Cheikh Ag Aoussa : le chaos ou la paix

52

Cheikh Ag Aoussa doit choisir entre Ansar Dine et les accords de paix. Il doit choisir maintenant. La montĂ©e des tensions Ă  Kidal tĂ©moigne de l’urgence de la situation. L’avenir de l’Entente scellĂ©e Ă  Bamako en dĂ©pend.

Chef militaire du HCUA, Cheikh Ag Aoussa doit mettre un terme Ă  l’escalade de la violence. C’est sa responsabilitĂ©. Chacun sait qu’il noyaute la gestion de la ville de Kidal, que ce soit Ă  travers la coordination sĂ©curitaire, ou au niveau de la gestion des ONG. La perspective de devoir partager ses responsabilitĂ©s, comme indiquĂ© dans les accords, a entraĂźnĂ© une trĂšs forte crispation de sa part. A Kidal, un bras de fer est amorcĂ© entre le GATIA et la CMA.

Tout le monde ou presque aurait intĂ©rĂȘt Ă  voir la situation s’apaiser. Les dirigeants politiques de la PF et de la CMA pourraient gagner avec l’Entente un statut de reprĂ©sentants rĂ©gionaux. Au sein de la CMA, la plupart des responsables restent d’ailleurs ouverts au dialogue. Les Intallah et le gĂ©nĂ©ral Gamou ont tout Ă  perdre des tensions actuelles, car ils jouent leur crĂ©dibilitĂ© politique. Quant aux habitants de Kidal, ils n’espĂšrent qu’une chose : l’amĂ©lioration de leur quotidien.

En fait, seul Iyad Ag Ghaly a tout Ă  gagner d’un embrasement de la ville.  Ansar Dine est en dĂ©clin. Il est marginalisĂ© par le processus politique de sortie de crise. Iyad Ag Ghaly sait mieux que personne que l’application de l’Entente signera sa fin. DĂšs lors, la partie jouĂ©e par Cheikh Ag Aoussa ressemble Ă  s’y mĂ©prendre Ă  cette vieille ruse du cheval de Troie. Sous couvert de renforcer les combattants du HCUA face au GATIA, il fait entrer dans la ville des hommes de main de l’émir djihadiste. Dans le mĂȘme temps, Cheikh Ag Aoussa s’oppose Ă  la tenue d’une rĂ©union avec le GATIA. Ce serait pourtant la meilleure façon de faire baisser la tension.

Comme d’habitude, Ansar Dine cherche Ă  crĂ©er le chaos afin de s’emparer de Kidal et de stopper le processus de paix. En fidĂšle lieutenant du boucher, Cheikh Ag Aoussa ouvre les portes de la ville aux terroristes. Une rĂ©union urgente doit se dĂ©rouler au plus vite avec les parties concernĂ©es. Chacun doit revenir Ă  la raison. Les signataires d’Alger, d’AnĂ©fis et de Bamako doivent maintenant faire respecter leur parole, y compris au sein de leur propres mouvements. Cheikh Ag Aoussa doit faire face Ă  ses responsabilitĂ©s : bĂątir la paix ou partir.

 

Idrissa Khalou

PARTAGER

52 COMMENTAIRES

  1. L’Etat malien a toujours les bras ouverts Ă  tous les groupes armĂ© dĂ©cidant de se ralliĂ© Ă  la plateforme ou au processus. Le rĂ©gime d’IBK incarne et prime sur la paix et la rĂ©conciliation.

  2. Si seulement si Cheikh Ag Aoussa est une vrai responsable,et un vrai patriote, il doit prendre la dĂ©cision automatique de prendre part pour l’accord de paix et de rĂ©conciliation. Le septentrion malien doit tendre maintenant vers paix, la rĂ©conciliation et la sĂ©curitĂ© des personnes et de leurs bien.

