Coopération bilatérale Mali -Bas- Pays

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

Dans le cadre de la coopération bilatérale, entre la République du Mali et le Royaume des Pays-Bas, il a été procédé, ce vendredi 30 octobre 2012,  dans les locaux du Ministère de la Santé, à la signature de deux conventions de financement entre les deux pays.

Soumana Makadji ministre de la Santé

La première convention de financement a été signée par le Ministre de la Santé, Monsieur Soumana MAKADJI, Mme To TJOELKER, Chef de la Coopération, représentant l’Ambassadeur du Royaume des Pays-Bas, au Mali et Monsieur Mohamed Ag ERLAF, Directeur Général l’Agence Nationale d’Investissement des Collectivités Territoriales, ANICT.

Au terme de cette convention, le Royaume des Pays-Bas accordent à l’État malien, une subvention de Cinq (5) Milliards de FCFA, destinés au renforcement des capacités, à travers la réhabilitation des Centres de Santé Communautaire, CESCOM, des régions de Ségou et de Mopti, subissant la pression des déplacés et considérées comme fragiles de par leur proximité des zones de conflit du Nord.

Cette convention de financement sera exécutée par l’Agence Nationale d’Investissement des Collectivités Territoriales qui a été choisie à cet effet.

La seconde convention, d’un montant de 1,650 milliard FCFA, a été signée par le Ministre MAKADJI et la représentante de la Coopération néerlandaise, cette fois avec Mme YATTASAYE Aïcha GUINDO, la Présidente Directrice Générale de la Pharmacie Populaire du Mali, PPM.

Le financement, destiné aux CSCOM des régions de Ségou et de Mopti contribue  à assurer et pérenniser les services sociaux sanitaires de base, en cette période de crise particulièrement aiguë où le pays est exposé de surcroît à des difficultés sur le plan de l’aide bilatérale.

L’appui à la Pharmacie Populaire du Mali est destiné à l’acquisition de médicaments et de kits sanitaires comme des trousses pour césarienne, entre autres secours d’urgence et pallier au déficit de certains médicaments essentiels dont la PPM est aujourd’hui dépourvue ou en difficulté d’acquisition.

Selon Mme To TJOELKER, les deux financements font suite à une requête expresse du Ministre de la Santé, à la suite de laquelle un processus d’identification des besoins d’urgence a été engagé.

Le résultat, ces deux conventions de financement, est l’expression d’une collaboration étroite entre le département et les services de l’Ambassade du Royaume des Pays-Bas.

Le partenaire néerlandais était d’autant plus engagé à cet effet que les financements concernent deux activités qui visent directement les populations exposées, comme on le sait à une situation d’urgence.