La Communauté internationale a abandonné le Mali et trahi la confiance des Africains le 28 Novembre 2012

52 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

La Communauté internationale, par la voie de Ban Ki-Moon, Secrétaire Général des Nations Unies, a abandonné le Mali et trahi la confiance des Africains le 28 Novembre 2012.

Cheick Bougadri Traoré, président de Convergence Africaine pour le Renouveau (CARE)

Ban Ki-moon estime qu’une intervention militaire au Mali comporte beaucoup de risques et souhaite privilégier le dialogue politique. Le dialogue est toujours souhaitable et préférable dans les conflits de société. Cependant, M. Ban Ki-Moon, avez-vous trouvé la guerre en Libye ou en Syrie non nécessaire? Ou était le Secrétaire Général quand les assassins du MNLA massacraient à Aguel’hoc. Et bien ! M. Ki-Moon, au Mali, nous comptons chaque jour nos morts, nos affamés, nos traumatisés par les effets de la puissance des armes rebelles. La peur et la faim ne sont-elles pas assez visibles sur le visage des enfants et refugiés maliens ? La guerre a été imposée au Mali. Nous savons tous qu’il n’y a pas de guerre sans risques, ni de guerre sans souffrances, et ni de guerre propre.

M. Ban Ki-Moon, trouvez-vous normal que des rebelles sans foi ni loi continuent à maltraiter les populations maliennes sans défense ? Vous voulez que le Mali s’engager à dialoguer avec des gens que vous savez fort bien ne croit point au dialogue et qui de surcroit continuent chaque jour à montrer leur volonté de diviser notre pays.

Nous réitérons clairement et sans ambigüité une fois de plus que les millions de Maliens ne pèsent pas lourd face à leurs intérêts. La stabilité du pays et le bien être des maliens sont les moindres de leur souci sauf lorsqu’ils peuvent fournir un prétexte pour détruire tout ce qui n’est pas suffisamment favorable à leurs intérêts.

Nous l’avons dit et nous le redisons plus catégoriquement encore, Il est largement temps de comprendre que l’avenir de notre pays ne passera certainement pas par les remèdes des institutions internationales. Il ne passera sans doute non plus par la copie de modèles de politiques de gouvernance non adaptées. L’avenir de notre pays ne passera surement que par les braves et honnêtes maliennes et Maliens. Nous sommes aujourd’hui face à notre destin et nos responsabilités. Il est essentiel que nos populations s’impliquent dans la recherche de vraies solutions à la crise politique et la libération des régions nord de notre pays. Engageons-nous et levons-nous pour défendre notre pays et notre unité.

Cheick Boucadry Traoré, président CARE

 

 

 

 

 

 

52 Réactions à La Communauté internationale a abandonné le Mali et trahi la confiance des Africains le 28 Novembre 2012

  1. Fakrid Ahmed

    Cheick Boucadry Traoré, président CARE merci , le monsieur est un travailleur télécommandé.Il a des petits yeux, il ne voit pas bien.Il n’est pas libre dans ses idées.C’est grave .Avec le problème du Mali on sait maintenant qui est qui ,nos voisins , nos amis et eux qui rient de la misère.

  2. Racine Diop.

    Merci Mr Traore, tu auras été bien Premier Ministre que ce gros porc de Modibo Diarra ,pourquoi tu l’as laisser marier
    Ta sœur .pourqoi? On va le chasser de notre primature inchallah ,que Dieu le fasse dégager de notre primature amen

  3. Souldi

    La population de nord préfère les barbus que l’armée malien au nord qui les raquette .se sente beaucoup plus proche des barbus que des malien de que c’est ça la vérité.

    • Mali-Demain

      Enfants Digne du Mali fils du Général Moussa Traore Mon Ami comme Ton père est Ami a mon père aussi
      Boucadri ou est l`onu en 1963 au premier génocide de l`Afrique indépendante au nord Mali combien des personne on été massacre par Diby Sylla sous ordre de modibo keita et Mahamana alassane Haidara combien des femme violer combien d`enfants tue combien des puits enpoisone,comnbien d`orphelin l`armée malien a fait a l`époque ….. personne na jamais pose la question

      en 1991-1994-sous regime de ATT et Konare sur ordre de diancounda traore a l`Epoque ministre de la Defance National, tu ce combien des innocent on ete massacre est combien des centaine des personnes porte disparue au nord mali … visionne les archive de la sécurité de l`Etat ….ou est l`ONU a l`époque après tout cela les bourou les auteur des ses massacre promène est même occupe des poste important au Mali di moi qui a été punie pour ce atrocité …Cher Ami on récolte toujours ce q`on a semer. Ce pas finit je reviens

    • Mali-Demain

      Enfants Digne du Mali fils du Général Moussa Traore Mon Ami comme Ton père est Ami a mon père aussi
      Boucadri ou est l`onu en 1963 au premier génocide de l`Afrique indépendante au nord Mali combien des personne on été massacre par Diby Sylla sous ordre de modibo keita et Mahamana alassane Haidara combien des femme violer combien d`enfants tue combien des puits enpoisone,comnbien d`orphelin l`armée malien a fait a l`époque ….. personne na jamais pose la question

      en 1991-1994-sous regime de ATT et Konare sur ordre de diancounda traore a l`Epoque ministre de la Defance National, tu ce combien des innocent on ete massacre est combien des centaine des personnes porte disparue au nord mali … visionne les archive de la sécurité de l`Etat ….ou est l`ONU a l`époque après tout cela les bourou les auteur des ses massacre promène est même occupe des poste important au Mali di moi qui a été punie pour ce atrocité …Cher Ami on récolte toujours ce q`on a semer. Ce pas finit je reviens

      :twisted: :twisted: :twisted: :twisted: :twisted: :twisted: :twisted:

  4. Joe880

    Mr Le Président vous avez raison. Je pense qu’il est temps plus que jamais pour les maliens de trouver le moyen de récupérer leur territoire.

  5. Kassin

    Proposition d’un Plan de financement de la guerre du nord du Mali pour mettre fin aux hésitations de l’Onu et récupérer vite les régions sous occupation islamistes.

