Autonomisation des femmes : L’OMCC et la Fondation Mondiale du Cacao forment des femmes et financent leurs activités.

0
Autonomisation des femmes : L’OMCC et la Fondation Mondiale du Cacao forment des femmes et financent leurs activités.

Afin de contribuer à l’autonomisation des femmes en milieu rural et notamment celles des zones de production du cacao en Côte d’Ivoire, l’Organisation Mondiale des Cultivateurs de Cacao (OMCC) et son partenaire, la Fondation Mondiale du Cacao ont initié le projet « Cacao, femmes et autonomisation ».

La stratégie du projet  « Cacao, femmes et autonomisation » en abrégé CFA, consiste à former les femmes, à les aider à initier des activités génératrices de revenu (AGR) et à scolariser leurs enfants. La formation touche divers domaines dont la production durable du cacao, les principes de l’entrepreneuriat, l’alphabétisation fonctionnelle, la comptabilité simplifiée et la gestion de l’exploitation, le Genre et les pires formes du travail des enfants, les organisations des femmes sur une base démocratique, les principes de transparence.

La phase pilote du projet touchera plus de mille (1000) femmes et durera trois (3) ans. Pour le lancement de cette phase, 61 femmes ont été formées en Esprit coopératif, en Esprit entrepreneurial et en comptabilité simplifiée, à Zatry dans la Région de la Nawa, du 20 au 23 juin 2016.

A l’issue de la cession de formation, une cérémonie de remise de diplômes a été organisée à Soubré le vendredi 24 juin dans la salle de réunion de l’Institut de Recherche en Agroforesterie, ICRAF. Au cours de la cérémonie, la Fondation Mondiale du Cacao, représentée par son Directeur des Programmes Monsieur KOFFI TEHUA, a offert à un échantillon de 23 femmes, la somme de 1150 000 francs CFA pour initier des activités génératrices de revenu.

Dans son allocution, Mr. KOFFI TEHUA a exprimé l’engagement de la Fondation Mondiale du cacao à accompagner l’OMCC et UIREVI dans leurs actions en faveurs des femmes et des producteurs de cacao. La fondation souhaite contribuer à l’amélioration du revenu et des conditions de vie des cacaoculteurs.

KOFFI TEHUA a révélé qu’en cacaoculture, les femmes exécutent 12 des 19 tâches principales, mais elles ne bénéficient pas  suffisamment des revenus générés par cacao. C’est pourquoi la WCF a mis en place le programme Cocoa Action dont une composante traite de l’autonomisation des femmes. « Il s’agit d’aider les mamans à mieux soutenir la famille, aussi les femmes seront-elles mises en relief  dans les actions de la Fondation» a-t-il soutenu.

La fondation Mondiale du cacao travaille déjà  avec 520 femmes dans la zone du cacao, 1000 femmes à l’Est du pays, 1000 femmes avec OMCC sur le projet autonomisation et 4500 femmes sur un projet avec le Conseil du Café Cacao.

Le président de l’OMCC a souligné que la Banque Mondiale a choisi soubré pour sauver le cacao ivoirien à travers le PSAC et que l’OMCC rassemble les producteurs pour contribuer au succès de ce projet. Pour ce faire, il faut rendre les semences disponibles.

Il a dit qu’après le lancement du projet avec la formation de 61 femmes, il se poursuivra pour en toucher 3000. En octobre prochain, les femmes recevront encore 1150 000 FCFA, cette fois pour scolariser leurs enfants.

Ce sont des femmes visiblement heureuses qui se sont retrouvées ce vendredi 24 juin 2016 pour recevoir diplômes pour toutes et appuis financiers pour certaines.

La cérémonie s’est déroulée en présence de plusieurs autorités administratives et politiques, des responsables des structures du secteur agricole : Secrétaire Général de la Préfecture de Soubré Mr. SOUMAHORO Soualiho,  Mr.TRAORE Lassina  Maire de Soubré, Mr. N’DRI Yao Maire de Méagui, planteur, Vice-Président de l’OMCC, Mr. YAO François Coordonnateur Adjoint et Responsable Technique  du PSAC,  Mr. Stéphane DIOMANDE de ICRAF,  Mr. KOFFI N’dri Secrétaire  Exécutif de l’ANOPACI représentant le président N’GOAN Aka Mathias, Mr. DJINA Kouassi  Alain représentant  le Directeur Régional de l’Agriculture et du Développement Rural de la Nawa,  Mr.KONAN Yao Michel représentant du Président du Conseil Régional de la Nawa, Mr. NDOUMI Mathieu représentant du chef de zone ANADER de Soubré et Plusieurs Chefs traditionnels.

 

LA FONDATION MONDIALE DU CACAO EN BREF.

Fondée en 2000, la World Cocoa Foundation (WCF) est une organisation internationale engagée à assurer la durabilité du cacao par l’intendance agricole et environnementale, et le développement.

Mission : La World Cocoa Foundation favorise une économie cacaoyère durable par le développement économique, social et environnemental dans les communautés productrices de cacao.

Membres : Les membres opèrent à partir de six continents, ce qui représente 80 pour cent du marché mondial du cacao et du chocolat, et offrent une perspective éclairée uniquement sur la nature et les besoins de l’industrie du cacao interconnecté.

Bureau Abidjan, Côte d’Ivoire : Téléphone +225 22 50 17 41

 

L’OMCC –WCPO EN BREF:

L’Organisation Mondiale des Cultivateurs de Cacao (OMCC), World Cocoa Producers Organization (WCPO) en anglais, a vu le jour le 20 mars 2015 à Abidjan en Côte d’Ivoire. Son siège est à Accra au Ghana. L’Organisation regroupe les cultivateurs de cacao de 9 pays producteurs d’Afrique, d’Amérique latine et d’Asie. (Côte d’Ivoire, Ghana, Nigéria, Cameroun, Togo, Congo Rdc, Indonésie, République Dominicaine, Venezuela). L’Ivoirien Toussaint N’GUESSAN, Président de la Coopérative « Union Inter-Régionale Victoire » (UIREVI), a été élu premier président l’OMCC. La mission principale de cette Organisation est de représenter les cultivateurs de cacao et de défendre leurs intérêts.

Pour plus d’informations visitez: www.omcc-wcpo.org

PARTAGER