Communiqué du Collectif ‘’Sauvons la Presse Privée’’

0

Le CSP a appris avec amertume l’attaque par balles dont a été victime le Chroniqueur, Madou Kanté dit Maréchal Madou, dans la nuit du mardi 25 juillet 2017.

Madou Kanté est connu à travers sa chronique, Madou Ka Journal, diffusée sur Youtube. Il dénonce et appelle à la bonne gouvernance.

Le CSP condamne cet acte barbare contre la liberté d’expression et par-delà la démocratie malienne.

Depuis un certain temps, la liberté d’expression et d’opinion est menacée au Mali. Nous assistons malheureusement à plusieurs cas sans réaction à hauteur de souhait de nos autorités : La disparition de notre confrère, Birama Touré, le cas du Directeur de Publication du journal le Figaro-du Mali, Ammi Baba Cissé, le dossier Ras Bath, les menaces de mort proférées à l’endroit d’un journaliste du journal en ligne Mali-ACTU. NET, Monsieur Salif Diarrah…

Le CSP appelle les autorités à prendre les dispositions nécessaires, dans un bref délai,  pour mettre fin à ces faits qui ternissent l’image du Mali.

Le CSP informe la presse privée malienne, l’opinion nationale et internationale que sa mission est de défendre tous ceux qui sont victimes de menaces, d’agressions physiques… pour avoir   utilisé les canaux d’expression tels que : la presse écrite, les radios, les télés, les réseaux sociaux…

NB : Le CSP est un  syndicat de la presse privée malienne

 

Bamako, le 25 juillet 2017

Le Porte-Parole

Boubacar Yalkoué

 

 

Communiqué du Collectif ‘’Sauvons la Presse Privée’’

Le Collectif ‘’Sauvons la Presse Privée’’ suit avec un grand intérêt le dossier du chroniqueur Ras Bath devant le tribunal de la commune IV

Le CSP a appris la condamnation, mercredi  26 juillet 2017, du Chroniqueur, Ras Bath, à 12 mois d’emprisonnement ferme et 100.000 francs d’amende. Il est accusé d’incitation à la désobéissance des troupes.

Le CSP s’inquiète du rejet  de certaines observations soulevées par les avocats de Ras Bath notamment le refus d’accorder le renvoi au dossier pour motif, leur client est absent du Mali. Ce même jour, 5 renvois ont été accordés à d’autres pour la même raison soulignée.

Le CSP appelle la justice malienne à l’impartialité dans le dossier du Chroniqueur qui est loin d’être clos.

Le CSP apporte son soutien total au chroniqueur Ras Bath

Bamako, le 26 juillet 2017

Le Porte-Parole

Boubacar Yalkoué

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here