David Baché nous dit au revoir : chers confrères, et chers amis pour beaucoup

8

Le temps est venu pour moi de quitter le Mali. Après trois années et demie ici en tant que correspondant, je rentre en France pour rejoindre le service Afrique de RFI. Ma tristesse aujourd’hui est à la mesure du bonheur que j’ai eu à vivre et travailler ici : j’ai couvert des actualités passionnantes et été le témoin de moments historiques pour le Mali. Je me suis efforcé de couvrir cette actualité avec rigueur et honnêteté, en n’oubliant jamais que ces sujets touchaient à la vie quotidienne et aux sentiments de tous les Maliens. En tant que journalistes, vous savez que couvrir des sujets sensibles suscite parfois des critiques. J’ai toujours tâché de les écouter et de les comprendre. J’espère en fin de compte avoir su traiter l’actualité de votre pays, de notre pays, d’une façon que vous jugerez satisfaisante. Je dis «notre pays» car si je n’ai pas la nationalité malienne, je me sens aujourd’hui profondément concerné par tout ce qui touche au Mali. Combien de personnes, répondant à mes salutations, m’ont souri en disant avec gentillesse : «tu es devenu un vrai Malien !» C’était le meilleur compliment que l’on puisse me faire. Parfois, les décisions que l’on doit prendre ne sont pas celles qui font le plus plaisir. Ma vie me mène sur une nouvelle trajectoire, et je fais le choix de suivre ma route, mais je pars le cœur serré ! J’aimerais dire à tous les habitants du Mali, un à un, combien j’ai aimé vivre au milieu d’eux… Aussi je m’adresse à vous, chers confrères, comme si je m’adressais à tous, car j’ai besoin de dire merci. Merci à vous et merci au Mali pour cette chaleur sublime, pour cet humour de chaque instant, pour ce respect des hommes et des choses, pour tout ce qui fait que le pays est ce qu’il est, dans son immense et si belle diversité (parfois difficile à surmonter, mais ça va aller !). Je m’éloigne du Mali mais je ne le quitte pas vraiment. Je continuerai de couvrir l’actualité malienne au sein du service Afrique de RFI, et reviendrai Inch’Allah très vite et très souvent : pour le travail, en reportage, ou pour mon seul plaisir, pour rendre visite à tous ceux que je laisse ici, mais qui ne cesseront jamais d’être les miens. Merci encore, et à très vite !

 

David BACHE

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. ………..Sa touche vraiment. Le peuple du Mali vous remercie et vous souhaite bonne continuation dans votre travail. Les circonstances font qu'on se retrouvent souvent dans certain pays pour diverses raisons et petit à petit, on se rend compte de la vraie réalité parcequ'on vie au quotidien avec des gens différents de qui se lit dans certaines presses ou de ce que l'on voit sur les écrans. Merci.

    • Rejoindre la discussion
      Nous espérons que Serges Daniel ne tarde pas à le suivre inchallah

  2. tu vaux mieux que l’autre qui ne fait qu’appeler par ci par la pour avoir des données souvent qui ne sont pas fiables

  3. Que dire! que merci David. Tu as ete avec nous a des moments difficiles, tu nous a beaucoup aide a Gao, Tombouctou et Kidal. Merci pour tout et bonne suite de carrier.

Comments are closed.