Dr Fatogoma Togola, un des leaders du parti DPM : “Nous proposons la création d’une base militaire française au Mali dénommée François Hollande”

37

Avant d’entrer dans le vif du sujet, je tiens à saluer vivement la République Française dirigée par Monsieur François Hollande pour son acte de sauvetage de la population malienne de tous les ressortissants étrangers et de leurs biens.

Que l’âme de feu, le lieutenant Damien Boiteux repose en paix.  Que les âmes des braves soldats maliens  se reposent en paix. 

J’ai vécu entre les camps de Djicoroni -para et de Kati (camp du nord et camp du sud), depuis ma petite enfance, en passant par mes études secondaires au lycée Askia Mohamed jusqu’à l’obtention de mon Doctorat d’Etat en pharmacie à l’Ecole de Médecine et de Pharmacie.

Le militaire était vu par la population comme une garantie de protection, à l’époque le comportement du militaire était exemplaire, les recrutements se faisaient sur des bases sures, les formations physiques, morales et militaires étaient parfaites et complètes, les avancements dans les médailles et les grades étaient correctes. Le service militaire n’était pas un service où il fallait prendre tout juste son salaire en fin de mois.

Par la force des évènements beaucoup d’amis d’enfance et d’école sont devenus des militaires.

En 1998, la région de Kidal fut mon premier poste et je fus le premier pharmacien régional de cette localité, dans l’histoire du Mali.

A Kidal, en 1999 le gouverneur de la région a demandé un volontaire compétent pour enseigner la physique et la chimie au lycée ATTAYER Ag Aly de Kidal, pour palier à une grève d’un mois décrétée par les élèves pour manque de professeur dans ces disciplines (Témoin : Monsieur Samaké le proviseur du dit lycée).

Je me suis porté volontaire et j’ai enseigné la physique et la chimie (voir archives du lycée).

Depuis 1998 j’ai alerté les premières autorités militaires de la localité non seulement sur la situation de l’armée mais aussi sur l’insécurité qui se dessinait dans cette région par rapport à ce que j’ai vu et entendu. (Témoin : l’ancien militaire, le colonel Maiga dit Cobra)

Lorsque je partais en mission de la santé à Tombouctou, Gao et Kidal et dans les autres régions du Mali, je fréquentais les camps militaires parce que mes amis s’y trouvent. (Témoins : les copies des  ordres de mission : les gouvernorats de Kidal, Tombouctou, Gao, Ségou, Koulikoro, Sikasso, Mopti). Je n’ai pas fait de mission dans la région  de Kayes.

Ma dernière mission s’étendait du 1er au 29 novembre  2011, lors de cette mission de supervision à Kidal, j’ai fait beaucoup de constats sur le terrain. (Témoin le colonel médecin Tounkara, Directeur régional de la santé de Kidal).

A la fin de cette mission, en partant à Bamako, j’ai rendu une visite au gouverneur de Gao, le Général Mamadou Adama Diallo. Avant le début de notre entretien dans son bureau, je lui ai dit que je suis venu le  voir pas en tant que petit frère, mais en tant que citoyen lambda.

Je lui ai dit ceci : Mon général, dites à Monsieur le président de la république du Mali, le général président de donner des munitions et des armes aux militaires pour le nord, sinon les choses que j’ai vues et entendues sont graves. Ensuite j’ai répété mes propos en bambara. Il m’a promis de faire la commission. Il a plaisanté avec moi en me disant : petit frère, tu es plus renseigné que nous. (Témoin : le général Mamadou Adama Diallo).

J’ai rapporté les mêmes constats lors d’une réunion au ministère de la défense en présence : du ministre de la défense, Sadjo GASSAMA, du général POUDIOUGOU, du général Minkoro Kané, d’environ une dizaine d’anciens combattants de Kati et en présence du représentant du président des anciens combattants du Mali. (Témoin : l’ancien colonel Satiki,  président des anciens combattants de Kati).

A mon retour de  Kidal en novembre 2011, j’ai voulu faire une conférence de presse sur la situation de l’armée et de l’insécurité au nord du Mali (Témoin : le lieutenant Fassely COULIBALY).