    *******************************************
    1. Investissements: coûts estimés 3 milliards de dollars sur une année.
    *******************************************

    a) Trois bataillons de légions étrangères de 4000 hommes (russes, ukrainiens, français, tchadiens, nigérians et sud africains) appuyés par les hommes de Gamou et Ould Meidou et des milices Gandaïzo et Gandakoï.

    Ils seront en première ligne de l’assaut terrestre sur 4 fronts simultanés après deux semaines de bombardements intensifs et ciblés hors populations civiles.

    b) Dix à vingt sorties de drones américains par jour pendent quatre semaines sur toutes les régions du nord et sur des objectifs ciblés.

    L’objectif étant de réduire de 40 à 60% le potentiel militaire des islamistes.

    c) Formation du reste de l’armée malienne (hors unités Gamou et Meidou) pour tenir les villes libérées car il ne faut surtout pas compter sur eux pour faire des combats victorieux au nord.

    d) Commandement américain, nigérian et sud africain des opérations militaires terrestres en harmonie et en intelligence avec les opérations aériennes russes, ukrainiennes et américaines.

    e) Logistique française, européenne, américaine, chinoise et russe.

    ********************************************
    II. Financement des 3 milliards de dollars sur 50 ans.
    ********************************************

    a) participation russe et sud africaine: une mine d’or pour les deux pays.

    b) participation américaine: un bail de 50 ans renouvelable par tacite reconduction du camp d’amachach de Tessalit pour une base militaire de l’armée américaine assortie d’aide américaine de 500 millions de dollars annuels pour le développement des régions nord du Mali.

    Aussi les blocs sédimentaires offerts à l’Eni (Italie) et à Sonatrach (Algérie) pour l’exploration et l’exploitation du pétrole au nord du Mali seront désormais attribués à Exon (USA) moyennant indemnisation dans les conditions prévues aux contrats.

    c) participation chinoise: un bail de 30 ans pour la mise en valeur et l’exploitation de 50000 hectares de terres irrigables à l’Office du Niger.

    d) participation française: contrat d’exploitation de l’uranium de Faléa à Areva et attribution d’un contrat d’exploration et d’exploitation de pétrole à Total au nord.

    e) participation nigérienne: contrat d’exclusivité pour l’approvisionnement du Mali en pétrole et en produits pétroliers hors pétrole extrait éventuellement au Mali.

    f) participation ukrainienne: contrats d’armement et de formation en exclusivité dans des domaines de compétence à définir avec elle dans l’intérêt de la restructuration de l’armée malienne sur 10 ans .

    g) participation tchadienne: une prime de 300 millions de dollars avancée par la Chine au Tchad sous forme de prêt accordé au Mali sur 20 ans.

    h) participation européenne: prêt au Mali remboursable sur 40 ans.

  6. Dr ANASSER AG RHISSA

    NÉCESSITÉ D’UNE COOPÉRATION RÉGIONALE ET INTERNATIONALE POUR LUTTER EFFICACEMENT CONTRE LE TERRORISME.

    AU MALI: NÉCESSITÉ D’UN GUIDE ET D’UNE PLATEFORME DE CONCERTATIONS NATIONALES ET DE NÉGOCIATION (CONSTITUANT UN SOCLE) POUR ÉTABLIR LA CONFIANCE ENTRE MALIENS ET POUR UNE SORTIE DURABLE DE LA CRISE.

    Bonjour,
    Les Maliens doivent tout faire, maintenant, pour mettre le Mali au centre de leurs préoccupations, donc ils doivent tout faire pour que LES CONCERTATIONS NATIONALES ET LES NÉGOCIATIONS ARRANGENT LE MALI ET TOUTES SES COMMUNAUTÉS en exigeant le respect des conditions (pour les groupes armés MNLA et Ansar Dine, dépôt des armes, indivisibilité du Mali et laïcité) et des principes dont le refus du terrorisme tout en rendant justice : ne pas accepter l’impunité et exiger le respect des droits de l’homme.

    Ces principes et ces conditions constituent l’ENGAGEMENT RESPONSABLE.

    Ils contribuent à établir la CONFIANCE entre les Maliens.

    J’ai écrit une lettre ouverte en ligne adressée au Président du Mali, au gouvernement, à la commission nationale d’organisation des consultations nationales, au médiateur et aux Maliens, pour leur proposer un guide et une plateforme de consultations nationales et de négociation pour une sortie durable et honorable pour tous de la crise Malienne.

    Ce guide et cette plateforme contribuent un SOCLE pour établir la CONFIANCE entre les Maliens en intégrant ces principes et ces conditions.

    Le Mali doit être la préoccupation principale de tous les Maliens n’acceptant pas le terrorisme mais aussi celle du monde entier car le terrorisme est contagieux et un remède mondialement partagé est indispensable.

    Une coopération régionale et internationale est nécessaire pour venir à bout du terrorisme à travers une guerre stratégique de renseignements sur le terrorisme.

    L’engagement responsable de tous, à tous les niveaux, local, national, régional et international, est indispensable.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
    E-mail Webanassane@yahoo.com

  7. Ousmane D.

    En Syrie et en Lybie, c’etait l’état et le gouvernement avec tous ses moyens militaires contre la population aux mains nues. Et la population s’est opposée, s’est levée. En Syrie, il ya jusqu’à present plus de 40 000 morts et la resistance continue. Tous les jours, il ya plus de 100 morts, les 2/3 de civils.

    Au Mali,c’est un conflit entre quelques centaines de barbus illetrés, fanatiques et extremistes contre un pays de plus de 10 millions d’habitants, un gouvernement avec une armée, police, gendarmerie… Surprise: l’armée a fui, les politiques sont plus préocupés par une incertaine election… bref, personne n’a pas l’honneur, le courage, le patriotisme des lybiens et des syriens.

