Communiqué du Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme suite au Conseil des Ministres extraordinaire tenu vendredi 10 mars

10

Le Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme du Mali informe qu’à l’issue du Conseil des Ministres extraordinaire de ce vendredi 10 mars 2017, il a été procédé à la nomination des membres de l’Office Central de Lutte contre l’Enrichissement illicite.

Cette structure indépendante a pour mission, entre autres :

  •  d’améliorer la coopération et la concertation des autorités nationales chargées de la lutte contre l’enrichissement illicite ;
  •  d’exploiter les déclarations de biens déposées par les fonctionnaires qui y sont assujettis;
  •  de réaliser des études périodiques sur l’évolution des techniques utilisées aux fins d’enrichissement illicite ;
  •  de recevoir des dénonciations formulées par les citoyens pour des faits d’enrichissement illicite ;
  •  de dénoncer à la justice les faits d’enrichissement illicite ;
  •  de coordonner, au niveau national et international, la mise en œuvre des politiques, instruments et moyens de prévention et de répression de l’enrichissement illicite.

Cette décision est la traduction concrète de la volonté des plus hautes autorités nationales d’asseoir et de consolider la transparence dans la vie publique et de renforcer la lutte contre l’impunité.

 

L’office central contribuera à mettre en lumière la valeur Intégrité dans la gestion des ressources publiques. La nomination de ses membres marque le démarrage, dès à présent, de la déclaration de patrimoine à l’égard de tous les assujettis.

L’opérationnalisation de l’Office Central de Lutte contre l’Enrichissement illicite interviendra très bientôt. Ce n’est plus qu’une question de jours.

L’Office Central de Lutte contre l’Enrichissement Illicite sera présidé par Monsieur Moumouni GUINDO, magistrat, présentement Secrétaire Général du Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme.

Ci-dessous la photo du nouveau président de L’Office Central de Lutte Contre l’Enrichissement Illicite:

Monsieur Moumouni GUINDO président de L'Office Central de Lutte Contre l'Enrichissement Illicite
Monsieur Moumouni GUINDO président de L’Office Central de Lutte Contre l’Enrichissement Illicite
PARTAGER

10 COMMENTAIRES

  1. Encore une volonté du Chef de l’Etat de ne pas laisser impunis les crimes financiers dont sont confrontés nos peuples.

  2. Cette nouvelle structure n’aura du sens qu’à la condition de renoncer à création de la cour des comptes et à la suppression du vérificateur général. Ces deux structures sont plus dans le constat des faits (production de rapports), qui de toute façon ne seront pas sanctionnés. Il nous faut maintenant de la répression et de la vraie. Par ce geste, l’argent du contribuable sera mieux utilisé.

  3. Tout ce brouhaha c’est pour faire une fuite en avant dans la liberation de kidal et le retour de l’administration au centre et nord du pays.
    Les rebelles ont montré comment ils bottent les cus de nos militaires aux alentours de tombouctou en un coup deux mouvements.
    Facile comme de l’eau à boire n’eut été les forces étrangères; donc vraiment maliens et maliennes on nous leurre , le Mali est foutu par la famille d’abord. et maintenant changement de constitution et adoption par l’assemblée ou le pdt siaka a perdu la langue dans la bouche de sa sécretaire…

  4. On a plus besoin maintenant de préventif que de curatif que constitue la production de rapports innombrables ( le médecin après la mort) par ces institutions dont apparemment tout le monde s’en moque. Le vol des deniers publics à encore de beaux jours devant lui.
    Que Dieu protège le Mali!

  5. Un petit Guindo voleur et rien en quand le regardant on c’est qu’il n’est pas honnête.IBK nous tue tous les jours. Entre les dogons et les malinkés il n’y a pas de différence. S’il lui manque des gens pour faire le bon travail, je lui demande de se méfier des dogons.

  6. Encore des structures et toujours des structures pour lutter contre la corruption et l’enrichissement illicite. CASCA, vérificateur général, maintenant office de lutte contre l’enrichissement illicite et cour des comptes en projet. Plus, elles sont nombreuses,plus la corruption gagne du terrain, et plus l’impunité devient un sport national.D’où leur inefficacité. Il est temps de mettre fin à ce mille feuille administratif incohérent et consacré l’argent du peuple à d’autres priorités.
    Que Dieu bénisse le Mali!

    • Du n’importe quoi pour encore piyer nos mingre ressource a entretenir cette structure aussi de plus. Quelle honte, est-ce on n’a besoin de toutes ces structures pour lutter contre la corruption. Il oublie que la corruption est un comportement au Mali. A Moriya

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here