Près de quatorze ans, en tant que citoyen lambda, homme politique et homme d’Etat, j’ai fait ce que je pouvais faire c’est-à-dire informer, proposer, critiquer,  sensibiliser les premières autorités de l’armée malienne, mais en vain.

Vu notre connaissance des problèmes de la population malienne  sur le terrain, nous avons, mes camarades et sympathisants crée en 2006 un parti politique dénommé, ” les Démocrates Progressistes Maliens “. (DPM).

Depuis les vingt dernières années, l’armée malienne est en chute libre, avec le général président, la chute a atteint son niveau le plus bas.

Aussi durant ces vingt ans, notre armée a été sabotée pendant les dix premières années puis trahie pendant les dix dernières années.

Les critères de recrutement, de formation et d’avancement en grade ne répondent plus aux normes.

Les soldats ne sont plus dans les conditions, ils sont mal logés, mal soignés mal habillés.

La force d’une nation démocratisée réside dans la qualité de ses ressources humaines, son économie et son armée. Exemple : la France est respectée aujourd’hui grâce à la qualité de ces trois éléments.

Tous les pays d’un monde démocratisé doivent avoir des armées très fortes pour faire face aux agressions de tous les jours contre les terroristes et les narcotrafiquants.

De surcroit, tous les pays qui sont dans la bande sahélo-saharienne doivent avoir des armées très fortes pour faire face aux différentes menaces de tout genre.

Peuple malien et autorités maliennes,

Vu, la préservation de l’intégrité de la république du Mali (les régions de Kayes, Koulikoro, Ségou, Sikasso, Mopti, Gao, Tombouctou, Kidal et le district de Bamako) jusqu’à la nuit des temps ;

Vu, la situation de la démocratie et les menaces contre celle-ci;

Vu, le niveau de sabotage et de trahison de l’armée malienne;

Vu, la situation de porosité de nos frontières ;

Vu, la situation d’insécurité que vivent les populations maliennes et leurs biens ;

Vu, la situation d’insécurité que vivent les ressortissants français et leurs biens ;

Vu, la situation d’insécurité que vivent les autres étrangers et leurs biens ;

Nous proposons, le parti DPM, mes camarades, mes collaborateurs et moi, qu’une base militaire française soit attribuée à la  France pendant vingt à vingt cinq ans et qui portera le nom de Son Excellence Monsieur François Hollande Président de la République Française en reconnaissance de tous ce qui viennent d’être fait veint.  Par le même acte nous proposons que le camp militaire de Sévaré soit bâti au nom de feu lieutenant Damien  BOITEUX mort pour la cause noble du Mali.

A cet effet, qu’un pacte militaire, de formation et d’équipement de l’armée malienne soit bien défini avec  la France pour des actions plus durables.

Un renforcement du partenariat militaire entre la France et le Mali ne suffit plus, il s’agit d’aller à d’autres étapes.

Même si l’attribution de cette base militaire française doit avoir l’adhésion du peuple malien à travers une pétition,  elle sera soumise à la signature du peuple.

Vive la France

Vive l’Union africaine

Vive le Mali.

Bamako le 23 janvier 2013 

PARTAGER

37 COMMENTAIRES

  1. tu as parfaitement tout à fait normale merci pour ta contribution sans faille, motivation juste.

  2. Fatogoma, etes-vous reelement un “homme d’etat”? connaissez-vous le sens de cette expression “homme d’etat”. ceci dit, je lisais vos propos avec beaucoup d’interet. je voyais le citoyen patriote, devalant les dune de sable du nord alors que vous pouviez bien gagner votre vie a bamako, etant un pharmacien. Mais des que j’ai lu la phrase, ” nous avons cree un parti politique…” je n’ai plus lu le reste. je sais que c’est le politicien a la langue mielleuse qui parle. Il parle bien, mais le motif est malsain. merci quand meme, d’avoir alerter les plus hautes autorites de ce pays, a l’epoque.

