Forces Alternatives pour le Renouveau et l’Emergence plate forme de soutien à Modibo Sidibé (FARE) : Lettre ouverte au Président de la République

12 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Monsieur le Président de la République,

Votre investiture, le jeudi 12 avril 2012, a marqué un moment important pour tous les démocrates, convaincus du possible retour à la légalité constitutionnelle dans notre pays, conformément aux annonces faites par le CNRDRE le 1er avril et suite à la signature de l’accord de sortie de crise entre le CNRDRE et la CEDEAO.

Soumaila Cissé et Modibo Sidibé

La tenue de la Conférence des forces vives du Mali, les 14 et 15 avril à Ouagadougou, sous l’égide du Médiateur de la crise malienne S.E. Monsieur Blaise Compaoré, Président du Burkina Faso, avait constitué,  un nouveau pas positif vers la normalisation de la vie publique dans notre pays.

Monsieur le Président de la République,

Comment dès lors comprendre que sous Votre autorité des éléments du CNRDRE se livrent à l’enlèvement et la séquestration de personnalités, sans aucune réaction de Votre part ?

Dans la nuit du lundi 16 au mardi 17 avril, des éléments du CNRDRE ont en effet procédé nuitamment  à l’arrestation, à son domicile, de Monsieur Modibo Sidibé, ancien Premier ministre et candidat à l’élection présidentielle. Dans les heures qui ont suivi, dans la matinée et dans la journée du mardi 17 avril 2012, plusieurs autres personnalités militaires et civiles, dont Monsieur Soumaïla Cissé, ancien président de la Commission de l’UEMOA et candidat à l’élection présidentielle, ont également été arrêtées par le CNRDRE.

Ces différentes personnalités sont depuis détenues par le CNRDRE, en dehors de tout cadre légal et sans qu’aucune charge précise n’ait été annoncée contre elles. Nous sommes fortement préoccupés par la détention, en dehors de toute garantie, de ces personnalités.

Monsieur le Président de la République,

Ces faits constituent des violations du processus de sortie de crise, en ce qu’ils se situent en contradiction flagrante de la dynamique consensuelle de décrispation et de retour à la normale dans laquelle Vous-même, le CNRDRE et l’ensemble des forces vives de la Nation, vous étiez tous engagés.

Ces faits sont d’une gravité extrême en ceci qu’ils constituent un déni d’engagement du CNRDRE vis-à-vis de la communauté nationale, vis-à-vis du Médiateur et vis-à-vis de la CEDEAO et de toutes les instances internationales.

 

Ces faits, Monsieur le Président de la République, sont inadmissibles aussi, parce que contraires à l’esprit et à la lettre de la Constitution de 1992 qui interdit toute arrestation et détention en dehors des dispositions légales.

Notre conviction est  qu’après la signature de l’Accord-cadre du 06 avril 2012, le Président par intérim investi dans ses fonctions le jeudi 12 avril, c’est-à-dire Vous Monsieur le Président, est désormais l’Autorité suprême du pays reconnue comme telle par la Nation et l’ensemble de la communauté sous-régionale et internationale.

Notre conviction est également que nul ne peut  régenter la vie de la Nation, par des méthodes d’intimidation et de terreur contraires à l’esprit et à la lettre de l’Accord- cadre conclu avec la CEDEAO ; et contraires aux principes et valeurs démocratiques souscrits par nous.

Monsieur le Président,

Nous en appelons à Votre autorité et aux bons offices du Médiateur de la crise, pour qu’il soit signifié au CNRDRE qu’il n’a pas qualité à s’ériger en autorité judiciaire, pour arrêter de façon arbitraire et sélective des citoyens maliens.

Nous demandons avec insistance que les leaders politiques que sont MM Modibo Sidibé et Soumaïla Cissé, et toutes les autres personnalités civiles et militaires détenues, soient libérées sans condition et sans délai.

