Gouvernance au Mali : De l’hypocrisie culturelle française à la politique de l’hypocrisie

4
1

Dans sa chronique, notre confrère et Correspondant du journal à Paris, dénonce l’hypocrisie de la France vis-à-vis de notre pays avec son audace de nous demander de « négocier » avec le MNLA. Aussi, Mahmoud Alpha Maïga rappelle la mise hors de nos frontières de l’Armée Française un 20 janvier 1961 ainsi que les « acrobaties françaises qui ont pris leurs quartiers en Afrique ». Le « nanisme du régime ATT est aussi fustigé ainsi que la langue de bois, les tâtonnements et les acrobaties de son Ministre des Affaires Etrangères, cette autre bête politique.

 

Lorsque Alain Juppé, ministre des Affaires étrangères dela France, comme en voyage gaullien s’adresse au Mali pour proposer une négociation avec un certain MNLA, se fait rudoyer par les patriotes de ce pays – avec la plume – celui-ci oubliait simplement que le 20 janvier 1961 le Mali indépendant de Modibo Kéïta mettait à la porte l’armée française. La base de Gao qui, encore une fois, joue son rôle historique comme en elle en était la base de départ. Les acrobaties françaises qui, longtemps ont pris leurs quartiers en Afrique sont ainsi atteints de nanisme politique au Mali. Car ceux qui le recevaient voilà une semaine se trouvent eux aussi pris du même nanisme: l’invalide ATT, et son ministre de «affaires étranges» Soumeylou Boubeye Maïga. Le langage cesse d’être politique. Il devient tâtonnement et acrobatique mais sans talent.

Le patriotisme militaire doit prendre le dessus

Au moment où le patriotisme militaire prend le dessus sur le syndicalisme dans la même institution, Konaré et ATT doivent faire leur propre bilan: l’armée vaillante en train de réduire avec l’appui de Gandakoye, une fois pour toute les mercenaires libyens, voyous et autres criminels habillés de l’uniforme malien. Parce que ceux-ci et leur «organisation» ne représentent que la haine, la destruction, le désordre sociologique en profondeur, la négation des relations qui ont tissé l’histoire de cette partie du Mali dont les termes sont solides et le sont tellement qu’ils ont traversé les temps avec harmonie du 7ème siècle à 1990. Oui, lorsque les permissionnaires de la légion verte, sur proposition du «boute-feu anarchiste» (Kadhafi) lançait ce qui va déstabiliser les relations sociales et inter-communautaires séculaires. Oui les permissionnaires gavés aux délires «révolutionnaires» de Kadhafi, et depuis leur tendre âge déconnectés du système des relations sociales locales, chargés par cet individu que l’histoire a rattrapé – à travers le «livre vert» – , traduit même en Tifinagh à l’attention des légionnaires touareg analphabètes.

Le mali en connait pas ces caprices d’apatrides

Le Mali ne reconnaît pas ces caprices d’apatrides. Il reconnaît plutôt Intallah de l’Abrar, Fihroun de Menaka-Anderanboukane (dont la base militaire n°1 de l’armée malienne porte le nom à Gao), Chebboun de Tombouctou-Goundam, Afanfane et Marouchett du Gourma jusqu’au Burkina Faso et le Niger.

Bref, l’armée comme l’ensemble des jeunes engagés dans la défense nationale (Gandakoye, Ganda-Izo) ont aujourd’hui le devoir et l’autorité de détruire sans retenue ces apatrides au sujet desquels je prévenais déjà en décembre 2011 pour les avoir vus venir de Libye. Cf le N°311 de Mali Demain. Mais,«Zourey si banya hawandi».

Le peuple touareg ne se reconnaît pas dans le plan de destruction

ATT n’a rien lu ou n’a rien entendu*. Ce fut un cri d’alerte de patriote, propriétaire (héritier) terrien! Donc un homme de terrain quel que soit son lieu de résidence… L’attachement à ce sol Mali justifie ces chroniques et témoignages sans retenue, rigoureusement valides et indiscutables. Je lance le défi à ATT et à ses services… de «presse». Le peuple touareg ne se reconnaît pas dans le plan de destruction – l’on ne peut pas l’appeler autrement  – du pays. Les «libyens» et autres mercenaires, pour sûr sont responsables de cette catastrophe humanitaire que connaît le Nord, donc le Mali.

Quelques informations à l’adresse du Quai d’Orsay

C’étaient quelques informations à l’adresse du quai d’Orsay que nous visiterons dans une très prochaine édition. Là où nous ferons savoir aux maliens qui ne le sauraient pas, que cette «volonté de renonciation» n’a qu’un sujet et un seul objet: sauver les 5 otages français aux mains de l’AQMI qui, je le maintiens, n’a rien à voir avec la légion verte là-bas déversée. Cent trente mille maliens en fuite, des centaines de militaires et autres innocents tués; tout cela n’est que pipi de chat à côté des cinq français en captivité sur le territoire du Mali!!!

Nous récupérons nos compatriotes

Discutez et reculez devant les barbares et nous récupérons nos compatriotes… le reste relève de la «nègrerie»… ATT, comme souvent est si bien désigné pour être là, un intermédiaire de choix, voilà un vrai «général »…Des précédents existent. Avecla France. Maisles anglais, héritiers de traditions chevaleresques, Non!

Alain Juppé doit à l’heure qu’il fait se soucier plutôt de sa fin de carrière…

 

Mahmoud Alpha Maïga, CP à Paris

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
Clapham<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 31</span>
Membre
Clapham 31
4 années 6 mois plus tôt

Que Diaran koné aille dispenser ses cours de journalisme sur le terrain à Tessalit. On a besoin de militaires sur le terrain et non avec des plumes de circonctance.

mercidiallo<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 1</span>
Membre
mercidiallo 1
4 années 6 mois plus tôt

Mais chacun doit faire son devoir maintenant, le monsieur est un journaliste donc il a droit de dire clairement ce qui ne va pas. Ceux qui ont choisit d’être un soldat doit prouver qu’ils méritent de porter uniforme Malienne.

waritiki<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 604</span>
Membre
waritiki 604
4 années 6 mois plus tôt

le mali doit se défendre sans compté sur les autres ni de dire que ses la faute des autres le seul fautif ses att qui ses jamais préoccupé de la défense du mali il est temps qu on prend notre destin en mains personne va le faire a notre place

FANA<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 158</span>
Membre
FANA 158
4 années 6 mois plus tôt

Combien valent les cinq otages français par rapport à plus de la centaine de militaires et civiles maliens masacrés,des dizaines de milliers de civiles en fuite à l’intérieur et à l’extérieur du Mali,des milliers de familles disloqées où certains membres de famille ne savent plus où se trouvent les autres.Savez-vous combien cet effort de guerre coùtera au Mali et comment il brisera la solution de certains de nos problèmes quotidiens?La communauté Internationale doit aider le Mali à recuperer au sou près avec la France les dépenses engendrées.

wpDiscuz