    Concluons: qui voulez vous qui va venir mourir pour le Mali si vous mêmes n’êtes pas prets à mourir. oui, la crise au Mali a un aspect international clair et il est aussi de l’interet de toute la communauté international de contribuer, y compris militairement, à sa solution. Mais la réalité est que ce sont les 2/3 du Mali qui sont occupés et il est du devoir des maliens d’être devant dans cette reconquete de leur territoire et eventuellement et suremenet compter sur l’aide exterieure. Mais si vous ne le faites pas, personne ne le fera.Et il ya des indications, notamment dans les declarations de MR Moon (qui ne vote pas mais dont les declarations comptent et peuvent orienter les votes et avant cela les resolutions soumises au vote), qu’on se dirige vers un statut quo, un containement de cette crise au Mali; une sorte de deal avec les islamistes, faites ce que vous voulez au Mali mais pas ailleurs! Et oui, les etats n’ont pas d’amis mais d’interets! les relations internationales se font par sequence; il ya eu dans cette crise une phase de lecture et par consequent de solution internationale et le gouvernement malien aurait dû prendre le lead, lancer la revolte, la contre offensive et profiter de l’aide internationale. Cela n’a pas été fait. Maintenant, vous êtes seuls plus que jamais face à vos responsabilités, vos devoirs…. et comme au debut de la crise, c’est à vous de liberer votre pays, laver votre honneur sali. et à partir du moment où vous le faites, des amis viendront. Pas avant.

  8. diop

    il ne faut pas prendre au mot ce que dit ban-ki moon.Il n’est que sécrétaire général;ce n’est pas lui qui vote.Il se couvre d’avance au cas ou naturellement le conflit durerait ou s’enliserait.Il ya tellement d’enjeux dans ce coin de sahel pour les occidentaux que je peux vous garantir que les préparatifs sont largement en cours pour une intervention.Lisez entre les lignes ce que dit laurent fabuis.Cependant il faut reconnaitre que les maliens ont intéret à savoir ce qu’ils veulent.Il faut qu’ils se prennent vraiment en charge d’une manière intelligente.Depuis les pauvres politiques jusqu’à l’armée de soldats qui se pavanent en uniformes,mais qui sont en fait des mauviettes.J’aurai été militaire malien j’aurai honte ;heureusement qu’il ya des vrais soldats africains de la cédeao qui viendront les aligner.

    • LE MALI EST FATIGUE

      Tu as raison ,Ban Kin-Monn ne vote pas ,mais n’oublie surtout pas que son avis peut influencer le vote.

  9. apparemment, tout ce que mr ban ki moon veut, c’est sauvegarder la vie des rebelles du mnla! la vie des ces rebelles vaut, aux yeux de mr ban ki moon, mieux que celles des populations martyrisées du nord mali!

  10. Candice

    Comme je l ai toujour dit depuis le 22 Mars jusqu aujourdhui rien a changee au Mali.Les femmes Militaires prendent defendre l interet de leur enfant et maris , tue, egorger.Ou sont partie ces Femmes ont t il oublie leur mort ???La population du Nord, soyons courageux et courageuses soulevez vous en masse et les militaires vous rejoindront. Oublier le President et c est transition ils n ont rien en commun avec la peuple malheureux les femmes politiciennes arretez de dire sans vous rien ne marche sous le climatiseur dans vos bureau ,a la maison quand est ce que vous allez marcher devant????

  11. blanche neige

    pour resumer le titre ,la communauté internationale n’a aucune confiance dans le Mali et les maliens :wink: :wink: à qui la faute ??

    • moune

      ……..On veut libéréer notre pays d’abord et après, les responsabilités seront situées. Si vous ne voulez pas ou ne pouvez pas aider le MALI, alors dégagez de suite. Personne ne vous a invité ici. SARKOZY est l’un des responsables non?

  12. TrBarou

    C’est bien et beau cet article. Mais a qui s’adresse t il? Ban a t il deja eu une copie?
    Cessons de pleurnicher, cette guerre ne sera faite que par les braves fils du Mali, personne ne le fera a notre place, sinon c’est tout le reste du pays qui sera pris comme esclave. La « communaute internationale » n’existe pas physiquement, mais les etats ont des interets.

  13. Kadi

    Merci Cheick c’est courageux c’est responsable. Dit à ton homo, le PM de répéter ça à haute et intelligible voix.

  14. dinosaure

    BRAVO CHEICK
    BAN KI MOON=SAID=DINNIT=AZAWAD=PROVENCE ALGERIEN=BOUCLIER DU FUTUR CENTRAL NUCLEAIRE ALGERIEN.

  15. andre samake

    UN JOUR PRESIDENT DU MALI? Like father, like son…

  16. ferga

    Nous ,le peuple nous devons joué notre rôle qui est la mobilisation derrière les autorités afin qu’ils agissent comme nous voulons mais hélas nous sommes au même titre qu’eux entrains de gai ter nos propre intérêts soulevons-nous pour dire à dioncounda de mettre l’armée dans son rôle de donner l’ordre de tirer et de libérer notre pays au lieu de dire celui là a fait ceci ou cela.

  17. npogo

    BAN KIMON N’A PRONONCÉ QUE LES MOTS DES RESPONSABLES AMÉRICAINS ILS NE VEULENT PAS NOUS AIDER COMME LA FRANCE DE HOLLANDE MAIS C’EST PAS OBLIGATOIRE AUSSI CAR LE MONDE EST AU COURANT QUE IL YA LA CRISE ÉCONOMIQUE PAR TOUS, LES ÉTAT UNIS DÉVRAIT NOUS DIRE LA VERITÉ AU LIEU DE NOUS IMPOSER L’IMPOSSIBLE ( FAITE LES ELECTIONS AVANT LA LIBERATION DU NORD)ON A BÉSOIN DES AIDES MAIS SANS SE DÉBRASSER DE NOTRE DIGNITÉ ET NOTRE CONCIENCE.
    NOUS TÉNONS DE FAIRE LES ÉLECTIONS APRÈS LA LIBERATIONS DE NOS RÉGIONS DU NORD.

  18. veridique

    Merci Bouga pour ce joli papier. j’admire beaucoup de force de caractère et ta determination. J’aime aussi ta façon originale d’aborder les choses au CARE. Tu devrais travailler plus avec l’ADPS et le FDR.