  3. Nous sommes à l’heure de la mondialisation et non plus à celle des idéologies à la gomme qui nous ont conduits dans la situation que nous vivons. Soyons réalistes et ne bouchons pas l’horizon à notre descendance.
    Nous n’avons pas les moyens ni la capacité de surveiller toutes nos frontières surtout celles avec des Etats où le terrorisme a ses “entrer coucher” En outre, toute cette région du nord recèle d’énormes richesses qu’lfaut exploiter pour développer le pays et en faire profiter toute la population ce qui, par la même occasion, contribuera à calmer les appétits criminels.
    Au moment où nous étions entrain de nous noyer, seule la france a pris le risque de courir à notre secours, c’est notre partenaire historique, c’est aussi une grande puissance. Nous serons plus en sécurité avec elle dans un partenariat gagnant gagnant à une condition: que le jeu politique soit redéfini, que l’on ne vienne plus à la politique pour s’enrichir de façon éhontée comme cela a été le cas jusqu’ici.

  4. je suis d’accord pour remercie la France jusqu au preuve du contraire ils ont sauver notre mali ,mais c la faute a son prédécesseur qui ne autre que monsieur Sarkozy qui a Arme le révolutionnaire libyen sans se soucieux de la suite et ne me pas mesure la porter et l’impact de cette guerre là

  5. Je remercie la France et rends hommage au soldat Damien Boiteux mais attention, il est plus facile de louer une base militaire à pays plus puissant que soi de la lui retirer. Souvenez vous des américains et de Norega.
    Oui nos militaires ont un réel besoin de formation, ils doivent comprendre que être militaire, c’est défendre sa patrie et surtout obéir l’hiérarchie militaire tant l’ordre donné n’est pas immoral.
    Car si les militaires français avaient la même vision que nos militaires, ils allaient retourner dans leurs salons bien climatisés que dans notre désert surchauffé.
    Oui pour qu’une caserne ou camp porte le nom de ce vaillant combattant qu’était le soldat Boiteux.
    Dorénavant, nos militaires doivent se concentrer sur le nord et surtout qu’ils se montre responsables en maintenant des militaires aguerris au nord et non des jeunes jeunes ” bleues bites” alors que les plus expérimentés restent à Bamako et dans d’autres grandes villes.
    Vive le Mali

  6. La France n’avait pas d’autre choix que venir au secour du Mali pour protéger ses resortissants. C’est cette même France sous Sarkozy qui a mit le feu dans notre pays en supportant le MNLA . Aujourd’hui elle vient en sapeur pompier sous Hollande car leurs enfants chou-choux le MNLA est en état de faiblesse face a d’autres groupes terroristes .

  7. Thomas Boni Yayi, Justicequity, KAYESIENS et Barry Merci.
    Mon sand avait commence’ a bouillire, mais vous avez amene’ un coup de vent frais. Merci.

    Nous avons besoin d’arreter de RE-Agire et commencer a AGIR. Il n’ya pas de pain gratuit. Nous remercions les Francais et devons rester solidaire aux cause francaises aussi. Nous renforcons des relations qui beneficient les 2 nations. MAIS PAS UNE BASE MILITAIRE FRANCAISE au Mali. Dr Togola GOTTA BE KIDDING!!

    Le gars–>>> Dr Togola n’est pas un homme mature ou informe’ raison pour laquelle il tend sa main IMMEDIATEMENT pour une aide permanente.
    Je m’attends plutot que toute l’Afrique utilise ce problem comme un miroire pour voir ce qui sent mauvais en Afrique. Mais pas une opportunite de creer encourager,ou renforcer une DEPENDANCE ERMANENTE.

    PLEASE, WAKE UP AFRICA!!

  8. Une grande parti du désert du nord mali doit être mis a la disposition de la france pour l’instalation d’une base militaire,(au non de la démocratie et de la liberté) qui pourai à l’avenir protégé toute la zone sahelienne de ses bandits, ses assassins sanguinaires, ses malfras et ses trafiquants de tout bord.

