Dimanche 24 Septembre 13:57 GMT 
à Bamako [La Météo]
maliweb.net
 Accueil  Politique Sports Économie Faits divers Musique Régions Monde Contributions Gastronomie Annonces   Nord-Mali Immigration 
Rechercher un article sur maliweb.net: 
La Situation politique et sécuritaire au Nord
Enlèvement de deux Français à Hombori / Les dessous d’un coup rocambolesque
 Le Républicain, 25/11/2011 Commentaires [ 103 ] E-mail Imprimer
C'est dans l'Hôtel Dombia, qu'une bande armée est venu capturer les deux géologues français, dans la nuit de mercredi à
jeudi. | AFP

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Le 19 novembre, Serge Lazarivic, ingénieur minier et Philipe Verdon géologue, deux experts  commis par la société financière sud Africaine, Neuville Stansield Capital pour expertiser la carrière de Dimamou, -30 km de Hombori atterrissent à Bamako. Lazarivic vient pour la première fois au Mali. Verdon, lui, est un  habitué de Bamako qui suit le projet de cimenterie depuis un moment avec Djibril Camara, le promoteur du projet. L’avis des deux experts est vital aux banques sud-africaines intéressées par le filon. Qui n’est pas donné : il coûte 225 millions Euros. Mais il y a du marbre et du ciment pour deux cents ans à raison d’un million de tonnes par an. 

Et puis un millier d’emplois directs dans une zone où le chômage est roi.  Abattu par la nouvelle de l’enlèvement qu’il a apprise à 5h 45 par Mamadou, le chauffeur des deux Français, Camara se rappelle encore les propos enthousiastes des deux géologues avec lesquels il entre en contact téléphonique: « nulle part ailleurs, concluent-ils, nous n’avons vu du minerai d’une telle qualité ! ». C’est le mercredi 23 novembre juste quand les experts reviennent, le petit soir, de la carrière en compagnie de leur guide Ibrahim Ould Dah qui sera auditionné par la gendarmerie toute la journée du jeudi où vers une heure du matin, « six inconnus enturbannés et en boubou » font irruption dans la petite auberge du nom de Dombia, dans le nouveau quartier de Hombori, à la sortie vers Gao.

L’homme du car                            

C’est sur cette auberge un peu excentrée, appartenant à Hamadoun Allaye, un ancien guide touristique du sobriquet « d’Italien »,  que les visiteurs jettent leur dévolu en arrivant dans la ville mardi 22 novembre, peu avant le coucher du soleil. La route est longue. A 250 km de Mopti et de Gao, Hombori est à 900 km de Bamako d’une route très inégale. Les hôtes sont arrivés juste avant un homme enturbanné, « Touareg ou Arabe sorti du car en provenance de Bamako», selon nos informateurs sur place. L’homme prend une chambre dans la même auberge mais l’enquête montre, jeudi, qu’il a « omis » de laisser son identité à la réception. L’inconnu, selon plusieurs sources, aura joué un rôle crucial dans l’enlèvement. « C’est lui qui neutralise et ligote le réceptionniste » pendant que certains de ses compères entretemps venus dans une Toyota BJ, neutralisent le peu de personnel qu’il trouve sur place avant de s’emparer, kalach au poing, des deux experts. Verdon a du résister « car il y avait des traces de sang dans sa chambre », relèvent les sources. 

 Plusieurs informateurs pointent la direction de Gossi comme celle prise par les ravisseurs. Cela veut dire que s’ils continuent dans le Gourma -dont Hombori est au cœur- les ravisseurs seront obligés de traverser le fleuve. « Ce ne serait pas intelligent », doute un vieux garde qui a blanchi sous le harnais dans cette région. L’Etat major de la Défense, contacté par notre rédaction dans l’après-midi du jeudi, paraît du même avis qui déclare « que les poursuites continuent dans la direction d’un pays voisin ». 

Qui ne peut-être que le Burkina Faso partageant avec le Mali la longue bande de l’Agacher, avec moins de cache que l’Adrar des Ifoghas mais tout de même une zone au paysage lunaire par endroits. Autre point d’ombre, l’heure à laquelle les poursuites ont commencé.

