Communiqué du Directeur des Ecoles Militaires Relatif au concours d’entrée en classe de 7ème Année du Prytanée Militaire de Kati, Session Juillet 2017

7
Communiqué du Directeur des Ecoles Militaires

COMMUNIQUE

Relatif au concours d’entrée en classe de 7èmeAnnée du Prytanée Militaire de Kati, Session Juillet 2017

Le Directeur des Ecoles Militaires

Il est ouvert aux jeunes gens des deux (02) sexes âgés de treize (13) ans au plus au 31 décembre 2017, un concours d’entrée en classe de 7èmeannée du Prytanée Militaire de Kati (PMK). Ledit concours se déroulera dans les centres de Kayes, Bamako, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Sévaré (Mopti). Tombouctou et Gao niveau Commandants d’Armes respectifs. Les candidats de la région de Kidal peuvent composer à Gao ou tout autre centre ;

Les matières retenues sont les suivantes :

  • Dictée et questions ;
  • Rédaction ;
  • Calcul ;
  • Questions de cours y compris ICM.

La date du concours est fixée au mercredi 02 août 2017 pour tous les centres.

Le lieu du concours pour le centre de Bamako est : Groupe Scolaire ex-base aérienne.

Les dossiers de candidature doivent comporter les pièces suivantes :

  • Une demande manuscrite timbrée à 200 francs CFA, adressée au Directeur des Ecoles Militaires (DEM) ;
  • Un document signé par le Directeur du Centre d’Animation Pédagogique (DCAP) attestant que le candidat a obtenu une moyenne annuelle supérieure ou égale à 6/10 ;
  • Une copie d’extrait d’acte de naissance ;
  • Un certificat de nationalité malienne ;
  • Un engagement des parents à rembourser les frais de scolarité des élèves en cas de renvoi pour indiscipline notoire ;
  • Un certificat de visite et de contre visite délivré par un médecin militaire.

Les dossiers de candidature doivent être déposés :

  • Pour le centre de Bamako, à la Direction des Ecoles Militaires (DEM) sise à Djicoroni-Para ex-Service National des Jeunes (SNJ) ;
  • Pour les centres régionaux, auprès des Commandants d’Armes de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Sévaré, (Mopti), Tombouctou et Gao (Kidal).

Les dates de dépôt des dossiers sont fixées comme suit : tous les jours exceptés les dimanches.

  • Début : le mercredi 12 juillet 2017 ;
  • Fin : le mercredi 19 juillet 2017 à 16 heures 00.

N.B :

  1. l’accès à la salle de concours est strictement subordonné à la présentation d’une carte d’identité scolaire en cours de validité(le cachet doit être apposé sur la photo) ;
  2. Les téléphones portables sont interdits dans la salle ;
  3. Il est à porter à la connaissance des parents d’élèves que l’accès de la cour de l’écoles est strictement interdit à toute personne étrangère à la commission ;
  4. L’appel des candidats est prévu pour 07H30mn.                                                            

