Effort de guerre : Le monde des affaires se mobilise

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

Lundi dernier, le président du Collège transitoire de la Ccim a réuni les représentants des acteurs du secteur privé malien pour convenir de la manière dont ils peuvent soutenir l’armée nationale. Après consensus, ils envisagent de collecter un fond de soutien le 24 janvier prochain au Ccib.

Mamadou-Tieny-konate

C’est en répondant à l’appel patriotique du président de la République par intérim, Dioncounda Traoré, que le monde des affaires du Mali a décidé d’apporter son soutien financier à l’armée. Ainsi, le président du Collège transitoire de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali, Mamadou Tiény Konaté, a réuni autour de lui les présidents des chambres consulaires et professionnelles de notre pays. Il s’agit Babalaye Daou (Conseil malien des chargeurs), Abdoulaye Pona (Chambre des mines), Bakary Togola (Assemblée permanente des chambres d’agriculture), Youssouf Traoré (Conseil malien des transporteurs routiers), Soya Golfa (Groupement des commerçants du Mali), Djibril Baba Tabouré (Réseau pour l’entreprise en Afrique de l’Ouest), des représentants du Patronat et de plusieurs autres organisations faitières du secteur privé. Pendant plus de deux heures d’horloge, les opérateurs économiques du Mali ont échangé, à huis clos, sur  la façon dont ils allaient soutenir l’armée malienne. Et c’est à l’unanimité qu’un communiqué de presse a été lu, dans un premier temps en français par le président de la Ccim, Mamadou Tiény Konaté et par Bakary Togola président de l’Apcam, en langue bamanan, après. Dans ce communiqué le monde des affaires malien prévoit d’organiser une grande cérémonie de collecte de fonds le 24 janvier prochain au Centre international de conférence de Bamako.Une façon de montrer à l’opinion nationale et internationale que le Mali peut compter sur son secteur privé dans la reconquête de son intégrité territoriale et de l’unité nationale, selon les propos de Mamadou Tiény Konaté. L’apport matériel de toutes les franges dudit secteur y est sollicité.

Rokia Diabaté

 

SOURCE:  du   17 jan 2013.