Le secteur privé s’investit pour participer à l’effort de guerre : L’Assemblée générale de collecte de fonds prévue le 24 janvier au CICB

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

En réponse à l’appel patriotique du président de la République par intérim, Pr. Dioncounda Traoré, les présidents des chambres consulaires du Mali et de plusieurs organisations professionnelles du secteur privé se sont réunis, hier lundi, à la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM) afin d’organiser une grande collecte de fonds  en vue de venir en appui à nos forces armées engagées dans une guerre de libération au nord du Mali. Un évènement prévu le jeudi 24 janvier 2013 à 15 heures au CICB.

Cette importante rencontre préparatoire, étaient présents les présidents de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM), Mamadou Konaté, de la Chambre des Mines (CM), Abdoulaye Pona, de l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture du Mali (APCAM), Bakary Togola, du Conseil Malien des Transporteurs Routiers (CMTR), Youssouf Traoré, du Conseil Malien des Chargeurs (CMC), Babalaye Daou, du Conseil National du Patronat du Mali (CNPM), Mamadou Sinsy Coulibaly (vice-président), du Réseau pour l’Entreprise en Afrique de l’Ouest (REAO), Mohamed Tabouré, du Groupement des Commerçants du Mali (GCM), Soya Golfa. Après deux heures d’horloge d’échange de points de vue pour une bonne organisation de la manifestation, un «  Appel au secteur privé  » a été lu par le président du Collège Transitoire de la CCIM, Mamadou Konaté, en français, et, en bambara, par Bakary Togola de l’APCAM. Adressé à l’ensemble des composantes du secteur privé, cet appel patriotique est ainsi libellé :  » Chers compatriotes du secteur privé, après les premières attaques contre notre pays, vous avez massivement répondu à notre appel de soutien à l’Armée Nationale. Aujourd’hui, suite à l’appel du président de la République par intérim et devant la gravité et l’urgence de la situation de notre pays, nous présidents de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM), de la Chambre des Mines du Mali (CMM), de l’Assemblée Permanente des Chambres d’Agriculture du Mali (APCAM), de l’Assemblée Permanente des Chambres de Métiers du Mali (APCMM), du Conseil Malien des Transporteurs Routiers (CMTR), du Conseil Malien des Chargeurs (CMC), du Conseil National du Patronat du Mali (CNPM), de l’Organisation Patronale des Industriels (OPI), du Réseau pour l’Entreprise en Afrique de l’Ouest (REAO), du Groupement des Commerçants du Mali (GCM) et de toutes les organisations professionnelles du secteur privé, lançons un appel à tous pour contribuer massivement à l’effort de guerre. A cette fin, une grande Assemblée générale de Collecte de fonds sera organisée le jeudi 24 janvier 2013 au CICB à partir de 15 heures… « .

D’ici ce rendez-vous important, plusieurs rencontres sont programmées, d’après les présidents desdites organisations, dans le but de porter partout (à l’intérieur et tout comme à l’extérieur de notre pays) l’information relative à la mobilisation des ressources pour appuyer notre armée engagée, avec les forces françaises et africaines, dans une guerre pour la libération de notre pays du joug des terroristes et des jihadistes, d’Ansardine, du Mujao, d’Aqmi et de Boko Haram. Avec l’espoir que cette campagne de fonds connaîtra un grand succès. Dans la mesure où tout le monde en convient : face à ces ennemis redoutables, l’Armée a besoin de s’équiper notamment avec du matériel de pointe. Sans oublier que nos troupes ont besoin de se nourrir, de carburant et beaucoup d’autres choses que le budget national, déjà exsangue, ne peut prendre en charge. Alors que l’urgence est là.

Mamadou FOFANA

SOURCE:  du   15 jan 2013.