Zones d’ombre et certitudes      

Les sources sont formelles à Hombori que la gendarmerie locale a été sur le coup seulement au petit matin. Et d’ailleurs, argumentent-elles, elle ne pouvait poursuivre les ravisseurs car la seule voiture dont elle dispose était avec « le Chef de Brigade vers Ségou ». C’est pourquoi, continuent les mêmes informateurs, « on a recouru à l’unité méhariste de Gossi -à 90 km- arrivée sur les lieux vers 8 heures ». L’information officielle livrée sur le site intranet des Nations-Unies indique au contraire que les poursuites avaient été déclenchées tout de suite après le forfait.                 

Autres zones d’hombres, le passé de Philipe  Verdon et dans une moindre mesure celui de Serge Lazarivic. De simples recherches google indiquent que Philipe Verdon a pour le moins un parcours troublant. Il était dans le marais malgache, il a côtoyé Bob Denard qui aurait même dit de lui qu’il est plus un homme d’affaire qu’un barbouze. Concernant Serge Lazarivic, en fait la seule référence que nous avons de lui, est qu’il dirige une société de gardiennage en France. Ce qui n’est pas exactement le profil d’un ingénieur minier, mais plutôt la couverture et le point de chute d’ancien barbouze. On peut a priori se demander pourquoi une banque Sud africaine les employerait pour un projet aussi sérieux.                        

Ce qui est certain, c’est que le représentant de la Banque Mondiale à Bamako, Ousmane Diagana, qui a passé toute la matinée à la vérifier dément l’information très tôt relayée que les deux experts étaient en mission de la Banque Mondiale. D’ailleurs, le même message intranet des Nations-Unies est catégorique : les experts n’étaient ni en mission de la Banque mondiale ni d’aucune agence onusienne! Reste qu’ils ont été enlevés et enlevés dans le Gourma malien, pratiquement à l’entame de la saison touristique. A quelques encablures de la campagne présidentielle française. Et alors que la veille, un négociateur pour la libération des otages d’Arlit -un ancien officier français- échappait à la mort la veille avec le député malien qui l’accompagnait.

 Donc, le cauchemar absolu pour Christian Rouyer, le remuant ambassadeur de France qui a pris fonction, il y a six mois, avec la consigne que « l’Elysée ne veut pas entendre parler d’un autre enlèvement de Français au Sahel » ! D’ailleurs, le diplomate dut annuler l’inauguration d’une école à Ségou où il était attendu jeudi.  A Hombori, la situation est tendue toute la journée. Le préfet est venu de Douentza et le gouverneur y était attendu. La gendarmerie auditionne à tour de bras et les Arabes ont fermé leurs boutiques, histoire de ne pas faire les frais du raccourci « Arabe égale Aqmi ». Quant au président Touré, « il reste silencieux le long du trajet Bamako-Niamey » qu’il prend ce jeudi, six heures après la rocambolesque opération. Il savait sans doute la nouvelle avant que ses co-passagers, dont le ministre des Affaires Etrangères, lui disent l’avoir apprise à 6h30 sur Rfi.                                      

Adam Thiam

 

Le Républicain, est seul responsable du contenu de cet article  
12033 hits
Autres Articles dans la même catégorie
Le récit de l'enlèvement des deux Français par un groupe armé de sept personnes.  ( 21)
Banditisme au Nord Mali : Deux Français enlevés hier à Hombori  
Alerte au Nord à Alata (Menaka) Le maire Forataye Ag Etaw s’inquiète !  ( 2)
Enlèvement au Mali: l'identité des deux Français plus trouble qu'il n'y paraît  ( 44)
Mali: trois Européens enlevés, un autre tué à Tombouctou  ( 24)
Mali: Trois Européens enlevés et un autre tué à Tombouctou. Le gouvernement malien a dénoncé une "action terroriste"  ( 130)
Remonter

Vos commentaires Modifier mon avatar 
103 réactions (8 en attente de modération)1 2 3 4 5  Suivant >>  
Posté par serenissime  1550,  le 29 Nov 2011 13:33:51 GMT
 
Serenissime et Aldo ont le plaisir de vous informer qu'ils invitent a Toumbouctou FOUDKG et
COCO!Tous leurs frais seront à notre charge(de tte façon c'est un bon
investissement)! Foudkg,pas de souci ,il yaura des chinoises
 
  Répondre à < serenissime >
Posté par nanafatma  323,  le 28 Nov 2011 16:29:32 GMT
 
IBK est l'home qui nous faut!
 
