46ème session des chefs d’état de la CEDEAO à Abuja : Les dirigeants ouest-africains brisent les espoirs des séparatistes du nord du Mali

1

46ème session des chefs d'état de la CEDEAO à Abuja : Les dirigeants ouest-africains brisent les  espoirs des séparatistes du nord du Mali

La 46ème Session  Ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a pris fin lundi 15 décembre 2014, à Abuja.  Ce fut l’occasion pour les dirigeants ouest-africains de réitérer leur attachement à l’intégrité territoriale du Mali. Les  Chefs  d’Etat  et  de  Gouvernement   ont réaffirmé  leur  vive  préoccupation  face  à  la situation sécuritaire au nord du Mali et ont condamné  avec force la poursuite des attaques terroristes contre les populations civiles et les troupes internationales.  Les chefs d’Etat ont réaffirmé  leur attachement à  la souveraineté de la République du Mali, à son   intégrité territoriale, au caractère unitaire et à la forme républicaine et laïque de l’Etat malien.

A cet égard, ils  réitèrent  leur appel à tous les groupes armés du Nord du Mali signataires de l’Accord de Ouagadougou du18 juin 2013 à se démarquer  des groupes terroristes.

Par ailleurs, le Sommet  a appelé  les secrétaires généraux des mouvements armés  à s’impliquer personnellement dans le processus en vue d’aboutir à un Accord dans les meilleurs délais. Cela  sur la base du projet soumis aux parties par la médiation et qui constitue une base solide de négociation.

La déclaration des chefs d’Etat intervient à quelques jours des pourparlers inter-maliens de janvier  mais aussi  au moment où les séparatistes multiplient des actes hostiles à l’Etat unitaire.

Outre des attaques et des discours va -t-en-guerre, l’un des mouvements séparatistes le MNLA a déjà commencé à distribuer des cartes d’identité de l’Azawad. Malgré les avancées des négociations à Alger et les résolutions de l’UA, de la CEDEAO favorables à l’Etat unitaire, le MNLA continue de se doter des attributs de la fantomatique république de l’ ” Azawad“.

La distribution des cartes d’identité portant les couleurs de ce mouvement séparatiste a débuté le 22 novembre à Kidal dans l’enceinte de sa représentation régionale.

Abdoulaye  DIARRA.

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Prrrrrrrrrrrrrrrrr ! :mrgreen:

    “Les dirigeants ouest-africains brisent les espoirs des séparatistes…”….

    Prrrrrrrrrrrrrr ! … et encore… Prrrrrrrrrrr !

    Les séparatistes ne doivent leur existence qu’avec la complicité de certains médias européens… et quelques mal-b…. devant le mythe des hommes bleus du désert… :mrgreen:

    Depuis les premiers jours, si les présidents africains avaient clairement levé la voix pour dénoncer ce complot contre la Mali… ils auraient montré leur dignité.

    Si Blaise avait été là… ces lâches de présidents auraient encore soutenu l’azawad ! Ils ont attendu que le vaillant peuple burkinabé chasse Blaise pour commencer à dire certaines vérités… comme l’assassinat de Kadhafi… :mrgreen:

    En réalité, la jeunesse africaine va chasser tous ces pourris de présidents bientôt… Ce qui est arrivé à Blaise arrivera à chacun d’eux !

    Ils n’ont brisé aucun espoir… c’est leur espoir qui est brisé… comme ce fut pour Blaise ! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Comments are closed.