  19. Iamme

    Cessez de pleurnicher comme des enfants gâtés et prenez la destinée de VOTRE pays en main.
    :evil:

  20. andre samake

    La grande « Boite des diplomates » -ONU- votera une intervention militaire au Mali mais n’a pas l’audace de payer les factures contrairement au cas de la Syrie, le grand marché juteux des marchands de la mort. Il y a là deux poids deux mesures.

  21. Soldat Rate

    « La Communauté internationale a abandonné le Mali et trahi la confiance des Africains le 28 Novembre 2012″

    PEUT ETRE….MAIS ILS NE SONT PAS RESPONSABLES ENVERS LE PEUPLE MALIEN….ON PEUT TOUS MOURIR ET CA NE LES AFFECTE PAS….

    C’EST PLUSTOT….

    SANOGO ET SA RACAILLE DE PUTSCHISTES OPPORTUNISTES QUI ON TRAHI LA CONFIANCE DES MALIENS….ET LEUR COMPLICE DE PM VA DANS LA MEME DIRECTION….

    L’ARMEE A UN ROLE CLAIREMENT DEFINI…ET CE N’EST PAS FAIRE DES COUPS D’ETAT….

    CETTE MERDE INTRODUITE PAR GMT NOUS A FOUTU DANS UN PETRIN INCROYABLE…..

    CA NOUS A AMENE LE SANGUINAIRE DE GMT….LE NULLARD QUI SE CROYAIT RUSE DE ATT….ET FINALEMENT LE VAURIEN GUEULARD ET OPPORTUNISTE DE SANOGO….ET CE N’EST PAS FINI….

    Moussa Ag, qui ne voit pas la paille dans les yeux des autres seulement….NOTRE PROBLEME C’EST NOUS MEME ET NOTRE ARMEE….

  22. midio

    il n y a pas de force d’interposition entre vous et le mujao qui est fait une guerre a votre place .eux ont un drapeau noir facile a coloré ,alors que mnla a un drapeau coloré et ennemi de mujao. ençar veut une loi charia dans sa région et ne rejette pas votre drapeau .un simple référendum dans cette zone pour que chacun se refaire a une volonté :celle des administrés.prenez l’argent de guerre pour développer le sahel ,du tchad ,mali, burkina ,niger ,……et la stabilité économique passe forcement par l’énergie renouvelable avec des centrales solaires .cette énergie propre manque a l’occident des neiges qui achètera et les taxes alloué au zone de production ,l’emploi relatif finira par absorber le chaumage qui pousse les jeunes vers la drogue et le mercenariat.les gens que vous attendez ne souhaitent seulement rassembler tout ses groupes pour les exterminer.en entendant ils donneront des moyens a un pour affaiblir l’autre avant l’assaut final en 2013 sur l’ensemble .le groupe otan va jamais pardonner l’humiliation reçu en libye. la seule solution était de les écarté pour mieux les frapper .et la ses vos frères qu’ils extermineront avec votre soutient.pauvre politique africain ,vous faite honte .mujao n’est qu’une couverture pour ses membres .vous savez de quoi ils vivent . mnla les dérange ,car eux par manque d’emploi se donne au trafic et cocaïne. mnla veut les chasser et contrôler la route international cocaïne créé part att. bonne comprehension

  23. bobac

    Nos les maliens sommes face a notre destin, personne ne viendra a notre secours. nous devons regler ce probleme par la force du poignet

  24. logique vrai

    je ne suis pas surpris par le fait que l’onu a travers ban ki moun exclit la solution militaire. par pus de 5 fois le commandant en chef de l’africom vient a alger pour appuyer ou insiter l’algerie a refuser la solution militaire. a tamanrasset il ya un commandement de CIA, qui donne tous les reseignement consernant le nord du mali. cette position soit disant algerienne et de l’onu n’est autre qu’un position americaine. le coupable ce n’est pas unique la france mais tous les pays de l’otan. on veut dire il ya pas d’interet au mali mais c’est faut, le probleme du mali d’aujourd’hui c’est un conflit bd’interet entre français et americain. ça n’a pas commenceé aujourd’hui. tous le monde a vu le cas du rwanda c’etait la meme situation. si on veut sauver nos peuple il faut trouver nous meme la solution que se soit par la voie des armes ou par la diplomatie. nous avons la capacité de regler ce probleme il faut que chacun de nous privilégie la nation.

  25. Un.ami

    On n’est jamais si bien servi que par soi-même.

  26. blanche neige

    Mr Traoré Aguel Hoc c’etait moche ,mais 80 morts seulement . Bien sur c’est encore trop ,mais ce ne sont pas les milliers de morts de Syrie !!
    Vous devriez comprendre que la communauté internationale en a marre de toutes les conneries qui se passent actuellement à Bamako ou les partis commencent à s’entre dechirer en pensant à la presidentielle de 2013 en oubliant complétement le Nord !!!! La communauté internationale demande aussi depuis des mois que Sanogo disparaisse de la scène politique à Bamako ,hors il est toujours là a tirer les ficelles !…………..et avec tout çà vous voudriez que d’autres aillent se faire tuer pour le Mali alors que les maliens n’en ont aucune envie . Alors il ne faut pas rever, commencez déjà a faire le ménage chez vous si vous comptez sur l’aide internationale !!

  27. Massaye

    Il appartien à notre armée, si nous avons une armée digne de ce nom, de prouver à la communauté internationale qu’elle est capable d’aller au combat pour libéré nos régions occupées. Comme les raisons qui justifiaient le coup d’état ont été de réussir là où ATT a faillit, pourquoi attendre 8 mois ou d’hypotétique aide de l’ONU, un machin, au service des riches et puissants? Disons nous la vérité. Une muttenerie de soldats mécontents de leur hiérarchie , transformer en coup d’état par une partie de la classe politique, d’associations, de la société civile et du HCI. C’est une belle occasion qu’il faut pas laisser passé.

