Jeudi 18 Janvier 02:18 GMT 
à Bamako [La Météo]
maliweb.net
 Accueil  Politique Sports Économie Faits divers Musique Régions Monde Contributions Gastronomie Annonces   Nord-Mali Immigration 
Rechercher un article sur maliweb.net: 
Sports
Gnoumasse Daffe, journaliste sportive guinéenne : - "La seule alternative pour les Aigles du Mali d'être qualifiés en quart de finale, c'est de battre le Botswana" - "La victoire de l'une des équipes ne dépend pas de la qualification de l'autre"
 L'Indépendant, 01/02/2012 Commentaires [ 1 ] E-mail Imprimer

C'est cet après-midi qu'on connaîtra les noms des deux équipes de la poule D qui vont jouer les quarts de finale de cette 28ème Coupe d'Afrique des Nations (CAN). Chacune des quatre équipes à savoir le Mali, le Ghana, la Guinée et même le Botswana peut décrocher son ticket pour le second tour. Selon la journaliste sportive guinéenne, Gnoumassé Daffé, la seule  alternative pour les Aigles du Mali d'être qualifiés, c'est de battre le Botswana. Avant de préciser que la victoire de l'une des équipes ne dépend pas de la qualification de l'autre. C'est dire que cette troisième journée est considérée comme deux petites finales entre le Ghana et la Guinée d'une part, et d'autre part, entre le Mali et le Botswana.

L'Indépendant : Comment vous voyez les matches de la troisième journée du Groupe D à savoir Mali-Botswana et Guinée-Ghana ?

Gnoumassé : Je pense que ces matches seront des finales. Nous allons jouer deux finales d'abord entre le Ghana et la Guinée, puis entre les Aigles du Mali et les Zèbres du Botswana.  Ce qui prouve que la poule D reste la poule la plus relevée de cette Coupe d'Afrique des Nations (CAN). Les matches de la première journée ont été des rencontres très difficiles et ouvertes. La deuxième journée est venue confirmer tout cela avec la Guinée qui est sortie de sa tanière avec  le score le plus lourd du tournoi (6 buts à 1) face au Botswana. D'après les statistiques, c'est la deuxième fois que ça se passe pendant une CAN depuis 1976.

Cela veut dire que tous les matches de cette troisième journée sont très attendus. Raison pour laquelle, tout le monde, à savoir les joueurs eux-mêmes, l'encadrement, les journalistes et les supporters, a fait ses petits  calculs.  Les gens sont sous pression jusqu'à la fin de ces rencontres. En fait, la victoire de l'un ne dépend pas de la qualification de l'autre. Il y a beaucoup d'équations à résoudre dans cette affaire. Je pense tout simplement que cette troisième journée reste ouverte.

 Même le Ghana qui se détache avec six points aura besoin de valider son ticket de qualification. Les règlements de la Confédération Africaine de Football (CAF) sont très clairs. Il y a toute une explication dans l'article 72 de ces règlements qui vient conforte les différentes supputations. Cela n'empêche pas les calculs. Je pense que le plus important, d'abord, c'est de gagner les matches. Après la victoire, on peut sortir les calculs. Mais, la seule alternative n'est autre que de remporter les trois points.

D'une part, la Guinée doit obligatoirement battre le Ghana pour espérer une qualification et de l'autre part le Ghana doit valider son ticket en faisant un match nul ou une victoire face à la Guinée. Et les Aigles du Mali sont obligés de battre le Botswana pour se relancer dans la qualification. Je pense que les Botswanais, déjà éliminés, doivent tout faire pour sortir avec la tête haute. Si vous avez remarqué dans les autres poules, les équipes ont joué soit pour valider leur ticket ou pour se battre pour la première ou la deuxième place. Mais, dans la poule D, les qualifications restent toujours ouvertes entre les équipes. J'espère que l'enjeu ne tue pas le jeu et que nous allons assister à de grands matches au cours de la troisième et dernière journée de la poule D.

Quelle appréciation faites-vous du niveau de cette CAN ?   

J'avoue qu'il y a un événement de valeur. J'ai entendu quelqu'un dire que c'est une CAN de la révolution. C'est vraiment une Coupe d'Afrique inédite avec des équipes qui sont à leur première participation. Vous avez vu comment le Ghana a difficilement battu le Botswana lors de la première journée. Quand vous voyez des équipes déclarées comme  grands favoris, à l'image du Sénégal, du Maroc, je me dis que cette CAN  va battre tous les records.

Je pense qu'aucune équipe n'est venue en parents pauvres. Vous sentez même dans les différents jeux des équipes. Mais, j'ai été beaucoup surprise de l'équipe du Sénégal. Je ne sais pas comment ce pays a été éliminé dès le premier tour. Je suis convaincue qu'il y a un problème. Nous avons vu lors de cette CAN que c'est le terrain qui commande. Je n'ai jamais vu une CAN comme ça parce que nous sommes en train de voir des leçons d'efficacité, de football et même de vie. Je pense que les équipes s'affirment de  matche en matche. L'équipe qui remportera cette CAN viendra vraiment de loin. 

Avez-vous déjà une équipe qui vous a impressionnée ? 

J'avoue que j'ai même peur de rentrer dans les débats de favoris. Je pense que l'exemple du Sénégal veut tout dire. J'ai été impressionnée par les Panthères du Gabon.

 C'est une équipe qui m'inspire beaucoup parce que j'ai suivi la préparation de cette équipe qui a été très costaud. Les Panthères ont fait un programme de préparation très classique. Vous avez vu le résultat, surtout, contre le Maroc. Ce sont des signes très importants.  Je vois déjà des équipes au niveau des demi-finales comme la Côte d'Ivoire, le Gabon, le Ghana et pourquoi pas le Mali. Il ne faut pas aussi oublier la Guinée.