  Répondre à < nanafatma >
Posté par mirage express  215,  le 27 Nov 2011 21:28:28 GMT
 
IL FAUT QUE LE GANDAKOI SE SOULEVE POUR METRE FIN A CE PROBLEME SEUL LE GANDAKOI MASSIF
PEUT RESOUDRE CE PROBLEME LES ARABE CONNAISE BIEN QUANT TU DIT A UN ARABE GANDAKOI IL DORT
PLUS LA NUIT IL CONNAISE EN 1991 LES GANDAKOI LES ONT RO.SSER BIEN LES FE.SSE A CES
BA.TA.RD DE REBELLE TOUAREG DES GENS SANS SCRUPULE VRAIMENT IL FAUT QUE GANDAKOI COMMENCE A
BOUGER POUR MA.TT.ER CES REBELLE TOUAREG
 
 
Réponse de < Enverité  240 > à < mirage express >,  le 28 Nov 2011 22:39:36 GMT
 
Mon cher tu te trompes. Le GANDAKOY n'est rien et ne peut rien sans l'armée malienne. Il suffirait de lui dire de sortir à 3 km de la ville, ils mouilleront leurs culottes. On connait leur specialité, la casse des boutiques et l'assassinat des innocents en particulier les femmes et les enfants. Il n'y a pas de quoi se vanter. A defaut de tuer le berger, il faut tuer son agneau c'est ça la règle. C'est vraiment honteux.
 
  Répondre à < Enverité >
Posté par djraminadjrara  1330,  le 27 Nov 2011 18:01:53 GMT
 
1)Nous disons que l’exécutif malien ne joue pas son rôle républicain en effet il doit
assurer la protection et la sécurité de toute personne vivant sur le territoire malien
quelque soit sa nationalité et cette sécurité et protection doivent être plus intense dans
les zones du territoire considérées comme zones à risque Il en est de même que le législatif
malien qui ne joue pas son rôle républicain devant la venue sur le territoire malien de
déserteurs lâches de l’armée libyenne armés même s’ils ont des origines maliennes ainsi que
des touaregs maliens armés venant de la Libye
 
  Répondre à < djraminadjrara >
Posté par djraminadjrara  1330,  le 27 Nov 2011 18:01:06 GMT
 
2)Nous disons que le législatif malien devrait se réunir en séance extraordinaire a)pour
interpeler l’exécutif malien devant son laxisme sa légèreté son inconscience d’avoir laisser
entrer en armes sur le territoire des déserteurs lâches libyens et touaregs maliens réfugiés
au lieu de les désarmer avant leur entrée sur le territoire malien et les confier ensuite au
HCR b)pour demander à l’exécutif malien de déclarer l’état d’urgence dans toute la zone
nord y compris la zone du Ouagadou et d’y envoyer 2 voire 3 bataillons armées pour ratisser
toute la zone avec application stricte et rigoureuse de l’état d’urgence qui consiste à
arrêter tout suspect de faire passer de vie à trépas tout individu armé qui fera de la
résistance ainsi que toute personne revendiquant une autonomie territoriale
 
  Répondre à < djraminadjrara >
Posté par djraminadjrara  1330,  le 27 Nov 2011 18:00:25 GMT
 
3)Nous disons que devant le laxisme l’inconscience de l’exécutif et du législatif malien
dans la gestion de cette insécurité dans le nord Mali il est du devoir des exécutifs
responsables d’alerter leurs citoyens du risque qu’ils courent en se rendant dans cette
partie du Mali voire les empêcher de s’y rende et il est malhonnête de voire en cela un
complot contre le Mali
 
  Répondre à < djraminadjrara >
Posté par wasouloubako  31,  le 25 Nov 2011 20:43:58 GMT
 
ATT doit démissionner tout de suite pour forfaiture. Il a laissé violé l’intégrité
territoriale et ne garanti pas la sécurité au Mali. Ou est l'opposition? ou sont les
députés, et la société civile qui doivent dire, ATT, dégage
 
