Abuja: sommet de la Cédéao sur l’intervention militaire au Mali

23 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Les experts militaires internationaux s’étaient réunis à Bamako pour dessiner le « concept stratégique » d’une intervention militaire dans le nord du Mali.
REUTERS

Ce dimanche 11 novembre 2012 se tient à Abuja un sommet des chefs d’Etat de la Cédéao. Au programme, le plan stratégique élaboré par leurs chefs d’état-major en début de semaine à Bamako, pour une éventuelle intervention militaire dans le nord du Mali. Une fois adopté, le plan d’intervention sera transmis aux Nations unies pour être examiné par le Conseil de sécurité, le 26 novembre prochain.

Kadre Désiré Ouedraogo: «On sent des signes d’évolution positive que ce soit sur le plan politique ou sur le plan sécuritaire»

Président de la Commission de la Cédéao

«Le processus avance assez bien, le calendrier est globalement respecté», affirme un représentant de la communauté internationale. Les Nations unies avaient donné 45 jours à la Cédéao pour préciser les modalités de sa demande d’intervention militaire au Mali.

Ce n’est pas encore un «Conops», autrement dit, un concept d’opération, comme disent les militaires, mais on s’en approche. Il faudra donc encore affiner les choix stratégiques, les missions, définir les besoins, autant d’éléments qui seront sans doute discutés après la réunion du Conseil de sécurité. Puis il faudra encore évaluer les coûts, avant de réunir les éventuels contributeurs et les bailleurs de fonds.

«Le processus avance assez bien, le calendrier est globalement respecté», affirme un représentant de la communauté internationale. Les Nations unies avaient donné 45 jours à la Cédéao pour préciser les modalités de sa demande d’intervention militaire au Mali.

Ce n’est pas encore un «Conops», autrement dit, un concept d’opération, comme disent les militaires, mais on s’en approche. Il faudra donc encore affiner les choix stratégiques, les missions, définir les besoins, autant d’éléments qui seront sans doute discutés après la réunion du Conseil de sécurité. Puis il faudra encore évaluer les coûts, avant de réunir les éventuels contributeurs et les bailleurs de fonds.

Le processus politique en panne

Pour l’instant les observateurs se félicitent de la bonne coopération des militaires maliens. Mais la résolution 2071 du conseil de sécurité précise bien qu’un processus politique doit être mené en parallèle. Et sur ce point, à Bamako, on est quasiment au point mort : pas de feuille de route sur le processus électoral, à peine un début de discussion sur une réforme des forces de sécurité, et surtout, pas de stratégie de dialogue et de réconciliation.

Ce point n’est pas l’objet officiel du sommet de ce dimanche, qui porte sur l’avancement de la stratégie militaire. Mais nul doute que des pressions seront exercées sur le Mali pour qu’il s’engage sur un processus politique. Faute de quoi, le Conseil de sécurité pourrait se montrer très critique.

rfi/ 11.11.2012

23 Réactions à Abuja: sommet de la Cédéao sur l’intervention militaire au Mali

  1. nonalinertie

    EN FAIT, LA SEULE URGENCE EST D’EMPECHER CES CRIMINELS de MNLA/ANESARDINE/BOKOHARAM/AQMI/MUJAO DE FUIR, D’ALLER SE REPOSER OU CONTINUER LEURS CRIMES AILLEURS, NOTAMMENT EN ALGERIE, EN MAURITANIE OU EN LIBYE, ET REVENIR A LA CHARGE AU MALI A LA PREMIERE OCCASION.
    Si les nomades, dont certains sont complices des narcotrafiquants, surmontaient leur peur panique des terroristes pour informer les troupes de la CEDEAO, la guerre s’achèvera dans moins d’un mois. Le problème est qu’ils sont assez isolés dans le désert livrés aux terroristes. CEPENDANT, CERTAINS NOMADES DISPOSENT MAINTENANT DE TELEPHONES SATELLITAIRES. ILS SE RETROUVENT AUX FOIRES HEBDOMADAIRES. ILS SONT NORMALEMENT CONVOQUES PAR L’ADMINISTRATION QUI RETOURNERA AU NORD BIENTOT.

    • Amos Danial

      Oui que ces criminels, les terroristes et les rebelles touaregs à leur place sont les pays arabes voisins de la République du Mali.

