Le Rassemblement des Jeunes du Mali interpelle la classe politique: «Nous présenterons notre Charte de la Jeunesse à tous les candidats à la présidentielle»

0
0

Dans un communiqué adressé à notre Directeur de Publication, le Rassemblement des Jeunes du Mali (RJM) se présente et dévoile ses ambitions, au premier rang desquelles sa Charte, qu’il se propose de présenter aux candidats à la présidentielle de 2012, qui comportera les objectifs prioritaires des jeunes maliens. Voici ce texte in extenso.


Monsieur Le Directeur de Publication,
Aujourd’hui, les Maliens de moins de 25 ans représentent plus de 60% de la population. Près de 20% des diplômés maliens n’arrivent pas à trouver un emploi au Mali et préfèrent tenter leur chance à l’extérieur, privant ainsi le pays de leurs talents.
L’an dernier aura été une année blanche pour les Grandes Ecoles et Universités maliennes. Des milliers de jeunes ne sont pas allés dans les amphis depuis plus d’un an et il y a des fortes chances qu’il y ait une seconde année blanche cet année. D’autres milliers de jeunes sont sans emplois et n’ont aucune perspective pour l’avenir.


L’idée de créer le RJM est née il y a déjà trois ans, au cours d’une discussion très animée sur le Mali et sa jeunesse entre  plusieurs amis, dont Ousmane Moussa Sow, qui est devenu le Secrétaire Général, et Abdoulaye Jourdan, Secrétaire Général Adjoint du RJM. Nous avions analysé au cours de cette discussion la situation de la jeunesse malienne et étions arrivés à une seule conclusion: la jeunesse du Mali est désœuvrée et ne sait pas où elle va. Il faut donc un organisme qui l’aidera.


Le Rassemblement des Jeunes du Mali est ainsi né pour aider et servir la Jeunesse du Mali, car c’est cette jeunesse qui dirigera le Mali demain. Le RJM n’est pas un parti politique. Nous sommes là pour rassembler les jeunes, afin qu’ils puissent faire entendre leur voix. Ainsi sont membres du RJM, des membres de tous les partis politiques du Mali


Près de 50% des jeunes en âge d’être scolarisés  ne le sont pas. L’École malienne ne fonctionne pas (l’an dernier, certaines facultés ont été fermées et l’année scolaire universitaire n’a toujours pas commencé). De plus, une partie des Jeunes Maliens ne mangent pas à leur faim, n’ont pas d’emploi… Le RJM a donc décidé d’élaborer une Charte de la Jeunesse qu’il présentera à tous les candidats à l’élection présidentielle malienne, Charte qui comportera tous les objectifs à remplir pour la jeunesse au cours du prochain quinquennat. De plus, il organisera, en mars 2012, la Semaine de la Jeunesse Malienne dans toutes les villes du Mali, avec des forums sur l’Emploi (où nous mettrons en contact les entreprises et les jeunes),l es Etats Généraux de l’Education (avec les élèves, étudiants, professeurs, parents d’élèves, Etat…) et, enfin, des concerts de musique.
En matière de solidarité, notre mouvement contribuera au développement  de notre pays, à travers des dons alimentaires aux associations luttant contre la faim et des dons d’habits et de fournitures scolaires (livres cahiers…) aux élèves et étudiants. Le Rassemblement des Jeunes du Mali est constitué de prés de 3 000 membres, dispersés un peu partout dans le monde (Mali, Maghreb, France…). Six mois après sa création, 1 100 membres sur les réseaux sociaux et une trentaine d’associations en sont membres.


Le mouvement a des représentants dans chaque pays où il y a des étudiants maliens (Maroc, Algérie, Tunisie, France, USA, Canada). D’autres seront officiellement investis dans les 6 communes de Bamako en fin de semaine et dans les autres régions du Mali en fin de semaine prochaine. Enfin, une Commission a commencé à travailler sur l’élaboration de la Charte de la Jeunesse, qui sera  prête dans la deuxième semaine du mois de février 2012. Cette Commission compte quatre sous-commissions en charge de l’Education, des Affaires Economiques, des Affaires Sociales et de la Culture et des Loisirs.


Monsieur le Directeur, les dirigeants du Rassemblement des Jeunes du Mali tient à vous transmettre l’expression de ses sentiments les plus distingués.
Ousmane Moussa Sow,  Secrétaire Général (001 917 915 4349)
Abdoulaye Jourdan, Secrétaire Général Adjoint

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.