Temps Forts >
Après la signature de l’accord de paix le 15 mai : Un remaniement ministériel  pour très bientôt

Après la signature de l’accord de paix le 15 mai : Un remaniement ministériel pour très bientôt ... (3)

Communiqué du Conseil des Ministres du mercredi 27 mai 2015

Communiqué du Conseil des Ministres du mercredi 27 mai 2015 (4)

Un véhicule de campagne de l’URD caillassé au quartier mali

Un véhicule de campagne de l’URD caillassé au quartier mali ... (12)

A Ségou, arrestation de 4 personnes soupçonnées d’avoir posé des mines sur le passage des patrouilles militaires entre Diabali-Nampala

A Ségou, arrestation de 4 personnes soupçonnées d'avoir posé des mines sur le passage des patrouilles ... (13)

il y a 2 années
 L'Indépendant

Affaire de détournement de 20 millions de francs cfa à l’ordre des huissiers : Me Diallo Mafouze dit Alhader réagit à l’article du 26 décembre 2012

Decrease Font Size Increase Font Size Taille Police Imprimer

Nous venons d’apprendre par voie de presse le classement sans suite de l’affaire sus-référenciée. Nous estimons que le principe du contradictoire, pierre angulaire des textes régissant votre corps, exige que vous nous contactez avant toute publication. Mieux les pièces présentées par le président pour sa défense ne sauraient engagées l’ordre des huissiers car n’ayant pas fait l’objet d’une réunion. D’ailleurs nous avons précisé dans notre audition que nous mettons en cause la moralité de toutes factures présentées dans la présente procédure n’ayant pas fait l’objet d’une réunion de bureau.

Me Diallo Mafouze

Le PV après audition a été transmis au parquet général. Dans sa déposition, aucune des pièces n’avait la caution Morale du bureau. Qu’en est il de la justification des douze (12) millions car celle des huit (8) millions n’a convaincu personne tant la moralité des pièces fournies étaient en cause. Toujours dans votre article, vous posez la question à savoir est-ce-que Maitre DIALLO n’était pas à la solde de quelqu’un. Nous affirmons que notre culture et éducation nous condamnent d’être une marionnette. Nous sommes républicains et esclaves de nos principes, et ailleurs nous avons mené campagne pour le président lors de son deuxième mandat. En définitive nous ignorons le bien fondé des allégations de président KEITA.

 

L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.