Déclaration du rassemblement pour le développement du mali (Rpdm) sur les évènements du nord Mali : «Tout doit être mis en œuvre pour que le calendrier électoral soit scrupuleusement respecté, même si la priorité reste la crise du nord»

0
0

La dégradation de la situation sécuritaire soulève sans conteste beaucoup d’interrogations qui viennent exacerber les inquiétudes nées déjà de l’imbroglio du fichier électoral et de la polémique autour de l’installation de la Commission Electorale Nationale Indépendante évènements.      

 

Tout doit être mis en œuvre pour que le calendrier électoral soit scrupuleusement respecté. Ce qui ne doit cependant pas empêcher les pouvoirs publics d’user de leur capacité d’anticipation en invitant la classe politique et les organisations de la société civile à ouvrir la réflexion sur les cas de force majeure. A l’heure actuelle, la priorité des priorités, à l’évidence, est la crise du Nord née du réveil de l’irrédentisme.

Le RpDM condamne fermement les attaques inacceptables perpétrées par des hommes en armes et présente aux familles endeuillées sa compassion et ses condoléances les plus attristées.

Les événements survenus dans le septentrion de notre pays ne sont pas l’affaire du seul gouvernement encore moins de la seule armée à qui nous rendons ici un vibrant hommage. Ils interpellent tous les enfants de la patrie, hommes et femmes, jeunes et vieux. Face à la situation, les clivages idéologiques et les divergences politiques sont à mettre en veilleuse. Entre l’intégrité du  territoire et sa partition il n’y a pas de choix. Toute position d’indifférence ou de neutralité est inadmissible.

Le RpDM appelle à la raison ceux qui ont pris le chemin de la violence armée et au calme ceux qui ont cédé à la confusion et à l’amalgame. Il exhorte le gouvernement de rester ferme sur les principes mais de ne pas fermer les portes du dialogue et de la concertation. Le seul combat qui vaille est le combat pour le développement lequel repose sur le socle de la paix, de la sécurité et de la stabilité.

Ceci dit, nous ne saurions nous contenter seulement d’hommages appuyés et de condamnations verbales. Tous ceux qui ont leur cordon ombilical enfoui dans le limon de cette terre, où qu’ils se trouvent, se doivent de contribuer à l’effort de défense et de participer à l’élan de solidarité agissante, chacun selon ses moyens, en soutenant nos forces de défense et de sécurité dans tous les domaines, en apportant aide et assistance aux familles endeuillées, en rassurant nos frères et sœurs consternés , meurtris et contraints à l’exode.

Aucun sacrifice n’est trop grand quand il s’agit de la préservation de l’unité nationale, de la cohésion sociale et de l’intégrité territoriale.

 

Fait à Bamako, le 08 février 2012

Le Président du RpDM

Dr Cheick Modibo DIARRA

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.