Le PSQAO à Bamako : L’infrastructure qualité de la CEDEAO en huit recommandations

0

L’hôtel RADISSON BLU de Bamako, au Mali, a servi de cadre à un atelier  d’information sur les résultats de l’étude pour la mise en place du schéma de l’infrastructure qualité de la CEDEAO. Cet atelier est une initiative du Programme Système Qualité en Afrique de l’Ouest (PSQAO). Il s’est déroulé du 1er au 3 février 2017.

Les travaux ont réuni l’ensemble des structures impliquées dans le processus de certification des produits dans l’espace CEDEAO. Il s’agit, entre autres, des points focaux PSQAO des 15 pays de la CEDEAO plus la Mauritanie, la commission de la CEDEAO, l’UEMOA, l’UE, l’ONUDI, etc.

Le ministre malien du développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim, a présidé l’ouverture des travaux. Il a rappelé que l’Infrastructure de la Qualité de la CEDEAO participera à un développement propice des affaires. Et a ajouté que la fonctionnalité de cette infrastructure va de pair avec l’adoption  des politiques nationales de la qualité.

Le Représentant de l’Union européenne a rappelé l’appui de sa structure au financement de la qualité régionale et nationale. Il a, à cet effet, précisé que le financement de la qualité se poursuivra dans le cadre du 11ème FED.

Le Commissaire en charge de l’Industrie et de la Promotion du Secteur Privé à la Commission de la CEDEAO, Kalilou TRAORE, a indiqué que le fonctionnement rapide et efficace du Schéma de l’Infrastructure de la Qualité est l’une des priorités de son Département. Raison de plus pour M. TRAORE d’encourager les participants à des contributions pertinentes, permettant la validation des documents techniques soumis à leurs expertises. Il a fini par révéler le tout nouveau site WEB du PSQAO. Doudou N’Diaye, chargé de communication PSQAO, a fait une brève présentation de ce site.

Pour en venir à l’étude, elle a abouti sur huit recommandations majeures, à savoir : Accélérer la mise en place et le fonctionnement du Conseil Communautaire de la Qualité et de ses composantes dans le cadre du PSQAO ; Créer dans les meilleurs délais l’ECOWAQ (Organisation de l’Assemblée Générale Constitutive) ; dans le cadre du PSQAO, accélérer le développement rapide des activités génératrices de revenus d’ECOWAQ ; encourager le secteur privé spécialisé dans les différents domaines de la qualité à être membres des organisations privées patronales notamment le FOPAO et de la FCCIAO ; appuyer l’adoption officielle des projets de Politiques Nationales de la Qualité dans les pays ;  réaliser une étude plus approfondie pour une meilleure estimation  de la demande vis-à-vis des prestations de l’ECOWAQ en vue d’affiner les prévisions de charges et de ressources générées ; mettre en place un mécanisme consultatif ; organiser la promotion de l’ECOWAQ auprès des partenaires techniques et financiers.

Aussi, des textes juridiques élaborés dans le cadre de la présente étude ont été présentés. Ils portent, entre autres, sur le projet de texte relatif aux principes d’action et les modalités de mise en œuvre du schéma de l’infrastructure Qualité de la CEDEAO ; et ceux portant sur l’organisation et le fonctionnement du Conseil Communautaire de la Qualité, du Comité Communautaire de Règlementation Technique, du Système Régional d’Accréditation, du Comité Communautaire d’Evaluation de la Conformité, et du Comité Communautaire de Métrologie.

A notre micro, le commissaire Kalilou TRAORE en charge du secteur privé et de l’industrie au sein de la commission de la CEDEAO, a expliqué la pertinence des prix régionaux de la qualité. Le commissaire TRAORE estime que ces prix représentent de réels moyens d’inciter à la qualité dans le cadre de la production industrielle sous régionale. Aussi, il a rappelé les pays de la CEDEAO à plus d’efforts dans l’organisation de ces prix qui augurent de leur bonne  participation au prix CEDEAO de la qualité.

 

Seybou KEITA (source PSQAO)

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here