  3. Vue l’avancement de l’accord, vue l’Ă©tat crĂ©dible de l’accord, et vue les objectif visĂ©s par l’accord de paix de paix et de rĂ©conciliation issu du processus d’Alger, je pense que Cheikh Ag Aoussa finira par ce ralliĂ© pour la cause du processus de paix et de rĂ©conciliation.

  4. Pour la paix et la rĂ©conciliation, Cheikh Ag Aoussa doit se ralliĂ© Ă  la cause noble qui est celui de l’Etat malien. Les armes doivent enfin se taire dans le septentrion malien pour que les population puisse vivre en parfaite harmonie.

  5. Cheikh Ag Aoussa doit choisir de suivre l’accord de paix et de rĂ©conciliation, tout le monde est est fatiguĂ© de cette guerre qui ne rĂ©sume qu’Ă  des atrocitĂ©s dont la population est la plus grande victime.

  6. Comme d’habitude, Ansar Dine cherche Ă  crĂ©er le chaos afin de s’emparer de Kidal et de stopper le processus de paix.Certes ils atteindront point leur objectif dans ce pays encore.

  7. Nous sommes confiance maintenant que le vent de la paix et la sécurité va bientÎt commencer a souffler dans ce pays.La population de Kidal aussi doit apporter son soutient au gouvernement dans la révolution de cette crise.

  8. Les groupes rebelles sont tous prier Ă  ne pas faire de rechute dans le processus de paix et de rĂ©conciliation nationale. Les confrontations et autres dĂ©saccords peuvent plonger le pays dans le chaos. Donc que Cheickh Ag Aoussa fasse en sorte que son nom ne soit dans l’histoire de ce pays pour toujours.

  9. Les populations de kidal sont comptables de l’Ă©tat de leur rĂ©gions.Elles soutiennent les ex rebelles dans leur volontĂ© de faire obstacle au retour de l’administration malienne Ă  kidal.Pourtant ces ex rebelles ne peuvent rien pour elles.Elles sont donc livrĂ©es Ă  ces bandits qui font leur trafic sans se soucier de ces populations qui sont privĂ©es de tout.

  10. IL faut dire clairement que les populations de Kidal sont elles mĂȘmes les responsables de leur situation.Il faut qu’elles acceptent le retour de l’administration malienne Ă  kidal.C’est ainsi que leur situation va amĂ©liorer.

  11. Le dialogue est l’arme des forts.Je souhaite que les populations kidaloise doivent s’en servir pour s’inscrire dans le processus de paix en cours dans le pays actuellement.Le pays a besoins de tous ses enfants pour aller de l’avant.

  12. Chef militaire du HCUA, Cheikh Ag Aoussa doit mettre un terme Ă  l’escalade de la violence.Nous progressons vers une avancĂ©e Ă©norme dans ce processus de paix et de rĂ©conciliation nationale.

  13. LĂ  oĂč il y a la paix il y aura la guerre se sont les faits du bon Dieu, mais le pardon et la veritĂ© renforce le dialogue qui est la meilleure des armes.

  14. L’accord de paix est en marche dans le pays.Les populations de Kidal doivent s’inscrire dans cette ligne et faire en sorte que les autoritĂ©s maliennes soient Ă  kidal.L’insĂ©curitĂ© dans la rĂ©gion de Kidal va ainsi va pendre fin et les Ă©coles vont rouvrir etc.

  15. L’entente entre le gouvernement malien et la CMA envisage le retour de l’administration malienne Ă  KIDAL.Pour vu que les populations de Kidal soient rĂ©ceptives Ă  ce retour de l’administration.Ce sont les populations manipulĂ©es par les ex rebelles qui s’opposent Ă  retour de l’administration malienne Ă  kidal.C’est la bonne foi des kidalois qui va sauver Kidal.

  16. Toute personne qui se mettra sur notre chemin dans le processus de paix regrettera son acte apatride. La rĂ©gion de Kidal ainsi que les autres parties du septentrion malien seront toutes sous contrĂŽle et gestion de l’Etat malien.

