Opération Barkhane : cérémonies de la fête nationale.

4
Opération Barkhane : cérémonies de la fête nationale.

La cérémonie commémorant la fête nationale s’est déroulée le vendredi 14 juillet 2017 sur la base aérienne «SCH Adji Kosseï» à N’Djaména. Cette cérémonie a été placée sous la haute autorité de son excellence monsieur Philippe Lacoste, ambassadeur de France au Tchad et présidée par le général de division Xavier de Woillemont, commandant l’opération Barkhane.

L'opération Barkhane célèbre la fête du 14 juillet avec la force conjointe africaine

L’ensemble des unités françaises présentes à N’Djamena était réuni ce matin à l’occasion de la traditionnelle cérémonie de la fête nationale. Cette prise d’armes composée de détachements français et tchadiens s’est déroulée en présence de nombreuses autorités civiles, militaires et diplomatiques. Le général de division Didier Dacko, commandant la force conjointe du G5 Sahel, en visite à la force Barkhane était également présent.
Les troupes ont été passées en revue par le général commandant la Force Barkhane et le représentant du chef d’état-major général adjoint de l’armée nationale tchadienne.

Durant la cérémonie, des officiers et sous-officier français, tchadiens et américains ont été décorés par le commandant de la Force Barkhane et l’attaché de défense français au Tchad. Le général de Woillemont, dans un ordre du jour solennel, a tenu à saluer le partenariat militaire opérationnel chaque jour renforcé avec les armées africaines, la volonté politique des pays du G5 Sahel dans la prise en compte autonome de la lutte contre le terrorisme. « Nous combattons ensemble, nous nous préparons ensemble et ensemble nous aidons à modeler les armées adaptées à cette menace d’aujourd’hui », a-t’il déclaré devant le front des troupes. Il y associe naturellement tous les partenaires américains, espagnols, allemands, britanniques, nigérians, ainsi que l’Union européenne, les Nations unies, ou l’Union africaine qui œuvrent pour ce combat qui n’a qu’un seul but « protéger les populations, pour leur permettre d’avoir une vie bonne, élever leurs enfants et leur donner toutes les chances d’une vie paisible ».

L'opération Barkhane célèbre la fête du 14 juillet avec la force conjointe africaine
L’opération Barkhane célèbre la fête du 14 juillet avec la force conjointe africaine

Cette journée symbolique pour les soldats français était aussi l’occasion d’avoir une pensée « pour ceux qui ont donné leur vie et ceux qui portent dans leur chair et leur esprit la marque indélébile des sacrifices consentis dans cette lutte pour la paix et la liberté. »

Au même moment dans les autres pays de la bande sahélo-saharienne, les soldats français ont également célébré la fête nationale. Au Mali, sur la plateforme opérationnelle désert (PfOD) de Gao, le représentant de la force, le colonel Alain Didier, a présidé une cérémonie en présence du directeur de cabinet du gouverneur de Gao, le vice-président des autorités intérimaires, le colonel Diallo commandant les forces armées maliennes accompagné de son successeur le colonel Sanongo, le colonel Rhissa du mécanisme opérationnel de coordination (MOC) et des représentants de la MINUSMA. Enfin, au Niger, une cérémonie placée sous l’autorité du colonel Guillaume Thomas, commandant le détachement Air, s’est déroulée sur la base aérienne projetée (BAP) de Niamey.

Conduite par les armées françaises, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, l’opération Barkhane a été lancée le 1er août 2014. Elle repose sur une approche stratégique fondée sur une logique de partenariat avec les principaux pays de la bande sahélo-saharienne (BSS) : Mauritanie, Mali, Niger, Tchad et Burkina- Faso. Elle regroupe environ 4 000 militaires dont la mission consiste à appuyer les forces armées des pays partenaires dans leur action de lutte contre les groupes armés terroristes dans la BSS et favoriser une appropriation africaine de la gestion des crises.

L'opération Barkhane célèbre la fête du 14 juillet avec la force conjointe africaine
L'opération Barkhane célèbre la fête du 14 juillet avec la force conjointe africaine

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Bah j’ai decide de pas me censurer, ca veut pasdire que je travaillerais jamais un jour pour des encules de sa race de pedes juifs…. c’est juste ca que je voulais dire.
    Heureusement, moi je ne suis pas militaire, je suis juste chevaliere du bon Dieu, c’est lui mon seul patron.

  2. DANS L’ ARTICLE IL EST ÉCRIT NOIR SUR BLANC:

    ” Depuis le début de l’opération Barkhane, plus de 400 terroristes ont été mis hors de combat

    Sur tout autre plan, Barkhane, en termes d’actions humanitaires, c’est plus de 34 000 consultations données par des médecins militaires de l’opération.

    À cela s’ajoute le financement ou le soutien à la réalisation de 80 projets d’accès à l’eau, à l’éducation à la santé, etc. ”

    ET CE QUI ÉCRIT CI-DESSUS EST LA RÉALITÉ.

    VOUS CHERCHEZ ” Opération Barkhane ” SUR WIKIPÉDIA ET VOUS TROUVEREZ CECI :

    ” L’opération Barkhane est une opération menée au Sahel par l’armée française, qui vise à lutter contre les groupes armés djihadistes salafistes dans toute la région du Sahel. Lancée le 1er août 2014, elle prend la suite des opérations Serval et Épervier.

    Elle s’inscrit dans le cadre d’une stratégie de forces prépositionnées dans la région, en partenariat avec les États de la zone. Elle mobilise quelques milliers de soldats contre plusieurs centaines de djihadistes. ”

    VOUS LIREZ ÉGALAMENT CECI :
    ” En 2017, Corinne Dufka, directrice adjointe pour le programme Afrique de Human Rights Watch, estime que « Paris, comme les puissances régionales prêtent beaucoup trop d’attention à l’aspect militaire de la lutte contre les djihadistes, pas assez au terreau qui l’alimente » ”

    CONCLUSION:

    QUI NE VOIT PAS L’ ARNAQUE ?

    1-BARKHANE S’ EST SUBSTITUÉE Á L’ ÉTAT MALIEN.

    2- BARKHANE EST LOIN D’ÉPOUSER LA CAUSE DE SON EXISTENCE EN SOL MALIEN.

    3- BARKHANE EST L’ OUTIL LÉGAL DE LA RÉCOLONISATION DU MALI.

    EN SOMME BARKHANE EST LE PREMIER DANGER POUR LA SÉCURITÉ NATIONALE DU MALI.

    VOICI UN ARTICLE DU MONDIALAMENT CÉLEBRE JOURNAL ANGLO-SAXON, THE FOREIGN AFFAIRS:

    TITRE:
    A Flawed Strategy in the Sahel: How French Intervention Contributes to Instability

    https://www.foreignaffairs.com/articles/west-africa/2016-02-01/flawed-strategy-sahel

    TRADUCTION:
    Une stratégie défectueuse (DÉFORMÉE) au Sahel :
    Comment l’intervention française contribue à l’instabilité.

    LA CRISE AUTOUR DE LA RÉVISION CONSTITUTIONNELLE EST LE STADE ULTIME DE CETTE DÉSTABILISATION ORCHESTRÉE PAR LA FRANCE AU MALI.

    MAIS CHOSE EST SURE :
    LE MALI SERA Á LA FRANCE CE QUE L’ IRAN FUT FUT POUR LES USA EN 1979.
    ET
    LE BASCULEMENT DE TOUTE L’ AFRIQUE A DÉJÁ COMMENCÉ Á BAMAKO.

    “EN 3 ANS BARKHANE A MIS 400 TERRORISTES HORS DE COMBAT ..ET CONDUIT 400 OPÉRATIONS…” BON DIEU !

    LES RUSSES EN SYRIE TUENT 400 TERRORISTES EN UNE SEMAINE ET AVEC 4 SORTIES.

    EN SOMME BARKHANE EST LE PREMIER DANGER POUR LA SÉCURITÉ NATIONALE DU MALI EST CRÉE UNE INSTABILITÉ MEURTRIERE POUR TOUTE LA SOUS-RÉGION.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here