  2. celui qui se tape blanche neige et sa coco 100 armes

    coco=blanche neige= sanene ba kulé fa kulé den kulé itakou bakou :lol: :?: :mrgreen:

  3. tienimango

    netoyez tout les rats et cafards du desert pas de negociation ….tout ceux qui se sont asocie a aqmi pour mali doivent etre puni avec la maniere forte….quand ça va commence aucun rat n,aurait n terrier pour se cache ils seront tous aneantis pour montrer au monde entier que le mali est pays a respecter….

  4. Manndofane

    « Ce n’est pas encore un «Conops», autrement dit, un concept d’opération, comme disent les militaires, mais on s’en approche. Il faudra donc encore affiner les choix stratégiques, les missions, définir les besoins, autant d’éléments qui seront sans doute discutés après la réunion du Conseil de sécurité. Puis il faudra encore évaluer les coûts, avant de réunir les éventuels contributeurs et les bailleurs de fonds. »

    C’EST FAUX ET ARCHI-FAUX CE QUE VOUS DITES. CE N’EST PAS APRES LA REUNION PROCHAINE DU CONSEIL DE SECURITÉ QUE CES QUESTIONS SERONT DISCUTÉES. C’EST BIEN AVANT. ET C’EST SUR LA BASE DES DETAILS PRECIS SUR CES QUESTIONS QUE LE CONSEIL DE SECURITÉ POURRA VOTER UNE RESOLUTION D’INTERVENTION MILITAIRE ETRANGERE AU MALI.

    MON DIEU, VOILA POURTANT LES QUESTIONS QUE LE CONSEIL DE SECURITÉ, DEPUIS DES MOIS, DEMANDE A LA CEDEAO D’APPORTER DES DETAILS PRECIS AVANT LE VOTE D’UNE QUELCONQUE RESOLUTION D’INTERVENTION MILITAIRE AU MALI!

    MAIS QUE DIANTRE QU’EST CE QUE CES LA GENS ONT DONC FAIT TOUTES CES DERNIERES SEMAINES OU ILS SE SONT ETALÉS DE REUNION POMPEUSES EN REUNIONS FRACASSANTES A BAMAKO?

  5. Dr ANASSER AG RHISSA

    COORDINATIONS ET HARMONISATIONS SONT INDISPENSABLES POUR SUPPORTER EFFICACEMENT L’ÉLAN D’ENSEMBLE (NATIONAL/CEDEAO/UA/ONU) POUR LA RESTAURATION DE L’INTÉGRITÉ DU MALI.

    LE MALI ET SES FORCES DE DÉFENSE ET SÉCURITÉ DOIVENT JOUER UN RÔLE CENTRAL DANS UN TEL ÉLAN HARMONISÉ.

    Bonjour,
    Pour éradiquer définitivement la crise au Mali, les coordinations à tous les niveaux et entre les niveaux (LOCAL/NATIONAL/CEDEAO/UA/ONU) sont indispensables.

    Le Mali et ses forces de défense et sécurité doivent jouer un rôle central dans de telles coordinations et les adaptations nécessaires à tous les niveaux.

    Malgré le fait que ces coordinations ne seront pas aisées, les forces de défense et sécurité du Mali ne doivent pas faillir au risque que cela soit mal interprété. La confiance doit leur être accordée, à elles de démontrer qu’elles la méritent.

    Elles en sortiront grandies si ces coordinations et les adaptations associées se révèlent efficaces. C’est de l’intérêt de Sanogo et du haut commandement, à eux, donc, de contribuer à piloter sérieusement et efficacement ces coordinations et adaptations (harmonisations).
    Soutenant une guerre informationnelle (guerre stratégique de renseignements), ces coordinations et harmonisations constitueront le cœur du système de restauration de l’intégrité territoriale du Mali.

    Aucune faille ne doit être acceptée. Chacun, à commencer par les Maliens, doit y jouer son rôle pour l’efficacité global de cet élan d’ensemble.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
    E-mail : webanasane@yahoo.com
    TEL 00336 15 39 67 79

    • fakolyhakika1

      Bonjour Docteur,

      Excusez moi de m’inviter dans votre débat que je trouve vraiment intéressant. Je déguste avec beaucoup d’intérêt vos analyses et suggestions qui sont très souvent des sources d’inspiration pour moi et assurément pour beaucoup d’autres internautes.

