Communiqué du Mouvement de la plateforme d’Alger du 14 juin 2014

0

MPSACe regain de violence risque de porter atteinte à tous les efforts consentis depuis près d’une année par les groupes armés, le gouvernement du Mali  et la médiation internationale pour la paix et la réconciliation au Mali.  Le retour de l’insécurité, le pillage et la terreur semer par la CMA ces derniers jours dans  le nord du Mali aux seins des populations civiles  ne peut être comparable à la reprise provoquée de Ménaka par la plateforme.  Nous demandons à la communauté internationale et particulièrement à la MINUSMA et aux forces BARKHANE de veuillez aux droits des populations civiles en zone de guerre ou de conflit et de protéger ces populations contre  les attaques répétées de la CMA au vue et au sue de tous.

L’assassinat d’enfant à Goundam, le massacre et le pillage des populations civiles sans défense à Léré et Bintagoungou sont des faits étranger  aux valeurs  traditionnelles et religieuses de notre société. Le MPSA considère la signature de l’accord issue du processus d’Alger comme la seule issue possible pour la crise que connaît notre pays. Cette chance unique qui nous a été offerte après avoir prouvé à plusieurs étapes que nous sommes incapable d’instaurer la justice aux seins de nos populations doit être saisie de tous.

En présentant ces condoléances les plus attristées à tous ceux qui ont perdus les leurs, nous demandons l’arrêt immédiat de toutes les hostilités contre les populations civiles et le respect du cessez le feu du 23 mai 2014 ainsi que les cessations d’hostilités signées entre toutes les parties au mois de février 2015 à Alger.

 

Fait à Nouakchott,  le 1er mai  2015

 

 

 

Le Secrétaire Général

Boubacar Sidigh Taleb Sidi Ali

PARTAGER