Contribution: Tiébilé Dramé : un parrain pour la cohésion nationale

0
0

Le centre culturel Tumast pour la promotion de la culture malienne targui a choisi les fêtes de nouvel an 2012 pour solliciter de l’ancien ministre des zones arides et semi-arides et non moins grand défenseur de la cohésion nationale, Monsieur Tiébilé Dramé, qu’il soit le parrain de l’ensemble de ses activités et surtout de son esprit et de son engagement pour un Mali uni et fort.                                                

A cette occasion, M. Dramé a livré le message que voici à son auditoire venu nombreux partager avec lui une passion jamais démentie pour le Mali.

Monsieur le Directeur de TUMAST,

Cher Mohamed,

Je voudrais vous remercier, le personnel, la Direction de Tumast et toi-même de votre invitation et de votre initiative dont je me sens honoré.

Je connaissais le travail de promotion de la culture Touareg que vous avez entrepris en ces lieux.

C’est œuvre de haute portée nationale. Car, par les temps qui courent, diffuser la culture d’une composante essentielle de la nation malienne, comme les Kel Tamasheq, c’est contribuer à une meilleure connaissance, à une meilleure compréhension entre les filles et les fils de notre vieux pays, de notre vieille nation.

Le choix d’un non Targui, d’un non Kel Tamasheq pour parrainer cette soirée, à l’orée d’une année, ô combien cruciale, pour la paix dans notre pays, pour l’avenir de notre pays, est en soi un acte significatif de votre engagement à consolider la cohésion nationale d’un pays qui en a bien besoin.

Moi, qui vous parle, j’ai découvert les régions habitées par les Touareg, il ya un peu plus de 30 ans, par la méchanceté et l’hostilité des hommes.

En effet c’est en tant que prisonnier politique que j’ai découvert Gao, Kidal, Abeibara, Boughessa, Ménaka et  Talataye.

Envoyé au loin, avec d’autres compagnons auxquels j’aimerais rendre hommage en ces instants,

Envoyé sur les sables pour être isolés, nous avons rencontré la générosité et la solidarité de notre peuple dans toutes ses composantes, toutes ses ethnies.

Vous me donnez l’occasion, ce soir, de redire ma profonde gratitude à tous ceux qui, pendant ces années terribles, ont eu pour les pestiférés que nous étions, un sourire d’encouragement, un verre de thé, un bol de lait, un morceau de viande, un plat de riz ou de wijila. Je témoigne encore une fois, si besoin en est, et je le dis et fort : les populations du Nord du Mali sont généreuses, toutes ethnies confondues. Elles contribuent à la beauté et à la richesse de cette nation plurielle qu’est le Mali dont l’unité et la cohésion sont essentielles à la stabilité de toute la région sahélienne.

Au seuil d’une année 2012 qui sera particulièrement dense et déterminante pour notre avenir en tant que nation, je voudrais humblement demander à nos compatriotes revenus de Libye, qu’ils soient établis à Tacalott ou à Zakak, de ne rien entreprendre qui puisse gêner la tenue des élections générales prévues pour avril et juillet 2012.

Il est important que chacun comprenne que l’alternance programmée en avril/mai est la toute prochaine opportunité démocratique à la disposition de notre peuple tout entier pour résoudre les défis pressants et brûlants auxquels le pays est confronté.

Pour terminer, je voudrais vous inviter à avoir une pensée pour les ressortissants étrangers privés de liberté sur notre territoire et qui passent ce réveillon de nouvel an 2012 quelque part dans des grottes des montagnes de l’Adrar des Ifoghas.

Bonne et heureuse année pleine de promesses à vous tous, à vos familles, à notre peuple et à tous les peuples du monde.

Je vous remercie de votre attention.

Tiébilé Dramé.

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.