Première édition du prix CEDEAO de la qualité : Un bel exemple de coopération régionale

0
Première édition du prix CEDEAO de la qualité

La salle de conférence du ministère du développement industriel a abrité le jeudi 22 juin 2017, l’atelier de lancement national du prix CEDEAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest) de la qualité, organisé par le Programme système qualité de l’Afrique de l’ouest (PSQAO), financé par l’Union Européenne et exécuté par l’organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI). L’objectif général du présent atelier est de faire la promotion du prix CEDEAO de la qualité auprès des parties prenantes au niveau national. La cérémonie d’ouverture de cet atelier était présidée par le ministre du développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim, en présence du point focal national du PSQAO, Yaya Niafo, de la représentante de l’ONUDI, Haby Sow Traoré, du représentant de la Commission Cedeao, Abdoulaye Bane et d’autres personnalités.

Selon le point focal national du PSQAO, Yaya Niafo, directeur général de l’AMANORM (Agence malienne de normalisation et de promotion de la qualité), le Prix CEDEAO de la Qualité ambitionne de récompenser l’excellence, particulièrement en matière de Management de la Qualité dans la région. C’est pourquoi, dit-il, ce sont les entreprises et organisations qui se sont vues attribuer la plus haute distinction au niveau national, à savoir le prix d’excellence, qui concourent au niveau régional. « Ce Prix Régional est un bel exemple d’intégration et de concrétisations des orientations communautaires en matière de Promotion de la Qualité. Ainsi, il est important de rappeler que, face au déficit de qualité qu’enregistrent les produits et services de notre sous-région, les Prix, à l’échelle nationale ou régionale, sont considérées comme l’un des outils essentiels en vue d’y remédier », a-t-il dit. Quant à la représentante de l’ONUDI, Haby Sow Traoré, pour que le Mali puisse prospérer avec une croissance inclusive et durable, les entreprises devront mettre l’accent sur la qualité des biens et services pour une large participation plus élargie aux échanges internationaux. Aux dires du représentant de la Commission Cedeao, Abdoulaye Bane, l’un des objectifs de la CEDEAO est de promouvoir la coopération économique en favorisant une union économique et monétaire en Afrique de l’Ouest. « La problématique de la qualité est au centre de la recherche de la compétitive de nos produits si nous voulons rivaliser avec les autres continents et chercher des parts de marchés dans ce monde globalisé. En effet, un des handicaps rencontrés par nos industries reste encore la faiblesse de leur certification qualité et aussi la difficulté d’adaptation de nos mécanismes nationaux au niveau international. La compétition féroce liée à la mondialisation et la nécessité d’industrialisation des économies de nos Etats nous y obligent afin que notre espace communautaire soit plus compétitif et plus performant », a-t-il dit. Pour le ministre, Mohamed Aly Ag Ibrahim, l’objectif général du présent atelier est de faire la promotion du prix CEDEAO de la qualité auprès des parties prenantes au niveau national. « Aucun effort ne sera ménagé pour le développement et le fonctionnement d’une infrastructure nationale de la qualité adaptée, pertinente, efficace et efficiente et par conséquent celui du management et de la promotion de la qualité dans notre pays, en vue de protéger les consommateurs », a conclu le ministre.

Aguibou Sogodogo

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here