Mali : le chef de la diplomatie Ă  Ouagadougou en vue de discussions avec le MNLA et Ansar Dine

17
Tieman Coulibaly , ministre malien des Affaires étrangères (g),reçu par le président burkinabè Blaise Compaoré, médiateur dans la crise malienne, à Ouagadougou, le 3 novembre 2012.
AFP

Une nouvelle Ă©tape s’ouvre ce lundi 3 dĂ©cembre dans le dossier malien. Pour la première fois depuis le dĂ©but de la crise, une dĂ©lĂ©gation officielle du pouvoir malien se rend Ă  Ouagadougou. A l’invitation du mĂ©diateur Blaise CompaorĂ©, cette dĂ©lĂ©gation devrait entamer mardi des pourparlers avec deux groupes armĂ©s prĂ©sents dans le nord du pays, les indĂ©pendantistes du MNLA et les islamistes d’Ansar Dine. Le mĂ©diateur burkinabè va profiter de cette première journĂ©e pour rencontrer les dĂ©lĂ©gations maliennes et tenter d’apaiser les premières dissonances. Hier, le prĂ©sident malien Dioncounda TraorĂ© Ă©tait au Niger.

Après de longues hĂ©sitations, le Mali a finalement acceptĂ© de rencontrer les mouvements Ansar Dine et MNLA, Mouvement national de libĂ©ration de l’Azawad. « Il ne s’agit pas encore de nĂ©gociations mais d’un dialogue prĂ©liminaire », assure un proche du mĂ©diateur.

Conduite par le ministre malien des Affaires étrangères, Tieman Coulibaly, cette délégation de trois personnes sera reçue cet après-midi par le président Compaoré.

Demain, mardi, le mĂ©diateur burkinabè expliquera Ă  ses hĂ´tes son objectif: proposer une cessation complète des hostilitĂ©s entre partie malienne et mouvements armĂ©s, en contrepartie de quoi les acteurs doivent accepter la rĂ©unification du territoire et le renoncement Ă  la charia. Un agenda politique de nĂ©gociations pourra alors s’ouvrir.

La partie malienne reste sur ses positions: oui Ă  un dialogue mais avec des groupes qui auront renoncĂ© prĂ©alablement Ă  l’indĂ©pendance et Ă  la charia. De son cĂ´tĂ©, le mouvement islamiste Ansar Dine rĂ©affirme avoir pris ses distances avec Aqmi, al-QaĂŻda au Maghreb islamique.

Pourtant hier soir, dans une lettre adressĂ©e au mĂ©diateur, le MNLA a dĂ©jĂ  fait connaĂ®tre ses conditions de discussion : pas question de se rĂ©unir autour d’une mĂŞme table avec Ansar Dine, pas question de discuter avec des terroristes, explique un membre du MNLA.

Dans l’entourage du mĂ©diateur, on reconnait que le plus dur sera de restaurer la confiance entre tous les protagonistes.

Dioncounda Traoré s’est entretenu avec son homologue nigérien

En parallèle, au Niger, le prĂ©sident malien Dioncounda TraorĂ© a rencontrĂ© dimanche 2 dĂ©cembre son homologue Mahamadou Issoufou Ă  Niamey. A l’issue de leur entretien, Dioncounda TraorĂ© et Mahamadou Issoufou ont dit « regretter un recul », selon eux, de l’ONU, concernant une intervention armĂ©e africaine dans le nord du Mali occupĂ© par des islamistes armĂ©s.

Le Mali est prêt à négocier à Ouagadougou avec les mouvements armés dans le Nord. Le président malien l’a confirmé lors de la conférence de presse conjointe avec le président nigérien Issoufou Mahamadou. « Une délégation malienne se rendra à Ouagadougou pour voir les préalables d’un dialogue entre le Mali et certains groupes qui opèrent au Nord, qui ont manifesté mais désirent entrer en négociation avec les autorités maliennes, a-t-il déclaré. Il y a deux groupes qui n’ont jamais envoyé aucun signal laissant supposer qu’ils étaient prêts à négocier. Mais il y a ceux qui sont prêts à négocier. Bien entendu, nous sommes prêts également à nous asseoir autour d’une table avec eux et à parler avec eux ».