      Docteur, je souhaite que vous m’édifiez sur les compétences et les expertises des forces de défense et de sécurité du Mali, dans son état actuel, en matière de coordination et d’harmonisation du dispositif militaire que la communauté internationale envisage de déployer pour la reconquête des zones nord sous occupation, quant vous dites que : »Le Mali et ses forces de défense et sécurité doivent jouer un rôle central dans de telles coordinations et les adaptations nécessaires à tous les niveaux.
      Malgré le fait que ces coordinations ne seront pas aisées, les forces de défense et sécurité du Mali ne doivent pas faillir au risque que cela soit mal interprété. La confiance doit leur être accordée, à elles de démontrer qu’elles la méritent.
      Elles en sortiront grandies si ces coordinations et les adaptations associées se révèlent efficaces. C’est de l’intérêt de Sanogo et du haut commandement, à eux, donc, de contribuer à piloter sérieusement et efficacement ces coordinations et adaptations (harmonisations. »

      En revanche, je suis d’avis que l’armée malienne qui est entrain de bénéficier d’une formation de la part d’expert militaires des pays amis pour stabiliser la région de sahel est désormais disqualifier pour coordonner un conflit armé qui ‘est à présent internationalisé.

      Aux dernières informations, li nous faut plus de 4000 soldats étranger au sol quant nos experts maliens n’en voulaient pas du tout. Je suis entrain de comprendre qu’avec ce nouveau chiffre, les experts militaires qui ont travaillé sur le dossier mali doute de la capacité de nos soldats même après la formation compte tenu de leurs morales et du temps imparti donné par la CEDEAO pour libérer le nord, soulager les souffrances de nos frères qui y vivent et organiser une élection présidentielle crédible. Docteur Excusez moi une fois de plus, ce ne sont que des avis, je souhaite me tromper!!!

      • Dr ANASSER AG RHISSA

        AIDÉES PAR LES AUTRES (CEDEAO/UA/ONU), LES FORCES DE DÉFENSE ET SÉCURITÉ DU MALI DOIVENT ASSURER LA DIRECTION OU LA CODIRECTION DES OPÉRATIONS AU NIVEAU DU MALI

        Bonjour,
        Merci Fakolyhakika1 pour votre commentaire et pour voir beaucoup d’intérêt dans mes analyses et suggestions et que ces dernières vous soient sources d’inspiration ainsi qu’à plusieurs internautes.

        Je disais que le Mali et ses forces de défense et sécurité doivent jouer un rôle central dans l’élan harmonisé au niveau du Mali et dans les coordinations et harmonisations associées car l’essentiel de l’opération s’effectuera au Mali et que les forces de défense et sécurité maliennes connaissent mieux le terrain que quiconque et par devoir sont plus préoccupées par l’opération pour laver l’affront de l’occupation de leur territoire et pour restaurer l’intégrité territoriale.

        En plus, toute coordination et harmonisation exige des adaptations aux réalités locales (contexte local), que seules les forces du pays concerné connaissent.

        Après tout, on n’est jamais mieux servi que par soi-même. Les autres pourront aider mais l’adaptation au contexte doit être fait localement en liaison avec les autres.

        La coordination de la partie Malienne de l’intervention pourra et doit être assurée par les forces de défense et sécurité du Mali avec le concours des autres contingents étrangers.

        Une codirection des opérations au Mali pourra être acceptée surtout concernant les aspects techniques liés aux équipements et moyens techniques (drones, systèmes de renseignements, …) utilisés.

        C’est pour toutes ces raisons que le Mali et ses forces de défense et sécurité doivent jouer un rôle central dans l’élan harmonisé au niveau du Mali et dans les coordinations et harmonisations associées.

        Concernant d’autres zones couvertes par l’intervention et qui ne font pas partie du Mali, le pays auquel appartiennent ces zones assurera aussi la direction ou codirection des opérations.

        Au Mali, pour jouer efficacement ce rôle central dans l’élan harmonisé et dans les coordinations et harmonisations nécessaires, il est indispensable que les forces de défense et sécurité du Mali :
        - aient la confiance, le morale et soient re-dynamisées en valorisant aussi leur métier,
        - soient bien formées et bien conseillées,
        - se synchronisent et travaillent en harmonie avec les autres (CEDEAO/UA/ONU).

