Au Sommet de la CEDEAO, Pierre Buyoya appelle le Mali Ă  lancer les pourparlers inclusifs

0

Union africaineM. Pierre Buyoya, chef de la Mission de l’Union africaine (UA) pour le Mali et le Sahel (MISAHEL) représente la présidente de la Commission de l’UA, le Dr Nkosazana Dlamini Zuma, au 44ème Sommet de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui s’est ouvert ce 28 mars courant à Yamoussoukro, en Côte d’Ivoire. Le Sommet de la CEDEAO examinera notamment la situation au Mali.

Dans son discours prononcé à l’occasion de la cérémonie d’ouverture du Sommet, M. Buyoya a adressé ses félicitations au Gouvernement et au peuple du Mali pour les progrès remarquables accomplis en à peine un an. «Parmi ces progrès, l’on peut citer les efforts dans la promotion de la réconciliation nationale, à travers notamment des consultations populaires dans le pays et les actions préliminaires et préparatoires au lancement des pourparlers inclusifs ainsi que les mesures de confiance, comme la libération de prisonniers identifiés par les mouvements armés et la levé des mandats d’arrêt frappant certains leaders de mouvements armés », a-t-il soulignée. A cet égard, malgré les défis qui demeurent à relever, le Chef de la MISAHEL et Haut représentant de l’UA pour le Mali et le Sahel a appelé les autorités maliennes «à aller de l’avant, notamment avec le lancement des pourparlers inclusifs tout en assumant le rôle de leadership dans ce processus ».

M. Buyoya a également félicité la CEDEAO pour son engagement constant et qualitatif dans la sous-région ouest-africaine surtout au Mali dans la résolution et la sortie de crise. L’UA continuera à «travailler avec la représentation spéciale de la CEDEAO au Mali, main dans la main, pour appuyer les efforts des autorités pour la mise en œuvre effective de l’Accord de Ouagadougou».

Enfin, il n’a pas manquĂ©, Ă  cette occasion, de rappeler l’orientation dĂ©sormais rĂ©gionale de la MISAHEL Ă  travers la mise en Ĺ“uvre de la StratĂ©gie de l’UA pour la rĂ©gion du Sahel qui prĂ©voit des actions concrètes pour la gouvernance, la sĂ©curitĂ© et le dĂ©veloppement. Cette dimension rĂ©gionale est aussi reflĂ©tĂ©e dans le Processus de Nouakchott, une initiative pour renforcer la coopĂ©ration entre les pays du Sahel en vue de contenir le crime transfrontalier et le terrorisme.

 

Source: http://cridem.org/

PARTAGER