  9. Maliens tout ce que vous avez dit sera retenu et pourra être utilisé contre vous ,vous avez le droit de garder le silence les mêmes qui adulent Hollande et la France de vrais griots dès que le vent va un peu tourner brûleront les drapeaux français, ils ont déjà oublié le capitaine tout puissant l’ancien faiseur de roi aujourd’hui c’est Dioncounda et la France sans réserves, les maliens sont toujours avec les le pouvoir du moment peu importe le reste.

    • Tres bien dit!!!!!

      Dr Fatogoma Togola, informe toi de la politic mondiale avant d’ouvrire ta bouche!!

  10. Vous voulez remercier la France? Facile!

    Pas besoin de base militaire qui serait de toute façon un aimant à djihadistes et donc un danger pour les populations locales (surtout dans le nord).
    Si la reconquête fonctionne et si le Nord et le Sud arrivent à cohabiter en bonne intelligence, faites en sorte de sécuriser le pays pour le tourisme et le commerce. Et développez ces p*$@!* de ressources minières avant que quelqu’un ne le fasse pour vous!
    Tout le monde y trouvera son compte: français, maliens, touristes commerçants, industriels, banquiers, voisins du Mali, communauté internationale.

    Et de grâce, arrêtez avec ces délires conspirationnistes néocoloniaux!

    Et puis, si jamais il arrivait à vos voisins sahéliens la même chose qu’il vous arrive aujourd’hui (très, très forte probabilité), venez nous aider à bouter le djihadiste en enfer 🙂

    Merci d’avance.

  11. JE SUIS PARFAITEMENT D´ACCORD AVEC TOUT CE QUE VOUS AVEZ DIT.VIVE LA COOPERATION FRANCO-MALIENNE A TOUS LES NIVEAUX.

  12. Je partage entièrement les propos du Dr Togola qui révèlent l’insouciance des dirigeants Maliens. J’en sais quelque chose dans d’autres domaines portant sur le développement économique du Mali. Au Mali, on préfère les laudateurs et autres salonnards aux cadres compétents et intègres. On fait la promotion des médiocres et des corrompus, les cadres valeureux sont rangés dans les placards. Pour tout résumer en image, au Mali, ce sont les wagons qui tirent les locomotives. A cause d’un nombrilisme obscure, nous avions rejeté toute idée de base étrangère sur notre territoire. Pourtant nous savourons aujourd’hui les fruits de cette intervention rapide possible grâce aux bases françaises implantées dans les pays voisins. Cela ne m’empêche pas de poser la question, si avec ses troupes déjà prépositionnées en Afrique et ses capacités de réaction et de projection rapide grâce à l’évolution technologique de ses moyens de frappe, la France aura stratégiquement besoin de base terrestre au Mali?

    • Ce monsieur Togola commence sinçèrement à perdre la tête.
      Une reconnaissance de l’aide capitale de la France est bien normale mais il faut faire attention et bien réfléchir avant de prendre toute initiative qui engage l’état à long terme.N’oublions pas que c’est cette même France qui a armée les combattants du MNLA en 2011. Si vous ne le saviez pas,je vous rappelle que la présence des islamistes d’AQMI et du MUJAO au côté du MNLA au moment de l’occupation du Nord-Mali a sauvé notre pays de la division définitive en deux états.
      Si dans l’euphorie nous donnons une base militaire à la France au Mali et si demain,après les 2 mandats de Hollande, un con comme Sarkozy prend le pouvoir en France, alors la recolonisation du Mali sera une évidence puisq’on ne pourra plus fermer cette base militaire.Les Américains refusent de quitter Guantanamo qui appartient pourtant à CUBA.Si ce Togola a crée un parti politique avec des idées erronées de la sorte,je pari que ce parti est cuit à l’avance.Salut.

