Diocolo Coulibaly à propos de l’affaire Babani-Me Tall : «Je demande au comité directeur de suspendre le président du parti jusqu’au dénouement de cette affaire»

3 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

 Chers camarades, chers militants et  sympathisants

Je m’adresse à vous aujourd’hui par ce que l’avenir et la notoriété  de notre parti, le CNID FYT, laissent à désirer. Depuis un moment certains journaux de la place publient des articles, citant  Me Mountaga Tall dans une affaire de gestion de fonds qui l’oppose à l’honorable député élu à Keniéba, Foutanga Sissoko dit Babani, comme auteur de faux et usage de faux, abus de confiance et imitation de signature.

Cet état de fait met mal à l’aise plus d’un au sein du parti du soleil levant. De 1995 à nos jours, ce grand parti historique s’effrite au su et au vu de tout le monde. Personnellement,  je pense que cela est inadmissible. De nombreuses crises internes ont secoué le CNID à commencer par la démission de Saint Clair (ancien maire de la commune II), le départ du groupe des dix (Me Hamidou  Diabaté, Tiebilé Dramé, Djiguiba Keïta dit  PPR, Pr. Yoro Diakité, Drissa Diakité, Bintou Maïga, Kaba Gaouro Doucouré, Moussa Balla Diakité, Bemba Keïta et autres). Qui accusant Me Tall à tort ou à raison pour sa gestion des affaires courantes du parti. La dernière démission en date est celle de l’ancien secrétaire général et ancien ministre de l’Artisanat et du Tourisme, M. N’Diaye Bah, qui a débarqué au PDES avec tout son cabinet : Youssouf Simaga, maire de Ségou,  Me Demba  Traoré (et son groupe en commune VI), Moctar Sissoko etc. Je souhaite prompt rétablissement au président Tiambale Syssao.

À toutes ces étapes j’ai apporté mon soutien aux camarades qui sont restés fidèles aux idéaux du parti. Aujourd’hui, l’image de notre parti est ternie par cet imbroglio judiciaire qui plonge Me Tall dans une situation très confuse.

L’objectif visé par cette démarche se résume en trois points :

1) Je demande à Me Tall de s’expliquer clairement devant les hommes et les femmes qui constituent la base et la force de CNID FYT ;

2) De façon formelle, je demande au président de la section 3 de la  commune III du district de Bamako, M. Tiambale Syssao, à travers ce biais d’organiser très rapidement des journées de réflexions sur cette vilaine affaire élargies à toutes les structures, les comités, sous-sections, aux membres de la section plus un représentant de la direction du parti.

Au-delà du parti Me Tall gardera toujours son honneur, sa dignité et sa personnalité inviolables.

3) Ce n’est pas de trop si je demande aux membres du comité directeur de suspendre le président du parti Me Mountaga Tall jusqu’au dénouement de cette affaire qui cause trop de dégâts collatéraux à notre  cher parti.

Unissons-nous pour restructurer notre grande famille politique.

Diocolo Coulibaly

Secrétaire à la communication

Section 3 commune III  du district de Bamako

 
SOURCE:  du   19 déc 2012.    

3 Réactions à Diocolo Coulibaly à propos de l’affaire Babani-Me Tall : «Je demande au comité directeur de suspendre le président du parti jusqu’au dénouement de cette affaire»

  1. Réactions! Mtre, le peuple te regarde. :evil: :evil: :evil:

  2. Quoi kil en soi la suite de cette affaire meTall va laisser des plumes.

  3. justinloo

    Merci et courage M Diocolo c’est ce qui manque a nos formations et autres regroupement jusqu’à ce que les présidents fondateurs pensent que c’est leur héritage « QUE DIEU T’ACCOMPAGNE SUR TA LANCE »
    De nos jours il est très rare de voir des actions de ce genre et c’est sur que des détracteurs vont se mettre a travers de ton chemin pourtant noble et honorable pour le parti. « ON TE SUIT CAMARADE »