        Bien cordialement
        Dr ANASSER AG RHISSA
        EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
        E-mail : Webanassane@yahoo.com

        • fakolyhakika1

          Merci pour les précisions et les éclairages apportés. on est en phase.

          • Dr ANASSER AG RHISSA

            Bonjour,
            Merci Fakolyhakika1 pour votre honnêteté.

            Souhaitons que tous les Maliens soient ou seront en phase entre eux et avec ceux qui viennent les aider.

            Bien cordialement
            Dr ANASSER AG RHISSA
            EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
            E-mail: Webanassane@yahoo.com

          • Docteur on ta perdu un moment où tu étais donc et mon camarade Moussa ag veux que tu lui apprendre à être calme et :lol: .bon retour parmi nous

          • Dr ANASSER AG RHISSA

            Bonjour,
            Merci Alkerou de vous inquiétez de ma brève absence. En fait, j’étais en mission.

            Concernant Moussa Ag, on n’a pas besoin de le calmer car il est conscient de ce qu’il fait.

            On doit juste lui rappeler qu’il défend la constitution et la justice qui exigent le respect des autres, la courtoisie et d’une façon générale le respect sur internet des règles de bonne conduite (règles de la netique ou nétiquette).

            On peut échanger tout en respectant ces règles.

            Il a compris mes reproches et est entièrement d’accord avec moi que ça peut offenser beaucoup de gens.

            Le remède pour tous, en particulier pour que Moussa Ag évite ce vocabulaire « offensif », c’est de respecter ces règles de bonne conduite sur internet.

            Bien cordialement
            Dr ANASSER AG RHISSA
            EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
            E-mail: Webanassane@yahoo.com

    • moussa ag

      Bonjour Dr. Ag Rhissa ….

      Avant de discuter votre commentaire…je vous remercie pour vos réponses hier. Je tiens à clarifier un point sur lequel vous vous tromper…MOUSSA AG N’EST PARTISAN QUE DE LA CONSTITITION…DE LA JUSTICE …ET DE LEUR SUIVI SUR TOUT L’ÉTENDU DU TERRITOIRE ET DE FAÇON STRICTE À TOUS LES CITOYENS ET RÉSIDENTS SUR LE TERRITOIRE….

      Pour moi c’est le laxisme dans ce sens qui est la source de tous nos problèmes….ET CE N’EST QUE CELA QUE JE DÉNONCE ET CHALLENGE TOUS LES JOURS….je le fait avec passion tout en essayant de ne pas perdre la raison et avec objectivité…..

      LE MALI N’IRA JAMAIS MAL SI IL SE LIMITAIT À LA SUIVIT STRICTE DE SA CONSTITUTION ET À L’APPLICATION AVEUGLE DE CES TEXTES….

      Il n’y a pas un seul domaine dans ce pays ou le LAXISME N’EST PAS LA PRINCIPALE CAUSE DE LA CATASTROPHE…et on ne s’en sortira jamais sans combattre ce laxisme….

      Pour ce qui est des insultes et le ton extrémiste dans beaucoup de mes commentaires….
      Je pense que les qualificatifs que j’utilise ne peuvent être perçu comme insultes par les intéressés puisqu’il y’a de la vérité dedans…..

      La bande de cancres opportunistes du CNDR sont des soldats ratés….le PM sur lequel j’avais fondé beaucoup d’espoir … semble être un vrai opportuniste et a été un nullard envers cette affaire du nord…les pauvres citoyens souffrent AU NORD et il fanfaronne seulement … RIEN DE CONCRET PAR RAPPORT AU NORD…C’EST UN FAIT ET IL MÉRITE TOUS MES QUALIFICATIFS QUI SONT D’AILLEURS MODÉRÉS…

      Qui d’autres « j’insulte » encore???
      Ah oui…le faux ayatollah imam Dicko….c’est un opportuniste et hypocrite…qui espère tout comme IYAD….
      Le MNLA et l’Ansardine et autres … ce sont des terroristes…b—ATARDS apatrides …

      J’admets que « b—atard » est une insulte et je m’engage à ne plus l’utiliser mais tout le reste de mes qualificatif ne sont que approprié si on regarde les qualifiés…