Nous tenons le CNRDRE responsable de l’intégrité physique des personnes séquestrées par lui, et prenons à témoin le Médiateur et l’ensemble de la communauté internationale, pour que leur sécurité soit garantie.

Monsieur le Président,

Nous Vous appelons instamment à œuvrer, de concert avec le Médiateur, de manière à faire cesser les arrestations par le CNRDRE et tenir le cap du retour de la légalité républicaine, de la sécurité et de la paix dans un Mali ayant recouvré son intégrité territoriale. Seuls comptent, en effet, ces objectifs prioritaires aux noms desquels MM Modibo Sidibé et Soumaïla Cissé ont publiquement salué la cérémonie républicaine du 6 avril 2012, et apporté leur soutien à l’accomplissement des  lourdes responsabilités qui vous sont désormais confiées.

En vous renouvelant l’assurance de cet accompagnement, nous Vous prions d’agréer, Excellence Monsieur le Président de la République, l’expression de notre déférente considération.

Bamako, le 18 avril 2012

                                                                                              La Coordination des FARE

 

12 Réactions à Forces Alternatives pour le Renouveau et l’Emergence plate forme de soutien à Modibo Sidibé (FARE) : Lettre ouverte au Président de la République

  1. idrissa

    Le regret est la face cachee de l’inaction,d’ou il est plusque urgent de mettre fin ce cinema du CNDRE

  2. Mes chers amis, je suis d’accord pour la tolérance zéro, mais elle doit se faire dans le cadre républicain, dans les dispositions de l’État de droit en un mot. Sans cela c’est trop facile d’arrêter les responsables et de les accuser de tous les maux que nous pouvons imaginer. Mes chers amis, ces actes peuvent basculer la vie d’une nation en une fraction de seconde, faisons attention à tout acte que nous posons. C’était ma petite contribution par rapport à cette lettre ouverte. Merci.

  3. Ont sans fous de leur lettre Mr sanogo arrête tous se qui ont mis le pays a genou quand on arrête des voleurs politiciens ils commencent à crier mes les cadavres des militaires arrivaient par dizaine au qu’un de ses politique n’a parler
    Arrêter de soutenir les gens qui sont arrête ils le mérite si non il ya les autres politiciens à Bko il n’ont pas été arrete

  4. Amiridje

    Est ce que les politiciens maliens ne sont pas capable de faire une decision ouverte pour faire face à l’humiliation du pays par les integristes et oublier les petits problèmes de Bamako qui se resolvent facilement

  5. lartiste

    Comment pouvez vos ecrire de telles horreurs alrs que les familles ont sans nouvelles des detenus qui ont ete enleve par des soldat laches qui onteur des rebelles et preferent kidnapper et sequestrer avec des rumeurs capitaine sanogo on gere pas un pays avec de rumeurs

    Que dieu preserve le mali des citoyens idiots et haineux qui ne mesurentmeme pas le gravite de leurs propos pauvre mali pire que aya sanogo les citoyens atteints de demence et qui ne savent pas faire la part des choses entre des arrestations arbitraires et les discours politiques, tu fais honte

    Liberez tous les detenus, et honte a dioncounda et cheick modibo diarra qui nous prouvent aujordh’hui qu’ils ne sont pas a la hauteur, comme ils ne pouront jamais diriger par les urnes, sont pret a vendre leur ame au diable et devenir les marionnette des mutins, ils sont pathetique, le ridicule ne tue pas mais qd meme ils font pitie ces deux la

  6. Tandis que nos voisins de l’espace CEDEAO et la communauté internationale se preoccupent du sort du Mali face à l’envallissement du nord par les terroristes,malheureusement d’autres citoyens du pays s’adonnent à des actes qui ne font qu’engouffrer le Mali dans un trou profond à tel point que même l’aide de ces personnes de bonne volonté qu’est la communauté devient impossible sinon difficile.De grâce les militaires allez au nord combattre les rebelles.C’est là ou vous devez vous y trouvez.
    Ce que vous oubliez,l’amnistie n’ a pas été votée par les deputés et si vous vous permettez d’arrêter leurs leaders,alors qui va voter cela pour vous. De grâce au non de la paix au Mali,libérer ces personnes sans delai.