  17. je pense qu’il est temps pour Cheikh Ag Aoussa de se ranger au cote de la paix et de la rĂ©conciliation nationale.Sinon dans les jours avenir l’étau va se resserrer contre lui.

  18. Le retour de la paix est dĂ©jĂ  une chose faite. Pour le bien de M. Cheikh Ag Aoussa, il doit rejoindre ces hommes et arrĂȘter de nous conduire vers le chaos sinon cela serait son propre chaos Ă  lui. On ne peut pas permettre qu’il nous conduise dans des situations incertaines aprĂšs le chemin parcouru dans le processus de paix.

  19. Il est temps que Cheikh et consorts, hostiles Ă  la paix, choisissent entre le chaos qui leur sera infligĂ© et la paix que l’accord d’Alger apportera dans ce pays. La situation sĂ©curitaire se dĂ©grade avec leur complicitĂ©. Donc il est temps que cela cesse pour leur bien et pour le bien de la nation malienne.

  20. Depuis le temps de nos ancĂȘtres le dialogue constitue le seul remĂšde au diffĂšrent conflit aprĂšs avoir pris des armĂ©s et s’entre tuĂ© on finit toujours Ă  trouver un terrain d’entente Ă  travers le Dialogue. Comme un adage le dis « kĂšlĂš ma mi ban Shiki ka Fo bĂ© au ban »

  21. Cheikh Ag Aoussa sei$ul ne peut rien contre le retour de la paix et de la rĂ©conciliation nationale dans ce pays. Si la situation sĂ©curitaire ne s’amĂ©liore pas toujours, c’est parce que la CMA joue Ă  un jouet de double visage.

  22. Les diffĂ©rentes parties savent cela raison pour laquelle elles ont signĂ© cet accord.Si Kidal est dans cet Ă©tat c’est en parti la faute Ă  la Cma qui refuse le retour de l’état. Mais l’entente signĂ©e va permettre d’investir Ă  Kidal et les environs

  23. L’état attend Ă©lectrifier des localitĂ©s du nord et doter en eau potable. Il y a beaucoup Ă  faire donc que les groupes armĂ©s comprennent que la population a trop souffert. Nous demandons leur ferme volontĂ© d’aller Ă  la paix

  24. Jusque lĂ  le gouvernement a fait ce que les groupes armĂ©s voulaient mais ils n’ont jamais posĂ© des actes favorables Ă  la mise en place de l’accord. L’état a financĂ© le forum qui fut un Ă©chec car il n’a pas Ă©tĂ© invitĂ© au dernier moment. Que de mauvaise foi.

  25. Il faut croire Ă  l’accord de paix comme l’ont signifiĂ© les partenaires en accompagnant le prĂ©sident dans sa mise en place. C’est le lieu d’interpeller tous les partis prenants de l’accord Ă  s’impliquer davantage afin que tout ceci soit un mauvais souvenir dans l’intĂ©rĂȘt de la nation malienne.

  26. Un processus de paix a toujours Ă©tĂ© des Ă©tapes. Si aprĂšs un an les deux protagonistes ont dĂ©cidĂ© de revoir l’accord c’est de bonne augure car cela montre leur volontĂ© manifeste d’aller rĂ©solument Ă  la paix pour le bonheur de tous. Cette action doit ĂȘtre saluĂ©e et accompagnĂ©e par l’ensemble de la sociĂ©tĂ© et des partenaires techniques et financiers.

  27. je pense que si la population de Kidal avait jouĂ© franc jeu nous ne serons pas Ă  ce stade ou la situation est beaucoup dĂ©gradĂ©e pour eux. ils sont Ă  la base de leur malheur mais qu’ils sachent que le gouvernement oeuvre pour le retour de la paix et qu’ils doivent apporter leur soutien pour la parfaite rĂ©ussite……

  28. une entente a Ă©tĂ© trouvĂ© pour booster le processus de paix et de rĂ©conciliation nationale. aussi les deux parties sont parvenus Ă  arrĂȘter une date pour le dĂ©marrage du processus. nous sommes tous des maliens et nous devons savoir que la violence n’est pas la solution Ă  notre problĂšme.