    • rodrigues Soares

      :wink: l’ armee du MALI c’ est aussi toi et nous tous  » …a ton appel MALI… pour ta prosperitee, fidele a ton destin , nous sommes resolus de mourrir pour l’ afrique et pour toi MALI…. :!:

      :?: :oops: devrons – changer d’ hymne :oops: :?:

  28. rodrigues Soares

    :lol: la dite COMMUNAUTEE INTERNATIONALE (CI) :?: Elle a ses interets :!: QUI SONT LES INTERETS DES PAYS COLONISATEURS :!: A qui la (CI) refoule le MALI :?: A la France :-D :lol: :!:

    :oops: Qui a debuter le desordre dans la sous region :?: La France appuyee par la (CI) :!:

    :oops: D’ OU VOULEZ VOUS LA SOLUTION :?:

    :oops: DE LA DITE (CI) :?: DONC DE LA France :?: nous y sommes :!:

    :idea: AFRICAINS, MALIENS, CITOYENS DU MONDE, QUAND EST-CE QUE ALLEZ COMMENCER A DECLARER HAUT ET FORT CE QUE VOUS VOYEZ , COMPRENNEZ, PENSEZ PUIS REELEMENT AGIR EN CONSEQUENCE:?: :!:

  29. pengyou

    Pour ceux qui insultaient a tout bout de champs notre armee, en esperant que la CEDEAO viendra chasser les terroristes d’un coup de baguette magique, voila ce que vaut cette CEDEAO et cette Union Africaine qui brandissaient toute sorte de menace. On s’est plie a toutes leurs exigences, allant meme jusqu’a faire la demande formelle qu’ils ont souhaite. On voit maintenant que eux aussi etaient des tonneaux encore plus vides.

  30. aminata sanogo

    laissez nous en paix sanogo est venus pour défendre le mali non il a dit qui ‘il a fait coup d’etat pour liberè le nord du mali non là tant;voilà la router

    • pengyou

      C’est pas comme ca qu’on va montrer la route a Sanogo. On l’a suffisamment insulte pourqu’il s’efface, il s’est efface. Maintenant il y a un President « chef supreme des armees » qui doit decider d’engager une guerre ou non. Quand il a demande qu’on nous donne juste l’appui logistique, il a subi toute sorte d’insulte parce que les gens croyaient en la baguette magique de la CEDEAO. Laissez Sanogo tranquile maintenant.

  31. rodrigues Soares

    :lol: la dite COMMUNAUTEE INTERNATIONALE (CI) :?: Elle a ses interets :!: QUI SONT LES INTERETS DES PAYS COLONISATEURS :!: A qui la (CI) refoule le MALI :?: A la France :-D :lol: :!:

    :oops: Qui a debuter le desordre dans la sous region :?: La France appuyee par la (CI) :!:

    :oops: D’ OU VOULEZ VOUS LA SOLUTION :?:

    :oops: DE LA DITE (CI) :?: DONC DE LA France :?: nous y sommes :!:

    :idea: AFRICAINS, MALIENS, CITOYENS DU MONDE, QUAND EST-CE QUE ALLEZ COMMENCER A DECLARER HAUT ET FORT CE QUE VOUS VOYEZ , COMPRENNEZ, PENSEZ PUIS REELEMENT AGIR EN CONSEQUENCE:?: :!:

  32. ettoi

    Pauvre Mali, je crains qu´à ce jeu sordide partisan et naif on n´ait même pas entammé l´entrée du tunnel.
    Comment voulez-vous que ce soit l´autre, blanc , bleu, jaune qui mette la main dans le feu à notre place?
    Malheureusement la réception politique, religieue,intellectuelle et citoyenne du Malien semble réduite à la philosophie de toujours vouloir prendre le poulet sacrificiel de sa maladie dans le poulayer du Voisin, au lieu de sacrifier son propre coq.
    Dans cette hérésie morale et déontologique , il n´y a aucune différence de camp au Mali à ce jour:Tout y passe: Les partis, les chefs religieux, Koulouba d´hier comme d´aujourd´hui,les griots, la plupart des mouvements de la société civile.

    Devant ce jeu macabre, notre pays a dépassé les pages sombres de son histoire telle dans la bataille de Jonkoloni où on aurait vu de tout , chantée aujourd´hui encore par les anciens du terroir.
    Quelle Maliene ou Malien s´appelle BAN ? qUI? Moon?
    C´est la preuve du sang patriotique qui maque chez MALI on n´est mieux servi que par soi-même, Quand on se renie, on subit la force aveugle de l´autre.
    D´ailleurs c´est logique : LE MAL MALIEN ES MADE IN MALI
    VAE VICTIS!

    • rodrigues Soares

      :wink: TOUT JUSTE :!:
      :idea: 5 MILLIONS DE JEUNES MALIENS CHASSERONT UN SEUL JOUR CES BANTITS DENOMBRABLES SEULEMENT PAR MILLIERS MAXIMUM 10 :!:
      :idea: QUE LES HABITANTS DE GAO ET TOMBOUCTOU COMMENCENT A SE SOULEVER DEMAIN TOUT LE MALI SUIVRA ET TOUTE L’ AFRIQUE PUIS LA COMMUNAUTEE INTERNATIONALE DE BONNE VOLONTEE, PAS CELLE DE MAUVAISE :!:

  33. Dr ANASSER AG RHISSA

    POUR LA NON IMPUNITÉ, LA JUSTICE ET LA NÉGOCIATION POUR LUTTER CONTRE LES AMALGAMES, LE RACISME, LA HAINE ET LE TERRORISME ET POUR UNIR

    Bonjour,
    Les problèmes de RACISME et DISCRIMINATION invoqués souvent par le MNLA ne sont pas exacts et ne sont pas autorisés au Mali seulement compte-tenu de l’aspect cyclique de la rébellion Touareg, certains Maliens commencent à en « avoir marre », ce qui, en plus des amalgames, peut expliquer le « sentiment » de rejet des Touaregs par ces derniers et la haine induite chez certains Touaregs.

    Ce n’est qu’un sentiment, en vérité le Mali est vraiment un pays multiethnique sans racisme et sans discrimination.