      JE ME DEMANDE TOUJOURS COMMENT VOUS PARVENEZ A ÉCRIRE VOS COMMENTAIRES SI ÉLÉGANTS SANS UTILISER DE QUALIFICATIFS « SI APPROPRIÉS »…. :lol: :lol: :lol:

      Maintenant….blagues à part … je comprends votre « reproche » et est entièrement d’accord avec vous que ça peut être « offensif » et un turn-off pour beaucoup…et c’est quelque chose que j’évalue et continue d’évaluer …DONC UN GROS MERCI POUR VOTRE FRANCHISE…ET CE N’EST PAS LA PREMIÈRE FOIS QUE VOUS AVEZ MENTIONNÉ ….

      Une chose que je peux vous assurer…JE PENSE CONNAÎTRE MES LIMITES…ET PEUT FACILEMENT MAINTENIR LES NORMES DANS DE DISCUSSIONS SÉRIEUSES ….

      Moussa Ag, qui apprécie les commentaires du Doc. qui va peut être trouver un remède au vocabulaire « offensif » de Moussa Ag… :wink:

      • sandiego

        N oubliez pas que la plume et les termes sont avant tout une question d’education!… avant tout .. je le repete..! Ici a Maliweb nous n’avons pas oublie le pseudo  » NALOMA » avec les gros mots adresses sans pitie a toute personne qui osait critiquer ATT ou son clan ( avant le coup d’etat )!!!! Personne n’osait s’exprimer sur le theme du laisser-allez ou le laxisme comme vous aimez l’appeller sinon c’etait la douche froide de ce « Naloma » qui s’est revelait enfin de compte une diplomate du nom de « Ami Diallo »!!!!

        • moussa ag

          Je suis perdu dans ce commentaire….

          Ça semble s’adresser à « NALOMA » mais pas à Moussa Ag…puisque les termes que j’utilise sont adressés aux figures publiques ou ceux qui se sont imposés par des armes à devenir figures publiques….

          LES TERMES SONT D’AILLEURS DE SIMPLE QUALIFICATIFS VALIDES…un fuyard est un fuyard…un nullard est un nullard…un malhonnête est un malhonnête….un fanfaron est un fanfaron … un opportuniste est un opportuniste …un soldat RATÉ est un soldat RATÉ …. et ainsi de suite….ça c’est un JUGEMENT DE CARACTÈRE AVEC LEQUEL LES UNS ET LES AUTRES PEUVENT NE PAS ETRE D’ACCORD… À part « b—ATARDS » envers le MNLA et autres assaillants…. y’a pas d’insultes … pas de fatantoh ou bâtanoh….rien d’autre….

          Par rapport aux discussions avec des internautes….y’a jamais d’insultes mais y’a RIPOSTE AUX INSULTES ET Y’AURA TOUJOURS RIPOSTE AUX INSULTES….

          Certains étaient AIGRIS PARCEQU’ON S’EST DIT OPPOSÉ AU COUP D’ÉTAT ET S’AMUSAIT A INSULTER….MAIS ILS ONT DUE ARRÊTER PARCEQUE ON RIPOSTE ET LEUR INSULTES ET ACCUSATIONS N’ONT RIEN CHANGÉ…

          D’AUTRES INSULTAIENT TOUT CE QUI EST « AG » …. EUX AUSSI ONT ARRÊTÉ POUR LES MÊMES RAISONS….

          Dans une discussion…fermer l’esprit et en vouloir aux autres pour leur opinion … ne mène nulle part….

          Moussa Ag, qui est toujours courtois envers ceux qui sont courtois … et est fier à jamais de sa bonne ou mauvaise éducation ….

      • Dr ANASSER AG RHISSA

        Bonjour,
        Merci Moussa Ag d’avoir précisé que vous êtes un défenseur de la constitution, de la justice et que vous combattez le laxisme.

        Ce que vous défendez (constitution, justice) exige le respect des autres, la courtoisie et d’une façon générale le respect sur internet des règles de bonne conduite (règles de la netique ou nétiquette).

        On peut échanger tout en respectant ces règles.

        Merci d’avoir compris mes reproches et d’être entièrement d’accord avec moi que ça peut offenser beaucoup de gens.

