Communiqué de presse : L’Union européenne continue à soutenir le Mali dans sa politique de réforme de l’Etat

3

L’Union européenne a alloué, le 30 décembre 2016, un montant de 69.5 millions d’euros (45.5 milliards de F CFA) dans le cadre du décaissement 2016 de son appui budgétaire général en faveur du pays.

Le programme d’appui à la réforme de l’Etat et à la consolidation de l’Etat de droit a pour objectif principal de soutenir le gouvernement du Mali à travers un appui budgétaire de 144.3 Milliards de FCFA (220 millions €) pour la période 2015-2017. Il vise la restauration de la stabilité, le renforcement de l’Etat de droit et la mise en œuvre des réformes institutionnelles et économiques profondes visant la consolidation de la démocratie, l’amélioration de la gouvernance et la relance économique inclusive et durable du pays.

Le décaissement 2016 du programme d’appui à la réforme de l’Etat a soutenu un certain nombre de réformes importantes sur lesquelles le gouvernement s’était engagé pour l’année 2016, notamment:

l’opérationnalisation et le fonctionnement des Commissions Vérité, Justice et Réconciliation ; Intégration ; et Désarmement –Démobilisation et Réinsertion ;

la formulation d’une politique nationale unique de développement, le Cadre Stratégique pour la Relance et le développement durable du Mali (CREDD) ;

la mise en œuvre effective de la politique de décentralisation à travers un accroissement du taux de transferts financiers vers les collectivités territoriales ;

le renforcement du Dispositif National de Sécurité Alimentaire pour améliorer l’appui aux populations vulnérables identifiées;

l’adoption et la mise en œuvre par le Ministère de l’Education d’un dispositif pour étendre la scolarisation des filles;

le recrutement et l’affectation d’enseignants dans les collectivités territoriales des écoles les plus déficitaires du pays: environ 1.000 enseignants du cycle fondamental ont été recrutés en 2016 et environ 600 ont été affectés dans les écoles identifiées comme les plus déficitaires ;

Ce programme s’inscrit dans la continuité du précédent programme d’appui à la consolidation de l’Etat du Mali et représente plus d’un tiers du montant total du Programme Indicatif National (PIN) consacré au Mali pour la période  2014- 2020.

 

Contexte

D’une durée de trois ans (2015-2017), le programme d’appui à la réforme de l’Etat et à la consolidation de l’Etat met l’accent sur la poursuite des réformes stratégiques (notamment la gestion des finances publiques, la lutte contre la corruption et la décentralisation) menées par le gouvernement du Mali. Ainsi, il vise en particulier à améliorer le système de recouvrement de recettes fiscales par l’élargissement de l’assiette fiscale afin de le rendre plus équitable et durable. Le meilleur suivi des recommandations des structures de contrôle internes et externes est également au cœur de ce programme; la lutte contre la corruption et les risques de fraude supposent une application rigoureuse de ces mêmes recommandations (y compris des sanctions administratives et judiciaires prévues à cet effet).

La décentralisation, qui constitue un axe de réforme stratégique pour le gouvernement du Mali, est aussi appuyée, à travers un indicateur spécifique sur le plan de transfert de compétences vers les collectivités. D’autres domaines ciblés par le programme sont: la conservation du patrimoine routier national à travers la réduction du taux de surcharge des poids lourds et la diminution des frais d’entretien routier; la sécurité alimentaire avec un  appui à la réforme du Dispositif National de Sécurité Alimentaire;  l’éducation en soutenant en particulier la scolarisation et le maintien des filles dans le système scolaire et l’amélioration de la qualité de l’école à travers une meilleure gestion du personnel enseignant.

CONTACT

Délégation de l’Union européenne en République du Mali

Assa DIALLO MAIGA

Responsable Presse et Information

TEL: 44 92 92 92

Assa-diallo.maiga@eeas.europa.eu

Bamako, le 23 janvier 2017

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Comrades is this how they return some of money those French money printers stole from nations of West Africa when they printed money we use. Why do not we of West Africa switch to using niara of Nigeria? Conditions could be worked out to where we suffer no losses. This Buntu indepedence hope could be realized if we start manufacturing essential goods receiving widespread use in Africa. Let us wake up plus stop being STUPID. Very much sincere, Henry Author Price Jr. aka Obediah Buntu Il-Khan aka Kankan.

  2. Parle-t-on du même langage? C´est du baratin tout cela!

    1- On préfère par ex les 100 € / mois concrèts de nos compatriotes de l´Extérieur qui soutiennent leurs familles tant bien que mal ou mieux que l´UE réduise simplement le coût des taxes sur ces 100€ déjà lors du transfer chez eux là-bas…

    2- Après cela elle aura besoin de parler ou d´aider moins en milliards, qui en fait ne font qu´ embrouiller de simples citoyens lambda, parce que ne sachant jamais ni le but réel ni la vraie provenance encore moins la vraie destination de ces sommes fictives…

  3. “L’Union européenne a alloué, le 30 décembre 2016, un montant de 69.5 millions d’euros (45.5 milliards de F CFA) dans le cadre du décaissement 2016 de son appui budgétaire général en faveur du pays.”
    Hum est-ce la le prix de l’Accord de Readmission des Maliens d’Europe, Mr le President?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here