L’APMA exige le départ sans délai du président Amadou Toumani Touré

1
0

Nous, membres de l’Association Appel du Mali, venons par la présente déclaration demander le départ du Président ATT et son clan pour incapacité, complicité, délinquance financière et détournement de deniers publics

En effet, chers compatriotes, l’APMA, après une analyse objective et approfondie de la situation qui prévaut présentement dans notre pays, le Mali, et tenant compte du climat sociopolitique, économique et sécuritaire, exige, sans délai, le départ du président  Amadou Toumani Touré.

Chers compatriotes, vous n’êtes pas sans savoir que les dix ans de ce régime ont fait reculer notre démocratie tant admirée par bon nombre de pays.

Ses deux mandats ont donné lieu à : des détournements à ciel ouvert  de deniers publics signalés par les rapports successifs du Bureau du Vérificateur Général.

Il s’agit donc là de l’argent du contribuable malien, de la mauvaise gestion des ressources issues de l’exploitation de notre sous sol, du trafic de drogue avec la complicité de certains cadres et officiers supérieurs du pays (affaire Air cocaïne), des prises d’otages avec l’existence d’un réseau de bandits de criminels de grand chemin,  l’instauration du système de 10 à 20 % pour l’octroi des marchés publics.           

De la liquidation, à vil prix, de certaines sociétés de notre pays : c’est le cas de l’HUICOMA qui a été bradée au groupe TOMOTA, de TRANS – RAIL, la vente de la SOTELMA/ Malitel (gestion des 180 milliards de F CFA), de la BIM-SA (les 50 milliards de F CFA), la CMDT, la COMATEX et le projet de  mise en vente de l’aéroport de Bamako Sénou etc…;

Homicide volontaire dans la gestion de la crise du Nord de notre pays pour n’avoir pas réuni à temps les moyens adéquats pour nos soldats au front.

Selon les renseignements reçus de nos sources, il y aurait du côté de l’armée malienne plus de 100 morts au lieu de 2 morts,  25 soldats faits prisonniers de guerre,  au moins 24 soldats portés disparus,  un hélicoptère MI 24 aurait même été touché par des tirs des rebelles.   

II y a les photos des militaires morts sur les sites internet. L’APMA exige  que  les  autorités  publient la liste  des  militaires  décédés.   Cela permettra aux familles de faire leur deuil.         

II ne sert à rien de cacher la vérité car le peuple malien est informé. Vu tous ces dérapages et son incapacité criard à faire sortir le pays de la crise, l’APMA prend le peuple à témoin en demandant tout d’abord le départ du président ATT et  celui de ses camarades sans délai, la mise en place d’un conseil de commandement sans leur participation.

L’APMA constate que cette situation est de nature à mettre en cause la tenue des élections aux dates indiquées et exige, par conséquent,  leur mise à l’écart. L’AP MA se constitue partie civile et demande une mise en accusation du président ATT et de ses camarades pour haute trahison.

L’AP MA va lancer dans les jours à venir une grande campagne de désobéissance pour le non paiement des impôts et taxes qui ne profitent qu’à un groupuscule de bandits.

L’APMA souhaite prompt rétablissement aux militaires blessés et présente ses sincères condoléances aux familles des soldats tombés sous les balles de l’ennemi.

 Un Citoyen   –   Un devoir – Une Liberté

Bamako, le 04/02/2012 Pour le Conseil National de l’APMA, son Président Adama T .Coulibaly

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
pater<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 86</span>
Membre
pater 86
4 années 7 mois plus tôt

Un anarchiste comme Adama T .Coulibaly n’a pas de place au Mali. Nous sommes en democratie et il faut respecter la decision de la majorite. Attendons les elctions de 2012 pour nous exprimer dans les urnes et non dans la rue. Honte a Adama T .Coulibaly qui veut mettre de l’huile sur le feu.

wpDiscuz