La fonction d’agent comptable en péril au Mali

0

korobara_sanoussiIl est impératif pour le peuple de réfléchir sur le métier d’Agent Comptable dans les institutions en république du mali ou  le Comptable, chef de la comptabilité générale, celle analytique et la comptabilité des matières censé être l’œil de l’Etat  n’est que  FIGURATIF au seins de l’institution car il ne gère rien . Il est là et c’est l’ordonnateur  en complicité avec le Control Financier et Trésor. IL est à noter que les deux services trouvent leur complicité dans :

 

– Le fait que les dossiers financiers (surtout les mandats) qui les arrivent ne doivent en aucun cas porter leur s visa sans au préalable voir si le dossier comporte le QUITUS de l’agent Comptable en plus du visa de l’ordonnateur : chose qui n’est jamais été vérifiée au départ.

 

– Quant au Trésor, le payeur ne doit- en aucune façon payer les mandats sous la vision du cachet de l’ordonnateur et du contrôleur financier sans le QUITUS de l’Agent Comptable  qui est le premier payeur de l’Institution. En plus du payement il ya la vérification de la régie d’Avance et son approvisionnement à nouveau qui doivent avoir l’aval de l’AGENT Comptable en apposant son paraphe sur les différentes factures  servant de payement. En somme il ne doit y avoir autorisation de payement sans au préalable l’aval de l’Agent Comptable..

 

Chers maliens  voici comment les EPA   fonctionnent au Mali  et  au vu et su  de toutes les autorités.

 

IL n’ya pas un seul agent comptable gérer par le décret n° 192 du 09 juin 1997 qui ne souffre des immixtions des ordonnateurs dans l’exercice de leur fonction soutenu par le manque d’attention des contrôleurs financiers et du trésorier payeur.

 

IL est aussi impératif de trouver le niveau d’attachement de l’agent comptable qui se trouve à cheval entre le ministère de tutelle, la cour suprême et le ministère des finances. En définitif  nous remarquons qu’à l’heure l’agent comptable et le DFM des ministères  ont les mêmes missions et la seule difference se situe au niveau de la nomination ou l’AC est nommé par arrêté interministériel et le DFM par decret. Ace niveau n’est pas nécessaire de revoir les textes ?

 

Une contribution de Sanoussi Korobara

 

PARTAGER