hamed Diané Séméga, révèle : « Le PDES aura son candidat »  ( 13)
Lancement du PDES à Nioro : Le modèle ATT magnifié  ( 2)
Le président du PDES lors du lancement du parti à Nioro : - «Nous aurons notre candidat à la présidentielle de 2012» - «Modibo Sidibé ne sera pas candidat du PDES»  
Primaires à l’Adema-Pasj : Rien n’est acquis d’avance  
Cérémonie d’adhésion de la section II UDD au PDES, N’Diaye Bah déclare : « La victoire du PDES est certaine en 2012 »  ( 2)
Mali : Konaré ne répond plus  ( 45)
Remonter

Vos commentaires Modifier mon avatar 
Posté par xb  71,  le 28 Jun 2011 19:48:06 GMT
 
en tout cas oumar mariko est courageux,merite de soutien.je suis deçu de voir mon ensemblée
sans opposition domage
 
  Répondre à < xb >
Posté par bambi  205,  le 28 Jun 2011 15:30:20 GMT
 
je suis d'acore avec vous maliba1991. oumar mariko est le seul vrai opposition au mali qui
défend tous le maliens quelle que soit le circonscription du pays. le circonscription le
plus mal défendu est le cercle de yelimané qui a voté a un député illettré qui ne sais meme
pas écrire son nom en français et qui est député depuis dix ans. les valeurs moral chez luis
n'est exister pas ( mahamadou hawa gassama).
 
  Répondre à < bambi >
Posté par Maliba1991  800,  le 28 Jun 2011 08:47:52 GMT
 
Rectificatif: la plupart des riches je voulais dire.
 
  Répondre à < Maliba1991 >
Posté par Maliba1991  800,  le 28 Jun 2011 08:45:23 GMT
 
Oumar Mariko reste le dernier espoir du peuple. Lorsqu'on voit la quasi - totalité des
députes maliens se déchainer pour voter pour Madame le Premier que je respecte, je me dis
que le malien a perdu sa dignité. On a des députes mendiants, calculateurs et non soucieux
des problèmes de ceux qui ont voté pour eux. Soyons raisonnables: il y a deux choses qu''il
faut départager. Ceux qui pensent qu' au Mali tout va bien et que le peuple est content sont
de ceux la qui soutiennent la gestion de ATT. Les autres qui pensent qu' au Mali la vie est
dure et que l'État ne se soucie guère d'eux; en plus de cela les riches sont des voleurs de
biens publics. Je pense que ces gens doivent voter contre ATT et tous les autres qui l'ont
soutenu dernièrement. Plus de 98% des politiciens maliens sont des opportunistes et
arrivistes. Je demande au peuple de ne pas refuser les thé et TEE shirt mais de voter a leur
âme et conscience car dans l'isoloir on est seul avec Dieu. Je plains mon peuple.
 
  Répondre à < Maliba1991 >

 Réagir à cet Article !
Afin d'améliorer la qualité du débat sur maliweb.net, nous vous proposons de nouveaux  outils :
  • Devenez membre et votre commentaire apparaîtra immédiatement
  • Sinon, indiquez votre Pseudo (requis), et votre commentaire apparaîtra après modération
  • Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez obtenir un compte.
    Poster un commentaire  
     
    NB. La rédaction de Maliweb vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la  crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue du Groupe Maliweb et de ses membres. Votre adresse IP est enregistrée. Vos commentaires n'engagent que vous, et non Maliweb ou ses membres.
     
     
    Autres Titres de l'Actualité
    Pour la défense de la république Codem en appelle à l'union sacrée
    Mali: réaménagement du gouvernement, négociations à Alger avec les rebelles touareg
    Dialogue Politique sur la recherche agricole pour le développement en Afrique de l’Ouest : Donner la parole aux vrais acteurs
    Kati : Des jeunes en colère lancent une expédition punitive contre les familles touareg
    Attaques rebelles au Mali : Bamako a–t-il perdu le Nord ?
     
     
    Forums Rencontres Archives Horoscope Musique Petites Annonces Cuisine Portraits Etudiants Jeux
    © MALIWEB 2002-2011