    Certains disent que cette haine est amplifiée par l’accès inégal au travail et par des problèmes non résolus liés au sous-développement malgré les programmes mis en œuvre dans les zones du Nord Mali dans le cadre du pacte national. Ce dernier n’a pas bénéficié à tous.

    Or, ces problèmes sont communs à d’autres communautés vivant dans d’autres zones ou régions du Mali.

    Alors, faut-il pour autant que les autres communautés touchées par le même problème se rebellent ?

    NON, il y a d’autres façons de revendiquer (à travers la démocratie, la citoyenneté et la gouvernance participative) autres que la rébellion ou la force.

    Pour apporter une solution durable et pour éviter de nouvelles révoltes, les concertations nationales et les négociations sont incontournables.

    Voir ma proposition de sortie de la crise, se référer à la lettre ouverte au président du Mali et aux Maliens que j’ai publiée sur maliweb.

    Ces concertations et ces négociations permettront de faire le bilan du futur souhaité par toutes les parties prenantes (tous les maliens n’acceptant pas le terrorisme, TOUTES LES COMMUNAUTÉS du Mali, les groupes armés MNLA et Ansar Dine acceptant les principes et conditions à fixer.

    Pour être admis à négocier, des principes (refus du terrorisme, non impunité, respect des droits de l’homme, coexistence pacifique) et des conditions (dépôt des armes, intégrité du Mali et laïcité) sont à accepter par tous les groupes (MNLA, Ansar Dine, Gandakoye, …) intégrant des Maliens.

    Il faut donc avoir une plateforme de concertations nationales et de négociation pour une sortie durable de la crise.

    J’ai proposé un cadre et une plateforme de ce type au Président et aux Maliens à travers la lettre ouverte précédente.

    Les négociations sont incontournables pour que les différentes parties prenantes, comme elles doivent toutes accepter la condition d’intégrité du Mali, puissent comprendre leurs différends, réfléchir au futur souhaité et s’entendre sur les problèmes consensuels et éventuellement les grandes lignes des solutions à y apporter.

    Par exemple, comme développé dans ma proposition de sortie de crise, pourront être consensuelles des problématiques liées à la bonne gouvernance de la décentralisation, au développement équitable et l’intégration équitable des communautés dans un environnement démocratique, décentralisé et sécurisé.

    En fait, lors de la négociation portant sur le devenir du Mali, il s’agit pour les parties prenantes d’établir ce consensus sur des problématiques à traiter et plus tard disposer de mécanismes de contrôle et de surveillance.

    Les Maliens doivent ensemble réfléchir sur le futur souhaité et construire durablement le pays dans l’unité en négociant l’organisation de ce processus de construction.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
    E-mail: Webanassane@yahoo.com

    • npogo

      Dire la vérité à des parents traitres, criminels c’est est la melleurs façon de leurs défendre.
      C’est ATT qui à pratiquer l’amalgame au MALI par la démande des Touarègs comme condition de négociation,il à intègrer massivemant les touarègs dans l’Armée Malienne et leurs distibuer les grades comme de l’arachides griés et en mème temps il à diviser l’Armée Malienne en deux celle des touarègs et celle des nègres et voila le résulta qui à fait victime le Mali haujourdhui, de toute les façons les bons et les mauvaits touarègs sont indentifiés et nous allons négocier dès quand les bandits ont payer leurs les crimes qu’ils ont commis à AGHELOC et à GAO.

      • Dr ANASSER AG RHISSA

        Bonjour,
        Merci Npogo de votre message.

        JE NE SUIS PAS D’ACCORD SUR CE QUE VOUS DITES SUR LA VÉRITÉ.

        BEAUCOUP D’ERREURS, COMME CE DONT VOUS PARLEZ (introduire le clanisme dans l’armée) ONT ÉTÉ COMMISES PAR ATT, QUE LE MALI DOIT ÉVITER MAINTENANT.

        La non impunité doit effectivement être exigée.

        Bien cordialement
        Dr ANASSER AG RHISSA
        EXPERT TIC ET GOUVERNANCE

  34. TOURE ABBA

    complexe vraiment apres cette analyse!!en tout cas c’est l’occasion donnée au Mali pour resoudre definitivement c probleme qui va et revient depuis les independance!!Que Dieu sauve le Mali et lui montre le droit chemin!! chacun a sa maniere de comprendre cette crise c’est pourquoi il n faut blâmer personne!! on est tous comptable de cette situation meme si nous n’avons pas été au soimmet de l’Etat durant les 52 ans d’independance, mais nous pouvioons denoncer les abus du pouvoir comme DOCTEUR mariko DEPUIS 20ANS AU MOINS.on a toujours pensé que c’est un fou, mais les maliens comprennent un peu pourquoi il a tout refusé pour ne pas cautionner la mediocrité, le nepotisme, la corruption!!la democratie n’est pas du copier-coller!!montrer à l’exterieur que toutes les institutions sont là alors qu’elles ne jouent pas pleinement leur role et le citoyen subit les exigences des gouvernants!!comparer BKO au reste du Mali.le barometre du developpemnt est devenu bko alors que le paysan de l’office du niger demande seulement à etre proprietaire d sa terre, mais on l’empêche au profit des multinationnales ou kadafi!ça aussi c’est une autre frustrations!!un moment j’ai denoncé l’integration aveugle des touaregs au profit des autres commnunautés du nord, j savais qu’un jour nous serons confronté à un probleme serieux!!on ne peut pas comprendre qu’un sonrai et un touareg partagent l’espace geographique et que le touareg soit plus favorisé que lui simplement parcqu’il a pris des armes!!les sonrai ,peulh, bellas etc du nord n’ont pas pris des armes pour revendiquer parcque pour eux la democratie, la decentralisation sont des moyens d’expression!ET DEMAIN nous ne sommes pas pret à accepter une integration quelconque!!aujourd’hui LE MNLA constitué de fonctionnaires civils et militaires, veut simplement revenir et là nous ne sommes pas daccord!!le reglement militaire sera appliqué pour tout deserteur et le statut general de la fonction publique pour les fonctionnaires civils c’est clair!!IL faut memem craindre beaucoup d choses parcque j n peux pas accepter un touareg qi a tué mon père alors que l’Etat n’a rien dit en son temps pendant que ses agents (gendarmes) etaient bien presents.il faut tenir compte des preoccupations de populations qui sont occupées aujd’hui lors des negociations!!Avec les autres accords nous avons vu iyad , l’algerie et l’etat du mali ,cette fois ci nous avons notre mot à dire parcq nous sommes aussi des propriétaires terriens, nous sommes dans ce desert, s’il ya difficulté quelconq le sonrai et le touareg le partag donc pas question d nous mettre à l’ecart!!la jeunesse sonrai, peul, bellah du nord obsera attentivement c qui va s passer et tant qu’elle n’a pas associée elle n se reconnaitra pas dans un quelconq accord de paix!!bon attendeur salut!! respect pour les autres touaregs et arabes avec qui j partag certains points d vue et qui n sont pas associés à cette crise et qui vivent parmis nous!!

  35. Kassin

    Crise et respect du droit, les États-Unis exigent, le Mali s’entête et l’Onu se rebiffe

    Je vais une fois de plus regarder le problème du Mali sous l’angle du droit même si je sais que dans ce pays le respect du droit et de la légalité est passé au second plan aussi bien pour les populations que pour les autorités et cela depuis belle lurette.

    En 8 mois d’analyse de la situation socio politique, économique, géo stratégique, sécuritaire et institutionnelle de la crise multiforme qui traverse le Mali de manière violente et inouïe, je crois avoir donné à travers plus de cent articles moultes propositions de solutions de sortie de crises toutes basées sur le respect de la légalité constitutionnelle.

    Et en 8 mois de crise, j’ai été traité de tous les noms d’oiseaux et le plus souvent dépeint comme étant à la solde du régime défunt ou d’un regroupement politique dissident, mais les spéculations et supputations autour de ma modeste personne ne comptent pas à l’heure où le Mali, ce pays que j’espère qu’on aime tous, est dans les profondeurs abyssales d’un tréfonds sans nom.

    Ce pays a besoin d’une fédération de toutes les énergies de tous ses fils pour relever les défis qui se dressent devant lui car dirigeants et citoyens se sont depuis trop longtemps égarés dans le faux pour espérer atteindre le bonheur absolu sans presque rien faire.

    La crise actuelle aussi complexe soit telle, est une crise de non respect de nos règles établies dans notre société (règles de gouvernance et de citoyenneté mais aussi règles de conquête du pouvoir).

    Pour la résoudre il faut qu’on accepte pour une fois de respecter les règles même si ce respect va bousculer nos habitudes, habitudes qui constituent nos tares et qui nous conduisent à nos pertes.

    En matière de règle, la constitution est la loi fondamentale du pays, et elle doit être acceptée comme telle car c’est tout un peuple qui s’est exprimé par vote pour l’adopter.

    Actuellement au Mali après la démission d’ATT nous n’avons plus de président en exercice élu au suffrage universel direct, et l’instrument juridique le plus légitime pour définir les modalités de conquête et d’exercice du pouvoir au Mali reste la constitution.

    Elle prime sur la classe politique et elle prime sur la junte militaire que je désapprouve depuis le 22 mars 2012 puisqu’elle est l’incarnation même du non respect des règles dans la société.

    Une armée et toutes ses composantes sont faites pour défendre un pays, ce n’est ni une police de la démocratie ni une institution judiciaire.

    A ce titre les soldats de la garnison de Kati ne peuvent ni être juge ni procureur de la république au moment où nous avons des institutions judiciaires sensées exercer le pouvoir judiciaire en république du Mali.

    Si celles ci n’exercent pas leur profession comme cela se doit, si justice n’est pas faite dans le pays, c’est aux citoyens de le dénoncer et les pouvoirs exécutif et législatifs (dans un système de poids et contre poids garanti par la constitution) doivent faire en sorte que les juges fassent leur travail.

    Sinon ces mêmes pouvoirs, législatif (assemblée nationale) et exécutif (président et gouvernement) seront sanctionnés lors des consultations électorales.

    Les régimes Alpha et ATT ont mal géré le pays (corruption, débâcle de l’école, abandon de l’armée malienne…) mais ils devraient être sanctionnés par les citoyens à travers leurs votes voire par la justice à travers l’ouverture d’informations judiciaires à leur encontre et non par un coup d’état, encore moins par les militaires car ce n’est pas leur rôle, leur rôle se trouve au nord.

    Pour diriger la transition politique on doit s’en tenir à notre loi fondamentale et non aux conclusions de concertations nationales qui n’auront jamais autant de participants que le nombre de maliens qui ont voté la constitution de 1992.

    Pour le respect de cette même constitution nous devrons aller aux élections pour donner plus de légitimité au pouvoir exécutif (c’est un secret de polichinelle que le pouvoir de Dioncounda Traoré n’est reconnu par presque la moitié des maliens alors il le tient de la constitution).

    Mais ces élections en temps d’occupations des régions du nord posent le problème de la participation de nos compatriotes du nord.

    En même temps pour les libérer du joug des islamistes, nous n’avons pas une armée capable de le faire pour des raisons que chacun connait.

    Si nos partenaires internationaux qui doivent nous aider à récupérer le nord exigent les élections en échange de leur pleine participation dans la reconquête du nord nous devrons le faire sans hésiter car mieux vaut récupérer le nord avec un président élu par 90% des maliens que ne jamais le récupérer avec un président intérimaire dans une transition de chamailleries.

    Voilà la solution mère au problème du nord du Mali, mais elle a pourtant été balayée d’un revers de mains par les maliens, dans un sursaut de faux orgueil du genre de cet élu de Gao « Si le Mali va aux élections sans le nord je ne serais plus malien ».

    Mais mon cher, si le Mali ne récupère pas le nord tu seras élu où désormais?

    Absurde attitude malienne qui laisse pantois nos amis américains qui sont pourtant les seuls à mettre aux pas et algériens et l’Onu pour faire la guerre au nord et récupérer nos terres, et ils ont largement les moyens pour cela.