        Le remède pour tous, en particulier pour éviter, Moussa Ag, ce vocabulaire « offensif », c’est de respecter ces règles de bonne conduite sur internet.

        Bien cordialement
        Dr ANASSER AG RHISSA
        EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
        E-mail: Webanassane@yahoo.com

        • moussa ag

          « On peut échanger tout en respectant ces règles. »

          Dr. Ag Rhissa, pourtant Moussa Ag n’engage avec les internautes que sur ces bases….quelque soit leur opinion….

          J’ai assez confiance mon intellect pour discuter avec qui que ce soit de quoi que ce soit en utilisant des arguments au lieu des insultes…..mais j’ai aussi l’esprit assez ouvert pour savoir que je n’ai pas toujours raison et peut bien apprendre … même de ceux qui n’ont pas un niveau éducatif comparable…

          Les différences d’opinion ont toujours été les bienvenues et n’ont jamais engendre des insultes de ma part….J’AI ÉTÉ L’UN DES RARES A TENIR DES DISCUSSIONS JOURNALIÈRES AVEC LE FAMEUX « LE CAPITAINE SANOGO » DE MALIWEB SANS POUR UNE SEULE FOIS LE TRAITER DE QUELQUE CHOSE D’OFFENSIF…..pourtant on était les deux bouts du Spectrum par rapport au coup d’état …

          Vous avez peut être oublié …mais j’ai été le tout premier à demander qu’on vous traite avec respect et ouverture d’esprit quand vos premiers commentaires ont reçu des réponses dérogatoires sur la simple base que vous êtes touareg….

          Maintenant…les termes utilisées envers les figures publiques et ceux qui se sont imposés comme figures publiques … peuvent être perçu comme « offensifs » … pourtant ce ne sont que des JUGEMENT DE CARACTÈRE que je trouve approprié dans le contexte ….je vais vous épargnez la liste de ces qualificatifs mais elle n’est pas très longue….

          Finalement … il y’a les RIPOSTES AUX INSULTES….et elles ne sont pas aussi fréquentes parcequ’il y’a moins d’attaque personelle sur ma personne sur la simple base de « Ag » ou de mon opposition au coup d’état des SOLDATS RATÉS….ça c’est pas une insulte…ils sont RATÉS sur la base des règles de discipline de l’armée…et le dire n’est pas une insulte….

          Moussa Ag, qui apprécie les reproches du Dr. Ag Rhissa…mais se demande ou il a vu dans la constitution ou les textes de « respecter les autres »….JE FARCE DOC…MOUSSA AG AIME FARCER DANS LES NORMES :lol: :lol: :lol:

          • Dr ANASSER AG RHISSA

            Bonjour,
            Merci Moussa Ag d’avoir reconnu le rôle néfaste des insultes dans les échanges et l’obligation du respect des règles de bonne conduite sur internet.

            Effectivement, votre ouverture d’esprit et votre tolérance vous facilitent ce respect des règles de bonne conduite sur internet.

            Le fait d’avoir demandé à certains internautes de ne pas m’insulter sur la simple base que je suis touareg et de me traiter avec respect et ouverture d’esprit en sont un témoignage. Je vous en remercie encore une fois de plus.

            Pour des échanges constructifs et fructueux, le respect des règles de bonne conduite sur internet est vraiment une obligation.

            Les insuffisances de certaines constitutions ont fait qu’a été crée le code de bonne conduite sur internet, qu’est la netique, afin de permettre à tout un chacun d’intégrer harmonieusement la société de l’information mondiale sans se voir marginalisé.

            On y gagne tous en respectant ce code et les règles de bonne conduite associées.

            Bien cordialement
            Dr ANASSER AG RHISSA
            EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
            E-mail: Webanassane@yahoo.com

    • moussa ag

      Bien que d’accord avec vos propos par rapport au rôle que l’armée Malienne….JE PENSE QUE CE SERAIT TRÈS TRÈS DIFFICILE….EN TOUT CAS PAS A TRAVERS NOTRE SOLDAT RATÉ CAPI NATIONAL….

      Le problème qui se pose est simple en mon opinion….le CAPI a fait un coup d’état qui n’a pas marché…et a peur et aura toujours peur de son propre ombre surtout après l’incident malheureux avec les bérets rouges….