Aux 500 soldats du colonel malien Alhaji Ag Gamou, cantonnés à Niamey, le président Dioucounda Traoré a expliqué l’importance stratégique de ce contingent dans le cas de la reconquête du nord du Mali. « Ce contingent, qui est ici au Niger, explique-t-il, va occuper une place extrêmement importante dans les futures opérations que nous allons mener sur le terrain. Beaucoup de courage. Je suis certain que dans quelques mois, dans pas très longtemps, nous aurons l’occasion de nous serrer la main au Mali et de nous congratuler mutuellement pour la grande victoire que nous allons remporter contre les forces du mal. »

 

RFI / 03/12/2012

PARTAGER

17 COMMENTAIRES

  1. SANS ACCEPTER L’IMPUNITÉ ET LE TERRORISME, SAUVER DURABLEMENT LA FAMILLE MALIENNE EN SE PARLANT ET EN S’ENTENDANT, DANS L’UNITÉ ET LA COHÉSION, POUR UN AVENIR MEILLEUR ET POUR LE BIEN-ÊTRE DE TOUS.

    Bonjour,
    Merci pour tous ceux qui contribuent à la recherche d’une solution pour sortir de la crise Malienne.

    Sachez que toutes les filles et tous les fils du Mali attendent du Mali, qu’il leur donne de l’espoir pour une vie commune sans problèmes.

    Sans accepter l’impunité et le terrorisme, les Maliens doivent trouver un terrain d’entente pour vivre mieux ensemble, dans l’unité, une vraie vie de famille unie, solidaire ayant des projets d’avenir pour son bonheur et celui de ses enfants et petits enfants.

    Les frères et sœurs Maliens doivent se réconcilier tout en REFUSANT L’IMPUNITÉ ET LE TERRORISME et en garantissant à tous, la quiétude, la paix et la sécurité durables.

    Après une guerre entre Maliens, entre frères et sœurs, la réconciliation nationale sera difficile voire impossible.

    Sachant que la guerre contre le terrorisme, qui doit de toute façon être engagée, exige un front uni (national et international) et une cohésion nationale pour la remporter, ça serait dommage de la démarrer en ordre dispersé.

    Sans accepter l’impunité, le terrorisme, la charia et la scission du pays, les Maliens doivent ouvrir leurs cœurs et s’accepter pour créer un Mali nouveau où plus jamais ce qui s’est passé et ce qui s’était passé ne devront se répéter.

    Pour ce faire, l’engagement responsable de tous (respect des principes et conditions) est indispensable et il n’est jamais tard de changer d’avis pour sauver durablement la famille Malienne.

    J’ai proposé dans la lettre ouverte adressée, en ligne, au Président du Mali et à tous les Maliens, un guide et une plateforme de concertations nationales et de négociation pour une sortie durable et honorable de la crise Malienne, qui intègrent de tels principes et conditions pouvant constituer cet engagement responsable.

    Cet engagement responsable doit être signé par toutes les parties prenantes avant de commencer les négociations.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    Expert TIC et Gouvernance
    E-mail: Webanassane@yahoo.com

  2. Ă  Aminata
    Ma conseure je vous explique que celui qui est sur le terrain qui n’a pas fait de mal Ă  la population civile qui est visible et qu’on peut mĂŞme contacter (si ce n’est avec les Ă©vĂ©nements rĂ©cents ou on voulait le tuer reste le colone Gamou il a eu ce courage de fer de protĂ©ger plus de 500 combattants ,je ne lui jette pas de fleur mais parmi les militaires maliens et surtout les grades Ă  fĂ©liciter avant la guerre C’EST LUI. Les fuyards les pilleurs de Kati les gĂ©nĂ©raux trafiquants de drogues qui se cachent (ils sont au nombre de 9 gĂ©nĂ©raux avec ATT et quelques libano-syriens de Dakar )……RESTONS VIGILANTS ET UNIS POUR LIBÉREZ LE NORD SEULS NOUS LES MALIENS POURRONT FAIRE CELA SINON LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE BLAISE …. ZĂ©ro zĂ©ro zĂ©ro
    avec toutes mes excuses Aminata si je t’ai offensĂ© ..