                              Alou B HAIDARA

 

Les brèves de la CAN

Cheick Fantamady Diarra  rejoint les Aigles

Enfin, Cheick Fantamady Diarra a rejoint les Aigles du Mali. Il est arrivé hier après-midi dans la capitale gabonaise en provenance de Paris. Ce jeune joueur renforcera l'effectif des Aigles du Mali de cet après-midi face au Botswana. Il faut rappeler que Cheick Fantamady a remplacé El Hadj Mahamane Traoré, blessé. Après avoir effectué le stage de préparation avec l'équipe nationale à Lomé, il a été remercié par le sélectionneur des Aigles, Alain Giresse. C'est pourquoi, il avait rejoint son club en France.

Deux Maliens du Gabon incarcérés pour avoir insulté Cheick Tidiane

Deux Maliens résidant au Gabon ont été incarcérés, le lundi dernier, par les forces de l'ordre pour avoir insulté Cheick Tidiane Diabaté lors de l'entraînement des Aigles. Malgré plusieurs interventions, ces deux Maliens sont en prison. S'ils n'ont pas de papiers à jour,  ils risquent d'être rapatriés au Mali. A cause de cet incident, l'équipe nationale du Mali s'est entraînée hier après-midi à huis clos.

Le moral de Seydou Kéïta au beau fixe 

Le morale du milieu de terrain du FC Barcelone, Seydou Kéïta est au beau fixe. Après avoir digéré la défaite contre le Ghana (2 buts à 0) Seydoublen est très conscient de l'enjeu du match de ce soir contre le Botswana puisque le seul moyen pour se qualifier en quarts de finale passe obligatoirement par la victoire. C'est pourquoi, il ne cesse de remonter le morale des jeunes afin de remporter les trois points de cette troisième journée. Selon le coach du FC Barcelone, Pepp Guardiola, il est difficile pour Seydou Kéïta de jouer le poste qu'Alain Giresse le fait jouer dans la sélection nationale. Sinon, selon lui, Kéïta peut bel et bien donner la qualification à l'équipe du Mali puisque c'est un grand joueur. Maintenant, tout dépendra du système de jeu de l'entraîneur Alain Giresse.

Rapport 

Présent à Libreville, le Directeur technique national, Mohamed Magassouba, a fait un rapport détaillé sur les forces et les faiblesses de chacune des équipes de la poule du Mali. Ce rapport a été remis à l'entraîneur national Alain Giresse juste après le premier match du Mali face à la Guinée. Malheureusement, le technicien français n'a pas tenu compte des recommandations de Magassouba.  C'est pourquoi, les Aigles du Mali ont été battus par le Ghana. Pour ce match contre le Botswana, il invite les joueurs à mener un jeu offensif. En d'autres termes, d'exploiter le maximum d'espace afin de mener la pression sur l'adversaire. 

La délégation officielle arrivée hier à Libreville

C'est hier aux environs de 15 heures que la délégation officielle est arrivée à Libreville par avion en provenance de Franceville. Dans cette délégation, on notait le Secrétaire général du ministère de la Jeunesse et des Sports, Sékou Hamed Touré, le Chef de Cabinet sidi Camara ainsi que d'autres membres du Cabinet. Les membres du Comité exécutif de la Fédération Malienne de Football, conduits par le président Hammadoun Kola Cissé ainsi que des journalistes, étaient également à bord de cet appareil. Si certains membres de cette délégation sont logés au Village CAN à côté de l'équipe, les journalistes ont été hébergés dans le confort à l'hôtel Lac Blue à Libreville, flambant neuf.

         Rassemblées par ABH, depuis Franceville

L'Indépendant, est seul responsable du contenu de cet article  
981 hits
Autres Articles dans la même catégorie
CAN 2012 / Le Mali passe avec le Ghana. Gabon-Mali en quarts de finale  ( 42)
Botswana-Mali / «Nous ne ferons pas de cadeau au Mali», a déclaré le coach Botswanais, Stanley Tshosane  ( 12)
Remonter

Vos commentaires Modifier mon avatar 
Post par filo  522,  le 01 Feb 2012 13:23:43 GMT
 
IL FAUT BATTRE LE BOTSWANA APRES ON FERA LES CALCULS
 
  Rpondre < filo >

 Réagir cet Article !
Afin d'améliorer la qualité du débat sur maliweb.net, nous vous proposons de nouveaux  outils :
  • Devenez membre et votre commentaire apparaîtra immédiatement
  • Sinon, indiquez votre Pseudo (requis), et votre commentaire apparaîtra après modération
  • Pour pouvoir poster un commentaire, veuillez obtenir un compte.
    Poster un commentaire  
     
    NB. La rédaction de Maliweb vous demande d'éviter tout abus de langage en vue de maintenir le sérieux et de garantir la  crédibilité de vos interventions dans cette rubrique. Les commentaires des visiteurs ne refltent pas nécessairement le point de vue du Groupe Maliweb et de ses membres. Votre adresse IP est enregistrée. Vos commentaires n'engagent que vous, et non Maliweb ou ses membres.
     
     
    Autres Titres de l'Actualité
    Pour la dfense de la rpublique Codem en appelle l'union sacre
    Mali: ramnagement du gouvernement, ngociations Alger avec les rebelles touareg
    Dialogue Politique sur la recherche agricole pour le dveloppement en Afrique de lOuest : Donner la parole aux vrais acteurs
    Kati : Des jeunes en colre lancent une expdition punitive contre les familles touareg
    Attaques rebelles au Mali : Bamako at-il perdu le Nord ?
     
     
    Forums Rencontres Archives Horoscope Musique Petites Annonces Cuisine Portraits Etudiants Jeux
    © MALIWEB 2002-2011