      DONC…LA CDEAO … L’UA…L’ONU N’A PAS DE VRAI INTERLOCUTEUR … DANS L’ARMÉE MALIENNE …
      Le ministre de la défense n’est qu’une marionnette de Sanogo et le monde extérieur le sait….

      Je suis entièrement d’accord avec vous ….MAIS ÇA VA ETRE DIFFICILE ET ÇA VA ETRE TRÈS INTÉRESSANT…

      Il ne faut pas oublier que dans L’ARMÉE MALIENNE …IL Y’A CEUX QUI CHERCHENT ET PENSENT À SAUVER LE PAYS…ET IL Y’A CEUX QUI CHERCHENT ET PENSENT À SAUVER LEUR TÊTE….les derniers ont les rênes ….

      On ne peut pas leur en vouloir…CE SONT DES CANCRES OPPORTUNISTES…ET ILS ONT COMMIS TROP DE BETISES APRÈS LE COUP D’ÉTAT….beaucoup veulent leur tête …surtout en dehors du pays…Y’A LE RAPPORT DE L’ONU QUI LES IMPLIQUE AVEC LES PRO-GBAGBO…vrai ou faux …ça fait pas des amis….

      Le problème du Mali est que SANOGO NE PEUT PAS QUITTER …MAIS SANOGO NE PEUT PAS RESTER NON PLUS….

      Ça va être intéressant….que le BON DIEU VEILLE SUR LES INNOCENTS….

      Moussa Ag, qui ne voit pas d’interlocuteur crédible dans le leadership actuel de l’armée Malienne

    • veridique

      entre faire jouer un role à l’armée malienne et faire jouer un role au capitaine sanogo, il y a une limite à ne pas franchise. le capitaine sanogo et sa bande n’ont aucune légitimité pour jouer un role important dans la liberation du nord. Ils auraient pu l’avoir s’ils avaient eu le courage de ne pas attendre bras croisés la CEDEAO pour commencer la liberation du nord. Par manque de courage et par couardise ils se sont cramponnés à tous les arguments farfelus du monde. Donc, mettre sanogo au centre d’un quelconque dispositif militaire conduira incontestablement à l’echec, car mis à part fanfaronner, voler , piller et semer la pagaille et pousser à l’indiscipline, il n’a fait preuve d’aucune qualité et je ne vois pas quel officier respectable et se mettra à peaufiner quelque chose avec lui.

      • Dr ANASSER AG RHISSA

        Bonjour,
        Vous avez raison, c’est aux forces de défense et sécurité du Mali de jouer ce rôle central dont je parlais.

        Mais aucun membre de ces forces ne doit être écarté au risque de créer des divisions qui sont néfastes à ce moment crucial pour la solution à la crise au Mali.

        Les forces de défense et sécurité pour assurer ce rôle central doivent être soudées et avoir un seul objectif, la restauration de l’intégrité du pays tout en sécurisant les populations.

        Bien cordialement
        Dr ANASSER AG RHISSA
        EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
        E-mail: Webanassane@yahoo.com

  6. madou2.fr

    on peut utliset le bilateral si pas content

  7. toure aameed ben hamat

    cher presidents de la cedeao,

    aujourdhui prenez avec la derniere energie et la toutes derniere decision de netoyez completement lenenmies dans lespace cedeao, car les pays de la cedeao sont tous menacer. aujourdhui ce qui arrive au mali pourras arriver dans un autre pays de la sous region ouest africaine. combattons lenenemies en comuns qui es le terorisme le trafique de drogue le separatisme lextremisme. tout ses feau retarde lavancement de notre espace cedeao. je demande a nos decideur de ne pas ce contredire dallee avec une seul voix et une seul determination de banir a jamais ce fleau qui met en cause la destabilisation de nos pays en voix de developpement. les peuples compte sur vous et votre bonne fois de sauver le mali et le monde entier. car le terorisme le narcotrafic lextremisme sont des cancers a different formes. la guerre contre ses gens est une bonne cause, il nya rien as negocier avec des criminels ou des destabilisateurs. il ne oit pas y avoir de compromis. allons a la la guerre, ne cautionnons pas les voyoux. que le mediateurs comprennesque les bandits sont a sa porte aussi, et que ce conflit ne ce negocie pas. quils libere lafrique, et restaurer lintegrite du mali.

    par TOURE AMEED