    Et les états-unis sont suffisamment amis avec le Mali pour ne pas se laisser prendre dans le jeu trouble et débile des touareg pour mettre à mal notre intégrité territoriale.

    Mieux ils ont une aversion totale du terrorisme et de l’islamisme puisqu’ils savent de quoi il s’agit, l’épisode de l’ambassade américaine de Libye après la sortie d’un film sur Mohamed, PSL, est là pour nous édifier.

    Donc mais chers amis, élections de pouvoirs légitimes au Mali et reconquête des régions du nord sont intimement liées et le Mali ne peut pas indéfiniment donner le mauvais exemple d’un pays qui régresse démocratiquement et espérer avoir toute la communauté internationale aux petits soins à son chevet (coopération financière, diplomatique et militaire).

    Nous devrons accepter les règles de la démocratie et abandonner l’opportunisme et le vagabondage politique et militaire (Copam, Mp22, IBK 2012, Yerewoloton, Cnrdre…) pour reconquérir le nord, et traduire devant la justice tous ceux qui ont abusé de la république et du Mali (anciens régimes et nouveaux voyous).

    C’est cela le droit chemin et pas autrement et c’est cela qui est demandé par les américains.

    Ceux qui s’y opposent sont seulement tentés de s’éterniser dans les eaux troubles de cette transition incrédule pour leurs seuls desseins (soldats de Kati ,CMD et consorts et tous leurs supporteurs) et non pas la cause du Mali, encore moins ses régions nord sous occupation.

    Le Mali n’a rien à gagner dans cette transition, le Mali n’a rien à gagner dans des concertations ennuyeuses et coûteuses sachant qu’elles ne feront rien pour démultiplier les capacités opérationnelles de l’armée malienne car ce ne seraient que des guerres de positionnement et des querelles de chiffonniers pour rallonger la transition politique et voler sous une autre forme les maliens et rien d’autres.

    Donc je m’oppose catégoriquement aux « concertations nationales » comme je me suis toujours opposé au coup d’état du 22 mars 2012 puisque les deux sont sources de crises institutionnelles, les deux sont anticonstitutionnels, les deux enfoncent le Mali dans la crise au lieu de le sortir de l’ornière, les deux sont des voies sans issue.

    Le Mali n’a pas de problème de système politique ni de problème de textes juridiques, mais nous avons un problème d’application des textes et un problème d’hommes intègres et totalement dévoués pour le pays.

    Et cela est ressenti jusqu’à l’Onu, c’est pour cela qu’elle hésite et regarde par plusieurs fois ce dossier malien pour ne pas être comptable d’une quelconque faute de droit malgré l’imminence de la menace islamiste qui va largement au delà du Mali et des maliens.

    • baka

      Monsieur Kassin votre analyse a retenu toute mon attention et j’avoue que j’ai été beaucoup séduit par la pertinence de vos idées. Mais les petites questions que je voudrais vous soumettre sont celles-ci : Avez-vous songé instant à tout l’effort physique et financier qui a été déployé pour doter le Mali de fichier électoral fiable sur la base du RAVEC (recensement électoral à vocation d’état civil) et qui a été abandonné à la dernière minute au profit de fichier consensuel ? Qui savait de quoi allait être fait de fichier consensuel ? Surtout dans un pays où le président de la république peut faire voter une loi au nom et au seul profit d’une seule personne. Beaucoup de gents sont aujourd’hui pro-putschistes pas par gaieté de cœur mais parce qu’ils sont déçus et ne voyaient aucune autre alternative le peuple ayant perdu sa souveraineté.

      • Kassin

        Le RAVEC ( recensement à vocation d’état civil) n’était pas à l’origine destiné à faire un fichier électoral, du moins pas à court terme (il est de nature destiné aux documents d’état civil) mais on peut bien y tirer un fichier pour en faire un fichier électoral (mais cela demande du temps et surtout beaucoup d’argent, la preuve cela fait 8 mois qu’ATT et Kafougouna sont partis mais Sinko Coulibaly et son équipe rament tout aussi sur le même fichier sans le terminer).

        Comme au Mali personne ne fait son travail correctement Kafougouna a très mal géré le planning de la mise à jour du fichier électoral et la classe politique a pris du temps avant de le dénoncer, les têtes étant prises dans du cinquantenaire bidon, mais bon…

        ATT en patriarche du populisme à cru bon d’annoncer qu’il fera les élections de 2012 avec un fichier biométrique (histoire de garantir la viabilité des scrutions « ce qui est discutable même avec du biométrique mais bon… » ), sans bien mesurer la capacité opérationnelle de l’équipe de Kafougouna au Ministère de l’administration territoriale et des capacités financières du pays.

        Au fur et à mesure que 2012 s’approchait , ils se sont vite rendu compte qu’ils ne peuvent pas être dans les délais (ce qui est pour moi un motif de démission de Kafougouna, mais bon…) et puis toute honte bue ils sont obligés de se retourner vers le RACE (recensement à caractère électoral).

        Ce fichier quand même existe et il est fait pour les élections (caractère électoral) mais il est truffé d’erreurs, de doublons (un vrai travail de malien quoi! Mais bon…).

        Donc logiquement il est décrié par tous ceux qui se soucient de la crédibilité des scrutins.

        Alors que faire?

        Eh bien il faut corriger le RACE et réduire ses erreurs et doublons===> RACE AMÉLIORE==> FICHIER CONSENSUEL.

        Consensuel car il doit fédérer respect de délais et exigence de crédibilité (la majorité des partis et formations politiques étaient d’accord à l’exception des perturbateurs Oumar Mariko et compagnies qui continuent d’ailleurs 8 mois plus tard à perturber le pays).

        Nous pouvions valablement faire les élections du 29/04/2012 avec le RACE AMÉLIORE et sauvé la face aux yeux du monde entier et se faire aider à reconquérir le nord dans la dignité et la tête haute.

        C’est raté! Mais bon…

        Bien à vous!

  36. nordmali2012

    Banki-Moon n’a ni cousin, nis enfant au nord du Mali. il n’a même pas d’ami là-bas. Donc, il parle de Dialogue.