  29. Les acteurs du processus de paix sont engagĂ© dans un processus de paix surtout avec “l’entente’ signĂ© il y a de cela quelques jours.
    Toutes les personnes qui vont s’opposer Ă  ce processus par quelques moyens que ce soit doivent ĂȘtre traitĂ© en consĂ©quence comme des ennemis de la paix.

  30. En fait, seul Iyad Ag Ghaly a tout à gagner d’un embrasement de la ville. 🙄 🙄 🙄 🙄 *
    Ça les acteurs de la mise en Ɠuvre des accords de paix surtout les groupes armĂ©s le savent. Toutes les personnes qui sont susceptibles de l’aider dans la mise en oeuvre de ses plans machiavĂ©liques doivent ĂȘtre vraiment surveillĂ© et les groupes armĂ©s ne doivent pas hĂ©siter Ă  les mettre sur la sellette.

  31. Il faut tourner la page de la guerre car une entente a Ă©tĂ© signĂ©e par les groupes armĂ©s et le gouvernement malien. Il faut mettre les intĂ©rĂȘts personnels de cĂŽtĂ© et penser un peu Ă  la souffrance du peuple avec qui nous vivons.

  32. Cette situation tendue entre diffĂ©rentes factions de la plateforme, de la CMA et du HCUA ne risquent pas de dĂ©gĂ©nĂ©rer car le premier responsable de la GATIA qu’est le Gal Gamou a toujours su garder ces diffĂ©rents acteurs main dans la main malgrĂ© quelques bisbilles. Ce n’est pas au moment oĂč nous allons vers le but qu’il va faillir.

  33. Je pense que les responsables des diffĂ©rents groupes que constituent la CMA et la Gatia doivent mettre de l’eau dans leur vin. L’heure n’est vraiment pas aux querelles mais Ă  la mise en Ɠuvre des accords de paix. Ce n’est pas plusieurs mois aprĂšs le rapprochement qu’ils vont nous faire encore revenir en arriĂšre.

  34. Il faut saluer ce travail des acteurs de la crise malienne en particulier le gouvernement qui ne mĂ©nage aucun effort pour que des solutions puissent ĂȘtre trouvĂ©es aux problĂšmes qui plombent les accords de paix.
    Cette “entente” entre le gouvernement et les ex-rebelles est vraiment salutaire.
    Vivement la traduction sur le terrain de ces accords pour aller de plus en plus vers la paix.

  35. le document intitulĂ© ‘’Accord pour la Paix et la RĂ©conciliation au Mali’’ signĂ© par le gouvernement et les groupes armĂ©s a Ă©tĂ© entachĂ© dans sa mise en application de part et d’autre mais la mauvaise foi des groupes armĂ©s avait crĂ©Ă©e des blocages. le contenu du document a Ă©tĂ© modifier par les partis signataires afin de trouver une solution pour accĂ©lĂ©rer le processus de paix. je pense que les populations de Kidal gagneraient lorsque les groupes armĂ©s se mettront d’accord.

  36. je pense qu’il est temps pour tous de mettre nos diffĂ©rents de cĂŽtĂ© et de regarder dans la mĂȘme direction qui est le retour de la paix et pour cela il faut le dialogue car la violence n’est pas une solution Ă  nos problĂšmes actuels. nous devons mettre l’accent sur la diplomatie et c’est ce qui nous sauvera tous.

