Le PDES, le parti des héritiers d’ATT marginalisé : Veut-on bannir de la vie politique des millions de Maliens ?

38 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Depuis le coup de force qui a renversé le président Amadou Toumani Touré en mars 2012, des institutions de transition ont été mises en place et nous en sommes au 3ème gouvernement dit d’union nationale avec la formation du dernier gouvernement conduit par le Premier ministre Diango Cissoko. Nous, membres et militants du Parti Pour le Développement Économique et la Solidarité (PDES), sommes très surpris et même indignés de constater qu’aucun membre de notre formation politique n’a  fait partie de ces gouvernements successifs.

 

Ahmed Diané Semega, président du PDES

Sommes-nous indignes de la patrie ? Sommes-nous pestiférés au point qu’aucun cadre du PDES, dont plusieurs de ses membres ont pourtant été ministres par le passé, ne serait plus apte à une quelconque responsabilité dans les affaires de l’Etat ?

Par trois fois,  chaque fois qu’il s’est agi de constituer une nouvelle équipe gouvernementale, nous avons proposé au nom de notre parti le secrétaire politique du PDES. Quelle est donc la tare de M. Mohamed Dibassy pour qu’il ne soit jamais retenu par les Premiers ministres successifs? Faut-il rappeler que le PDES est membre – et ce depuis la première heure – du Front Uni pour la Sauvegarde de la Démocratie et la République ? A quel jeu jouent nos alliés politiques membres de ce Front ?

On nous dit, on nous répète, on nous martèle que les Maliens doivent tous se retrouver et s’unir pour mener à bien le seul combat qui vaille, à savoir le retour à notre intégrité territoriale et la tenue d’élections libres et démocratiques.

Le nouveau Premier ministre, dès sa prise de fonction, avait eu ces mots : « J’ai envie de dire aux maliens qu’ils doivent se rassembler, parce que c’est uni que le peuple affronte les difficultés « .

Comment rassembler le peuple malien si l’on exclut volontairement les millions d’entre eux dont le seul péché, semble-t-il, aurait été d’avoir fait élire l’ancien président Amadou Toumani Touré ? La mémoire de certains semble être à géométrie variable, car qui pourra nier que tous les partis politiques ont tous collaboré à un moment ou un autre avec le président ATT, quand ils n’ont pas soutenu ouvertement sa politique.

Ainsi, le PDES et ses militants seraient aujourd’hui les seuls qui ne méritent pas une place dans la reconstruction de notre nation ? Au nom de quoi ? Au nom de quelle trahison ? Je le demande avec insistance.

Mais je m’interroge aussi sur la réelle volonté des principaux responsables du PDES à s’engager – à nous engager – dans l’action gouvernementale. Veulent-ils, par quelque sordide manœuvre, faire disparaitre à tout jamais notre formation politique pour leurs intérêts personnels ? Là encore je m’interroge, et je ne suis pas le seul.

Certains cadres de notre parti délaissent nos réunions décisionnelles pour s’en aller négocier en coulisse on ne sait quel futur recasement ailleurs. Je sais pertinemment que les hommes politiques maliens ont de tout temps été frappés par cette terrible maladie qu’est la transhumance.

Mais, en ces moments particulièrement graves pour notre nation, en ces moments où des milliers de nos sœurs et de nos frères souffrent terriblement dans les zones de notre pays occupées par des groupes armés archaïques, ne faudrait-il pas se montrer dignes et soucieux de l’intérêt général plutôt que manipulateurs ou arrivistes ?

En tant que secrétaire national du PDES, j’appelle mes compagnons militants à s’interroger sur le devenir de notre parti, sur ces objectifs et le rôle qu’il entend tenir dans le futur.

Sans une prise de conscience rapide et franche de la situation dans laquelle certains nous ont plongée, il va sans dire que le PDES pourrait devenir une force moribonde au lieu d’être le parti rassembleur et porteur d’espoir que nous voulions qu’il soit lors de sa création.

