44ème sommet ordinaire de la Cedeao à Yamoussoukro : Les situations du Mali, de la Guinée Bissau et le choix d’un nouveau président pour succéder à Alassane Ouattara au menu

0

cedeaoLa capitale politique et administrative de la Côte d’Ivoire abritera, entre le 25 et le 29 mars 2014, une série d’importantes rencontres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), qui culmineront avec la 44ème session ordinaire de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’organisation, le vendreadi 28 mars. Plusieurs points sont au centre des discussions dont le rapport annuel 2013 du président de la Commission. A huis clos, les chefs d’Etat et de gouvernement de la région se pencheront sur la situation au Mali et en Guinée-Bissau. Pour le premier, ils auront droit à un rapport présenté par le médiateur, Blaise Compaoré et du co-médiateur, Goodluck Ebele Jonathan.

 

 

Les chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO se retrouveront cette semaine à Yamoussoukro pour tenir une série de rencontres d’une grande importance pour la sous-région.

Les travaux démarreront  le mardi 25 mars, par la 31ème session ordinaire du conseil de médiation et de sécurité (CMS), qui regroupe les ministres des Affaires étrangères et de la Défense.

 

Cette rencontre, d’une journée, délibèrera sur la situation politique et sécuritaire au Mali ainsi que sur les derniers développements de la situation en Guinée-Bissau. Elle entendra notamment des exposés sur les efforts de médiation entrepris dans chacun de ces deux Etats de l’organisation sous-régionale.

 

Le CMS étudiera également le mémorandum sur l’examen après-action des initiatives et réponses de la CEDEAO aux crises multidimensionnelles au Mali, le mémorandum sur la création de la division de soutien des opérations de paix et le mémorandum sur la Stratégie maritime intégrée de l’organisation. Ensuite, se tiendra à compter du mercredi 26 mars, la 13ème session extraordinaire du conseil des ministres de la CEDEAO, qui s’ouvrira par une allocution du président de la Commission, Kadré Désiré Ouédraogo, suivie d’un discours de Charles Koffi Diby, ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères de Côte d’Ivoire, président du Conseil des ministres.

 

La session servira, notamment, à examiner les conclusions de la réunion du comité ministériel de suivi des négociations des APE, qui a eu lieu le 17 février 2014 à Dakar. En outre, elle examinera et adoptera le rapport de la réunion du conseil judiciaire de la communauté.

 

Pour ce qui est de la 44ème session ordinaire de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement, elle s’ouvrira le vendredi 28 mars. Outre les discours du président en exercice de la CEDEAO, Alassane Ouattara et du président de la Commission de la CEDEAO, Kadré Désiré Ouédraogo, les chefs d’Etat et de gouvernement entendront aussi le discours du représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en Afrique de l’Ouest et celui de la présidente de la Commission de l’Union africaine.

 

Au cours de cette session de deux jours, les chefs d’Etat, réunis à huis clos, étudieront le rapport annuel 2013 du président de la Commission, ainsi que ceux de la 71ème session ordinaire du conseil des ministres, des 12ème et 13ème rapports du même conseil et aussi celui de la 31ème réunion du Conseil de médiation et de sécurité.

Toujours à huis clos, les leaders de la région se pencheront sur la situation au Mali et en Guinée-Bissau sur la base, à chaque fois, d’un mémorandum du président de la Commission de la CEDEAO. Sur le Mali en particulier, ils auront droit à un point présenté par le médiateur, Blaise Compaoré et du co-médiateur, Goodluck Ebele Jonathan.

 

La cérémonie de clôture de ce 44ème sommet ordinaire de la CEDEAO sera marquée par l’entrée en lice d’un nouveau président en exercice à la place du chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara, qui avait bénéficié d’une prolongation d’un an de son mandat lors de la 42ème réunion ordinaire, tenue en fin février 2013 à Yamoussoukro.

 

Youssouf CAMARA

PARTAGER