La bataille d’in afarak : le mujao prépare la contre-attaque !

1

La bataille d’in afarak : le mujao prépare la contre-attaque !Lors des derniers combats à In Afarak et Tabankork les 20 et 25 Mai, les Narco-jihadistes du MUJAO auraient perdu plusieurs centaines de millions FCFA au profit de groupes armés signataires du MAA. Selon des sources bien informées ces combats auraient fait  plus de 5 morts et 10 blessés parmi le MAA et le MUJAO. Initialement, nous pensions qu’il s’agissait de combats entre le MNLA et le MAA. Il n’en est rien ! Le MUJAO était bien présent.

 

La maîtrise de cet axe commercial est essentielle pour les ex MUJAO d’Al Mourabitoune qui doivent absolument contrôler les trafics pour soutenir la logistique du terrible Jihad…C’est malheureusement une nouvelle fois le peuple malien du nord qui souffre, car les approvisionnements et le commerce traditionnel sont fortement perturbés par ces luttes armées entre séparatistes et narco-jihadistes.

 

Les derniers combats n’auraient visiblement pas tourné à l’avantage des ex-MUJAO. Malheureusement, ni le MUJAO, ni le MAA ne souhaiteraient en rester là. Affaiblit militairement par les derniers combats, le MUJAO se réorganiserait pour lancer une contre offensive militaire sur le MAA dans la région de GAO à Tabankort et Tarkint et cette fois, selon des proches du mouvement, elle serait bien définitive. Cette future contre-attaque de grande ampleur serait même dirigée et conduite par le terrible Abdul Hakim en personne !

 

Plus isolé que le MNLA ou le HCUA, le MAA emmené par le fameux El Amar, chef de ce groupe à Tabankort, serait prêt à recevoir militairement le MUJAO pour en finir et s’imposer dans la région. Avec une telle démonstration de force, le MAA pourrait alors prendre politiquement l’ascendant sur les autres mouvements signataires. Pour mémoire, le MAA a participé aux accords de cessez-le-feu le 23 mai dernier, mais a aussi participé à la récente « déclaration d’Alger » des mouvements du nord du Mali le 10 juin 2014. Une victoire militaire majeure du MAA dans cette région permettrait de remettre la main sur cette manne financière tout en favorisant un retour sur l’échiquier politique du Nord afin de peser plus lourd face au MNLA et au HCUA dans les négociations futures.

 

A l’inverse, une victoire du MUJAO d’Al Mourabitoune, permettrait à ces narco-terroristes de contrôler les axes de la région en instaurant une zone refuge pour y faire prospérer leur trafic et poursuivre leur infâme jihad.

 

A l’évidence et face à ce terrible constat, la bataille d’In Afarak ne fait que débuter….

 

 

Ibrahim KEITA

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.