Sega DOUCOURE

* Secrétaire national chargé des Maliens de l’extérieur (Paris, France)

SOURCE:  du   24 déc 2012.    

38 Réactions à Le PDES, le parti des héritiers d’ATT marginalisé : Veut-on bannir de la vie politique des millions de Maliens ?

  1. :lol: Ne cherchez pas très loin,le peuple a juste peur de voir un ministre dépenser 15 millions par mois comme frais d’achat du thé.Donc le PDES et ses ….doivent rester à l’écart. Que bon DIeu sauve le Maliba.

  2. aminata sanogo

    le PDES vie très très bien vive le PDES à l’election 2013 Ihallayou

  3. Ntiarakataa!!!

    Si nous devrions dire de partir avec un nouveau départ…..Patati patata. n’importe quoi. Ecrire pour écrire. Le mot ADEMA est miuex que toi.

  4. soufian

    att bandit con

  5. Si nous devrions dire de partir avec un nouveau départ nous devrions dissoudre les parties comme:
    ADEMA, CNID, PARENA, RPM, UDD, URD, MPR ainsi que tous les autres. Les différents parties ont trahi la peuple Malien durant les vingt années de démocratie.

  6. Monti Raroy

    Secretaire des maliens de l’etranger … tes mal barré puisque tu n’es meme pas écouté par cette meme population donc un paradoxe

    sacré parti …

  7. Quelle reconstruction ?

    <>

    Pour savoir le nom de quelle trahison, il faudrait tout simplement se rendre au nord pour s’en rendre compte du résultat de votre impéritie dans une nation comme le Mali dont vous ignorez la valeur.
    Vous nous aviez mis en port-à-faux avec les voisins qui nous respectaient avant.
    Vous nous aviez humilié aux yeux du monde en jouant au mépris des hommes formés en coulisses pour nous déshonorer sans tenir compte de la capacité de riposte de notre armée par les moyens adéquats du moment.
    Vous aviez suivi l’ancien président ATT sans aucun esprit critique que de faire des éloges loin de toutes réalités comme des griots.
    Votre président de PDES était le responsable des grands chantiers mais, malheureusement, rien n’est consistant.
    Où sont-ils les magots de la nation dont vous méprisez le peuple?
    Et pour votre information ce n’est pas votre parti seulement qui avait voter pour ATT mais des gens avaient cru en lui lors de son premier mandat parce qu’ils ne connaissaient pas l’homme tout simplement.
    Malheur à certains hommes de valeur qui ont servi dans son gouvernement mais qui ont préféré les sous au patriotisme.
    Quel dommage car le Mali est vraiment très riche d’histoires qu’il ne devrait subir ce sort par ses fils infidèles!

  8. tiefari

    ne t’inquiete pas mon grand,vous serai tous poursivie par la justice a un moment ou un autre, car il y a pas qu’ATT qui a fauté,il faut deja regle le probleme du nord,on a pas oublier vous le menbre de pdes la justice passera pour tout le
    magouille que vous avez fait :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops: :oops:

  9. coco

    Bé dis donc ! :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:
    Sacré ATT …… :lol: :lol: :lol: :lol:
    Bon …… Savez les gars …. cépafini …….. :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:
    Mais vous êtes méchants !
    Il y a des mecs que je connais , je dis pas tous les mecs du PDES (kamème ) …….. ils sont allés la dedans …pour trouver là ,la « protection » ! du chef de gang ! ! ! ! :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:
    çà , çà peut se comprendre ! :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:
    Maintenant , pour trouver les voleurs « dédans » , suffit de prendre la liste , prendre un chinois (pas celui qui a transformé le siège en bar ….mais un chinois de cuisine , « çà kon dit passoire pointue  » ) ……et filtrer ladite liste ! ! ! ! :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:
    ……pas trés compliqué ! :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: