Situation de la lutte contre la maladie à virus Ebola au Mali

10

Ousmane-KoneSITUATION DE LA LUTTE CONTRE LA MALADIE

A VIRUS EBOLA AU MALI

A LA DATE DU SAMEDI 15 NOVEMBRE 2014

 

Le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique informe l’opinion publique nationale et internationale que ses services ont mené depuis le début de cette semaine des investigations suite au décès d’un patient guinéen reçu en traitement dans une clinique privée de Bamako, et dont le corps a été rapatrié pour être enterré en Guinée.

 

A la date d’aujourd’hui, la situation se présente comme suit :

 

–      Echantillons testés au laboratoire : trois (3) cas suspects, tous testés négatifs, et zéro (0) nouveaux décès ;

–      Personne-contacts suivies par les services de santé  442, toutes mises en observation pour contrôle sanitaire ;

–      Le bilan reste donc inchangé par rapport au 14 novembre 2014 : trois (3) décès et un (1) cas en traitement par des services spécialisés.

 

Le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique invite toutes les personnes ayant eu des contacts directs ou indirects avec les personnes déclarées positives à se faire identifier pour un contrôle sanitaire en appelant aux numéros verts : 80 00 89 89 / 80 00 88 88 / 80 00 77 77.

 

Le Gouvernement en appelle à la mobilisation générale de l’ensemble des populations, pour véhiculer les messages de prévention et faire respecter les mesures d’hygiène et les consignes sanitaires, qui demeurent des conditions essentielles de prévention de cette maladie.

 

Le Gouvernement appelle la population au calme et à la sérénité, et lui assure que les dispositions existantes ont été renforcées pour éviter la propagation de la maladie sur le territoire national.

 

Conformément aux orientations du Président de la République, le Gouvernement de la République du Mali invite la population à éviter toute stigmatisation à l’égard des personnes mises en observation.

 

 

 

 

Bamako, le 15 novembre 2014

 

Le Coordinateur du Centre Opérationnel d’Urgence

 

Pr Samba O. SOW

PARTAGER

10 COMMENTAIRES

  1. Ebola, tu es vaincu.
    Sache que le Mali est une terre sacre. retourne chez tes parains

  2. Éviter les bars restaurants , et surtout le restaurant bar amandine ou un employé décédé suspect d’être atteint d’ebola

    • Très sérieux

      A Amandine? Je ne n’ai pas entendu parler d’un mort à Amandine, tu es sûr de ça?… 😯 😯 😯 😯 😯 😯

      • C’est vrai , mais l’information est bien caché vu les dégâts qu’elle peut causer au propriétaire si les clients seront au courant

  3. Ce bultin météo de l’ebola
    ça fait rire et les autres cas décidés de quoi
    les bamakois faites attention ebola rôde partout , prennez vos précaution et changer vos habitudes , la propreté diminue la propagation de virus , chaqu-un mange dans son assiette , éviter de manger avec les mains dans un même truc

  4. Nous avons pourtant un diplômé de la faculté d’odonto-stomathologie … diplômé en santé publique… Mais il ne dit rien … :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  5. Des sanction, rien que des sanctions nous voulons de la part du nouveau balla faceke national alias I.B.K en commencant par le ministre de la sante, le chef de la clinique Pasteur et certains de ses collaborateurs apres on verra.
    Premierement Dr. ben Baba, vous et votre clinique est et a ete l’ennemi numero 1 du Mali. Votre clinique doit meme etre fermee et reprimendee et vous incluant vos subalternes immediats doivent etre arretes et condamnes a mort. Pourquoi je m’explique:
    1- Comment des l’arrivee de ce patient vous aviez fait des analyses appropiees et meme en tant que medecin presumer que le maldade vient de la Guinee en prenant des mesures appropiees a l’avance.
    2- comment ce fait il qu’un de vos clients malade d’ebola a pu etre deliberement sorti de vorte clinique sans aviser les autorites et la population toute entiere.
    3- comment voua aviez autorite tout en sachant que le deces guineen etati atteint d’ebole et laisser le mort sortir de votre clinique pour allerfaire des rituels dans une mosquee a Djikoroni en contaminant d’autres personnes.
    Je purrais en dire d’autres mais je me reserve a ces 3 points.
    Aussi la responsabilite du gouvernement, le ministere de la sante dans ce cas ici en n’ayant agir. Honnetement je ne comprends pas vos actes, peut encore et toujours pour l’argent a mettant la vie de vos employers en jeux et de lapopulation malienne, vous meritez d’etre pendu avec vos complices.
    En faisant l’analyse la faute principale vient de vous, de votre clinique, pas forcement le ministere de la sante ou le gouvernement sauf si vous etes complices entre vous memes pour sacrifier des milliers de vies humaines a cause de toutes les mer-des dont l’etat et le gouvernement essayent de s’en sortir. Donc les surfacturations et malversations vont etre oublie par le peuple avec cette autre crise d’ebola. Copmment comprendre qu’un client malade venant de la guinee avec sa famille vous n’aviez pas pris des mesures necessaires a l’avance soi disant que le patient s’etati pointe a votre clinique pour des problemes reinaux aparament? comment??? l’etat et gouvernement de mer-de, irresponsables, laxistes et insouciants comme vous et votre clinique. Vous ne meritez que la peine capitale.En plus de tous les nouveaux qui se declarent de jour en jour et cet encu-le de PM et son ministre encu-le de la communication nous parlent de ne pas ceder a la panique. Combien de lieux ou d’endroits a Bamako sont en cause maintenant avec meme la region de Segou etc…si ces infos sont verifiees.
    Toutes ces malheurs que vous veniez de nous tomber sur la tete ne sont pour de l’argent facile, de la cachete, de prendre le risque de contaminer votre propre population, des magouilles etc…
    Maintenant vous, vous meme en temps Dg de la clinique et vos complices, le gouvernement et l;etat biensur, sont des ennemis du Mali a abattre. Chere population ne laisser cette situation comme cela sans descendre laes rues, certes il y a des risques mais il faut se faire justice sinon ni notre l;etat ni notre gouvernement le fera. C’est le Mali non, j’espere qu'[il y aura des coupables a sanctionner severenement. Sinon ca sera encore une le peuple demuni qui sera le plus grand perdant.

  6. Le gouverment a Manque de proactivite comme responsable par
    Consequent le gouvernement doit former la fontiere avec la guinee
    Tout malade quel qui’il soit ne doit pas depasser kouremale

  7. Pour rappel, un an, ça représente à la fois :
    DOUZE MOIS,
    TROIS CENT SOIXANTE-CINQ JOURS,
    HUIT MILLE SEPT CENT SOIXANTE HEURES,
    Et CINQ CENT VINGT-SIX MILLE SIX CENT MINUTES !

    Les tout premiers cas d’Ebola sont apparus en Afrique de l’ouest il y a UN AN, et ces derniers mois, cette épidémie effarante, dont le foyer principal est juste à nos portes, en était déjà à plus de 15000 cas atteints et 5000 morts !…
    Bien entendu, depuis un an, (DOUZE MOIS, TROIS CENT SOIXANTE-CINQ JOURS, HUIT MILLE SEPT CENT SOIXANTE HEURES, CINQ CENT VINGT-SIX MILLE SIX CENT MINUTES !) le monde entier se démène pour juguler ce fléau, bien que jusqu’ici, ce soit CHEZ NOUS qu’il sévit et que ce soit NOS PROPRES populations qu’il menace de mort.
    CDC, OMS, Médecins sans Frontières et autres, TOUS se mobilisent et se battent comme des lions pour tenter d’enrayer la progression sournoise de ce « djihadiste viral » ! Or, CDC = Etats Unis, OMS = Suisse, Médecins sans Frontières = France Belgique et Luxembourg ; Bref : Aucun de ces pays n’est pourtant touché par l’épidémie, et ils en sont même éloignés de plusieurs milliers de kilomètres !

    Et pendant cette guerre sans merci d’une année livrée par d’autres au virus Ebola, les autorités du Mali, directement concerné et directement menacé, en l’espace d’un an (DOUZE MOIS, TROIS CENT SOIXANTE-CINQ JOURS, HUIT MILLE SEPT CENT SOIXANTE HEURES, CINQ CENT VINGT-SIX MILLE SIX CENT MINUTES !) n’ont pas « trouvé le temps » ou pas « jugé utile » d’empêcher de la façon la plus stricte (évidemment !) la venue chez nous de malades en provenance du foyer épidémique, ni d’instaurer un « tri » des patients dans les établissements de santé du pays…

    Et bien EVIDEMMENT, arriva ce qui devait FORCEMENT arriver : Une malheureuse fillette circulant librement de retour de Guinée, décède chez nous ; Le virus Ebola venait de RENTRER et de TUER au Mali !… C’était le 25 Octobre dernier, il y a donc de ça 23 JOURS (soit CINQ CENT CINQUANTE DEUX HEURES, et TRENTE TROIS MILLE CENT VINGT MINUTES !)

    Et malgré cette nouvelle dramatique pour le pays et l’électrochoc qu’elle aurait dû provoquer chez des autorités « normales », rien !… Nos « frères Guinéens » continuent de circuler sans problème sur nos routes, même malades, nos cliniques n’ont aucune interdiction légale de les accueillir et l’état ne met toujours pas en place de tri des patient à l’entrée de nos établissements de santé… Mieux : le SEUL et UNIQUE inconscient de la planète à « montrer » à son peuple que les pays touchés n’offrent « aucun danger », c’est précisément le président d’un des pays de la « zone rouge » et qui vient pourtant de voir le virus mortel apparaître chez lui !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Et bien évidemment, 23 JOURS, CINQ CENT CINQUANTE DEUX HEURES et TRENTE TROIS MILLE CENT VINGT MINUTES après l’alerte dramatique de la malheureuse fillette, un autre « malade-frère » parcourt sans le moindre problème 150 kilomètres chez nous, et se fait sans le moindre problème admettre dans une de nos cliniques Bamakoise !

    Si le sort avait « miraculeusement » épargné le Mali pendant si longtemps, il faut croire que ce même « sort » à la longue, a dû se lasser de tant d’imbécilité et de tant de laxisme !… 🙄

    Maintenant, LE VIRUS EST BEL ET BIEN RENTRE AU MALI, ET IL EST MEME RENTRE DANS LA CAPITALE, FOURMILLIERE DE PRES DE DEUX MILLIONS D’HABITANTS !… 👿 👿 👿

    Mais même si nous sommes tous désormais dévorés d’angoisse (à juste titre hélas !) pour nos proches, nos familles, amis, je préfère finir sur une bonne nouvelle :

    En lisant la presse Française hier soir, j’apprenais qu’Ibk lançait depuis hier un véritable branle-bas de combat chez nous pour éviter paraît-il………………………. « L’ARRIVEE » d’Ebola chez nous! 🙄 🙄

    Or hier, c’était donc très exactement
    DOUZE MOIS, TROIS CENT SOIXANTE-CINQ JOURS, HUIT MILLE SEPT CENT SOIXANTE HEURES, CINQ CENT VINGT-SIX MILLE SIX CENT MINUTES après l’apparition d’Ebola aux portes du Mali,
    et 23 JOURS, CINQ CENT CINQUANTE DEUX HEURES et TRENTE TROIS MILLE CENT VINGT MINUTES après l’apparition d’Ebola à L’INTERIEUR de nos frontières !

    Comme quoi : TOUT ARRIVE ! Même chez nous !… 😥 😥 😥

Comments are closed.