  3. chers amis je vous invites tous sur la route de douentza on a assez parlĂ© il faut agir ne restons pas derrière nos claviers pour mener la guerre,ça se fait sur le terrain,ben si personne n’a la volontĂ© de partir aux combats que tout le monde arrĂŞte de dire de n’importe quoi laissons ce qui gère le problème le gĂ©rer,ses politiciens qui disent non Ă  tout c’est Ă  cause d’eux qu’on est lĂ  donc il ne faut plus les Ă©couter,le peuple ne se rĂ©sume pas Ă  eux et ils ne nous reprĂ©sentes pas ils profite du faits que la population malienne est immobile ,c’est cet immobilisme qu’il faut laissĂ© et montrĂ© Ă  ses politiciens qu’ils ne sont pas le peuple mais qu’ils font parti du peuple

    • bon soir mon frère je suis de ton cotĂ© bien je suis loin la patrie aujourd’hui ma contribution pourra etre chose il’ s’agit bien economique,nous sommes vraiment immobile le peuple malien,les politiciens ne sont que pour eux.

    • Mr Siratigui, avant de lancer la Campagne pour aller a Douenza, lance en premier la campagne pour “cesser de payer les impots ” qui servent a payer nos militaires. C’est en premier leur devoir et jurent matin et soir devant le drapeau de faire ce devoir. Ensuite, ils sont payes, loges, nourris, sognes, formes et habilles pour ce faire. SOIT ILS HONNORENT LEUR SERMENTS, SOIENT ON LEUR COUPE LA BOUFFE.
      Ne me prend pas pour un “general de clavier”, je viens d’une famille de militaire et mon petit frere porte depuis 90, (la rebellion) une balle dans le corps. La presente rebellion l’a trouve a Tombouctou. Ou se trouve-t-il aujourd’hui? Je n’en sais rien d’autre qu’IL EST ENTRAIN DE FAIRE SON DEVOIR. IL N’EST PAS HOMME A FUIR POUR VENIR BOULEVERSER L’ORDRE ETABLI D’UN ACCORD COMMUN.
      Apres cela je te suivrai a kidal ou en enfers’il le faut pour defendre le Mali. “Clavicalement a toi mon cher”

  4. Mr le ministre des affaires Ă©trangères je crois c’est prĂ©citĂ© cette rencontre si vous etes prĂ©ssez ? soyez prudent, tès prudent et très ,très prudent,car les personnes avec qui tu es en ce moment sont dĂ©clarĂ©es très dangeureuses? Blaise est entrain de piĂ©ger les maliens ,aujourd ‘hui tout le problème que le mali Ă  connu aujourd ‘hui c’est le MNLA? en tout cas un groupe d’hommes ne peut pas continuer Ă  dupĂ© tout un peuple comme celui du mali? nous n’en pouvons plus ? Blaise blague avec le feu ? dans tous les cas Mr TiĂ©man pas d’amnistie pour ces poltrons? An çardine est en connivence avec des groupes terroristes Iyad s’est transformĂ© en terriste pour quoi on va nĂ©gocier avec eux? ils ne sont pas descendus du ciel nous les attaquons sans Ban ki moon qui est corĂ©en ne connais pas l’afrique? en tout le peuple malie ne sera plus dupĂ© nous ne voulons pas dce schema de dialogue pour le moment? Le MNLa et ançardine croient que le mali les appartient? de grace assez c’est assez? ne faisons pas confiance ? blaise MNLA et Ançardine sont tous des assassins? ils sont de convivence mr tiĂ©man donc faite beaucoup attention si non tu viendras le peuple malien devant toi , nous ne reculons plus jamais c’est finiĂ©?

  5. Le MNLA joue Ă  l’hypocrite il faut mĂŞme pas les Ă©couter ils n’ont aucune conviction, aucun territoire; vous vous associez Ă  des terroristes sur le terrain pour effondrer le Mali. Vous demandez le dialogue on n’accepte Ă  cotre cĹ“ur et vous dites que vous vous asseyez pas avec ANSARDINE plus sĂ©rieux que vous. Nous maliens nous sommes contre le MNLA et nous ne leur pardonnerons jamais vous punis pour vos actes. Bande de raciste rĂ©unie

  6. gamou n’est rien dans le nord gamou est le vrais problème il faut le carter de lĂ  ba

    • Au Mali tout le monde est au mĂŞme niveau n’acuser pas gamou seulement que dire de sanogo et ses troupes ils fonts quoi eux a part vole brutalise des paisible habitants

    • c’est vrai gamou est un problème et n oublions pas aussi que c’est un traĂ®tre

Comments are closed.