        Le Directeur des Ecoles Militaires

                                                                               Colonel Major Bakaye THIERO

                                                                                         Chevalier de l’Ordre National

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. Une partie du problème de l’armée malienne vient de ce mode de recrutement qui favorise la reproduction sociale. En effet, aujourd’hui, ils jouent les hypocrites en faisant croire que le concours est ouvert à tous, ce qui est faux. Maintenant, la boîte à pandore est pleine. La reproduction des familles au sein de l’armée à fait qu’on a dans les mêmes structures de l’armée (mais aussi de la garde républicaine, et de la gendarmerie) des familles qui se perpétuent. Des grands-pères, des fils et des petits-fils qui se partagent la manne financière. Comment on peut faire régner la discipline et le professionnalisme quand on est entre membres de la famille. Il n’y aura jamais d’armée solide sans discipline et sans engagement volontaire. Aucun de ces parents ne voudra envoyer son fils ou petit-fils sur un front avec tous les dangers sécuritaires d’aujourd’hui.
    Par ailleurs, une armée où les officiers arrêtent de s’entrainer dès qu’ils atteignent le le grade de commandant. Ils deviennent des bureaucrates et les soldats sont laissés à eux-mêmes. Il y aujourd’hui, plus de 3000 colonels qui attendent d’être des généraux (qui sont déjà légion au Mali). Sans compter des milliers de Lt-Colonel qui attendent d’être aussi des colonels, tout ça sans avoir combattu sur aucun front. Des avancements gratuits et forfaitaires qui consacrent le népotisme et la corruption dans l’armée.
    On ne pourra jamais avoir une vraie armée républicaine et professionnelle avec des effectifs constitués de cette façon. Jamais le coeur du problème de l’armée malienne est cela. Il ne s’agit de problèmes de formation et d’équipement seulement. Ces deux problèmes peuvent facilement se résoudre si on a des militaires engagés et résolus.
    Il faut supprimer le prytanée militaire si on veut créer une vraie armée républicaine. C’est la racine de tout le mal de cette armée.

  2. NB: Tu veux savoir comment je l’ai rencontree la peace corps? C’etait dans une boutique d’art arfricain tenu par une Americano/Nigeriano/Caribeenne qui traverse l’afrique de long en large pour acheter ses marchandises, et qui m’avait demande de venir exposer dans sa boutique. La peace corps et d’autre personne tres interessantes ayant entendu parler d’une franco-malienne qui exposait a brooklyn sont venus voir de quoi il en retournait.
    Bon courage avec le noir le blanc et le cafe au lait. Si c’est ta seule base pour etablir une relation de confiance, t’es pas sorti de l’auberge.
    Tiens, tu savais toi que Obama il n’est Kenyan que pour tromper l’afrique qui l’a adopte de bonne fois sur la seule base que son pere etait Kenyan….
    Bon, je vous laisse avec ca, et a bientot.

  3. Hem hem, mon oeil oui. Parles plutot de problemes irresolus, parce que jusqu’a present on ne sait toujours pas pourquoi l’armee a recu l’ordre de rester immobile pendant l’invasion. Le coup du manque de munition c’est tres bof puisqu’il y en avait assez pour niquer les casques rouges aussi appeles armee d’elite.
    Tiens, en parlant de Kati, a l’epoque j’habitais a Brooklyn NY, et deux ou trois mois avant les faits, j’ai rencontree une peace corps americaine qui revenait justement de Kati…. parles d’un hasard.
    Bonjour Bambi, et la communication du general Sanogo. Si tu ne comprends pas, cherches Bambi sur internet, et cherches Bambi dans les interview de Sanogo. Tu seras surpris du degre de traitrise, de foutage de gueule, mais aussi et surtout d’impreparation psychologique du militaire Malien face a la nouvelle guerre psychologique menee contre son armee et son pays.
    Tiens en parlant de hasards de la vie et de preparation psychologique….
    https://fr.sputniknews.com/videoclub/201707041032106392-martinets-baleine-video/

  4. nous esperons que c’est le début du serieux pour une armée digne et républicaine. Il faut isoler ces jeunes dans leur parcours pour ne pas qu’ils ressemblent, même de loin, à ces crocodiles des eaux boueuses.
    Et l’état major confirme que nous n’avons pas Kidal

  5. Pourquoi ça maintenant? Avec toutes ces précautions, la fraude est toujours là. C’est un semblant de transparence. Que DIEU sauve le MALIBA.

  6. N’deyssane!Aujourd’hui ce concours va se faire avec plus de transparence!N’avez-vous pas remarqué que les premières promo du PMK ne sont composés que de fils d’anciens hauts gradés des FAMA et d’autres “sous couvert” de bras long du pays UNIQUEMENT.Espérons bien que ce mode de récrutement adans la transparence éloigne enfin notre armée nationale de tous ces militaires deserteurs “kèlèmaboli baka” qui pilullent actuellement ses rangs!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here