Le Président du PSR, Abdouramane Gakou à propos de la gestion de la crise du Nord : “Le Gouvernement doit mener une véritable campagne d’information…”

0
3

Tel est l’avis de cet Ingénieur de constructions civiles de classe exceptionnelle, président du Parti socialiste pour le renouveau (PSR) qui vient d’apporter son soutien à l’ancien Premier ministre Modibo Sidibé dans la course à la présidence de la République. Dans cette contribution, ce haut responsable de parti politique propose quatre pistes de solution à la grave crise sécuritaire qui sévit au nord de notre pays. De même qu’il annonce avoir mis 200 000F CFA dans les caisses de l’Etat pour soutenir notre vaillante armée nationale.

A mon humble avis, la rébellion du nord ne constitue pas une guerre classique mais une guérilla à laquelle il faut obligatoirement et nécessairement mettre un terme. Certains de nos compatriotes pensent que l’armée malienne est confrontée à un problème de logistique et d’armement. C’est oublier que même si l’on envoyait tout notre arsenal militaire au nord, cela ne servirait à rien. Dans la gestion de cette crise, je pense qu’un certain nombre de stratégies s’impose :

Primo : Mener, sur le plan politique, une véritable campagne d’information afin de convaincre l’opinion internationale du bien-fondé de l’intervention de l’armée. Cela afin d’éviter les critiques acerbes dont notre pays et ses dirigeants risquent d’être les cibles. Car, il n’est pas exclu que certains fassent allusion à la défense des droits des minorités ;

Secundo : La mise en place d’un vaste dispositif de renseignement sur le fil du rasoir à défaut des moyens satellitaires ;

Tertio : Se mettre objectivement en tête que la violence constitue l’unique solution à des contradictions irréductibles ;

Quarto : Créer un base stratégique dans le septentrion malien avec une surveillance accrue sur l’ensemble de la zone et de doter les capitales régionales en moyens défensifs et adéquats. La conjonction de ces quatre facteurs demeure l’approche incontournable pour mettre fin définitivement à cette situation indésirable qui devient un système permanent.

Je tiens aussi à rappeler que pour un patriote, la défense de notre bien commun n’a pas de prix. Raison pour laquelle, j’ai décidé de faire une contribution symbolique de 200000FCFA à l’armée nationale pour renforcer la logistique. Avec l’espoir que tous nos compatriotes de l’intérieur comme de l’extérieur participeront à l’effort national pour le retour de la paix et de la tranquillité nord-Mali.

Abdouramane Gakou

Ingénieur de constructions civiles de classe exceptionnelle, Président du PSR

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.