ATT était en droit de revenir au pays , IBK avait le devoir de faire prendre les mesures pour ce faire: On ne punit pas une victime !

0

Pour beaucoup de nos compatriotes , la continuation de l’exil de ATT à Dakar rendait notre société plus vulnérable, plus divisée, plus meurtrie, l’Etat plus faible. il fallait donc saluer le président actuel pour avoir facilité ce retour . Les mots ayant un sens précis , la facilitation du retour de ATT est l’expression utilisée dans les communiqués officiels , il n’est question nulle part d’autorisation de retour sauf dans les débats ou quelques articles de presse ce qui insidieusement conditionne les maliens à remercier IBK .

Oui IBK doit être remercié pour avoir facilité le retour de ATT mais non pas parcequ’il a autorisé son retour car rien légalement n’interdisait le retour de ATT au Mali .
A y regarder de près , ATT a été victime d’une infraction anticonstitutionnelle imprescriptible : le coup d’Etat même si l’ingénierie juridique mue par la CEDEAO a imaginé une démission afin de faciliter le retour à l’ordre constitutionnel . S’en est suivie la mise en place de la haute cour de justice, la désignation de ses membres et l’initiation d’une procédure contre ATT pour n’avoir pas opposé une résistance aux forces ennemies et procédé à des nominations d’officiers non méritants , ce qui a démoralisé les troupes .

Au fil des auditions , ces accusations ont été jugées légères et la poursuite abandonnée .

A partir de là, ATT, victime d’un coup d’état et d’une accusation sans fondement n’avait rien à faire à Dakar et tout ce qui l’empêchait de rentrer c’était seulement le manque de garantie quant à la sécurisation de sa personne et de sa famille . Ce sont ces garanties qui ont été données d’où ce retour aux allures d’une victoire sur l’injustice et la calomnie .

A priori, je ne vois aucune combine ou convention tacite pour quelque projet ou aventure politique dans ce retour .

Cependant, sur la plan politique , ce retour – peut constituer un bon baromètre d’appréciation du contexte malien. Cette ‘magnanimité’  du Président IBK peut etre dictée par des considérations, à la fois, électorale et de cohésion sociale  car ATT peut etre d’une grande utilité dans le contexte politique actuel en cela que ses alliés fidels dans un élan de rédevabilité peuvent rejoindre la majorité .  La dernière sortie de jamil BITTAR est un indice palpable lorsqu’il affirme,  s’agissant du retour de ATT que : « notre mission est accomplie » .

Aussi, de par son appartenance à la région de mopti , partie du pays fortement instabilisée par un djihadisme rampant , ATT est présumé de par son métissage culturel enviable (peulh, bamabara, songhoy , dogon ) disposer de capital de sympathie à meme d’amèner les thuriféraires du djihadisme dans les girons de la république .

En définitive, le retour de ATT ne me paraît etre ni un acte de charité ni un acte de réconciliation nationale mais seulement un rétablissement de l’homme dans ses droits .

ATT était en droit de revenir au pays , IBK avait le devoir de faire prendre les mesures pour ce faire .

On ne punit pas une victime !

Maitre abdourahamane Ben Mamata TOURE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here