  37. Depuis toujours le dialogue est seul moyens de rĂ©soudre les conflits mĂȘme aprĂšs les deux guerres mondiaux les vainqueurs se sont mis a table avec les vaincus et parler de paix pourquoi pas nous aussi les gouvernement s’engage a rĂ©soudre la crise malienne par la voie des dialogue et ceux qui est une chose faite

  38. On a toujours dit qui veut la paix prépare la guerre le gouvernement actuel se montre optimiste a cette philosophie en doutant nos forces armées du matériel adéquat pour ensuite récupéré les régions nord avec dignité

  39. Pour rĂ©cupĂ©rer KIDAL la solution est le dialogue mais il faut qu’on se met a table en position de force sur les groupes armĂ©es pour qu’ils acceptent nos conditions

  40. KIDAL est au contrĂŽle de la CMA qui ne cherche qu’a se servir ses dirigeants viennent a Bamako parler au nom de la population alors que sur le terrain c’est tout a fait le contraire espĂ©rons l’accord de paix soit une bouffĂ©e pour la population de KIDAL

  41. Le dialogue est une solution pour récupérer KIDAL mais le dialogue nécessite une certaine condition a savoir le pardon la vérité et la justice

  42. La solution de Kidal se trouve dans la main des Kidalois, il faut ĂȘtre franc avec les autoritĂ©s intĂ©rimaires, collaborĂ© avec les forces de l’ordre pour enfin Ă©radiquer ce flĂ©au.

  43. La solution de Kidal se trouve dans la main des Kidalois, il faut ĂȘtre franc avec les autoritĂ©s intĂ©rimaires, collaborĂ© avec les forces de l’ordre pour enfin Ă©radiquer ce flĂ©au.

  44. La rivalitĂ© entre les Imghads et les Ifoghas n’a aucune effet sur la mise en place de l’accord, c’est aprĂšs la mise en Ɠuvre de l’accord qu’il y aura un dialogue de rĂ©conciliation entre les Imghads et les Ifoghas.

  45. La population de Kidal ne veut pas de report dans la mise en place des autoritĂ©s intĂ©rimaires, seule voie vers un retour Ă  la vie normale Ă  Kidal. La mĂ©diation et la communautĂ© internationale ne comprendraient pas non plus que l’engagement pris Ă  Bamako par la CMA et la Plateforme ne se traduise pas dans les faits sur le terrain.

  46. Le retour de la paix Ă  kidal et dans toutes les rĂ©gions du nord, c’est juste une question de temps, le retour des autoritĂ©s intĂ©rimaires se fera au plus tard le 15 juillet, et aprĂšs ça on verra le cĂŽtĂ© de rivalitĂ© entre les Imghads et les Ifoghas. Puuuuuuuuuuuuuuuuuuuufffffffff

  47. Le contrĂŽle des rĂ©gions se fera par les autoritĂ©s intĂ©rimaires, ni par la cma, ni par le hcua, ni par le mnla, mais des autoritĂ©s dĂ©signĂ©es par nous-mĂȘmes. Le dialogue viendra aprĂšs l’installation des autoritĂ©s intĂ©rimaires. 😛 :223love:

  48. Le blocage de l’aide humanitaire, ou le dĂ©tournement des aides pour les populations vont prendre bientĂŽt fin, une fois que les autoritĂ©s intĂ©rimaires sont installĂ©es tout va se passer comme normale. ➡ :hangman: :223love:

  49. ➡ ➡ Justement le dialogue est la solution de toute guerre, mais mĂȘme pour ça il faut des mĂ©thodes, le gouvernement met tout en Ɠuvre pour qu’il est une dialogue inter communautaire. ➡ ➡ ➡ ➡

  50. Justement le dialogue est la solution de toute guerre, mais mĂȘme pour ça il faut des mĂ©thodes, le gouvernement met tout en Ɠuvre pour qu’il est une dialogue inter communautaire. ➡ ➡ ➡ ➡

  51. Justement le dialogue est la solution de toute guerre, mais mĂȘme pour ça il faut des mĂ©thodes, le gouvernement met tout en Ɠuvre pour qu’il est une dialogue inter communautaire.

  52. La solution de Kidal se trouve dans la main des Kidalois, il faut ĂȘtre franc avec les autoritĂ©s intĂ©rimaires, collaborĂ© avec les forces de l’ordre pour enfin Ă©radiquer ce flĂ©au.

Comments are closed.