  7. TOURE

    LES VOLEURS ET LEURS COMPLICES AU CACHOT ! ET LA RECONQUETE DU NORD POURRA ENSUITE SE FAIRE !

    OU SOUMAILA CISSE A EU TOUS CES MILLIONS D’EUROS ? ET MODIBO SIDIBE ? ET KASSOUM TAPO ? ET LES AUTRES GRANDS VOLEURS DE CE PAYS DU TIERS MONDE ?

    DE SURCROIT , ILS UTILISENT L’ARGENT DES MALIENS POUR RECONQUERIR LE POUVOIR A TRAVERS UN TOUT NOUVEAU COUP DE FORCES AUX JEUNES MILITAIRES .

    SOUMAILA ET MODIBO ONT POUR SEULE STRATEGIE AUJOURD’HUI DE PAYER POUR FAIRE TUER FROIDEMENT ! ILS ONT LAISSE DES EVIDENCES INTANGIBLES DE TENTATIVE D’ELIMINATION DE SANOGO OU MARIKO . POUR EUX , RESPONSABLES DE LEURS MISERES PERSONNELLES

    • lartiste

      Que dieu preserve le mali des citoyens idiots et haineux qui ne mesurentmeme pas le gravite de leurs propos pauvre mali pire que aya sanogo les citoyens atteints de demence et qui ne savent pas faire la part des choses entre des arrestations arbitraires et les discours politiques, tu fais honte

      Liberez tous les detenus, et honte a dioncounda et cheick modibo diarra qui nous prouvent aujordh’hui qu’ils ne sont pas a la hauteur, comme ils ne pouront jamais diriger par les urnes, sont pret a vendre leur ame au diable et devenir les marionnette des mutins, ils sont pathetique, le ridicule ne tue pas mais qd meme ils font pitie ces deux la

  8. Hawa

    les grands discours sont finis. tous ces politiciens doivent savoir que le glais a sonne et qu’ils ne sont plus desirable sur l’arene politique malienne. bande de voleurs; leur premier souci est la securite de ces gens memes qui ont mis le pays a genou. des laches qui ne jurent que par la communaute internationale. C’est ce comportement qui nous a mis dans cette situation. est-ce que la france demande l’avis de la communaute internationale pour juger chirac? est-ce que la france repond a la communaute internationale pour resoudre le probleme de la corse? vous allez tous payer pour ce que vous avez fait. je suis d’accord qu’IBK soit parmi les detenus; il n’est pas plus innocent. quant a dioncounda, ne chercez pas ailleurs. il ne veut pas rester au-dela des 40 jours pour assumer la transition car il a toujours l’ambition d’etre le president tu Mali. de grace oublions ces detenus qui ont detourne tous les sous de l’armee et concentrons-nous sur le nord. je pense que c’est le probleme le plus important maintenant.

  9. FANTA

    IBK PUR MANIPULATEUR DE LA JUNTE MALIENNE EN COULISSE A LE SIDA ET UNE DEPRESSION CONTAGIEUSE,AVANT D ARRETER LES AUTRES.INFORMEZ VOUS SUR SA GESTION CATASTROPHIQUE

  10. alidou

    UN GOUVERNEMENT D UNION NATIONALE SANS LES LEADERS POLITIQUES, POURQUOI IBK N’ EST PAS ARRETE, IL N’EST PAS AU DESSUS DE LA LOI,IL FAUT REVOIR AUSSI SA GESTION.

  11. pouta

    Il n’ya rien à ajouté Mr le président montre au Malien que c’est toi le chef et que ces aventuriers regagnent le front c’est dans cette mission qu’ils sont payés par les contribuables.