»Le Mali est un pays en guerre et il faut la faire », selon un ancien cadre

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

L’ancien président du conseil économique, social et culturel du Mali, Moussa Mary Balla Coulibaly, a déclaré vendredi qu’il  »faut reconnaître » que son pays  »est en guerre et qu’il faut la faire, cette guerre ».

M. Coulibaly, a fait cette déclaration en faveur de la cérémonie de lancement son livre intitulé  » Mali – la nation trahie ».

A noter que le livre parle du Mali notamment les  »différents régimes de 1960 à nos jours », avec quelques rappels historiques sur le pays bien avant son indépendance. Mais, compte tenu de la situation actuelle du Mali, la cérémonie de lancement du livre a été en partie dominée par la crise que traverse le pays. Ainsi, l’ auteur a indiqué que  » il faut reconnaître que le Mali est un pays en guerre », ajoutant que  » il faut la faire, cette guerre ».

Sa déclaration est faite le lendemain de l’adoption par le Conseil de sécurité de l’ONU de l’autorisation d’une intervention militaire internationale sous conduite africaine chargée d’aider le Mali à combattre les groupes rebelles armés et terroristes dans le nord de son territoire.

Mais, de l’avis de l’ambassadeur de la France à l’ONU, cette  » résolution n’a pas vocation de faire la guerre ».

Evoquant les futures élections de son pays, M. Coulibaly a laissé entendre que  » faire les élections sans les régions de Kidal, Tombouctou et Gao (zones du nord occupées par les groupes islamistes et terroristes, Ndlr), c’est entériner la scission du Mali ».

Agé 79 ans, M. Coulibaly a occupé des fonctions dans l’ administration malienne de 1959 à 1973, avant d’évoluer dans le secteur privé. Ancien du président du Patronat malien et du parti l’Union pour la démocratie et le développement (UDD), l’auteur est également le père du ministre malien des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Tiéman Hubert Coulibaly.

Publié le 2012-12-22 09:16:41 | French. News. Cn