      • tout à fait d’accord on remercie sincèrement la france mais faisons une auto evaluation et donnons nous les moyens de palier aux insuffisances au lieu de penser aux solutions faciles avant de faire des propositions as tu penser docteur aux inconvenients avec un autre president français
        prochainement fais nous lire un article sur comment nous maintenir en bonne santé dans ce pays ou
        les docteurs tuent plus qu’ils sauvent
        Ces docteurs qui ont été formés par l’Etat et qui commercialisent leurs savoirs dans les cliniques en tant fonctionnaires

  13. Ne brûlons pas les étapes car le geste de la France dépend de son président.
    Ce qui est envisageable dans l’immédiat est de faire un monument à son effigie et d’aménager une rue à son nom ou à celle de la France à savoir qu’il est fidèle à la France et à son engagement en tant que chef d’Etat.
    C’est un homme intègre et qu’on n’oubliera jamais.
    Maintenant je crois au dévouement de la France sur la voie de la liberté dont elle ne cesse d’évoquer.

  14. Ces politiciens aveugles et fossoyeurs du pays (au nom de la démocratie et de la liberté), qui au lieu de se remettre en cause et réfléchir sur le future, ils sautent dans du bla bla bla et de la récupération facile (toutes choses qui nous ont amené dans ce trou). La France est venue faire ce que vous (RPM, ADEMA, et tous les autres politiciens) devriez faire depuis 20 ans. Ils pensent déjà que la guerre est finie et que le Mali a eu le Nord. REVEILLEZ VOUS.

  15. La honte! C’est cela l’intellectuel malien? J’ai des doutes. J’en connais qui sont faits d’une autre étoffe contraire à cette pièce de fibres pourries que vous êtes. Bien que dévoilant à merveille, les structures et le fonctionnement criminels et foireux de l’Etat néocolonial, en bon ultra-réactionnaire, vous en tirez des conclusions criminelles à l’indépendance de l’Afrique et du Mali, en appelant à l’installation d’une base française à domicile. ; ce qui, exactement revient à ce que vous dénoncez de l’Etat tenu depuis les années 90 par des bandes d’incompétents et de maffieux.
    Docteur vous avez dit et de quel système scolaire (aliénant? libérateur?)?
    Pour votre rang, et à votre place, mieux aurait été le silence ! Il vous aurait évité de vous égarer dans les sales impasses de la “putasserie” sans fin vis à vis de la France en Afrique. Cette dernière n’a pas besoin de vos appels, ni de vos états d’âme pour s’offrir une base militaire au service de ses intérêts de prédation économiques.
    Enfin, comme tous les « bons nègres », vous oubliez un peu vite que ce qui se passe au Mali, intéresse aussi l’avenir de tous les peuples de la sous-région. Mais un avenir à l’aune de la révolution africaine ! Sinon pitié pour tous les contraires à cette perspective!

    • @ Dibi
      Certes, mais que faites-vous en France ? Serait-ce pour participer à la “prédation économique” du Mali que vous dénoncez ? Rentrez vite au pays pour lutter contre le néo-colonialisme français.

      • Ibou,

        Dibi est en France pour imperativement amener de la lumiere dans les cerveaux sombres comme le tien et celui des ignorants comme Dr cockroach Togola,

        Les gens qui vivent a l’exterieur sont au front de batail chaque jour de leur vie entrain de defendre leur pays.

        – Example #1
        Uncover the potentials Ngozi, from Nigeria
        http://www.ted.com/talks/ngozi_okonjo_iweala_on_doing_business_in_africa.html

        -example#2
        Lis cet article.
        I Weep For Africa: The Cry of a Worried African Youth
        Posted: 2012/12/13

        N’oublie pas que la meilleure maniere de vaincre un system c’est de connaitre le system. Dibi vit ce system tous les jours et soufre pour que les Maliens ne souffrent pas. Dibi est un SOLDAT en son titre.

        PAS DE BASE MILITAIRE FRANCAISE AU MALI, period!!

        Nous nous sacrifions pour les causes des 2 nations, largement suffisant.

        • @ Nusha

          Merci pour le “cerveau sombre”. Ce n’est pas avec des insultes qu’on fait avancer les choses.

          Ceci dit, je trouve moi aussi que l’article de Togola est débile, spécialement la proposition de donner le nom de F. Hollande à cette éventuelle base. Cela n’a aucun sens, évidemment. Le mieux serait sans doute, en attendant que l’armée malienne se reconstruise (et cela prendra des années), qu’une force de paix onusienne prenne le relais des troupes françaises.