 
Réponse de < koumba sira  393 > à < wasouloubako >,  le 26 Nov 2011 02:19:51 GMT
 
DEMISSION ATT ET GOUVERNEMENT
 
  Répondre à < koumba sira >
Posté par m_bah  56,  le 25 Nov 2011 20:29:38 GMT
 
félicitation
 
  Répondre à < m_bah >
Posté par tienimango  2207,  le 25 Nov 2011 18:50:09 GMT
 
koudis l,armee malienne n,existe que de nom ..et l,autorite n,existe pas au nord du
mali......je vais me convertir en preneur d,otages car c,est un negice tres rentable....je
veux que sois mon complice ..on va diviser les rançons moitie moitie....les rançons sont
payes en euro...on va commencer par coco et fougk....il faut localise tres vite coco....
au mali maintenant c,est chaud maintenant deh
..les blancs changent de nom pour echaper au preneurs d,otages ..coco s,appelle ««laye
bourama«««maintenant
 
 
Réponse de < coco  4324 > à < koudis >,  le 25 Nov 2011 20:44:55 GMT
 
TIEN , j'ai pris mes précautions , .....Effectivement j'ai déja piqué le passeport d'un copain et changé la photo ......( çà fait peut etre pas trop sérieux parce que je pense que s'appeler Coulibaly quand on est teint clair ....pas sur que çà passe ....mais enfin ) ...........et puis en plus j'ai sorti ma pile de mon téléphone ,et puis l'appareil je l'ai passé au micro onde .......... ( vas donc sur le site de rue 89 , cherches l'article qui vient de sortir sur le blackberry de DSK disparu, tu comprendras ! ) .......bon .........sérieusement ................ S'IL TE PLAIT .........OUBLIES MOI ! KOUDIS ...........si tu peux " lancer" TIEN vers une autre option ......... fais le !
 
  Répondre à < coco >
Réponse de < koudis  2948 > à < tienimango >,  le 25 Nov 2011 19:18:50 GMT
 
non laisons foudkg il a notre soeur cherchons un autre otage
 
Posté par foudkg  20683,  le 25 Nov 2011 18:09:32 GMT
 
aujourd'hui 3 européens enlevés et 1 tué à Tombouctou
..................qui disait que le Mali etait un pays calme et une terre d'accueuil
??
 
 
Réponse de < Lastus  1312 > à < Sentinelle >,  le 25 Nov 2011 18:51:41 GMT
 
Pays calme et terre d'accueil....c'est relatif, un camerounais se sentirait chez lui où qu'il soit au Mali, toi tu te seras en sécurité à Ségou, Bamako ou à Sikasso. C'est comme si je te disais que le South Africa est dangereux juste parce qu'une partie de Jobourg est dangereuse!!! Nuance
 
  Répondre à < Lastus >
Réponse de < Sentinelle  2549 > à < foudkg >,  le 25 Nov 2011 18:22:24 GMT
 
Moi !
On est encore loin du record du 11/09 et même du 22/07 (la "petite tuerie" d'OSLO).
OBSERVATION:
Peut mieux faire
 
103 réactions (8 en attente de modération)1 2 3 4 5  Suivant >>  

 Réagir à cet Article !
Afin d'améliorer la qualité du débat sur maliweb.net, nous vous proposons de nouveaux  outils :
  • Devenez membre et votre commentaire apparaîtra immédiatement
  • Sinon, indiquez votre Pseudo (requis), et votre commentaire apparaîtra après modération
  • Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez obtenir un compte.
    Poster un commentaire  
     
    NB. La rédaction de Maliweb vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la  crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne reflètent pas nécessairement le point de vue du Groupe Maliweb et de ses membres. Votre adresse IP est enregistrée. Vos commentaires n'engagent que vous, et non Maliweb ou ses membres.
     
     
    Autres Titres de l'Actualité
    Pour la défense de la république Codem en appelle à l'union sacrée
    Mali: réaménagement du gouvernement, négociations à Alger avec les rebelles touareg
    Dialogue Politique sur la recherche agricole pour le développement en Afrique de l’Ouest : Donner la parole aux vrais acteurs
    Kati : Des jeunes en colère lancent une expédition punitive contre les familles touareg
    Attaques rebelles au Mali : Bamako a–t-il perdu le Nord ?
     
     
    Forums Rencontres Archives Horoscope Musique Petites Annonces Cuisine Portraits Etudiants Jeux
    © MALIWEB 2002-2011