          L’intervention rapide de la France aura eu au moins deux mérites : stopper l’avancée des barbus, et mettre sur la touche le funeste Capitaine Sanogo; C’est déjà cela de gagné.

  16. Dr Fatogoma Togola,nous n’aurons pas besoin de le demander a la France.Quand elle en aura fini avec les djihadistes,la France nous imposera l’installation d’une base militaire dans le nord,et nous serons bien force de l’accepter!

  17. Vraiment Docteur, vous êtes la honte du Mali, de l’Afrique. Vous faites pitiés

    • Comme le dit Mamane chaque jour sur RFI : “Son Excellence le Président fondateur du Gondwana”. Dans d’autres pays, il y a bien longtemps qu’on a abandonné ces sobriquets ridicules (Excellence M. le Président, “Honorable” député etc…).

  18. Docteur,

    En Politique, comme en médecine, le silence est d’or!

    Apprenez à vous taire! Nous n’avons que faire des Narcisse au Mali nouveau. 😈 😳 :mrgreen:

  19. Réactions épidermiques de maliens. Chacun parle au nom du pays, je me demande comment se gère un tel pays. Je me rends compte que les maliens sont prêts en ce moment à devenir des esclaves des Français pour toujours! il aurait fallu commencer à penser l’avenir sans les autres. Un Etat fort, une armée, un éducation de qualité … Education/enseignement dans le but de créer des cadres et d’éduquer sérieusement la population

  20. Dr Fatogoma Togola,le Doctorat d’Etat meme en pharmacie sous-entend une sagesse civile et civique, une approche philosophique des problemes posés et non des solutions barbares qui mettent ta race, ton peuple, tes enfants sous tutelle.
    Dans cette affaire, la france fait ce qu’elle a plannifié de faire avec le sahel depuis des dizaines d’années; ce tu vois n’est qu’un segment de tout un ensemble de stratégies bien élaborées.
    En 2013 encore, il y a des ‘intellectuels’ maliens, des partis politiques prets á vendre les maliens, le mali et l’avenir de tout un continent.

    EN SOMME MR Dr Fatogoma Togola,AVEC le Doctorat d’Etat meme en pharmacie, TU FAIS HONTE, TON ‘PARTI POLITIQUE’ FAIT HONTE.
    MR HOLLANDE EN TE LISANT AURA LA PEINE Á CROIRE QU’AU 21-IEME SIECLE QU’IL Y AIT DES HUMAINS SUR TERRE QUI PUISSENT DEMANDER(EN PRIANT) LA CHAINE DE L’ESCLAVE AU COU.

    • Malcom X DA que Dieu te benisse. Je suis contente que t’as un cerveau. Visitez http://www.projectpanafrica.org.

      Toi Togola, par l’occasion avoir un “doctorat” en pharmacie ne VEUT RIEN dire.
      Tu es une honte sur la scene internationale. He is a Disgrace and an Embarrassment, pas seulement pour l’Afrique, mais le monde entier!! Le gars a la mentalite des esclaves–une maladie PSYCHOLOGIQUE appelee’ “SLAVE MENTALITY” CAPABLE DE SACRIFIER SA PROPRE MERE pour renforcer la subordination. De grace, prend une seconde pour ecouter Bob Marley, lire les discours de Martin L.King, Mohamed Gandhi et Nelson Mandela pour citer une petite liste et pour ton secour DUMMY!!!
      On dirait qu’il a parachute’ d’une autre planet sans aucune histoire. Reveil-toi, MOUTON!!

  21. Attendons d’abord l’après guerre si la France ne nous impose pas le MNLA. Elle mérite plus que ça

  22. juste une suggestion personelle et un geste diplomatique de remerciements à l’égard des français : gratuité des visas courts séjours pour les ressortissants français
    cela nous evitera de poiroter plusieures heures voir des jours devant les consulats et cela ne sera que bénéfique pour le développement du Mali et en particulier son secteur du tourisme qui en aura bien besoin dans les prochaines années et tout ce qui en découle (artisanat hotelerie restauration …)

Comments are closed.